AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Marché Central

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mer 1 Déc 2010 - 18:51


Dorgo avait choisi de ne pas s'attarder en Mésomnon. Rien ne le retenait plus là-bas, et il avait beaucoup de questions à poser. Il devait trouver une mage compétent, or Xanis est hors course, et à son réveil il aurait surement autre chose à faire que de lui répondre. L'Elfe noir avait laissé ses coordonnées au Palatin de l'Unie, au cas où ce dernier souhaiterait le contacter, et pourquoi pas le remercier. Ce qui l'étonnerait, étant donné que Dorgo avait encore fait une razzia dans la grotte des sœurs, en piquant masse d'items magiques. Puis il s'en était allé, comme il était venu. Sa Wyverne avait été bien traité et nourri, et ne semblait souffrir d'aucune maladie. Sans aucun regard en arrière, il s'envola pour la Capitale.

Le ver de terre géant dut faire plusieurs pauses, et ils firent donc une escale par jour. Trois jours avaient suffis pour atteindre la Capitale. Deux arrêts et deux nuits passés dans les plaines désertiques de Naxopole n'avaient pas apaisé son questionnement, mais il était maintenant préoccupé par d'autres besoins plus immédiats. Ses blessures le gênaient, et ses vêtements n'étaient pas en bon état. Il se maudit de son empressement à quitter Mésomnon, mais se dit qu'il pourrait se rattraper une fois arrivé à destination.

La Wyverne le déposa devant les portes de la ville. L'Elfe noir se crispa, il était d'habitude accompagné de son fidèle compagnon, Fenrir, qui avait pour mission de surveiller les alentours et de le protéger. Souffrant de sociopathie, Dorgo ne considérait pas Fenrir comme un ami, même si il était probablement l'être avec lequel il partageait une relation s'approchant le plus de l'amitié. Avant de laisser sa monture partir, il écrivit une missive intimant à Fenrir de revenir, puis marqua quelques consignes. Dorgo ne comptait pas revenir en Edhesse de si tôt, il donnait donc quelques instructions par écrit. Il autorisa enfin le ver de terre géant à prendre son envol.

Ravalant sa peur, il se décida à se fondre dans la masse, au marché central. Après avoir acheté quelques étoffes, il se dirigea vers les étalages à onguent pour soigner les restes des brûlures. Tout cela allait lui couter, mais il avait déjà récupérer une bonne somme d'argent en revendant à très bon prix quelques objets volés dans l'antre des sœurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Dagnir



Nombre de messages : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 15/11/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Ven 3 Déc 2010 - 23:40

Accoudé à l'un des nombreux comptoirs de l'allée, Dagnir regardait tranquillement autour de lui, empreint de la douce sérénité de ceux qui ont une pinte à la main. Le soleil de cette fin d'après-midi lui chauffait agréablement la peau et le brasseur gnome chantonnait une chanson d'un air guilleret. Après avoir gouté les principales productions des artisans présents, le roi nain avait finalement pris commande pour sept cuvées de bonne brune naine, quelques cuvées d'ambrée et de blonde, dont une originaire des fûts d'Etimnon, brassée par les Celestiaux. Curieuse mais pourtant excellente production.

Alors qu'il faisait le compte de ces achats une silhouette particulière attira son attention, celle d'un elfe noir plus précisément. Dagnir fit une moue désapprobatrice.« Fichu briseur de serment » se dit- il. Mais alors qu'il allait retourner à ses comptes, l'individu se fit alpaguer par une bande de jeunes nobles, accompagnés bien évidement par leurs gardes du corps. Il était une chose que le guerrier nain détestait encore plus que les elfes et s'était bien les jeunes poudrés se croyant tout permis par le simple fait qu'ils soient nés dans les bons berceaux.

Il glissa quelques mots au patron de l'échoppe puis s'engagea vers la petite troupe. En se rapprochant il put voir que le Drow ne répondait absolument pas aux insultes, ce qui rendait les jeunes nobles encore plus hargneux. Arrivé à leur hauteur il les invectiva à son tour:

-Hey bande de lopettes! Alors on en a tellement peu dans le slip que l'on s'attaque aux elfes maintenant?
Le groupe se retourne d'un bloc et dévisage l'intrus. L'un des dandys, toisa le nain et lança à ses camarades en rigolant : Regardez ça les amis une miniature! Retourne donc jouer ailleurs mon petit...

Un sourire sadique se dessina alors sur le visage de Dagnir, il finit d'une traite sa bière et beugla de toute la force de ses poumons : Mais c'est ici que je veux jouer!!!!!! Et avant que quiconque est put bouger, il accompagna le geste à la parole et balançant droit devant lui son poing... directement dans l'entrejambe du noble le plus proche. Ce dernier s'effondrant lamentablement par terre en poussant un petit couinement et en tenant le champ de ruine provoqué par la formidable force du guerrier. Le roi nain enchaîna en fracassant sa pinte sur le crâne du gorille de l'infortuné.

Le reste des malabars réagit enfin en sortant leurs matraques. Dagnir se jeta alors dans la mêlée en éclatant de rire.


Dernière édition par Dagnir le Mar 14 Déc 2010 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Sam 4 Déc 2010 - 17:31

Dorgo avait enfin fini ses emplettes. Il en avait plus que marre de toute cette foule. Non pas que l'Elfe noir soit agoraphobe, mais presque. Tout ces gens représentaient une potentielle menace, Aedric ou Aquilodon auraient très bien pu envoyer des hommes à ses trousses, pour se venger. Mais à y bien réfléchir, Von Seviand ne se rabaisserait jamais à le faire tuer par quelqu'un d'autre, et le Géant devait avoir d'autres chat à fouetter, lui qui avait fait son coming-out en refusant la violence. Il enfouit sa paranoïa et poursuivit sa route.

