AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quartier mal famé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Satania
Animateur en retraite


Nombre de messages : 269
Age : 25
Classe : Psioniste
Armada : Aucune
Date d'inscription : 06/02/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Sam 14 Avr 2007 - 20:45

Satania approuva l'idée de Regit d'accélérer la marche... Elle ne supportait plus le bruit incessant des armures des Gardes.

- J'ose espérer que nous ne sommes pas loin de "l'endroit"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Dim 15 Avr 2007 - 1:01

un homme m'interpella au moment ou je finissait ma pomme, il m'invitait a le suivre, tout en me pointant les garde se déplacant de plus en plus rapidement en ma direction, j'acceptai son invitation, les toits semblait la meilleur solution, je me mis a courir très rapidement au coté de l'inconnu

Ils auraient au moin pu avoir la gentillesse de me laisser finir la pomme !! je me nomme Hébert ! et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Shin Darkai
Animateur en retraite


Nombre de messages : 191
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Dim 15 Avr 2007 - 1:59

Courant aux côtés du soi-disant nommé Hébert, Shiro lui répondit tout en avisant les Gardes qui commençaient à pénétrer dans la ruelle d'où ils sortaient.

-Je me nomme Shiro Shin Darkai, et suis le Patriarche du royaume d'Eldoran et le chef de l'armada du Tribal Obscur. J'ai entendu il y a peu de temps parler d'un réseau illégal de passeurs qui pourraient moyennant quelques pièces nous faire passer de l'autre côté des fortifications de la ville. Je ne sais par contre où se trouve l'entrée de celui-ci. Même une armée ne pourrait pas en trouver l'entrée, nous devons les faire venir à nous.
En attendant, Hébert, je vous propose de monter sur ces échaffaudages pour accéder aux toits avant qu'ils ne les démontent...
Une fois en haut, nous serons protégés de leurs cavalerie et de leurs troupes lourdes.
Seuls leurs archers qui tireront à l'aveuglette pourront nous toucher avec de la chance.


L'Eldorien avait versé pendant ses paroles un peu de poudre à réactifs au sol.

-Mais avant, je vais leur réserver une petite surprise...

Le Démonologiste s'accrocha aux premières barres de l'échaffaudage qui grimpait le long d'un mur d'une maison de plusieurs étages. Il monta en hauteur de façon à ce que les Gardes ne les aperçoivent pas, son bâton dans sa main libre. Au moment où l'escouade qui les suivait passait sur la zone saupoudrée, Shiro lanca un petit projectile magique afin de faire réagir la matière à la magie.
Une explosion égale à celle qu'il avait provoqué à la sortie du Tribunal Impérial se produit, envoyant les Gardes s'écraser sur les parois environnantes. Certains, broyés par leur propre ferraille, crachèrent du sang et la mort s'ensuivit pour quelques autres, tués par le choc ou écrasés par leurs semblables.


-Je n'ai pas mis une dose mortelle, cette substance coûte assez chère... Mais cela suffira à les retenir. Ne pressons pas, le temps nous est compté.

Il grimpa avec quelques accrobaties les barreaux désordonnés qui restaient et posa ses pieds sur le toit. Il avait l'air en très bon état, contrairement à celui d'à côté. Ils ne pourraient pas s'y aventurer.
Se retournant, il attendit que son nouveau compagnon atteigne le toit, puis donna un coup de pied dans l'échafaudage, le faisant s'écrouler sur les Gardes qui essayaient de se relever dans leurs lourdes cuirasses, les comprimant une nouvelle fois au sol. Finalement, l'avenir de ceux-ci était déterminé. Des coupes-jarrets des quartiers, ennemis de l'Impératrice pour sa négligeance envers son peuple, viendraient les exterminer sans qu'ils puissent ne serait-ce que bouger le petit doigt. Il marcha alors vers l'intérieur du toit, le plus loin des bord et des éventuelles flèches intelligentes qui savaient qu'ils se trouvaient là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Dim 15 Avr 2007 - 2:29

ayant atteint le toit avec son compatriote, il s'écria:

