AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baplens
Invité



MessageSujet: Les Cavernes   Ven 2 Mar 2007 - 18:26

Orchomene est une ville sombre, le ciel est tres souvent gris, avec de fortes pluies.
A l'ouest de la ville se trouve quelques collines ou son dissimulées plusieurs cavernes.. Certaines restes encore secrètes.
Mais depuis plus d'un siecle, ses collines sont désertes...Du moins c'est ce que l'on pense puisque Thébets,ancien palatin de Mésologion, dit le contraire dans ses mémoires..Celui ci raconte même que des fées de grandes taille et des spectres hanteraient certaines cavernes..Elles mèneraient également vers un autre Empire ou plus précisement, vers des terres inconnues jusqu'a présent ou des monstres surpuissants y erreraient...Mais..Aucune preuve nous certifie la présence de ses étranges créatures.
Tous les seigneurs ayant tenté de s'y avanturer s'y seraient perdus et personne ne les auraient retrouvés... Est-ce leurs squelettes qui trainent dans les cachots ou, une armada nommée "La Cohorte Abyssale" s'y est formé ?
Ses cachots sont situés dans la plus grande Caverne, celle qui est donc la plus en évidance...
C'est ici, que sont faites les annonces officielles politiques de la Cohorte Abyssale ainsi que se situe le point de rencontre officiel...
Une fée nommée Djana sera là pour accueillir tout seigneur extérieurs a l'armada voulant parler avec le chef ou avec les membres de l'armada.
..


Dernière édition par le Sam 3 Mar 2007 - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taïl`Isha



Nombre de messages : 1838
Classe : Voleuse & Assassin
Armada : indep'
Date d'inscription : 02/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race:

MessageSujet: Re: Les Cavernes   Ven 2 Mar 2007 - 20:10

Geoffrey, à qui la réputation de ces étranges cavernes ,mais néanmoins, point de rendez-vous avait arrivé a ses oreilles, décida de s'y aventurer, selon lui il ne risquait pas grand chose.
Les collines étaient certes désertes mais la caverne la plus grande, donc qu'on voyait au premier coup d'oeil semblait habitée, animée.

Il décida de s'approcher et vit l'ombre d'une silouhette.
Sans aucune hésitation, il pouvait affirmer que c'était une créature de sa race; une fée.
C'est donc confiant qu'il alla la rejoindre pour lui demander des renseignement et en s'approchant il reconnut Djana à l'entrée.
Il l'aborda :

- sire Djana quel plaisir de vous revoir en ces terres ! La réputation de cette caverne m'est parvenu mais peut etre suis je le premier ?
Baplens est là ?
Revenir en haut Aller en bas
Baplens
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Sam 3 Mar 2007 - 14:03

La fée regardait Geoffrey d'un air ahurit...puis lui dit..

Salut toi ! non il n'est pas là, Il est en ce moment meme à Perganon, mais.. Si tu désires lui parler, tu peux tres bien lui envoyer une missive! Ou bien, tu peux attendre son retour..
J'attend là, car parait-il qu'un messager impérial souhaiterait parler a Baplens... Je t'en pris, entres si tu le désires voyons, ici c'est comme chez toi! Il y a déjà quelques membres de l'armada à l'intérieur!


La fée observa Geoffrey entrer dans les cachots avec une grâce exemplaire...
Revenir en haut Aller en bas
Baplens
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Jeu 21 Juin 2007 - 0:01

Non loin de la tour des sombres arcanes se trouvaient les cavernes qui étaient définies comme le lieu de rassemblement de la plus grande organisation mésolongienne, la Cohorte Abyssale. C'est en ce lieu que se réunissaient les membres de cette armada lors de conférences importantes.
Sur le haut d'une colline, un des gardes aperçut un nuage de poussière et de brume à quelques kilomètres de là ou il se situait. Il prit alors une longue vue afin d'observer de plus près qui pouvait bien s'approcher. Il pus distinguer un chevalier accompagné de cinq gardes et reconnu le chef des lieux, Baplens qu'il pu facilement distinguer grâce a son armure, ses habits et surtout, grâce à l'étendard de la cohorte abyssale que portait un des gardes d'élites l'entourant avec sa main gauche.
La sentinelle se précipita, fit demi tour sans trop faire attention a se qu'il faisait et courut vers l'entrée de la caverne en hurlant...