Pour se rendre à l'auberge par le chemin le plus court, Dorgo devait traverser les échoppes d'alcool, là où se trouvait tout les ivrognes et la racaille de la Capitale. Dés son arrivée, un nain le regarda avec condescendance, ce qui freina encore un peu plus son envie de passer par là. Mais l'Elfe noir était pressé et choisit de prendre ce trajet. Bien mal lui en prit, car un groupe de jeunes nobles visiblement souls le prit en grippe. Ils commencèrent d'abord par l'insulter, ceux à quoi Dorgo répondait par un regard plein de mépris. Il ne fallait pas rentrer dans leur jeu en les agressant. Mais un nain n'eut pas la même riche idée. Après un échange de gentillesses avec les bourgeois, le rude petit être balança son poing en plein dans un endroit masculin très sensible. Il brisa ensuite sa pinte sur le crâne d'un des gardes du corps.

Et voila, c'était parti. Parmi les cinq hommes debout, quatre fondirent sur le nain, et un resta en retrait, lâchement. L'Elfe noir failli partir en courant, profitant de l'inattention des humains, mais une bouffée de haine l'envahit. Pour qui se prenait ses nobles, à l'insulter ainsi ? Avait-il vécu un quart de ce qu'il avait enduré ? Il allait leur montrer. Et ce nain, qui l'avait regarder avec dédain tout à l'heure, allait aussi en prendre plein la vue. Il se concentra, et lança devant une troupe de badauds ébahis le sort de jaillissement de flamme. Un des belligérants hurla de douleur lorsque les flammes vinrent lui lécher le dos, et un autre tenta d'éteindre la flammèche qui menaçait d'enflammer ses vêtements. De par son inattention, il se prit une méchante droite par le nain. Ce dernier venait aussi de balancer à travers les étalages un des épais gardes du corps. Devant cet impressionnant tour de force, le dernier garde du corps prit ses jambes à son cou, et avec lui le noble resté à l'écart. Le nain était trop occupé à tabasser un des gorilles par terre pour les prendre en chasse, mais Dorgo garda en mémoire leur visage.


Il s'approcha du petit être, et le remercia:

- Je vous suis reconnaissant d'être venu à mon secours, même si cela n'était pas nécessaire. Seriez-vous intéressé par un contrat ? Vous assurez ma sécurité, et je vous paie. La moitié en avance. Et vous pourrez vous acheter beaucoup d'alcool, croyez-moi.

L'Elfe noir savait que le nain ne devait guère apprécier sa race, mais pourquoi ne pas tenter le coup. Fenrir ne serait pas là avant au moins une semaine, et avec un protecteur comme le nain, il serait en sécurité. Encore faut-il qu'il accepte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Dagnir



Nombre de messages : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 15/11/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Lun 6 Déc 2010 - 22:37

« Petite mêlée » se dit le nain, ça ne valait décidément pas une bonne et franche bataille. Ceci dit l'elfe n'avait pas si mal réagit et lorsque celui ci avait invoqué son sortilège, Dagnir avait bien rigolé en voyant les aristocrates et leurs chiens de garde s'enfuir avec le feu au derrière.

Lorsque tout fut finit, le Drow lui demanda de devenir garde du corps. Le guerrier nain jaugea l'elfe et considéra un instant la proposition. Il n'avait en effet plus rien à faire maintenant que les commandes de bière avaient été prise. D'un autre côté, se balader avec un elfe ne l'enchantais guère mais il avait envie de visiter la Capitale et était malgré tout curieux de voir ce que pouvait bien cacher d'autre l'individu. Cela lui permettrait également de gagner de l'or, peut être même qu'ils arriveraient à retrouver la trace des fuyards et de s'amuser un petit peu. Dans ce cas sa décision était prise, il tendit sa large main et déclara d'une voix grave:

Je me nomme Dagnir Heimdallr et t'accompagnerais durant tout le temps de tes affaires dans la capitale. Estime toi heureux car peu de tes semblable peuvent se targuer d'avoir l'un des miens comme protecteur... Le nain marqua une pause, songeur : Sa serait même d'ailleurs tout le contraire si j'y réfléchis bien...


Dernière édition par Dagnir le Mar 14 Déc 2010 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mer 8 Déc 2010 - 9:31

Le Nain accepta sa proposition, et Dorgo accepta la main tendue. Le petit être lui broya la sienne, comme pour l'avertir qu'il n'était pas particulièrement heureux d'accomplir cette tâche. Mais l'attachement excessif à l'argent de sa race était bien connu, il ne pouvait refuser.

- Partons d'ici avant que la milice arrive. En plus, je crois qu'un de ces bâtards poudrés à voler ma besace, contenant toutes mes courses et mon argent. Allons les retrouver.

Dagnir parut enthousiasmé. Les deux acolytes se frayèrent un chemin à travers la foule, et sortirent du marché. Dorgo demanda aux passants si ils n'avaient pas vu ou croisé le seigneur voleur, et bien lui en fit. Ici, ces bourgeois soulards n'étaient pas du tout appréciés, ainsi les habitants de la Capitale ne faisait montre d'aucune solidarité. L'Elfe noir avait commencé par courir, afin d'être certain que les soldats impériaux ne les rattrapent. Mais à bien y réfléchir, il préféra marcher. Un Nain qui déambulait les yeux écarquillés dans les rues n'était déjà pas très discret, alors en courant...