Je ne sais pas ou sont ces fameux passeur, je suis nouveau dans le coin, mais croyez moi, si on les trouve je vous paye le passage, je ne manque jamais d'argent

dis-je avec un petit sourire, j'étais voleur après-tout

Cependant, je crois que les gens qui ont causé l'incident au tribunal auraient une petite idée de l'endroit ou le réseau de passeur pourrait se situer...

la dernière fois que je les ai vu, ils se dirigeait par la

je pointai dans la dite direction
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Shin Darkai
Animateur en retraite


Nombre de messages : 191
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Dim 15 Avr 2007 - 3:15

-Alors, ne tardons pas. Autant atteindre cet endroit le plus vite possible. Faites attention, le toit peut être fragile par endroit, et les archers, s'ils arrivent à savoir où l'on est, peuvent tenter de tirer au hasard.

Shiro avança prudemment sur le toit, tâtant du bout de son bâton le devant de ses pieds. Arrivant au bord du toit, à l'opposé d'où ils étaient arrivés, il regarda dans la direction que son allié lui avait indiqué.

-Nous devrons sauter plusieurs fois de toits avant d'arriver là-bas. Vous avez l'air agile, et moi-même suis un Elfe Noir et ai une certaine agilité naturelle à ma race, cela ne devrait pas poser problème.

Des bruits d'épées se fracassant contre des boucliers et des cris se faisaient entendre, perçant les paroles du Patriarche. Celui-ci demanda au voleur s'il était prêt, puis s'élança sans trop de difficultés vers le bord de la toiture d'en face.
Étant au-dessus d'une ruelle banale au milieu des autres et possédant une agilité dûr à sa race, il attrapa sans soucis la bordure en pierre et se hissa sur le faîtage, détachant une tuile qui vint s'écraser au sol. Il se retourna pour regarder ce Hébert faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Armée Impériale
PNJ


Nombre de messages : 118
Classe : Soldat
Date d'inscription : 18/08/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Toutes les races

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mer 18 Avr 2007 - 4:33

Les Gardes avaient beau courir tout cela était en vain. Leur équipement ne faisait que les ralentirent et les fatigués. A cette heure, ils étaient problablement loin. Des archers, plus légers que les fantassins, avait pu pousuivre les Traîtres mais ils avaient changés de toit et ils auraient fallu contourner plusieurs rues. Alors l'Officier de Garnison rappella ses troupes et les fit se disperser un peu partout dans le quartier. Les blessés et les morts, civils ou militaire allaient être amené à la Maison des Guérisons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mar 15 Mai 2007 - 20:29

A l'abri de la pénombre, le seigneur d'Orbrie observait la scène sans toutefois vraiment comprendre ce qui venait de se passer.
Des cadavres jonchaient le sol, et il devait se maîtriser pour ne pas les dépouiller.
Il était simplement venu dans les bas quartiers pour régler quelques affaires avec un vieil 'ami'. Et à ce moment, il ne souhaitait pas attirer l'attention sur lui. Il se dirigeait simplement vers le Jardin Impérial, dont il avait beaucoup entendu parler, pour y admirer la flore et méditer.

Sa femme et ses enfants lui manquait et c'est l'esprit occupé à penser à eux qu'il déambula dans le quartiers jusqu'aux jardins. Il y ceuillerait quelques Impatiences de circonstance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mer 16 Mai 2007 - 23:39

Lazare se promène après avoir discuté quelques temps avec Polokyor à la prison d'Ocien-Parlat . Il est encore plein d'aigreur après cette démonstration d'arrogance de la part du gradé impérial . Il cherche un bon défouloir pour se dégourdir, il en sent le besoin . Marchant dans la grande place à l'aveuglette, il tombe sur un embranchement étroit . Intrigué, il s'y engage . Des rues sombres, désertes, sales, quelques cadavres qui traînent par-ci par-là, cela n'engage à rien de bon .

