AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alcyban
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 38
Classe : Archer
Date d'inscription : 08/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Sam 7 Avr 2007 - 12:55

Les libations commençaient. Plusieurs tonneaux de bière et de vin avaient été amenés et l'on pouvait commencer à voir des yeux briller sous l'effet de tous ces breuvages. Certains étaient déjà accrochés à leur verre comme à une bouée de sauvetage. Le ton des conversations montait, et il était prévisible que dans quelques heures, certains seraient incapables de marcher, de parler et tout simplement de raisonner. La discussion qui s'annonçait entre les royaumes d'Edhesse promettait!
Aygulf serait bien resté encore un peu pour écouter cela, mais il était temps pour lui de s'en aller avant que cela devienne trop dangereux.
Sans un mot, il franchit la porte pour rejoindre le détachement qui l'accompagnait et s'en retourna vers Prévèze et son royaume, tout en faisant un détour vers la Forteresse des Veilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Aygulf-t428.htm
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Lun 20 Aoû 2012 - 23:41


Les claquements des sabots du sombre destriers étaient complétement couverts par la tourmente qui agitait Perganon. Le cavalier passa les portes de la cour du grand manoir et mit pied à terre devant l'entrée principale avant de confier sa monture à un palefrenier trempé et de pénétrer dans le hall. La décoration mêlait distinction et décadence, un subtil mélange dont les vampires de haute lignée raffolaient. L'homme encapuchonné suivit le page venu l'accueillir dans les couloirs labyrinthiques de la vaste demeure pour finalement parvenir devant une grande double porte d'ébène gravée.

Dorunn découvrit son visage et poussa les lourds battants de bois massif pour pénétrer dans une grande pièce arrondie richement décorée. Face à l'assassin se trouvait une grande table allongée derrière laquelle six vampires observaient l'entrée du seigneur d'Ombresang. Parmi eux, Dorunn reconnut le grand Beth-Aran, Seizième sang, seigneur quasi incontesté des hautes familles vampires et plus proche descendant du Premier Né encore en vie. Dorunn avait décidé de s'adresser à lui et son conseil en gardant l'option de demander de l'aide à Molada, sa grande rivale Edhessienne.

Deux places à droite de Beth Aran se tenait le seul seigneur dont le regard sur Dorunn était tout à fait bienveillant. Harmen Galcius, l'un des généraux les plus estimé du seizième sang, protecteur des sciences et grand érudit. Il était l'un des seuls à avoir défendu Dorunn lorsqu'il fut jugé, une centaine d'année auparavant pour le meurtre de son géniteur. Le seigneur Galcius voyait en cette acte auparavant considéré comme impossible un mystère à résoudre et une surprenante évolution dans la condition trop longtemps stagnante des vampires de Kalamaî.

Les autres conseillers semblaient hésiter entre la haine et le mépris, mais Dorunn savait qu'il inspirait à chacun d'eux une pointe de terreur sourde qu'ils ne pouvaient contrôler. Le seigneur d'Ombresang s'avança jusqu'au centre de la pièce en prenant bien garde de ne pas croiser le regard des conseillers plus d'une demi-seconde de peur de donner à l'un d'eux un prétexte pour le châtier. Pour tous sauf Galcius, il était le Patricide, paria parmi les vampires et indigne du plus élémentaire des respects. De son côté, l'assassin ressentait un profond dégoût pour le système archaïque et décadent qui régissait les Hautes Familles et les sociétés vampiriques en général.

Mais la requête qu'il souhaitait leur soumettre ce soir était bien plus importante que ces considérations et le vampire avait donc décidé de les dépasser en espérant que le conseil aurait la sagesse de faire de même. Dorunn mit lentement un genou à terre et baissa le visage en attendant qu'on lui adresse la parole, comme le voulait le protocole en vigueur.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Mar 21 Aoû 2012 - 18:47

Depuis le départ du Palatin Dorgo Ulagan, un faible drow au caractère, il fallait le reconnaître, bien trempé, le Seizième Sang Beth-Aran avait décidé de revenir occuper son Grand Manoir, sans toutefois désirer reprendre les rênes de l'Edhesse. Il avait rappelé à lui tous ses plus proches collaborateurs de jadis. Ils avaient à peine eut le temps de fêter dignement leurs retrouvailles, faisant couler le vin et discutant sans cesse, qu'un mauvaise surprise vint lui gâcher sa joie. Le Patricide, ce chien de Dorunn, ayant eu vent, il ne savait comment, de leur retour, lui demandait audience.