Ils se retrouvèrent enfin devant une vieille batîsse. Ces gens n'avaient visiblement de noble que le titre. Au vu de leur habitation, il semblait bien qu'ils faisaient partie de l'ancienne aristocratie, aujourd'hui privé de tout privilège. Une porte usée leur interdisait l'accès à l'intérieur. En rigolant, le Nain défonça l'issue à coup d'épaule. Deux chemins se présentaient à eux: à droite, ou à gauche.


- Dagnir, souhaitez-vous qu'on se sépare, ou que nous allions ensemble dans la même direction au risque de se tromper ?

Pendant qu'il réfléchissait, Dorgo prépara mentalement ses incantations, et sortit une gemme à moitié fracturé, mais c'était tout ce qu'il lui restait. Même si cela suffirait largement à faire souffrir ces noblards comme il le mérite.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Dagnir



Nombre de messages : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 15/11/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mar 14 Déc 2010 - 20:40

--Adolphus désespérait. Tout allait de mal en pis depuis que son père avait été arrêter pour une sombre affaire de trafic d'enfant, ruinant du même coup la famille. Et dans quel pagaille s'était-il, lui même, fourré aujourd'hui?
Il avait, avec ses camarades, voulu s'amuser un peu avec cet arrogant elfe noir. Mais alors qu'ils allaient lui apprendre sa place, cet horrible nain était sortie de nul part, avait réduit en bouilli la virilité de Stephan et fait un véritable carnage dans les rangs des gardes du corps. Lui même, avait eu son lot de douleur avec les sérieuses brulures que lui avait infliger le Drow. Le cuir de son derrière lui faisait encore affreusement mal.

Et pour couronner le tout, ces deux psychopathes étaient à ses trousses, il les entendais monter les escaliers, le jeune noble ne se félicitais vraiment plus du tout d'avoir dérobé la bourses de l'elfe pour ce qu'il considérait comme un dédommagement sur sa personne. Malgré tout, il n'allait pas les laisser avancer plus loin. Il avait vue de quoi ils étaient capable et reconnaissait même avoir été impressionné, mais il doutais sincèrement que seulement deux hommes puisse venir à bout de toute sa maison et même de lui seul, maintenant qu'il était près. Ce sont ces considérations en tête, qu'il vit émerger les intrus, une dangereuse lueur illuminant leur regard et soudain une drôle de sensation lui enserra le cœur... --


Dagnir avait finalement décidé de prendre l'escalier de gauche et de ne pas quitter l'elfe d'une semelle. Il avait tout de même un doute sur la possibilité que celui ci en profite pour s'esquiver avec l'or promit. Arrivant finalement en haut des escalier, ils débouchèrent dans une grande salle à l'aspect miteux. L'endroit était délabré, de vieilles tapisseries moisies pendait aux murs, le sol était joncher de divers détritus et l'on ne pouvait voir à travers les fenêtres, tellement celles ci étaient noires de crasse ce qui plongeait la pièce dans une sorte d'ambiance crépusculaire. Le mobilier avait été amassé pour former une sorte de mur, derrière lequel se tenait quelques gardes du corps, une poignée de serviteur et le noble s'étant échappé.

Ce dernier, tenant un arc à la main, monta sur la barricade et leur annonça d'une voie hautaine: Moi Adolphus Crume! Vous ordonne de quitter ma demeure! Ou il vous en cuira, pouilleux!

C'est toi qu'on va cuire tête de nœud! : cria le roi nain qui balança à la suite une bordé de juron à l'encontre des humains. Sans doute que la hargne du nain était contagieuse, car Dorgo se mit lui aussi à insulter le noble avec une verve qui n'avait rien à envier à celle du nain. Dagnir s'arrêta et le regarda un instant complètement abasourdi. Il éclata soudain de rire d'une manière si forte et si spontanée, que le dénommé Crume en sursauta et décocha aussitôt une flèche qui vint se ficher aux pieds des deux combattants. Ceux ci se regardèrent un sourire sauvage aux lèvres.

Le guerrier prit aussitôt les devant en brandissant ses haches. Il chargea en poussant un cri de guerre dans sa langue rocailleuse et balança une de ses armes droit sur le noble qui fut fauché entre les omoplates, alors qu'il regagnait la relative sécurité des siens. Le drow quand à lui lança une déssosification de Waxen et les hommes touchés par le sort, tombèrent à terre en hurlant de douleur et en tenant leur membre, l'os mit à nue. Dorgo saisit ensuite ses dagues et sprinta vers les agresseurs. Sautant d'un bond spectaculaire par dessus la barricade, il atterri sur un homme d'arme et lui planta ses lames dans la poitrine.

Tout fut finit très rapidement, la hache du nain et les dagues de l'elfe noir ayant violemment balayé les défenses ennemies. Les quelques serviteurs encore vivant lâchèrent leurs armes et fuirent vers la sortie en hurlant des excuses et des prières aux dieux.

Va falloir mettre les bouts l'elfe : annonça tranquillement Dagnir ; sinon on aura tout les gardes d'la cité sur le dos et pas sur qu'ils apprécient ce qu'il voient ici, ni qu'ils croient ce qu'on pourrait leur raconter.