Et ses inquiétudes se confirment lorsqu'un voleur tente de lui voler la bourse qu'il accroche au niveau de la ceinture . N'étant venu qu'avec l'arc la Damnée et le bâton Mort-de-Rire sur lui, il a du mal à lutter au corps à corps . Il doit passer les premières secondes à essayer de tenir le voleur à distance respectable afin de pouvoir exercer ses pouvoirs . Il n'y arrive pas, le voleur ne ressentant pas vraiment la douleur causée par la flèche plantée en plein son épaule . La fureur, peut être . Il tente d'asséner un coup de coutelas en plein la carotide de Lazare.

Ce dernier se décale de justesse, éviitant l'éraflure de quelques centimètres . Jugeant que la plaisanterie a assez duré, il désarme le voleur en le blessant par contondance à la main droite . Il doit se battre pendant plusieurs minutes, avant de pouvoir soudainement prendre l'avantage en parvenant à balayer ses jambes, et ainsi le faire tomber . Le tenant fermement sur le sol, il empoigne son bâton et l'assomme d'un coup au crâne . Il se met à distance, et commence à incanter le Rayon de Garlox . Une énergie fuse du bâton et file droit vers le voleur, qui meurt dans une agonie brève mais intense, Lazare prenant le temps de savourer chaque seconde de ce supplice . Ensuite, le palpant et s'assurant qu'il est bien mort, il commence à essayer de le ressuciter sous forme de squelette .

Il prend du temps, mais il y arrive, non sans peine . De plus, il s'est bien épuisé, en deux sorts, est gaspillée une grande partie de ses réserves de mana, il doit se reposer . Cependant, voilà son premier squelette crée en pleine ville, prêt à lui obéir . Il ne l'utilise pas tout de suite . Il l'emporte avec lui, dans sa besace . Ayant son défoulement de la journée, il s'en va, tranquille, vers la grande taverne ...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Dim 20 Mai 2007 - 18:09

Polokyor, après s'être enfuit se téléporta ici. Il regarda autour de lui, pas de garde, les seules personnes séant le fixait. Il les regarda et soupira. Il se dirigea vers le réseau des passeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Shin Darkai
Animateur en retraite


Nombre de messages : 191
Classe : Démonologiste
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Sam 9 Juin 2007 - 19:33

Shiro et son acolyte avaient traversé la distance les séparant du réseau de passeurs depuis bien déja bien deux mois.

Ils étaient chacun retournés dans leurs royaumes respectifs, suivant les indications des passeurs dans les inombrables galeries souterraines.

Depuis, le Démonologsite avait repris le boyau de terre reliant un coin perdu à proximité du royaume d'Eldoran au point général du réseau, situé dans les quartiers mal famés.

Le dirigeant des passeurs avait reconnu le Seigneur Elfe Noir et l'avait salué.


Shiro sortit discrètement et furtivement de l'ouverture du bâtiment aussi banal qu'un autre.
Il marcha prestement vers l'autre côté de la petite rue, dans l'ombre.
Il s'était habillé de façon à ne pas attirer l'attention sur lui, une toge d'érudit qu'il avait dépouillé sur un marchand déguisé. Peut-être était-il lui aussi un Traître en espionnage.
Peu importe, il était maintenant méconnaissable même par un allié.
Ses cheveux qu'il avait imbibé d'une substance rouge avait coloré ses chevaux de la même couleur, cachant la couleur argent qui était rare et appartenait à sa lignée.
Elle tenait bien avec n'importe quel intempérie, renforcé par un léger sortilège.

Arrivé dans l'artère principale des quartiers, il regarda distraitement le sol, encore légèrement tâché du sang des Gardes Impériaux mélangé à celui des habitants des lieux.

Le Patriarche continua sa marche, affichant un visage beaucoup moins sombre qu'à son habitude, un sourire constant sur ses lèvres.
Il ne fallait pas qu'il se fasse remarquer, et il ne se fera pas remarquer.
Dans cette tenue, même Malas, le seul à avoir vu son visage et le connaissant le mieux physiquement et mentalement, ne l'aurait pratiquement pas reconnu.

Débouchant dans la ville impériale à proprement parler, il remarqua que beaucoup moins de gardes erraient dans la ville.
Le Tribalien passa à proximité de deux Gardes, qui ne lui accordèrent pas plus d'importance qu'un paysan. Il souria de plus belle, et marcha joyeusement, tel un marchand ayant réussi sa journée.