Il fut bien inspiré de la lui refuser, rageant d'avance d'avoir cet engeance misérable sous ses yeux, mais son fidèle ami Galcius lui demanda de voir d'abord ce que le traître à sa race voulait. Respectant profondément le jugement de son conseiller, convaincu malgré tout qu'il commettait une erreur, il accepta à contrecœur la demande.

Il reçut donc Dorunn le jour convenu. Lorsque celui-ci rentra et s'inclina comme un véritable vampire, Beth-Aran sentit une bouffée de haine monter en lui, et il vit qu'il en était de même pour quasiment tous ses compagnons.


- Relève toi, résidu de fosse commune ! N'essaie pas d'appliquer le protocole des authentiques vampires, il ne te sied pas. Tu as intérêt, immondice, à me donner rapidement une raison valant le mal que je me fais à regarder une ordure telle que toi. Une raison qui me retienne de te faire arracher tes tripes sur le champ. Que viens-tu faire en mon domaine, par Chezzer ?
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Mar 21 Aoû 2012 - 23:05

Dorunn encaissa sans broncher les grondements hostiles du Seizième Sang. Elles étaient en réalité bien en deçà de ce à quoi il s'attendait. Il décida donc de suivre les ordres de Bath Aran à la lettre et leva les yeux vers les conseillers en se redressant :
« L'Edhesse. Cela me paraît être une raison plus que valable, non?
Le conseil restait interdit, attendant la suite avec une pointe d'intérêt.
- La guerre civile s'apprête à être déclaré à travers Kalamaï, et le temps approche ou elle affectera notre province et ses habitants. Même en haut de votre tour d'ivoire, vous n'y échapperez pas, sauf votre respect, rajouta l'assassin en voyant la mine outrée d'une vieille vampire squelettique. Il sera bientôt temps de défendre ces terres et de prendre un parti. Et pour prendre un parti, il faut un seigneur à l'Edhesse!
Un long silence suivit, bientôt brisé par les ricanements méprisants de Beth Aran.
- Tu as fait tout ce chemin, engeance fielleuse, pour nous demander le trône d'Edhesse? Songes-tu sérieusement à pouvoir nous convaincre de laisser ce manoir au plus bâtard des parias de la Race?
- Je suis peut-être un bâtard à vos yeux, seigneur Beth Aran, mais sachez que je n'aurais pas perdu mon temps dans une entreprise vouée à l'échec. Ce n'est pas à moi que je pensais en réalité. Je suis ici pour proposer Narsès l'Impulsif pour le poste de palatin d'Edhesse.
- Quel intérêt aurions-nous à placer à ce poste un de tes partisans. Et pourquoi devrions-nous forcément prendre le parti de l'Empire?
Dorunn eut un rictus et répondit en contenant difficilement le mépris qu'il ressentait pour son propre argument :
- Tout simplement pour pouvoir continuer à vivre comme vous le faites. Si l'Empire est renversé, les règles changeront pour tout le monde, vous compris. De plus, l'un des principaux adversaires de Fardall dans ce conflit se trouve être Thassopole, et vous connaissez tous l'indicible amour que porte Von Seviand à notre... votre race. Si il remporte cette guerre, les vampires seront certainement traqués à travers tout le continent. »

Dorunn pensait avoir frappé un grand coup avec cet argument, mais il ne connaissait que trop bien la ténacité des Premiers Sang et ne s'attendait pas à ce qu'ils cèdent si facilement
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Jeu 23 Aoû 2012 - 2:27

Le traître avait un toupet tel que Beth-Aran en avait rarement vu durant sa bien longue vie. Ce genre de personnes finissaient généralement rapidement dans une fosse commune, mais visiblement, celui-ci y échappait depuis plus de cent ans.

Ce qu'il disait n'était pas faux, et suivait tout à fait la politique du Seizième Sang depuis la première fois où il avait été élu Palatin de l'Edhesse, mais celui-ci ne voulait l'admettre pour rien au monde. Il fallut que Galcius parle pour décider Beth-Aran à ne pas faire égorger le seigneur d'Ombresang.