Vous avez surement raison : répondit le drow, puis celui ci s'agenouilla près du cadavre du noble, ramassa sa bourse, fouilla à l'intérieur et balança quelques pièces en direction du nain. Le guerrier les attrapa dans la voler et envoya un clin d'œil mystérieux à son complice. Il s'avança à son tour vers le corps de l'aristocrate et y saisit sa hache qui se retira dans un bruit immonde. Ils se dirigèrent enfin tout les deux vers la sortie, puis dans la rue où ils se fondirent dans la foule de la capitale.


Dernière édition par Dagnir le Jeu 23 Déc 2010 - 21:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorgo
Thaumaturge
Thaumaturge


Nombre de messages : 301
Classe : Sorcier
Armada :
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mer 15 Déc 2010 - 9:29

Ce sale humain se tenait en haut, un arc à la main. Et il les insultait, bien que la peur se lisait en ses yeux. De crainte qu'Adolphus ne s'en aille avec ses biens, Dorgo joua le jeu de l'insulte, pour le provoquer et ainsi le pousser au combat. Et cela réussit, car en quelques secondes les hostilités étaient lancés. En quelques coups de haches plus tard, accompagnés de deux sorts, tout fut terminé, les nobles étaient morts ou salement amochés. L'Elfe noir récupéra sa besace, vérifia que rien ne manquait, puis suivit les conseils de Dagnir. '' sinon on aura tout les gardes d'la cité sur le dos et pas sur qu'ils apprécient ce qu'ils voient ici, ni qu'ils croient ce qu'on pourrait leur raconter.''

Dorgo sourit. Ainsi il ne savait pas qu'il était le Palatin de l'Edhesse, et que sa parole pèserait bien plus que celles de ces bourgeois.


- Vous avez surement raison, allons à la Corporation des Arcanes.
Il fouilla dans son sac, et tendit 5 pièces d'or au Nain. Pour le travail accompli. Au fait, je m'appelle Dorgo.

Puis les deux compères s'en allèrent par de sombres ruelles, à l'abri de tout regard. Ils se fondirent ensuite dans la populace, satisfaits du travail accompli.


Arrow Suivant
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dorgo-patriarche
Massina



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 29/11/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
0/0  (0/0)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Drow

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Jeu 23 Déc 2010 - 21:35

Alexia se balladait à travers le marché regardant des hauteurs les marchands qui vendaient armes lourdes et vivres diverses...
Mais c'est dans les altitudes qu'il faut chercher sur le dernier étage d'une maison où l'on accède par un arbre que se trouve magazin "Volante Commerçante" pour fées et autres créatures volantes.
Alexia s'y dirigea d'un air décidé. Il lui fallait de nombreuses choses pour ce voyage.

Entrant un celestiaux du nom de Makkesil l'accueillie.
"Salut à vous noble fée,
je suis Makkesil. Un des marchand en ces lieux.
Que puis pour votre service"

"Je dois partir à travers monts et vallées certaines très fraiches.
Il me faut donc une veste chaude et solide et de bonnes sandales avec des chausses pour ne pas craindre le froid et être prête au combat. Il me faut aussi une jolie robe couleur nuit étoilée. Il me faut de quoi manger aussi dans une gibecière pour quelques jours.
Il me faut un arc et un bon couteau. Mais aussi de bonnes cordes et ficelles et de nombreuses clochettes mise dans des foulards pour ne pas faire de bruit. Trouvez moi aussi une trompe pour me faire entendre si besoin." Tout cela sans laisser son hôte ouvrir la bouche.

"Hum, voyons voir si je puis trouver tout cela."
Une multitude de gnomes parte en courrant dans les parties reculées du magazin et d'autres décendent parcourir le marché afin de trouver les articles manquants au plus vite qui seront revendus avec bénéfices.

En moins d'un quart d'heure, la totalité est reunie au pied de la fée. Elle profite d'une salle arrière pour se changer et réapparait en guerrière mais sans ses chausses trop chaude pour la région et sans le la veste de cuir trop lourde et trop chaude. Une fine et courte (relativement) épée au ceinturon dans le carquois avec l'arc et les flèches.Les provisions sont mises en sacs et le reste dans un sac à dos spécial très plat afin de ne pas géné quand il est porté à même le ventre.

C'est donc avec de lourds sacs que notre fée Alexia regagne les compagnons qui l'attendent encore à l'entrée de la ville. Pour cette aventure seul deux dragons féériques Anselma et Garou les accompagnes. C'est sur le dos de Garou que sont mis les sacs et tous les 3 se dirigent dans les hauteurs afin de se poser sur les toits de la tour d'entrée de la corporation des arcanes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Marché Central   Ven 24 Déc 2010 - 15:04

Lyssa et Sylann se baladaient parmi les passant dans le coeur de la cité en pleine ébullition, la capitale était la cité la plus agité de tout le continent et trouver un peu de calme était inespéré, heureusement que la jeune fée rencontré plus tôt dans la journée leur avait parlé d'un départ de cette endroit car malgré qu'ils aient eu envie d'apprendre ce lieu était trop bruyant pour leurs oreilles elfiques.
Tient bah c'est justement elle qui voletait vers un magasin perché dans un arbre un peu plus loin:

-Bon et si on se bougeait un peu plus, le magasin se trouve par là.
-Oui et dépêchons nous car j'ai bien l'impression qu'un attroupement de mauvais augure se fait dans cette direction.