Regardant autour de lui, il marcha en direction du centre ville et Palais Impérial dans le but de glaner quelques informations.
Le Seigneur du Tribal Obscur avait entendu des choses à propos d'un danger qui planait sur Kalamaï, un de ses immunes Tribalien avait trouvé neuf pentacles qu'ils avaient ensemble analysé.
Ils semblaient suspects et dangereux, et Shiro comptait en faire part à un des plus grands et ancien maître sage de Kalamaï, qui résidait en le secret dans une résidence au près des frontières de Vénopole, sur les territoires inexplorés et sauvages des hautes et froides montagnes.

Une escorte attendait Shiro Shin Darkai au tréfond des collines et à l'entrée des rares sentiers risqués et périlleux des Grandes Montagnes.
Il ne pouvait s'y aventurer tout seul, même en connaissant le chemin.

Mais il devait passer ici avant d'accomplir sa longue excursion vers le plus remarquable et puissant érudit que Kalamaï connaissait.

Il arriva donc devant le Palais Impérial et s'en approcha, les oreilles aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Bardas
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mar 10 Juil 2007 - 0:33

Un jeune couple, un célestial et un homme, un aimé et l'autre amoureux, un amoureux et l'autre aimé, Regit et Bardas, s'avançait, main dans la main, en direction des quartiers les plus sombres de la ville. Quand ils y parvinrent, la lumière s'assombrit et les ombres menaçantes des voleurs se firent voir. Les prostituées exposaient leurs arguments, certains hommes tentaient de vendre des substances étranges, les détrousseurs détroussaient les nobles perdus... Mais le couple, lui 'étais pas perdu, il se dirigeait vers les casinos, le barde suivant les célestial, profitant du contact de sa main sur la sienne, mais ce contact ne chassait pas la peur du cœur de Bardas... Ils se dirigèrent dans une longue, sombre et déserte. Un mauvais sentiment envahit le barde.
Quand ils furent au milieu de la rue, des silhouettes se firent voir au bout de celle-ci. Le barde risqua un œil dans son dos et vit qu'ils étaient suivis par une vingtaine d'hommes, armées de gourdins cloutés, d'épées et d'hache. L'homme sera plus fort la main qu'il tenait. Il voulait armer son arbalète, mais, pour la première fois avait trop peur pour le faire. Ce n'était pas la peur pour ça vie qui l'inquiétait, il avait peur pour celle de son amour.
Les hommes en face d'eux étaient eux aussi armés. L'un d'entre eux, surement le chef, s'avança.


"Nous voilà bien chanceux mes amis, dit-il en se tournant vers son groupe. Deux jeunes nobles pour remplir nos bourses. (Puis il se tourna vers le jeune couple) Maintenant pour vous il y a deux solutions, soit vous donnez vos objets de valeurs, vos vêtements et votre or, et vous repartez, nus dans ses quartiers, soit vous vous battez, à deux contre cinquante... À vous de choisir..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mar 10 Juil 2007 - 13:05

Dans les bas quartiers, des ruelles toujours plus sombre, les unes que les autres, je trouvais ma lumiére. Elle se trouvait à côté de moi et me suivait à chacun de mes pas, ma lumiére combattait l'obscurité, voulant m'emporter, à coup d'arbaléte, elle me tenait la main et me rendait certainement l'un des plus heureux des hommes que l'on peut voir sur cette terre de guerre, de désolation et d'ombre inquiétante. Je percevai aisément le doute dans ma lumiére, mais la lumiére n'est vraiment belle que dans l'obscurité, c'est pour cela que j'étais serain. Mais je préférais lui demander pourquoi être si crispé.

- Tu sais Bardas, je suis là, tu n'as pas à être ...

Bardas regarda derriére lui et donc derriére moi en même temps. C'eut pour effet de me couper la parole et j'entendis un bandit parler, surement le chef, personnellement, je n'ai pas vraiment peur... de simple bandit dans un endroit n'étant même pas protéger par les sorts anti-magie de la capital, ne peuvent pas grand choses contre un Célestial et un Barde, qui eux sont entrainé dès la naissance et maître d'un domaine, le mettant au nom de la justice et de la protection des oprimés !