Notre chef est là ! Faites places et rapidement si vous ne souhaitez pas vous faire exécuter !
Les paysans brouillant le passage s'écartèrent sous l'ordre du garde et dans la seconde qui suivait, le drow arriva, ralentissant le rythme et s'arrêtant devant Djana sous les chuchotements des paysans et lui dit gentiment ...
Bonjour Djana, l'heure est grave, et notre vie est en jeu. Peux-tu prévenir les membres ici présents de mon arrivée et leur dire que j'ai besoin de leur parler concernant la situation actuelle de Kalamai ainsi que celle de Mésolongion et que je les attends donc dans la grande salle centrale de la caverne ?
Il lui fit ensuite un signe de tête en signe de remerciement.
Baplens devait beaucoup à Djana qui a su mener la garde dans les cavernes et animer un peu tout les représentants de la Cohorte. C'est grâce a elle aussi notamment qu'il a pu bâtir cette armada qui, il y a encore de cela quelques mois, ne représentait quasiment rien sur Kalamai et qui petit a petit a prit une plus grande ampleur et est devenue beaucoup plus respectée.
Le drow et ses gardes descendirent de leur cheval, puis pénétrèrent dans la caverne...Pendant se temps, cinq esclaves se précipitèrent pour mettre les chevaux dans l'écurie qui étaient a proximité de la caverne.
Baplens retira sa monture se mettant plus à l'aise. Il avait l'air éprouvé par tous les déplacements qu'il avait dû effectuer. Soudain, alors que le drow cheminait vers la salle dont il était question pour la conférence, une petite dispute se fit entendre obligeant le Baplens à se déplacer...
Deux paysans qui étaient chargés de détruire un mur, se chamaillaient à cause d'un petit sac d'or pas plus grand qu'un poing qu'ils n'arrivaient pas à se partager.
Baplens s'approchât un peu d'eux toujours aussi bien accompagné, et s'exclama avec austérité à leur égard...

Je vois que le mur avance dites-moi... Ils étaient devenus tout pâle et peureux... Vous ne servez donc a rien...des trouillards et des paresseux tels que vous ne méritent pas de vivre.
Il fit un claquement de doigt, et soudain, deux gardes sortirent leur arc, et tirent une flèche à la hauteur de leur poitrine. Ils agonisèrent au sol moururent dans les minutes qui suivaient. Baplens interpella deux serfs elfes qui étaient en train de forger des armes ...
Tous les deux... Emportez donc ses cadavres dans les cachots, ils nourriront les rats.
Sur ces paroles, les deux elfes exécutèrent l'ordre qui leur était donné les obligeant a rompre le travail qu'ils étaient en train de faire...
L'elfe noir enfin tranquille, s'approchât de la salle et dit...
Surveillez cette entrée! Seuls les seigneurs et grands dirigeants militaires de la Cohorte pourront entrer.
Le drow fit un pas dans la salle, s'installa sur la grande table du fond et attendit patiemment...
Cette salle était assez grande, silencieuse. On pouvait apercevoir des chauves souris sur le plafond. Elle était éclairée par les quelques torches enflammées installées sur les murs de la salle.
Quelques minutes plus tard, Djana se positionna face à la salle. Sans même qu'elle eut besoin de demander le passage, les gardes s'écartèrent d'un pas latéral afin de la laisser passer. En réalité, ils n'avaient même pas besoin de se pousser puisque Djana, par sa petite taille aurait très bien pu passer. Elle s'approcha de Baplens et lui dit...

J'ai prévenu les membres patriarche Baplens. Ils devraient arriver d'un instant à l'autre.
Puis, elle décida d'assister à la conférence et se plaça sur l'épaule droite de Baplens pour lui prêter compagnie...
Quelques secondes plus tard, on entendit un bruit métallique d'armure. Il s'agissait des gardes qui s'était écartés pour laisser passer les hauts représentants de la cohorte.Ils n'était peu nombreux mais le nombre importait peu. Les autres devaient certainement profiter du peu de temps libre qu'il leur était offert pour se promener dans la ville impériale ou retourner dans leur royaume.
Baplens se leva et s'exclama...

Bonjour a vous seigneurs, vous pouvez vous asseoir autour de cette table si vous le désirez...
Baplens se rassit avant même que l'un d'eux n'eusse pu le faire. Puis il continua avec un ton plus sérieux.
Bon... Si je vous ai fait venir ici, ce n'est point pour une mince affaire mais bien pour le futur de Mésolongion, la Cohorte Abyssale, et de Kalamai.
Comme vous le savez, j'ai été invité au palais impérial, et en y ressortant, nous avons tous pu apprendre la nouvelle qui s'est d'ailleurs très bien répandu dans l'empire. En effet, des rebelles arrivant de l'autre coté de la mer débarqueraient afin de détruire Kalamai et récupérer ses terres. Mais qui dit les terres de Kalamai dit également les terres de Mésolongion. Nous devrons donc les en empêcher. Et pour réussir a les en empêcher, il faudra donc bien s'organiser et, se préparer a leur assaut en les repoussant du mieux possible...