En jouant des coudes Lyssa et Slane arrivèrent à l'avant de l'attroupement ou un magasin se faisait dévaster par un groupe d'hommes.
Un grand homme vêtu comme un brigand sortit du magasin en tenant un jeune homme et un plus vieux les suivait en suppliant a l'homme de relâcher le jeune.
Un deuxième homme sortit du magasin attrapa le vieil homme par la nuque et lui plaqua un couteau sur la gorge. Le premier brigand qui semblait être le chef jeta le jeune homme à terre, celui ci recula alors vers la foule pendant que l'homme dégainait un grand sabre, qu'il tenta de lui abattre sur le crane, mais le sabre resta suspendu en l'air:

-Patron, firent les deux victimes à l'unisson.

Le brigand se retourna et dévisagea Sylann:

-C'est donc toi que l'on doit tuer pour prendre ce que l'on veux dans ce magasin?
-Non c'est moi que tu dois tuer si tu veux que ce magasin ne puisse plus continuer a faire office d'armurerie, je donne l'or qui leur permet d'acheter
ces armes, je diriges plus d'une vingtaine de magasins, tavernes et autres dans pas plus de 7 villes différentes.

-Et tu crois que je vais gober ça, le nargua le bandit.

Ce dernier remarqua alors que Sylann retenait son sabre simplement avec la main, il serait la lame dans son poing, puis la lame explosa et se fut la cohue.
Le bandit dégaina des poignards de lancer et sauta en arrière pour pouvoir s'éloigner de Sylann, un poignard lui passa devant le nez avant de transpercer l'oeil de son compère cinq mètres plus loin. Le bandit se retourna et vit la plus magnifique des créatures le regarder, puis une douleur fulgurante lui transperça le bras et il lâcha ses couteau en hurlant.
Une chaîne en argent terminée par un poignard; voilà ce qui lui avait transpercé le bras, l'autre extrémité de la chaîne rentrait dans la manche de Sylann.
L'elfe s'avança vers le brigand qui recula, un secousse sur la chaine le fit s'immobiliser:

-Alors comme ça tu voudrais me tuer, et piller mes magasins, lui demanda Sylann alors accroupit près de l'homme tremblant de tous les membres de son corps.

Lyssa regardait le scène et semblait amusée, un regard pervers sur le visage. Puis elle alla redresser le jeune homme et le raccompagna vers l'entrée du magasin, elle ramassa sa dague, l'essuya sur le cadavre de l'homme qu'elle avait tuée et entra dans le magasin. Elle fut suivit par le vieil homme que son apprenti, car c'était le cas, avait relevé.

Dehors Sylann acheva sa discussion avec le brigand et retira la chaîne et la lame de son bras, arrachant un hurlement à l'homme au passage, puis il le laissa partir. Avec le poison que la lame contenait, on le retrouverait surement mort dans quelques heures. Sylann se tourna vers un garde qui était là, il donna quelques ordre auquel l'homme cru bon d'obéir, le garde appela du renfort, déblaya le corps et dispersa la foule, alors que l'elfe entrait dans le magasin.

Là, dans une pièce qui leur était réservée, à l'arrière du magasin, Lyssa testait un arc elfique que le marchand leur avait commandé.
Sylann se dirigea vers l'apprenti qui lui présenta tout un étalage de couteaux, d'épées, de haches, de sabres, de dagues de jet, de lance rétractables, d'arcs, d'arbalètes, de fioles de produits explosifs, et autres armes en tout genre.

Sur ses avants bras il mit les minis arbalètes sur ses avant bras, dissimulés dans ses manches, deux épées et deux haches a sa ceinture, ainsi qu'un sabre et trois couteaux, cinq dagues de jets, dans les poches intérieures de son manteaux, les fioles ainsi que tout le reste. puis il mit le carquois et l'arcs en bandoulière, c'était la seule arme visible sur lui alors qu'il avait un vrai arsenal en sa possession, toujours avec lui.

Une fois Lyssa prète ils sortirent du magasins, et se dirigèrent vers la porte de la ville, point de rendez vous pour leur première mission.
Revenir en haut Aller en bas
Samia



Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/07/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: gnome

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mar 3 Mai 2011 - 18:15

Eolia avait emmené Samia dans une auberge confortable et accueillante. Un feu crépitait doucement, tant dit que des plats savoureux succédaient les uns aux autres à leur table. Samia se régala. Elle n'avait jamais aussi bien manger de toute son existance. L'hydromel de sa coupe relevait le miel avec lequel on avait enduit le porcelet. les fruits coupés et disposés sur des plateaux d'argent présentaient des formes étranges et des senteurs exotiques. Leur goût aussi surprenant que savoureux plut énormément à la gnome qui en dégusta un nombre important pour déterminer celui qu'elle préférait. Son choix se porta sur un fruit rond, d'aspect externe peu attrayant, qui était rempli de petites boules rouge-rose à la chair juteuse et aux pépins croquants. Un bol géant en terre cuite décoré de motifs en ronde-bosse arriva rempli de fruits de mer. Puis une planchette d'assortiment de fromages et de charcuteries de toutes sorte succéda aux langoustes, moules, huitres et escargots de mer.


En vu de digérer ce fabuleux repas, Eolia et Samia se promenèrent dans les ruelles étroites de la ville. Le hasard de leurs pas les conduisit au marché central fort animé ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mer 4 Mai 2011 - 1:10

Eolia regardait à chaque étales et chaque rues, elle profitait de cette visite au marché pour écouter et essayer de glaner quelques informations qui pourraient être utile à l'avenir.
C'était un peu jour de repos pour les deux femmes, bien que la corporation ne prenne jamais de vacances, elles flannaient de ci de là dans les allées du marché, achetant ce que devait être acheté, volant habilement le reste.