Je leur lançai une petite bourse remplie d'une centaine de piéces d'or tout au plus et m'adressai à eux d'une voix ferme, le regard se glaçant de plus en plus, sentant un combat simple mais aléchant qui se déroulera certainement.


- Bande de petits impertinants, vous prenez ça, vous partez d'ici et vous vous nourrissez avec, vous et vos familles et je vous laisserais en vie. Demandez plus et vous pouvez être sûr que ce n'est pas une personne qui servira d'exemple mais vous tous !

Je mis mon chapeau plus sur mes yeux, un sourire diabolique aux lèvres, rafraichissant l'atmosphére d'un petit rire satanique audible pour les seules personnes se trouvant près de moi à ce moment ...

Le sang, bouillonant dans les veines, dégage toute la froideur de l'âme ...
Revenir en haut Aller en bas
Bardas
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mar 10 Juil 2007 - 14:14

Le chef du groupe attrapa les pièces d'or et les lança à un homme, un borgne armé d'une fourche. La peur partait peu à peu du coeur du barde et se faisait remplacée par une rage, il voulait combattre!

"Vous avez oublié vos vêtement, comme vous l'avez dis nous avons une famille à nourir mais aussi à vêtir! Allez! On a pas toute la journée!"

La rage était maintenant bien installé dans le coeur de Bardas. Il arma rapidement son arbalète, la chargea discrètement et tira un careau entre les deux yeux du chef de groupe. Celui-ci tomba à la renverse sans bruit. On entendit les bruit de pas se raprocher dérière le couple. Bardas se retourna et tira un nouveau carreau. Une autre âme partit. L'arbalette tomba au sol et le barde sortit un couteau de lancer. Il n'étais plus que quarante sept.
"Mon amour nous n'avons plus de grande chance de vivre... Mais sache que je t'aime!"

Bardas embrassa le célestial avant de se ruer, couteaux à la main. Une lame entaillat l'épaule du barde mais celui-ci répliqua par une lame plantée dans le cou. Il laissa la lame sur le corps et en planta une autre dans le ventre d'un assaillant à l'épée. Il prit son arme et lançat coup d'estoc sur coup de taille, évissérant et démenbrant tout autour de lui. Une lame passa en travers de sa tête manquant de lui creuver l'oeil mais le lui gfit qu'une longue entaille sur toute sa figure.
Bardas était dans une rage berserk, ne pensant plus à se défendre mais juste à tuer, tuer pour le plaisir, tuer pour sauver Regit!
Une lame se plantat dans son ventre. Non, tu ne peux pas mourir! Pas maintenant!
Il sortit la lame et la prit en main. Du sang coualit à gros bouillon mais il s'en foutait. Les hommes continuèrent de tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mar 10 Juil 2007 - 18:52

Mais ... Mais quel idiot ! Se jeter ainsi dans une bataille alors que l'on est en infériorité numérique ! Un barde Berzerk ... On m'avait souvent dit que le ridicule ne tuer pas, et pourtant certain en sont mort et Bardas peut être ne survivra pas ...

Je devais trouver une solution, je sortis une gourde d'eau et la balança sur le groupe qui nous faisait face tout à l'heure, c'est-à-dire celui que Bardas n'a pas attaqué.


Stalactites de glace magiques

L'eau de la gourde explosa en plusieurs piques qui embrochérent quelques brigands mais l'un deux qui s'était rapproché se jeta sur moi avec sa hache sous le regards ravi de ses compagnons.
Terrifié, je ne réagis que par réflexes.


Glace de Glace

Le brigand venait sous les yeux ébahient de tous (même ceux qui attaquaient Bardas) de se couper son bras gauche il resta planté se tenant au niveau de la plaie, je profitais de ce temps mort pour me rapprocher de Bardas et de me concentrer en lui posant une main sur une épaule et faisant divers signe de la main gauche comme pour désigner une zone.

- J'ai besoin de toi un moment, Bardas, excuse moi...