Il prit son souffle et continua...
C'est pour cette raison donc que j'ai signé se traité de paix au palais qui conclue donc nos guerres contre la Paix dans le Sang, la Garde Divine, et la Légion de Natémia.
Ensuite, je ne vous en ai que vaguement parlé mais bon, je pense que vous en êtes suffisamment au courrant des raisons de notre guerre qui avait repris contre la Légion de Natémia. En effet, mon royaume avait reçu quelques assauts complètement échoués d'un seigneur de Natémia. Mes paysans ont pu ramener le drapeau d'un de leur commandant ou, chef d'armée. J'ai pu donc constater qu'il s'agissait de Natémia.
J'emploie l'imparfait dans mes propos puisque je viens de signer un cessez le feu une nouvelle fois. Natémia a abandonné la guerre. Toutefois nous ne serons pas déclarés officiellement vainqueur. Mais Enguerrand, le chef de Natémia a avoué notre supériorité. Je possède encore sur moi la missive que j'ai reçu dans ma tour signée de sa propre main.
La voici...

Il sortit un parchemin de sa poche et la lisait...

Patriarche de Lensak,

Vous me voyez désolé et troublés par l`erreur diplomatique commise. En effet, j`eusses envoyé des messagers à mes troupes prés de Mésolongion pour leur dire de revenir pacifiquement en Igoumen. Mais il semblerait que la Garde Céleste de Brasamical, nous ayant déclarée la guerre sans même avoir fait le moindre pourparler, aurait interceptés certains de ces messagers avant leur arrivée. Peu d`entre eux sont revenus, dont certains ont pu leur échapper.

De plus, notre armada affaiblit par la perte de héros glorieux et courageux lors des derniers guerres, notre armada n`est point de taille à affronter la Cohorte Abyssale.

Veuillez accepter, Seigneur Baplens, mes plus sincères excuses ainsi qu`un cessez-le-feu pacifique.

Enguerrand IV d`Exalon,
Palatin de la province d`Igoumen,
Monarque de la Légion de Natémia,
Chef du Conseil du Protectorat Impérial,
Cofondateur de l`Ordre des Chevaliers de la Lance Impériale.


Voilà donc.
J'ai accepter se cessez le feu afin de nous consacrer pleinement aux Shars qui arrivent ainsi que de laisser plus de chance aux Protecteurs Impériaux de vaincre ses traîtres d'Argostole. Si ceux-ci n'arrivent pas à parvenir a bout de l'Argostole, alors nous nous en mêlerons. Mais laissons les faire pour le moment.

Les hauts représentants de la Cohorte acquiescèrent et partirent après l'autorisation de leur chef.
Le drow fit de même toujours en compagnie de Djana pour rédiger le résumer de se qu'il venait de se dire aux membres n'ayant pas pu assister a cette déclaration puis pour prendre un peu de temps libre lui aussi pour se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Mer 27 Juin 2007 - 16:20


Les derniers mois:

Au cours des derniers mois, Tuer’ror d’Aringar fut exiler du Zakinthe, la légion du Bhaal Sagoth fut redevenue poussière comme son prédécesseur les Dragons bleu. Tuer’ror remplie de rage et de haine fut exiler par le peuple lui-même. Sa tyrannie et sa soif de pouvoir étaient tellement grande que Brock pris grand plaisir à envoyer ses soldats exécuter ce Seigneur de guerre.

Tuer’ror se sauva par les tunnels entourant son domaine au Zentar. Une fois dans les cavernes D'Aringar se perdit pendant plusieurs jours au comble du désespoir le Seigneur Déchus continua de marcher. Le néant presque total, il ne lui restait plus rien ou presque son frère avait trouvé la mort dans le conflit, son ancienne femme l’avais sois disant abandonné selon certaines rumeurs et Élendor le général du Bhaal Sagoth auraient périe épée à la main.
Maintenant Tuer'ror avais sa tête mis à prix et bien des Seigneurs le lui voyaient une haine sans borne.
Son chemin le conduisis en Mésolongion ou le Seigneur Déchus voulu retrouver son ancien allier de jadis Baplens. Mais les tunnels et une force mystérieuse se joua de lui, pendant des mois Tuer’ror D’Aringar Seigneur déchus du Zentar fut déclarer mort, mais rien de cela s’étais produit. S'étais seulement les cavernes de la malédiction qui le tenais prisonnier le conduisant de plus en plus loin de la sombre tour des Arcannes dans les tunnels ou rôdait créatures et êtres des plans inférieurs.

Pour ceux qui ne connaissent pas les cavernes de la malédiction, c’est un lieu ou la mort elle-même rode à chaque instant l’environnement lui-même semble conspirer contre la vie. Les cavernes sont aussi hostiles qu’inhospitalières remplit d'endroit désolé ou la vie ne saurait s’y épanouir à certains endroit.
Les cavernes sont constituer de labyrinthe complexe, certains tunnel peuvent parfois même dévoiler un lac ou des canyons austères flanqués de falaises d ‘obsidienne tranchante comme le fil d’un rasoir.