- Monseigneur, le jeune Dorunn n'a pas tort. Von Seviand est un inquisiteur crétin qui nous a en horreur, qui a le bras très long et assez de détermination pour nous éliminer jusqu'au dernier. S'il a l'Empire derrière lui, nos familles sont vouées à l'extinction.

- Soit, Galcius. Chien, tu marques un point. Cependant, pourquoi ton serviteur ? Nous crois-tu incapables de diriger l'Edhesse, alors que nous l'avons fait pendant bien des années ? Insinuerais-tu que ton homme de paille serait plus compétent que nous ? Tenterais-tu de faire encore une fois honte à ceux sans qui tu serais décomposé depuis bien longtemps ? Chercherais-tu à humilier ce conseil, à m'humilier moi, le Seizième Sang, en tentant de me placer sous la domination d'un de tes sous-fifres ?

Les autres vampires approuvèrent vigoureusement, certains demandant la mort immédiate de Dorunn pour affront au conseil des Premiers Nés.

- Misérable ! Jamais je ne céderai le Palatinat à un individu de tes contrées maudites. S'il doit y avoir un Palatin efficace en cet instant de crise, ce sera moi. Maintenant, disparais à jamais de nos vues, et nous ne te tuerons pas. Hors d'ici !


Sur son trône recouvert de velours pourpre, Beth-Aran indiqua la porte d'un geste clair.


Dernière édition par Un PNJ le Ven 24 Aoû 2012 - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Jeu 23 Aoû 2012 - 17:56

Dorunn écouta la tirade haineuse de Beth Aran. Peu importait les arguments qu'il lui exposerait, le Seizième Sang ne céderai jamais d'un pouce face à un paria. L'assassin se dirigea vers la porte mais arrivé à mi-chemin, il stoppa net. Il n'était pas là pour Beth Aran. Il n'était pas la pour lui-même. Il était venu pour protéger l'Edhesse, et préférait risquer sa vie contre les Hautes Familles que laisser les armées de Thassopole s'emparer de sa province.

Dorunn fit volte-face et reprit place face au conseil et à son dirigeant qui bouillonnait de colère.
« Vous ferez ce qu'il vous plaira de moi, Premiers Sang, mais pas avant que cette discussion soit terminée.
Il avait décidé de laisser tomber les mièvreries auxquelles il ne croyaient pas. Il n'était pas là en tant que Patricide, mais en tant que Seigneur d'Ombresang, et de par ce rang, il avait son mot à dire dans les affaires de la province.
- Je crois en effet que vous serez incapable de faire face à la crise qui s'annonce. Vous dirigez l'Edhesse depuis des lustres? Soit, mais l'Edhesse change, et vous le verriez si vous passiez plus de temps à vous en préoccuper qu'à vous adonner à vos orgies sanguinolentes. Aujourd'hui, même le marché parallèle qui faisait autrefois la richesse de la province est sur le déclin. Vous abandonnez tout le bon sens dont je vous sais capable pour la seule raison que je suis une abomination à vos yeux? Laissez-moi vous dire que cette idée viens de Narsès lui-même. De plus, je tiens à vous signaler que bon nombre de vos serviteurs ont un sang bien moins pur que n'est le mien. Et enfin, seigneur Beth Aran, il me semble que ma condition de bâtard vous dérangeait beaucoup moins lorsque j'œuvrais pour votre compte au sein de la Confrérie Noire.
Le Seizième Sang s'était levé, semblant hésiter à tuer l'assassin sur le champ. Mais ce dernier ne semblait pas vouloir stopper là son discours.
- Si vous me haïssez, c'est uniquement parce que je représente une évolution dans la condition des vampires de Kalamaï. Notre monde change, et vous devez changer avec lui si vous souhaitez survivre. Narsès, par mon intermédiaire, possède un lien avec les institutions impériales, ce que vous n'aurez jamais, continua Dorunn après un court silence. Je ne vous demande pas un soutien officiel, ou une quelconque participation. Je souhaitait simplement faire appel à votre bon sens plutôt que d'œuvrer contre vous.  »
Beth Aran s'était rassit et semblait avoir retrouver un semblant de calme, même si son regard brûlait de colère. Dorunn avait dit tout ce qu'il avait à dire, et attendait maintenant la réponse du conseil...
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Ven 24 Aoû 2012 - 1:40

Beth Aran faillit réellement donner l'ordre à ses comparses de massacrer l'insolent lorsque celui-ci se retourna et imposa son discours, mais un geste se voulant apaisant de Galcius le fit se rasseoir le temps que le Patricide finisse sa tirade critiquant notamment l'inefficacité et le caractère ridicule de leur conservatisme. Mais d'où sortait cet imbécile ?