Samia était très à son aise parmis la foule, alors que la vampire l'était un peu moins, mais qu'importe, ça les changées des missions d'escorte ou de combat de d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Samia



Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/07/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: gnome

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Sam 7 Mai 2011 - 21:01

Samia était dans son élément. Elle se fondait dans la foule, observait les étalages de marchandises tout autant que les vendeurs, jugeait la qualité des biens et la vigilance des commerçants et, finalement, achetait ou volait ce qui l'intéressait. La jeune gnome était aux anges. Elle était enfin de retour en ville. En plus, elle pouvait exercer son art! Un large sourire aux lèvres, Samia allait de stand en stand, de trouvailles en merveilles.

Des bijoux de métaux précieux incrustés de pierreries multicolores étaient fortement convoités par un groupe de femmes plus richement vêtue l'une que l'autre. On vendait également des armes de petite taille, tel des dagues ornementées. Voyant le marchant très occuper avec ces dames, Samia entreprit de se servir même. Plus loin, des tissus de tout genre étaient exposés. La gnome, ayant abimé sa cape lors de sa mission, s'en acheta une neuve à bon prix. Cela après un temps certain dédié à la négociation, évidement. Et ainsi de suite...

les poches bien remplies d'objets laissés sans surveillance et les bras chargés de biens acquis honnêtement, Samia déambulait au côté d'Eolia. Celle-ci n'affichait pas son habituelle aire assuré. La voleuse lui demanda alors:

Et maintenant on va où? Tu préfères continuer la promenade dans des rues moins fréquentées? Ou alors tu veux rentrer?
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Dim 8 Mai 2011 - 13:08

Eolia sourit à Samia qui était chargée d'achats et des fruits de ses rapines.

Non Samia on peut continuer, je ne suis certes pas trés à l'aise au milieu d'une foule compact mais en plus je cherche quelqu'un, mais si on se fait attaquer je me sais en sécurité avec toi à mes cotés!Elle lui sourit et lui fit signe qu'elle allaient prendre cette petite rue pour couper et se retrouver de l'autre côté du marché. C'etait une petite rue étroite à l'ombremais qui ne presenté nuls dangers du fait du manques de renfoncements qui auraient offerts de possibles cachettes à d'éventuels voleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Samia



Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/07/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: gnome

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Lun 9 Mai 2011 - 20:17

Samia fut ravie d'apprendre que la vampire se sentait en sécurité à ses côtés. La gnome dû cependant s'avouer qu'il en allait de même pour elle. En effet, Samia avait une confiance total en Eolia depuis que cette dernière lui avait appris quelques tours dans une brume artificielle mais opaque. Cette réflexion faite, elle rougit légèrement et s'engagea dans la ruelle précédemment désignée. Celle-ci était bien étroite et ombragée. La fraîcheur soudaine qui y régnait contrastait avec la chaleur torride du marché où les acheteurs très exposé au rayons cuisant du soleil prenait, s'il ne se méfiaient pas assez, des teintes rose. Arrivées à la moitié de la ruelle, Samia posa enfin la question qui lui brûlait les lèvres:

Et qui cherches-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mar 10 Mai 2011 - 11:42

La comtesse s'arreta et se retourna vers Samia.

Je recherche un homme du nom de Malbrum, il à connu ma maitresse et je veux lui parler pour savoir ce qu'elle est devenue.

Puis elle reprit son chemin.

Ou desires tu aller à present?
Revenir en haut Aller en bas
Samia



Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/07/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: gnome

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Dim 15 Mai 2011 - 19:33

Sortant de l'étroite ruelle, elles arrivèrent de l'autre côté du marché.

On peut regarder les stands de ce côté-ci. Je vois déjà des objets fort intéressants...

Répondit Samia après avoir jeter un coup d'oeil autours d'elles.

Enfin, si j'arrive encore à emporter quelque chose.

Soupira-t-elle, les mains aussi encombrées que ses poches.

Vampire et gnome se promenèrent donc parmi les étalages. Samia entreprit d'acheter un grand sac de toile afin de ranger ses affaires et de pouvoir s'en procurer d'autres. La voleuse se fit un malin plaisir d'user des ses talents mais, n'oubliant pas la prudence, ses atouts de commerçante lui permettaient de faire baisser les prix de ses acquis honnêtes.

Quand son sac devint lourd et que l'après-midi se changea en début de soirée, Samia demanda:

Et où peut-on trouver ce Malbrum?
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Ven 20 Mai 2011 - 19:28

La vampire suit Samia qui marchande à qui mieux mieux, scrutant chaque personne, écoutant chaque bruits, la vampire est sur le qui vive, parfois il lui semble l'apercevoir mais ce n'est toujours qu'un autre.

Je ne sais vraiment pas ou le trouver, j'avoue que je seche sur ce coup. Nous devrions aller dans les hauts lieux une fois que tu auras deposer tout ça .
Elle lui sourit, et lui fait signe de la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Samia



Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/07/2010

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: gnome

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Jeu 26 Mai 2011 - 18:58

Samia acquiesça et lui emboita le pas.

Elles revinrent environ une demi-heure plus tard, soit juste le temps de faire l'aller-retours marché-corporition. Elles y avaient déposé leurs biens. La jeune gnome en profita également pour se servir une pâtisserie dans la boîte à biscuits de sa chambre. Probablement que quelqu'un avait eu vent de sa gourmandise...