Si tous savaient seulement arrêter la mais…les cavernes de la malédiction abritent certaines des créatures les plus détectables de tous les royaumes. Démons et Diables y vivent et s’affrontent dans une guerre plus vieille que les royaumes humains ainsi les cavernes sont également le repaire des créatures Déchus tel que les Walkyries ou Sentinelle qui auraient rejoint la cause du mal. Les tunnels fourmillent d'araignées géantes et créature comme les nuées de chauve-souris, à certain endroit la terre elle-même semble animer différent mort-vivants comme les zombis et autre mener par des liches et Nécromancien totalement dément.
Tuer’ror y vécue quelques temps mais après deux jours dans le complexe souterrain au cœur des ruines d'une vieille citée, une horde de zombie mener par des lieutenants minions des enfers épauler par la puissance d'un Globuloeils le terrassa. Une fois en train d’agoniser une femme magnifique jeune femme à la peau aussi velouté que le satin et aux charmes captivant se pencha sur sont corps meurtris.
Célestia félicita ses suivants et pris d’une envie subite en regardant le mâle elfe noir et ordonna de l’apporter dans sa demeure. Un esclave de plus ne serait pas de trop. Pendant les premières semaines la Walkyrie déchus appris à le connaître après quel interrogatoire et se dit qu’un Prêtre d’Hassar dans ses rangs ne serrais pas une faiblesse.
Pendant quelques semaines Tuer’ror conduis une partie des es légions contre les forces adverses des autres Seigneurs environnant sont domaines. Non traiter comme un esclave mais comme un général il fut récompenser pour que finalement Célestia la Walkyrie déchue lui laisse regagner la surface. Son zèle fut vite remarquer et sa capacité à diriger et donner des ordres fut que la légion sous son commandement lui voyait une fidélité totale. Ceux qui s’opposaient à lui mourraient et souvent le servais malgré eux ramener entre les morts en différant morts-vivants pour servire de chair à Dragon.
Depuis ce temps Tuer’ror garde sur lui une plume de Célestia représenter dans un disque maintenant par une main représentant Hassar. Après l’avoir fièrement servie Tuer’ror passa quelques temps chez les nains noirs et retrouva même quelques elfes noirs qui voulais l’épauler dans sa cause.

Tuer’ror D’Aringar sortie donc des cavernes cette après midi, jamais le soleil n’avais été apprécié à c’est yeux. Une fois dehors, la tour des sombres arcannes n’étais pas bien loin. Enfin D’Aringar se rendit voir Baplens pour parler comme par le passé et peut-être même se lui proposer ses services en temps que seigneur.
Suivie par ses quatre mercenaires elfes noirs. Tuer’ror arriva finalement devant les cavernes ou se trouvais le lieu de rassemblement. Les gardes l’interceptent et Tuer’ror leurs fit vite comprendre que s’étais dans leurs intérêts de les laisser passer sinon il écraserait ce tas d’imbécile. Les gardes ne voulurent rien entendre et Tuer’ror dégaina son Morgenstern, au moment ou Djana arriva une de plus en colère après D’Aringar.

Tuer’ror enleva sont heaume et se fendit d’un sourire enjôleur et carnassier les gardes reconnurent enfin le visage de D’aringar avec sa balafre au niveau de l’œil qui le caractérisait temps.

-Belle Djana, je constate que tu n’as rien perdu de tes charmes!
-Maintenant tu pourrais rappeler tes gardes, je suis venu voir le Patriarche de Lensak Baplens Seigneur de la Cohorte Abyssale.
Tout en parlant l’elfe noir sortie une bannière délabrée du Bhaal Sagoth.
-Apporte cela à Baplens, il devrait comprendre!
-Dit lui que D’Aringar veux le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Baplens
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Jeu 28 Juin 2007 - 13:03

La fée qui était revenu de la salle de conférence ayant lieu à l'intérieur de la caverne s'était interposée devant le grand drow qu'était Tuer`ror.
Elle était éberluée par l'arrivée soudaine de celui-ci ainsi que de sa volonté de combattre les gardes. En effet, il avait dégainé son épée face aux multiples gardes qui l'entouraient. Celui-ci n'aurait eu aucune chance.
Apres lui avoir dévoilé son visage et lui avoir adressé la parole, Djana lui répondit en reprenant son calme...

Bonjour patriarche d'Aringard, vous ne me dites rien, mais veuillez patienter ici.
Elle regarda les gardes du coin de l'oeil. Puis elle prit la banniere du Bhaal Sagoth que lui tendait Tuer`Ror et se dirigea vers l'intérieur des cavernes.
Elle y vit Baplens toujours assis sur la table de la grande salle et lui apporta la bannière délabrée. Elle lui dit ensuite...