- Tu as fait une sérieuse erreur en demandant audience, Patricide. Avant de te tuer pour de bon de mes propres mains, je vais te répondre.

Nous NE DIRIGEONS PLUS l'Edhesse depuis plusieurs années déjà, et c'est depuis cette époque que la Province part à vau-l'eau. Pourquoi ne sommes-nous pas intervenus ? Parce que le pouvoir me lassait, et que je voulais voir ce que d'autres étaient capables de faire à mon poste. Le résultat est là : des rebelles misérables, je pense notamment au gobelin Zwiffy'ga'krig, qui a tenté de prendre la tête de l'Edhesse, ou aux imbéciles qui se cachent à l'heure actuelle dans les forêts, dirigés par un guerrier idiot qui s'imagine pouvoir renverser un empire plus que millénaire avec une bande de bras cassés, des complots orchestrés par Thassopole qui passent prêt de la réussite, une économie brisée... Voici ce qu'est devenue la Province sous le contrôle d'autres.

Tu parles de ton parricide comme d'une évolution... Quelle évolution y a-t-il là-dedans, à part que le fait est une atrocité quasiment sans précédents ? Ce n'est pas la pureté de ton sang qui me hérisse, c'est ton mépris des lois élémentaires de notre race. Tu n'es pas un vampire, car un vampire ne tue pas son bienfaiteur. Tu usurpes cet état supérieur qui t'a été accordé, roi parmi les ingrats. C'est pour cela que ta vie est une insulte pour tous ici. Mais cela va cesser. Maintenant.


L'air pesa soudain sur les épaules de Dorunn, qui tenta de résister au maléfice, en vain. Il tomba à genoux, sentant sa vigueur physique le quitter sous les yeux d'un Beth Aran qui s'était relevé, de plus en plus imposant.

- STOP !


Le drain de vie prit subitement fin, et le seigneur d'Ombresang se releva vivement, régénéré, tandis que la colère du Seizième Sang s'abattait sur Harmen Galcius, qui l'avait interrompu.

- Que veux-tu ? Vas-tu encore m'agacer et soutenir cet erreur de la nature ?

- C'est le cas, monseigneur, oui. La colère vous aveugle pour la simple raison que jadis, il a tué un être qui l'avait trompé depuis sa naissance. Un être qui l'a fait tuer à son insu son véritable père. Qui n'en aurait pas fait autant ? Pas moi. J'aurais fait comme le jeune vampire qu'il était à l'époque, je me serais vengé. Et vous aussi, Beth Aran. Je vous connais bien, vous n'êtes pas du genre à vous laisser manipuler.

Ce que vous punissiez à l'instant, c'était une vengeance compréhensible, et une malchance chronique. Même si ce parricide a bafoué les lois établies, qu'importe ? Je dirais même que c'est une nouvelle de bon présage. Une nouvelle qui prouve que les vampires sont des êtres libres, bien que profondément liés. Qu'y a-t-il de répréhensible dans la liberté, monseigneur ? Depuis ce meurtre, nous savons qu'un vampire peut tout. Voilà pourquoi je ne hais pas, comme vous tous ici présents, Dorunn d'Ombresang. Voilà pourquoi il est pour moi Dorunn, et non pas le Patricide.


- Soit, chien. Je t'épargne une nouvelle fois, mais sache que c'est par simple respect pour mon ami Harmen Galcius. Déguerpis.

- Attendez ! Ce n'est pas fini. Sa proposition a du sens, Beth Aran. Du moins, elle peut en avoir si ce Narsès est plus compétent que nous-mêmes. Accordez lui cette faveur, laissez lui sa chance.