Sur le chemin, Samia demanda à la vampire si son statu au sein des Ombres allait bientôt changer.

Revenues à leur point de départ, les mains vides, elles étaient prêtes pour partir à la recherche du dénommé Malbrum.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Ven 27 Mai 2011 - 10:59

La vampire et Samia se dirigaient toutes deux vers quelques quartiers plus important de la ville dans l'espoir de glaner quelques informations utiles sur leur recherches.

En chemin la gnome s'interrogea sur sa futur evolution au sein de la corporation, Eolia lui repondit qu'il valait mieux ne pas s'embruner l'esprit avec ça pour l'instant et plutot se concentrer sur l'instant present.

Eolia les fit tourner dans l'artère qui menait au senat.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Dim 19 Juin 2011 - 19:57

Ceci est le début d'un RP entre Faelyna et Babka, suivez les liens et bonne lecture.

Babka c'était dirigé vers le marché central suite à sa sortie du Sénat Impérial. Il avait besoin de prendre l'air et de se baigner parmi la populace, écoutant ici et là quels étaient les impressions sur l'empire, l'empereur et la vie en générale. Il arrêta devant certains étalages de marchand, cherchant plus ou moins des produits bien spécifique. Quelques brocanteur engagèrent la conversation, élaborant sur la santé du commerce ou la rareté de nombreuses marchandises. L'elfe retint les besoins énoncés, sachant que sa province était en mesure de fournir les requêtes dans un bref délai.

Continuant son chemin parmi les étalages, il remarqua le faible nombre représentant Maon, raison pour laquelle il y avait des manques d'approvisionnement pourtant facile à trouver en temps normal. Il se devait de remédier à cela à son retour vers Magnésie. S'arrêtant devant un marchand de vêtement, il s'attarda à une tenue faite d'un tissu à l'allure délicate mais offrant une bonne robustesse au déchirement selon le descriptif de l'homme qui vantait avec aisance ses produits pour mousser les ventes.

Désireux de renouveler ses habits défraichit par le voyages et les combats en Outre-Mer, il sélectionna un ensemble, fit prendre ses mesures pour un ajustement parfait puis continua sa tournée des kiosques le temps que le vêtement soit prêt.




Dernière édition par Babka le Sam 11 Fév 2012 - 5:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faelyna Irvin



Nombre de messages : 59
Age : 25
Classe : Psioniste
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Mar 21 Juin 2011 - 21:30

Cela faisait un nombre impressionnant de jours que la demoiselle marchait, et ce ne fut qu’au crépuscule de cette énième journée qu’elle parvint aux remparts de la Ville Impériale. Epuisée par son trajet, Faelyna s’assit un instant sous un chêne à l’abri des regards, afin de ne pas s’écrouler. Ses jambes ne lui auraient pas obéi encore longtemps de toute façon. Le dos contre l’écorce et le reste de son corps enveloppé dans sa cape, elle ferma les yeux, entendant son estomac crier famine. Oui, après avoir reprit des forces, elle se dénicherait de quoi contenter sa faim… Mais pas… tout de… suite.

Lorsqu’elle rouvrit ses paupières, rien n’avait changé : si ce n’est qu’elle s’était fait un nid douillet dans l’herbe, et que le Soleil se levait à présent. La forêt, qui lui faisait face maintenant qu’elle était à terre, semblait peuplée d’animaux diurnes pour le moins agacés de sa présence. Elle cligna des yeux plusieurs fois avant de se rendre à l’évidence : elle s’était endormie. Quand elle avait quitté ses parents, son père avait insisté une dernière fois : « Et surtout, ne t’endors que dans un endroit sûr ! »… Elle n’avait même pas répondu tant ce conseil lui avait semblé superflu. Alarmée par cet incident, elle porta sa main droite à sa ceinture, mais sa bourse y était toujours… Il fallait donc oublier ce qui ne se reproduirait pas, et trouver de la nourriture.

La nuit avait été douce, et le sommeil réparateur. Son ventre criait cependant toujours sa faim, et bien qu’elle ne connaisse pas les lieux, il lui fallait trouver remède à son mal. Elle se leva, contempla sa couche improvisée un instant, puis retira l’herbe accrochée à sa cape. Heureusement que rien ni personne ne l’avait trouvée là... Humant l’air, une odeur de baies atteignit ses narines : non, elle avait besoin de quelque chose de plus consistant. Elle sortit du bois, et alors que les premiers rayons du Soleil perçaient l’horizon, la demoiselle laissa sa cape ouverte. L’on pouvait ainsi aisément voir sa tenue pour le moins originale : des voiles de tissus recouvraient son corps, du moins en partie. La grande part de sa peau dénudée révélait quelques arabesques, encrées sur son ventre et ses cuisses. Son voyage avait fini par trouer ses bas, même si ses bottes de cuir avaient bien résisté. Des bijoux se trouvaient également çà et là, reflétant une petite lueur selon son exposition à l’Est. Seuls preuves de sa noble origine, avec le tintement des Pièces d’Or perchées à sa ceinture...
Très vite, elle s’était dirigée vers là où la foule se faisait entendre. Douce mélodie pour celle qui avait voyagé seule... Ses talons claquèrent sur le sol déjà martelé par une multitude de sabots, tandis que la jeune femme commençait à entrevoir les premiers marchands et leurs produits. De bons fruits et autres mets appétissants se présentaient à elle à présent... Son pas certain la mena instinctivement au milieu de gens qu’elle ne connaissait pas, ou même qu’elle ne pouvait pas connaître. Un peuple totalement étranger qui, fort heureusement pour elle, l’ignorait totalement. Enfin, presque...
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Jeu 23 Juin 2011 - 6:52