Baplens, un drow vous attend a l'extérieur, il s'agit d'un certain d'Aringar. Je lui ai dit de patienter à l'extérieur en vous attendant.
Le drow prélassé sur sa chaise répondit alors a Djana...
Oui, je le connais celui-là. Il s'agit de l'ancien chef de la Légion du Bhaal Sagoth. Tu sais, celui qui s'était présenté pour signer un pacte de non agression avec toute sa Légion dans son dos. Est-il toujours aussi hostile ?
La fée eut un petit rictus et lui dit en hésitant quelque peu...
Hum... C'est à dire qu'il a faillit s'attaquer aux gardes... Mais bon, rien de grave. Il s'est calmé ensuite en m'adressant la parole.
Baplens acquissa d'un signe de tete et répliqua avec un petit rire a son tour...
Ton charme lui a peut etre fait de l'effet Djana.

Ils sortirent alors des cavernes pour aller a l'encontre d'Aringar.
Baplens le vit et lui dit...

Qu'est-ce qui vous amene en ces lieux d'Aringar ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Mer 4 Juil 2007 - 0:31

Tuer’ror regarda Djana rentrer dans le complexe, puis il se retourna le regard mauvais ver les gardes qui l’entourais, une fois de plus sa patience avais des limites devant un garde qui tentais de s’approcher une peux trop de lui.
D’un moulinet de son Morgenstern D’Aringar lui mis son arme sous la gorge et les gardes de Baplens dégaina leurs armes.

-La prochaine fois que tu t’approche de moi fils de bâtard, je te défonce la tête a coup de masse, ainsi après j’irais porter ton cœur sanglant et encore chaud au Seigneur de la Cohorte.

Tuer’ror repoussa le soldat et se retourna quand Baplens l’interpella, fière et arrogant le Seigneur D’Aringar saluât courtoisement Baplens.

-Salutation Seigneur de la Cohorte Abyssal, et ainsi patriarche de Lensak!
Une fois de plus vielle connaissance, je suis venu ici après que Broc du Zakinthe recherche à avoir ma tête.
-Je suis venu te voir toi, après m’avoir perdu des mois entiers dans les complexes des cavernes de la malédiction.
Tuer’ror caressa son médaillon et la plume de Walkyrie maintenue par la main de Hassar.
-J’ai fait une rencontre très intéressant, ainsi j’ai décidé de te proposer mon aide dans cette guerre. Le Bhaal Sagoth n’est plus donc, pourquoi pas avoir un nouveau Seigneur dans tes terres?
Après avoir vu qui te sert sa ne te ferra pas de tord Seigneur Abyssal.


Tuer’ror rangea son arme dans son fourreau dorsal, puis tendit la mais à Baplens en signe d’allégeance.
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Shin Darkai
Animateur en retraite


Nombre de messages : 191
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les Cavernes   Mer 11 Juil 2007 - 0:25

Lors d'une nuit comme toutes les autres, un cavalier sombre, s'approcha de l'entrée des cavernes de la Cohorte Abyssale, et descendit de sa monture.
Il s'avança d'une démarche spectrale en direction du trou béant perçant la roche, ses globes oculaires injectés de sang aux aguets.
Il chercha du regard un quelconque signe d'une présence vivante, puis pénétra dans l'antre noire.

Plusieurs portes se trouvaient sur le chemin de l'Ombre, qui préféra garder son énergie et s'arrêta à la première. Il ferma sa main osseuse et frappa à la poterne, produisant un son caverneux et prolongé.
Il ne savait pas si un garde se trouvait derrière l'embrasure, mais fit tout de même glisser une enveloppe aux couleurs ôcres sous l'ouverture poussièreuse, un cachet de cire rouge sang attenant le papier.
Le même exemplaire avait été adressé au royaume de Lensak.

L'Ombre fit demi-tour, et repartit au galop sur les terres désolées et ténébreuses de l'Edhesse.



"Patriarche Baplens,

Je ne vais pas vous faire perdre de votre précieux temps à lire cette missive, aussi je ne ferai pas de cette dernière un roman.

Vous avez il y a plusieurs jours fait parvenir à notre manoir un de vos messager. Un de mes subalterne m'en a dévoilé le contenu, que j'ai moi-même divulgé au Comte Malas.
Nous en avons décidés après un moment de concertation que nous refusions votre invitation à rejoindre votre complot avec la Légion de Natémia, ennemi héréditaire et de toujours du Tribal Obscur.

Nous allons d'ailleurs de ce pas, pour l'Edhesse et la confrérie de ses habitants, prendre parti dans cette guerre aux côtés de l'Ordre de l'Ombre, non parce que nous avons peur, comme vous le prétendez, d'eux, mais simplement parce que notre cervelle a marché avant la traîtrise.
Dès lors, le Tribal Obscur entrera en guerre contre la Légion de Natémia et la Garde Divine. Et le conflit ne s'arrêtera pas là.