Je fronça les sourcils au moment ou les bandits avait repris leurs esprits et nous foncérent dessus. J'avais le temps !

Le Miroir de Glace Ancestral

Bardas s'écroula d'un coup, comme épuisé... Je lui en avais demandé trop alors qu'il était blessé ...
Il y eu une petite lumiére discrête dans la zone définie. Cela n'arrêta pas les bandits qui donnérent tous leur coup en même temps pour nous achever moi et Bardas qui étions déjà très fatigués. Il y eu une lumiéres discrête semblable à la précédente à chaques coups d'épées et de haches portés sur nous. Les Bandits étaient tous par terre, entaillés, ouvert ...
Un bandit qui restait me sauta dessus, brandissant son épée et essaya de me décapiter, mais il tomba par terre, sans tête au moment ou sa lame traversa ma gorge. Je marchai vers une bourse tombée par terre pendant le combat et me baissa pour la ramasser, c'était mon or après tout ...

J'entendis un bruit derriére moi et me retournai, un homme allait m'écraser la tête avec une masse mais arrêta son mouvement. Il tomba alors et je pouvais apercevoir Bardas, couché par terre, son arbaléte dans les mains ...

Je m'accroupis près de lui et lui bloqua l'hémoragie du au coup d'épée dans le ventre et à l'épaule en gelant le sang et je l'aidai à le relever en lui parlant un sourire au lévre, comme s'il ne s'était rien passé, qu'il avait trébuché.


- Tu veux qu'on passe par la maison des guérrisseurs avant aller manger ? ...

L'on pouvait déceler une larme qui coulait le long de ma joue ...
Revenir en haut Aller en bas
Bardas
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mar 10 Juil 2007 - 20:52

Tous... tous morts
Le sang coulait à gros bouillon du ventre du Bardas.


"Ce nest rien juste une petite égratinure... J'en ai vu d'autre ..."

Le soufle manquait au barde mais il ne voulait pas mourir, non il ne voulait pas! Mais il ne pouvait plus vivre, même s'il le voulait.

"Tu verras, on marchera main dans la main dans les pleines de Scitopole... Nous... nous serons heureux quand cette petite blessure sera guérie... Tu verras...!"

Il caressa le visage du célestial.

"Je t'aime..."

Les yeux du barde commencèrent à se fermer. Il sourit... une dernière fois. Sa tête tomba en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Mer 11 Juil 2007 - 21:57

Bardas ne bougeait plus, moi non plus ... Je le sentais me quitter, toujours s'éloigner un peu plus. Je lui tenais la main sans rien faire d'autre. Mais je me repris.

- Eh ! Bardas ! Tu dois me parler ! Ecoute moi ! Eh !!

J'étais fatigué mais je soulevais Bardas et me mis à voler pour l'emmener chez les guérisseurs. C'était le seul moyen de le sauver ... Me sauver ...
Revenir en haut Aller en bas
Zeldrée
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Ven 13 Juil 2007 - 0:26


Une ancienne camouflée sous sa cape traversa d’un pas rapide le passage sinistre qui menait vers le casino, l’endroit ou elle voulait se rendre. La faim lui creusait l’estomac, et en passant devant la taverne tout à l’heure, elle avait remarqué que celle-ci avait passé au feu.

La druidesse remarqua plusieurs voleurs qui jetaient des regards indiscrets dans sa direction, heureusement, sa vieille cape usée lui donnait une allure démunie.

Elle s’arrêta enfin devant la taverne qui portait le nom de ‘’casino’’ et y entra rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Raziel



Nombre de messages : 55
Age : 28
Classe : nécromancien
Armada : les Veilleurs de Prévèze
Date d'inscription : 22/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/10  (0/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Ven 13 Juil 2007 - 15:34

Raziel entra dans les quartiers mal famé. Etant richement habillé il attirait les regards des brigands, cela l'amusait et il souhaitait qu'ils l'attaquent, sa lui donnerai une excuse de tuer, pour le plaisir, se defouler et accessoirement se nourrir. Un groupe de brigands l'interpella:

Bonsoir noble seigneur, nous six nous nous proposons de vous soulagé de votre bourse.