- Je n'aime pas ça, Galcius. Tu vas trop loin. J'accepte car ton jugement a rarement été fautif.

Toi, Dorunn. Sache que ton Narsès a un mois pour faire preuve ici de son talent de gestionnaire. Au bout de ce mois, lui et toi viendrez ici même. Si je considère son travail comme insuffisant, je vous tuerai, lui, toi et Galcius, puisque celui-ci se fait ton avocat. S'il réussit, je reconnaîtrai avoir eu tort, et tu pourras paraître ici sans craindre de t'y faire assassiner.

Maintenant que tu as eu ce que tu voulais, disparais, et que l'on ne te revoit plus avant un mois.


D'un air dégoûté, Beth Aran fit un mouvement nonchalant vers la porte par où était entré Dorunn, se leva lui-même et sortit par la porte située derrière son trône.
Revenir en haut Aller en bas
Dorunn
Animateur en Chef
Animateur en Chef


Nombre de messages : 242
Age : 24
Classe : Assassin
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Ven 24 Aoû 2012 - 16:44

Dorunn se releva avec difficulté pour voir les conseillers sortir de la salle. Galcius lui lançait un regard dont la signification était claire : l'assassin n'aurait pas de seconde chance avec Beth Aran, et son ami était à présent impliqué. Il prit un moment pour retrouver ses forces et sortit à son tour de la salle du conseil avant de se faire raccompagner à l'entrée du manoir par un page. Au dehors, la tempête avait baissé en intensité, mais les éclairs continuaient à zébrer le ciel edhessien par intermittence.

Dorunn prit les rênes de son cheval au palefrenier qui l'avait gardé avant d'enfourcher la monture et de passer au galop sous le porche de la cour du manoir. Le retour vers Ombresang ne serait pas des plus reposant...
Revenir en haut Aller en bas
Narsès
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 53
Classe : Pyromancien
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Ven 16 Nov 2012 - 3:27

Les deux hommes se tenaient à présent devant la salle du conseil, attendant que Beth-Aran et ses conseillers veuillent bien leur donner audience. Ils n'eurent pas à patienter plus d'une dizaine de minutes avant qu'un jeune vampire les invite à entrer. Narsès poussa alors les lourds battants de bois et s'avança vers la grande table, Dorunn marchant à quelques pas derrière lui. Le conseil était au complet, Beth-Aran siégeant en son centre. À sa gauche, Harmen Galcius semblait bien plus tendu que les autres conseillers, et à juste titre.

Narsès inclina rapidement la tête, imité par son ami qui ne fit cette fois-ci pas l'affront de s'incliner comme un « vrai vampire ». Le Seizième Sang se leva alors, son regard de glace transperçant les deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Ven 7 Déc 2012 - 15:43

Beth-Aran avait attendu le jour de l'audience avec une impatience grandissante. Enfin, il allait avoir l'occasion de châtier ce bâtard de Dorunn pour son impertinence, même si pour cela il perdait les conseils avisés de Galcius. Le conseiller était allé trop loin en soutenant le Patricide, et le Seizième Sang craignait que ses idées absurdes ne fassent des émules au sein des hautes familles. Cependant, Beth-Aran devait bien avouer que le plaidoyer de Galcius avait quelque peu ébranlé ses convictions, même si il ne l'avouerait certainement pas devant le conseil.

Le bâtard et son acolyte se tenait à présent face au conseil. Beth-Aran, qui n'avait encore jamais rencontré Narsès, le jaugea du regard. Il semblait humain, mais nul doute qu'une autre nature avait depuis longtemps pris le dessus. Beth-Aran eut un sourire sadique en se levant.

«  Cela fait à présent un mois que le conseil des Premiers Sangs vous a confié les rênes d'Edhesse. Voici venu l'heure du bilan qui je crois, est sans équivoque. Les caisses sont aussi vides qu'avant, les bandits sèment toujours le chaos dans la province, à ceci près qu'il le font maintenant avec votre bénédiction, et vous avez brillamment réussi à provoquer la colère de Thassopole. Et en plus de ça, la rébellion que vous auriez pu tuer dans l'oeuf gagne en puissance chaque jour et il ne vous a pas fallu plus de quelques jours pour devenir haï au point que l'on tente de vous assassiner. Je crois qu'il est clairement temps de mettre un terme à tous cela... en même temps qu'à vos pitoyables existences. »
Revenir en haut Aller en bas
Narsès
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 53
Classe : Pyromancien
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Ven 7 Déc 2012 - 15:45