Je vous annonce la rupture de notre Pacte de Non-Agression.
Sachez tout de même que nous n'engagerons pas de guerre contre vous, en honneur à notre désormais ancienne alliance. Nous prendrons tout de même les armes contre vous si une menace concrète se fera sentir.

Une seule trahison suffit pour nous.

J'espère que vous verrez l'erreur flagrante que vous avez fait, et que la raison vous reviendra peut-être d'ici là.

Le Tribal Obscur vous salue.

Shiro Shin Darkai, Patriarche d'Eldoran, Chef du Tribal Obscur."
Revenir en haut Aller en bas
Baplens
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Mer 11 Juil 2007 - 11:04

Bien, je vois que tu n'as rien perdu de ton agressivité et de ton manque de tact l'ami...
Bien sur que tu es le bienvenu ici, j'espère que lors de tes batailles, tes troupes sont aussi agressives que toi
. Lui dit le drow avec un sourire léger.
Entres donc dans les cavernes, quelques membres y sont présents.
Il lui fit une petite tape sur l'épaule.

Sur ses mots, Tuer`ror entra donc dans la caverne accompagné de Baplens.
Quelques pas plus tard, Baplens se retourna sauvagement et interpella un garde...

Hey ! Toi ! Sers lui de guide, présentes lui les lieux.
Celui-ci s'exécuta. Baplens repartit dans la salle où il avait eu le temps d'écrire sa lettre pour Shiro Shin Darkai avant que Tuer`ror n'arrive. Il s'assit, les pieds sur la table.
Quelques minutes plus tard, Djana revint auprès du drow et lui dit...

J'ai apporté votre lettre au manoir du Tribal Obscur. Cependant, il ne s'agissait pas de Siro Shin Darkai. La personne qui a récéptionné la lettre m'était inconnue. J'éspere qu'il l'a bien remis a son chef.
Baplens regarda Djana quelques secondes en refflechissant. Il secoua doucement sa tête de droite à gauche, et répondit à Djana...
Nous verrons bien s'il répond. Ce n'est pas grave, merci de ton service.

La nuit tomba enfin, seuls quelques bruits dans la caverne. A l'extérieur, ce fut le silence complet, comme la plupart des nuits ici. Seul un garde veillait sur les collines au dessus de la caverne. Les autres étaient préoccupés a chasser un elfe flanant de l'autre coté des collines. Il cherchait peut etre a espionner la caverne, qui sait.

Soudain, un cavalier sombre, s'approcha de l'entrée des cavernes de la Cohorte Abyssale, et descendit de sa monture.
Il s'avança d'une démarche spectrale en direction du trou béant perçant la roche, ses globes oculaires injectés de sang aux aguets.
Il chercha du regard un quelconque signe d'une présence vivante, puis pénétra dans l'antre noire.

Plusieurs portes se trouvaient sur le chemin de l'Ombre, qui préféra garder son énergie et s'arrêta à la première. Il ferma sa main osseuse et frappa à la poterne, produisant un son caverneux et prolongé.
Il ne savait pas si un garde se trouvait derrière l'embrasure, mais fit tout de même glisser une enveloppe aux couleurs ôcres sous l'ouverture poussièreuse, un cachet de cire rouge sang attenant le papier.
Le même exemplaire avait été adressé au royaume de Lensak.

L'Ombre fit demi-tour, et repartit au galop sur les terres désolées et ténébreuses de l'Edhesse.

Le garde entendit un bruit de cheval. Il prit ses longues vues et vit un chevalier sombre repartir des cavernes. Il se précipita, descendit en courrant les collines et, pénétra dans la caverne. Il se hata pour alerter Baplens.Celui ci s'exprima...

Chef... J'ai apperçu un chevalier noir ressortir des cavernes... Mais nous ne l'avions pas vu entrer. Il repartait vers l'Edhesse... Surement un de ses traitres chef.
Le drow se leva brusquement, poussa le garde pour passer et se précipita a l'extérieur accompagné du garde. Il lui dit..
Ou sont les autres ?!
Heu... Ils chassent un elfe qui s'aventuraient dans les parages. Un inconscient...
Le drow regarda quelques secondes le sol, et s'écria...
Il s'agit certainement d'un leurre. Il voulait attirer votre attention afin que se chevalier puisse s'infiltrer en toute sécurité. Bandes d'idiots...
Un gnome surgit derriere le drow et s'exprima a son tour...
Je l'ai surveillé chef... Il portait un message... Il l'a fait passé sous la première porte.
Le drow lui fit un signe de tête en remerciement et partit chercher le parchemin. Il fut rassuré en l'apercevant...
Il le prit, et s'en alla dans sa salle, ou Djana l'attendait.
Il l'a lut ensuite a voix basse mais distinctement afin que Djana puisse l'écouter aussi...