Raziel sourit et devoila ses crocs:

Vous pouvez toujours essayé misérable je cherchait justement des inconscient de votre especes qui oserai s'en prendre a moi.

Les brigands se regardairent avc un sourire inquiet lorsque Raziel lança une attaque soudaine sur les humains qui n'eu pas le temps de reagir. En quelques secondes trois d'entre eux étaient deja au sol et Raziel tenait le coeur d'un des leurs dans une de ses mains trifide:

Hahaha au suivant.

[i]Raziel afficha un sourire sadique et attaqua les trois derniers en décapitant deux et mordant le derniers a la gorge. Apres avoir vidé l'homme de son sang il lança d'un air satisfait:


Voila c'est fait!

Il reprit sa marche comme si de rien n'etait laissant les corp de ses victimes la ou ils les avaient laisser tombé.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: ...   Jeu 2 Aoû 2007 - 13:22

J'arrivais dans un quartier mal famé. Des types louches vinrent à ma rencontre:
-Salut étranger, donne-nous toutes tes possessions ayant de la valeur.
Je sortis vite mon sabre et lui trancha la tête. Les autres se jetèrent sur moi mais je leur tranchas le bras gauche. Et quelques coups dans la gorge. Je pris leurs possessions et partis.
-Pitoyable, dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Sam 1 Sep 2007 - 15:46

L'homme encapuchonné traversa l'étroite ruelle au pas de course, il y faisait noir comme dans un four. Il heurta plusieurs badauds ivres sur sa route avant de parvenir à une intersection ou s'entassaient boutiques louches et comptoirs crasseux.

Le temps de choisir l'itinéraire où ses poursuivants ne le rattraperaient pas et l'homme se précipita à sa gauche, trop tard. Ses poursuivants étaient à ses trousses. Dans de grands fracas métalliques, une masse d'acier suivie de quatre miliciens qui n'allaient visiblement pas tarder à flancher se hâtaient en direction de l'intrigant.

Une demi-douzaine de minutes plus tard, l'homme encapuchonné avait pris d'avance ses poursuivants, alors qu'il commençait à ralentir l'allure pour reprendre son souffle, il releva la tête pour voir exactement où il se trouvait, et cette révélation ne fut pas des plus plaisantes. Il se trouvait au trois quarts d'une large ruelle terreuse sans issue. Il était piégé. Déjà, ses poursuivants s'arrêtaient au bout de la ruelle les mains sur les genoux. Seul le plus grand, celui qui était vêtu d'un harnois rouge sang n'était pas le moins du monde fatigué, et l'homme se demanda comment avait-il pu tenir l'allure avec un tel harnachement.

Il donna un ordre aux miliciens essoufflés qui lui lancèrent un regard de reproche mêlé de crainte et s'approchèrent lentement du fuyard pris au piège comme un loup acculé dans un terrier de lapins. Celui-ci se redressa et sortit quelque chose de sa ceinture. Un grand livre rouge vif à la reliure d'acier oxydé. Les miliciens s'arrêtèrent net et se jetèrent des regards interrogateurs. L'homme ouvrit le livre et tourna quelques pages, indifférent aux miliciens qui le menaçaient de l'abattre s’il ne se rendait pas.

Seul L'immense inconnu en armure rouge semblait percevoir ce qui allait se passer. Il n'avertit pas les miliciens, il ne bougea pas lui-même. Confiant du bon dénouement de l'histoire.

L'homme releva la tête, un sourire invisible sur les lèvres. Il murmura quelque chose et tout devînt noir dans la ruelle. Les miliciens criaient de plus en plus fort, menaçant l'homme à l'aveuglette de leurs armes. La silhouette en armure ne broncha pas, il savait que son heure était enfin venue, et le reste lui importait peu, bien que l'homme serrât dans ses main l'instrument qui ferait tomber l'empire, la rédemption était tout ce qui comptait à présent, après tout, il ne serait plus là pour voir l'Outre-Mer gagner la guerre.