« C'est affligeant de mauvaise foi...
Narsès avait parlé d'une voix haute et clair, afin que tous dans la salle puisse l'entendre. Tous les conseillers, Galcius compris, regardait à présent le sorcier avec stupéfaction. Beth-Aran quand à lui, semblait hésiter à le tuer dans la seconde.
- L'importance des fonds publics ne fait pas tout. En effet, les caisses ne sont pas plus remplies qu'auparavant. Cependant, le secteur de la chasse connait une évolution sans précédant, fournissant à nos marchands de la viande et du cuir à prix raisonnables. Ces même marchands ont désormais leur place réservée au marché de la cité prévezienne de Krasia et d'autres autour qui ont suivi l'exemple de le première. La criminalité n'a jamais été aussi basse depuis presque un siècle, la pègre se tient tranquille et son « apport » à l'économie du palatinat a presque doublé.
Le regard du Seizième Sang s'assombrissait à mesure que Narsès lui montrait ses torts devant ses conseillers attentifs.
- Les prisons sont presque vides, puisque bon nombre d'anciens détenus travaillent à présent aux mines ou ont intégré les unités Maraudeurs, diminuant drastiquement les dépenses du secteur pénitentiaire. Ils renouent avec la vie civile et représente une puissance militaire plus que conséquente pour des frais quasiment négligeables. Pour ce qui est de Thassopole, j'aime à penser que le choix que j'ai fait était le meilleur possible, y compris pour vous. Vous n'auriez pas aimé voir les hommes du Rouge déambuler un Edhesse, et je ne doute pas que certains d'entre eux auraient disparu inexplicablement. Et quitte à m'attirer les foudres de la République, j'aime autant le faire tant qu'ils n'ont pas le pied sur nos terres.
Certains regards entendus vinrent appuyer l'argument du sorcier. Mais pour autant, celui-ci ne laissa pas le temps de répondre à un Beth-Aran médusé.
- Les rebelles qui semblent tant vous tenir à cœur ne sont quant à eux que de risibles utopistes incapables de faire preuve de la moindre discrétion. Et pour ce qui est du danger qu'ils représentent, j'ai été informé avant cet entretien du départ des forces rebelles vers le sud-est, certainement en direction de Zackinthe où elles espèrent prêter main forte à Von Seviand. Soyons réalistes : si il parvient jusqu'à Arthandre, les seuls hommes que j'y ai moi-même envoyés seront à même d'écraser ces cafards. De plus, ils sont à présent privé de leur chef qui est lui-même parti vers le nord, semant derrière lui une trace de destruction qui pourrait être plutôt pratique, lança le sorcier en jetant un regard appuyé à Dorunn.
Le vampire acquiesca d'un air sombre.
- Et pour finir, seigneur Beth-Aran, je ne doute pas une seconde de votre implication dans la tentative d'assassinat dont j'ai été la cible, lâcha Narsès avec une sombre étincelle dans le regard.
Les conseillers lancèrent un regard abasourdi au Seizième Sang qui ne cessa de regarder le sorcier.
- Je préfère prendre ça pour un test que j'ai brillamment réussi, puisque leurs crânes décorent à présent joliment la cour du manoir. Voilà, mes seigneurs, le bilan que je fais de ma courte occupation du trône. Les chantiers ont débuté et ne sont certainement pas fini, mais Edhesse est en train de prendre un nouveau souffle. »
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Sam 8 Déc 2012 - 16:34

La réponse du Palatin stupéfia Beth-Aran. Ce petit sorcier arrogant osait lui donner des leçons ?! La vengeance du Seizième Sang allait être terrible. Mais, tandis que sa rage, froide mais mortelle, montait en lui, Narsès parlait, parlait, parlait, et les Premiers Nés acquiesçaient à ses propos.

Beth-Aran se sentit trahi, et son envie de meurtre atteignit son paroxysme alors même que le sorcier rouge achevait son argumentaire.


- Toi, humain. Tu es un homme mort. Personne ne parle ainsi à Beth-Aran. Et vous, mes vieux compagnons, que ceux qui le soutiennent meurent avec lui.