"Patriarche Baplens,

Je ne vais pas vous faire perdre de votre précieux temps à lire cette missive, aussi je ne ferai pas de cette dernière un roman.

Vous avez il y a plusieurs jours fait parvenir à notre manoir un de vos messager. Un de mes subalterne m'en a dévoilé le contenu, que j'ai moi-même divulgé au Comte Malas.
Nous en avons décidés après un moment de concertation que nous refusions votre invitation à rejoindre votre complot avec la Légion de Natémia, ennemi héréditaire et de toujours du Tribal Obscur.

Nous allons d'ailleurs de ce pas, pour l'Edhesse et la confrérie de ses habitants, prendre parti dans cette guerre aux côtés de l'Ordre de l'Ombre, non parce que nous avons peur, comme vous le prétendez, d'eux, mais simplement parce que notre cervelle a marché avant la traîtrise.
Dès lors, le Tribal Obscur entrera en guerre contre la Légion de Natémia et la Garde Divine. Et le conflit ne s'arrêtera pas là.

Je vous annonce la rupture de notre Pacte de Non-Agression.
Sachez tout de même que nous n'engagerons pas de guerre contre vous, en honneur à notre désormais ancienne alliance. Nous prendrons tout de même les armes contre vous si une menace concrète se fera sentir.

Une seule trahison suffit pour nous.

J'espère que vous verrez l'erreur flagrante que vous avez fait, et que la raison vous reviendra peut-être d'ici là.

Le Tribal Obscur vous salue.

Shiro Shin Darkai, Patriarche d'Eldoran, Chef du Tribal Obscur."


Le drow devint soudainement de mauvaise humeur et demanda à Djana de chercher son scribe. Elle s'exécuta. Baplens n'avait point l'envie d'écrire...La fée réapparut accompagné d'un gnome...
Baplens lui tendit un parchemin et sa plume et lui dicta se qu'il souhaitait envoyer à Shiro Shin Darkai...
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Shin Darkai
Animateur en retraite


Nombre de messages : 191
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Les Cavernes   Jeu 12 Juil 2007 - 15:52

Peu de temps après l'excursion de l'Ombre sur les terres de Mésolongion, un nouveau cavalier se rendait en la province désormais sous l'emprise de la Légion de Natémia et de ses alliés.

Un nouveau parchemin, cette fois à la teinture sombre, avait été attribué au chef de la Cohorte Abyssale.

Toujours dans son élément, le messager avait repris la direction d'Edhesse, regardant d'un air désolé le garde posté sur la colline et qui le regardait partir...

Quelqu'un devait être posté derrière la porte, en prévision de cette réponse. La lettre ayant été dictée par Shiro à Yukoua, scribe de Shiro et Chroniqueur d'Eldoran arrivait à destination, enrobée une nouvelle fois de toiles d'araignée et de poussière, dûe au temps de fermeture de la porte...

Le contenu de la lettre, écrit de façon plus calligraphique, dévoilait un texte écrit de couleur encore plus sombre que le support.


"Patriarche Baplens,

Le Tribal Obscur ne cherche pas à se faire un nom sur Kalamaï par la traîtrise. Un seul membre de l'Ordre de l'Ombre a lancé autrefois l'offensive contre un des nôtres, par agressivité. L'erreur a été vengée, et par la suite oubliée.

L'emprise d'Edhesse... A quoi cela me servirait-il? J'essaie de faire prospérer l'Edhesse sans en être Palatin, et cela réussit pour le moment.
Devenir le dirigeant de cette province serait gratifiant, mais aucunement plus utile qu'aujourd'hui.

Quant à Allendar, sachez que le Tribal Obscur ne le considère plus comme un membre de l'Ordre de l'Ombre depuis bien longtemps. Depuis qu'il a mené ses diverses offensives contre Malas et moi, qui continuent encore aujourd'hui.
Je viens à l'instant, d'après mon scribe, de subir une de ses attaques lâches alors qu'il était grandement supérieur militairement à mon royaume, ainsi qu'au niveau de la puissance de royaume.

Peut-être, comme vous l'affirmez, Malas s'en est remis de ses attaques grâce à vous. Peut-être. Mais cela était dans un temps où nous étions alliés et soudés.
Avant votre collaboration avec l'Ennemi.

L'erreur ne vient pas de nous. Notre patrie reste intacte tandis que la vôtre est pour le moment bafouée.

Bonne chance dans votre résonnement si vous désirez revoir votre stratégie.