L'atmosphère se dissipa et les miliciens se regardèrent d'un air entendu, surs que leurs menaces avaient fait leur effet. Mais leurs sourires s'effacèrent peu à peu, leur teint devînt blême, et ils s'effondrèrent les uns sur les autres, morts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Sam 1 Sep 2007 - 15:59

Gaur pensa à ce qu’il n’allait pas faire lorsque l’image de ses soldats se battant pour l’Empire apparut devant ses yeux, après tout il devait le faire au moins pour eux. Ils avaient toujours étés fiers de lui, ce n’était pas le moment de laisser passer une occasion de se rendre une fois de plus célèbre, il allait sauver l’empire. Gaur marcha vers l'homme en titubant, le sourire narquois de celui-ci s'effaça un instant. Mais quand il vit la masse d'acier s'effondrer à deux pas de lui, son sourire s'élargit en un rictus méprisant, mais il s'effaça de nouveau, remplacé par un hoquet de surprise, un carreau venait de lui traverser le gosier. Il s'effondra en arrière, parcouru de hoquets et de spasmes tandis qu'il s'étouffait en crachant du sang.

Gaur lâcha l'arbalète qu'il avait récupérée sur l'un des miliciens morts et après un dernier soupir il succomba à son tour.

La ruelle avait à présent tout d'une embuscade destinée à piller quelques groupes ou convois, et les passants de la ruelle parallèle ne se doutèrent de rien, les assassinats étaient chose courante dans cette partie de la cité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Ven 14 Sep 2007 - 10:30

Elrebrias avait quitté la Taverne de la Main Engourdie. Il avait marché pendant un petit moment entre les rues plus ou moins étroites et plus ou moins désertes, passant devant plusieurs commerces et croisant des personnes, la plus part humaine, qui était de classes sociales bien différentes.
A force de passer par plusieurs passages qui étaient de plus en plus sombres, il croisait des personnes de plus en plus pauvres…
L’elfe se sentait perdu… Il retourna sur ses pas mais ces cartiers semblaient l’emprisonner, il était totalement perdu !
Maudite ville !
Finalement il s’installa sur un banc entouré de deux prostituées qui paraissaient s’intéresser à son argent et semblaient vouloir lui faire payer leur chair, mais il ne s’y intéressa pas. Peu après, une vielle femme vint lui proposer de lire les lignes de sa main. D’une voix hésitante il refusa et celle-ci partit, courroucée.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Ven 14 Sep 2007 - 10:37

Alkimen sortit du repère de sa guilde pour prendre un peu d'air frais. Il marcha, marcha... Deux prostituées "envoutaient" un vieux céléstial qui tenait dans sa main gauche une bouteille de bière. Alkimen se retint de ne pas s'attaquer à cet étranger (son père était un célestial bouré, voir mon histoire). Il avança d'un pas plus vite pour ne pas succomber à la tentation d'éliminer ce chien. Il commença à faire tourner ses pensées dans sa tête, mais soudain, il trébucha. LOrsqu'il se releva, il vit un elfe qui s'excusait, honteux d'avoir fait trébucher Alkimen. Celui-ci reconnut son ami d'enfance ,Malocün, un elfe.
-Comment vas-tu, mon cher ami ?


Dernière édition par le Ven 14 Sep 2007 - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Ven 14 Sep 2007 - 10:44

Un elfe avait trébuché sur les pieds d’Elrebrias qui était toujours assit sur le banc.

« Ami, dites-vous… Je crains ne pas me souvenir de vous. Pourriez-vous me rafraichir la mémoire, noble elfe –dont je ne connais pas le nom ? »

Non décidemment je ne vois pas qui peut-il être… et que fait un elfe dans cet endroit de la ville ? Enfin, deux elfes…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Ven 14 Sep 2007 - 10:49

-Ah oui, désolé...Je vous ai pris pour quelqu'un d'autre. C'était mon meilleur ami lorsque je faisais mon apprentissage pour devenir un guerrier. Lui voulait devenir druide... Ah mais je suis désolé de vous raconter ma vie. ^^

L'autre elfe prenait un air surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quartier mal famé   Aujourd'hui à 7:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Quartier mal famé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours :: Quartier mal famé-