La température baissa d'un coup. Dorunn était prêt à défendre sa vie, tandis que Narsès paraissait impassible. L'air autour du Seizième Sang sembla s'obscurcir. Les seigneurs vampires étaient terrifiés par une pareille colère, une colère que la raison avait totalement fuie.

Le grand seigneur vampire tendit le bras vers Narsès, qui s'apprêtait maintenant à incanter lui aussi. Sa voix, terrible, s'éleva.


- Pryk...

- NON !

Harmen Galcius, celui-là même qui avait défendu Dorunn lors de la précédente audience, se jeta sur son maître.

Ce fut le chaos. Une boule de feu explosa, projetant les convives sur les murs et le sol, les flammes léchant leurs corps pâles. La chaleur devint intolérable. Narsès hurla une défense désespérée.


- Pryk ains-ska konn-lot !

Une sphère rougeoyante vint protéger le sorcier et l'assassin des assauts ardents. La table avait pris feu. Certains vampires se roulaient sur le sol pour éteindre leurs vêtements en flammes, d'autres avaient perdu conscience en heurtant les parois de la salle et brûlaient manifestement vifs. Les quelques mages (peu savants néanmoins) et les moins sonnés se ressaisirent et lancèrent des sorts pour éteindre leurs compagnons en train d'être consumés.

Dorunn, lui, regardait ce spectacle avec un mélange d'horreur et de satisfaction.

Le brasier fut bientôt éteint, et Narsès mit fin à son sortilège. Nul ne disait mot.

Les corps enlacés de Beth-Aran et Galcius gisaient, la peau calcinée, sans que l'on puisse les différencier. L'incompréhension était totale. Les seigneurs vampires, stupéfaits par un tel déferlement de puissance, se tourner vers Narsès, le seul arcaniste indemne, et s'agenouillèrent dans sa direction : ils lui attribuaient l'explosion qui avait eut raison du Seizième-Sang.

En réalité, Narsès savait bien qu'il n'en était rien, et comprit bien vite ce qui s'était passé : l'interruption de l'incantation de Beth-Aran au premier mot, "pryk" qui signifiait "feu", avait déchaîné le pouvoir du grand seigneur vampire sous forme de flammes, le consumant lui-même. La magie n'admettait pas d'erreurs de la part des plus puissants. Les corps brûlés étaient des témoins frappant.

L'un des vampires, visiblement le doyen, agenouillé, tira le Palatin de sa contemplation macabre.


- Votre puissance est bien grande, Narsès de Perganon. J'ignore si le seigneur Beth-Aran est réellement parti rejoindre Nucter, car je doute de sa mortalité, mais vous avez gagné, soyez-en sûr, le droit de régner en ces terres, et par votre bonne gestion, et par votre force. Au nom du Conseil, je vous accorde notre bénédiction.

Nous regretterons nos frères que vous avez tués, aussi vous demandé-je de ne plus jamais remettre ici les pieds. Nous ne nous mêlerons plus de vos affaires, et j'ose espérer que vous nous laisserez en paix, dorénavant.

Partez, par pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Narsès
Palatin
Palatin


Nombre de messages : 53
Classe : Pyromancien
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race:

MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Mar 18 Déc 2012 - 13:27

La tempête était passée. La puissance déchainée de Beth-Aran avait dévasté la pièce et anéanti plusieurs de ses occupants. Narsès et Dorunn ne devaient de s'en être sorti qu'à la profonde affinité du sorcier avec les arcanes de feu, qu'il avait ainsi pu atténuer. Les seigneurs vampires restants, peu savants des arts obscurs, pensaient que Narsès était à l'origine du cataclysme, et celui-ci ne comptait pas leur donner tort, puisque cette méprise lui assurait le trône d'Edhesse.
« Je laisserai les Hautes Familles en paix. Cependant n'oubliez pas que si le temps viens de défendre ces terres, les Premiers Sangs devront rejoindre le champ de bataille. »
Narsès ne laissa pas le temps au vampire de répondre et sortit de la salle, Dorunn à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran   Aujourd'hui à 22:42

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre et Beuverie au Grand Manoir de Beth Aran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Perganon :: Le Grand Manoir-