En espérant que vous ne vous laisserez pas marcher sur les pieds par une armada sans cesse en manque de terres et de pouvoirs. Si cela adviendra, alors nous serons là pour stopper leur progression sur vos terres et votre esprit.
Cela adviendra, comme tous ceux qu'ils ont côtoyé, la Garde Divine, la Paix dans le Sang, l'Amphise...
Je les combat depuis trop longtemps que je les connais jusque dans les moindres recoins.
La Légion de Natémia, ancienne patrie d'Allendar, qui n'en a pas perdu de sa fourberie.

Shiro Shin Darkai, Patriarche d'Eldoran, Chef du Tribal Obscur."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Cavernes   Ven 13 Juil 2007 - 1:36

Tuer’ror étais assit une fois de plus à son bureau dans sa demeure appeler le Trône Suprême, scrutant d’un regard inquisiteur les cartes venant d’autre royaume qui dans un futur proche perdra une partie de leur acquisition.
Depuis peu D’Aringar fut nommer à la tête de la Cohorte Abyssal sous la demande du Seigneur Baplens dorénavant absent pour un laps de temps indéfinie.
Une fois de plus le Seigneur d’Orgauth étais perdu dans c’est penser de conquête d’ancienne défaite.

Devenir le nouveau patriarche de la Cohorte le remplissait de rage en ce rappelant la légion du Bhaal Sagoth dans le Zakinthe et de tout ce qui avait perdu depuis.

Le battement de la porte s’ouvris et un chevalier noir fit son apparition dans la salle.

-Patriarche D’Aringar, surtout le respect qui vous est dut Seigneur Abyssal un messager est venu une fois de plus déposer une lettre.

Tuer’ror dévisagea le Chevalier
Parfait! Ou est le message maintenant?

Le chevalier s’avance et dépose la lettre sur le bureau.
-Ici même Patriarche D’Aringar

Le Seigneur Abyssal inspecte la lettre et regarde le sceau portant la marque du Tribal Obscure. Une fois la lettre ouverte Tuer’ror prend connaissance du message.

Patriarche Baplens,

Le Tribal Obscur ne cherche pas à se faire un nom sur Kalamaï par la traîtrise. Un seul membre de l'Ordre de l'Ombre a lancé autrefois l'offensive contre un des nôtres, par agressivité. L'erreur a été vengée, et par la suite oubliée.

L'emprise d'Edhesse... A quoi cela me servirait-il? J'essaie de faire prospérer l'Edhesse sans en être Palatin, et cela réussit pour le moment.
Devenir le dirigeant de cette province serait gratifiant, mais aucunement plus utile qu'aujourd'hui.

Quant à Allendar, sachez que le Tribal Obscur ne le considère plus comme un membre de l'Ordre de l'Ombre depuis bien longtemps. Depuis qu'il a mené ses diverses offensives contre Malas et moi, qui continuent encore aujourd'hui.
Je viens à l'instant, d'après mon scribe, de subir une de ses attaques lâches alors qu'il était grandement supérieur militairement à mon royaume, ainsi qu'au niveau de la puissance de royaume.

Peut-être, comme vous l'affirmez, Malas s'en est remis de ses attaques grâce à vous. Peut-être. Mais cela était dans un temps où nous étions alliés et soudés.
Avant votre collaboration avec l'Ennemi.

L'erreur ne vient pas de nous. Notre patrie reste intacte tandis que la vôtre est pour le moment bafouée.

Bonne chance dans votre résonnement si vous désirez revoir votre stratégie.

En espérant que vous ne vous laisserez pas marcher sur les pieds par une armada sans cesse en manque de terres et de pouvoirs. Si cela adviendra, alors nous serons là pour stopper leur progression sur vos terres et votre esprit.
Cela adviendra, comme tous ceux qu'ils ont côtoyé, la Garde Divine, la Paix dans le Sang, l'Amphise...
Je les combat depuis trop longtemps que je les connais jusque dans les moindres recoins.
La Légion de Natémia, ancienne patrie d'Allendar, qui n'en a pas perdu de sa fourberie.

Shiro Shin Darkai, Patriarche d'Eldoran, Chef du Tribal Obscur."


Intéressant! Maintenant les messagers sont incapables de venir porter leurs lettres dans ma tour!
Tuer’ror pris d’un sentiment de haine déchire la lettre et demande à sont scribe décrire une réponse.


Patriarche Shiro Shin Darkai,

Ma réponse va être brève mais précise!
Pour quelques temps je suis le Patriarche de la Cohorte Abyssal que vos prochaines lettres soient envoyer en mon nom ainsi que vos hommes viennent la porter dans ma demeure.

Je suis d’accord sur certain de vos points de vue, mais je crois qu’une discutions serais le bienvenu.
Bien sur accepter ou n’accepter pas pour le moment la Cohorte sera envers vous totalement neutre. A moins d’une invasion contre un de nos royaumes.

Tuer’ror D’Aringar Seigneur Abyssal et Seigneur Déchus du Bhaal Sagoth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Cavernes   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Cavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Mésomnon :: Orchomène-