L'elfe circulait déjà depuis un bon moment parmi les rues marchandes de la cité dans l'attente de son nouvel habit. Heureusement, le soleil était radieux, inondant la place de sa chaleur. Maintes discussions et achats plus tard, le palatin retourna à l'échoppe prendre possession de ses achats qu'il enfila aussitôt. Un pantalon bien ajusté voir quasi moulant, pour une absence de contrainte aux mouvements, d'une couleur bleu royale accompagné d'une chemise blanche dont les derniers boutons menant au col reste détacher. Les manches trois quart laissant paraître de vieilles marques de combat sur les avant-bras. Cette nouvelle tenue plus décontracté donnait un air moins sérieux, lui permettant de se détacher de ses fonctions politiques.

Maintenant que ses achats étaient terminé, Babka décida de traverser le marché pour se rendre à la taverne y prendre un rafraichissement. La dernière section était celle de la nourriture, lui donnant encore plus envie de se désaltérer et déguster un petit repas frugal.

Son attention se porta toutefois sur une femme qui se promenait elle aussi sur la place. Sa première impression fut de la connaître, mais c'était impossible, la concerné n'avait pas été revu depuis des lunes et d'aucun n'avait retrouvé sa trace dans tout l'empire, elle ne pouvait être Elle. L'elfe avait néanmoins un doute, il s'approcha de la demoiselle en douceur pour ne pas la faire sursauter.


Pardonnez-moi mademoiselle, je suis Babka Irvin et j'ai la vague intuition de vous connaître. Puis-je savoir votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Faelyna Irvin



Nombre de messages : 59
Age : 25
Classe : Psioniste
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Jeu 23 Juin 2011 - 13:50

Le Marché dégageait de bonnes odeurs, d’épices entre autres, qui ne faisaient qu’attiser la faim de la belle étrangère. Une sorte de torture, lui rappelant la longueur de son voyage. Et pourtant, elle savait bien que les pièces de sa bourse n’étaient pas inépuisables : il lui faudrait rapidement trouver de quoi en gagner. Les fruits emplissant les étalages ne la ravissaient pas... Etait-ce réellement mieux que les baies sauvages de la forêt ? Pas beaucoup plus consistant. Elle prit une grosse pomme dans sa main gauche, hésitante...

- Combien l’unité ? demanda-t-elle à l’attention du marchand.
- 1 Pièce d’Or, M’dame !

La demoiselle haussa un sourcil étonnée. Son argent ne tiendrait vraiment pas longtemps dans ces conditions, et puis, elle avait besoin d’un vrai repas... Reposant sagement le fruit là où elle l’avait trouvé, elle fit un pas en arrière et contempla les assortiments : rien ne la satisfaisait visuellement.

- Pardonnez-moi mademoiselle, je suis Babka Irvin et j’ai la vague intuition de vous connaître. Puis-je savoir votre nom ?

L’Humaine avait immédiatement porté sa main gauche à son argent : réflexe stupide, si l’on connaît les capacités de la Psioniste. Agacée par son propre comportement, elle soupira légèrement et tourna la tête vers l’inconnu qui venait de l’aborder. Grand, brun, cheveux mi-longs et larges épaules... Fort séduisant. Ses prunelles analysèrent rapidement le bel aventurier qui se tenait près d’elle : aventurier, car elle l’imaginait bien sillonner à cheval des contrées inexplorées. Elle n’avait pas aussi minutieusement observé ceux qui les entouraient, et pourtant, elle le trouvait différent, dans sa tenue neuve et lui allant à merveille...

- Malheureusement il ne me semble pas avoir déjà croisé votre route, Sir... Babka Irvin, dit-elle en s’inclinant bien bas. Après quoi elle ajouta : Je me nomme Faelyna, et suis à la recherche de quelques victuailles pouvant assagir ma faim.

D’un geste désinvolte, elle désigna l’ensemble des fruits qui lui faisait face un instant plus tôt.

- ... Cependant, ceux-ci ne me semblent pas très rassasiant... Peut-être pourriez-vous m’indiquer où trouver de quoi me satisfaire ?

La jeune femme ajouta un petit sourire à son regard de biche. Elle ne pensait pas tomber sur ce genre de personnage en Ville, mais la rencontre lui plaisait bien. Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Ven 24 Juin 2011 - 16:54

La jeune femme lui répondit de manière tout à fait courtoise : Malheureusement il ne me semble pas avoir déjà croisé votre route, Sir... Babka Irvin. Expliquant ensuite les raisons de sa présence et la réclame de nourriture de son corps de rêve.

Il se doutais bien qu'elle n'était pas celle qu'il pensait mais pourtant... cette allure, cette démarche et ce charme sont si ressemblant. Les souvenirs de la comtesse et l'image qu'il s'en faisait de part les description qu'Oengus lui avait transmis, si jamais un jour il avait la chance de la croiser sur son chemin. En fait, il ne savait même pas si son mentor avait énoncé son nom à lui, sa présentation était ainsi futile dans tout les cas.

Sa réflexion avait duré une fraction de seconde, il concentra son attention sur la demoiselle devant lui, une rencontre dû aux hasard et à des souvenirs ne pouvait qu'être intéressante.

Bien que d'une bonne fraîcheur, ces fruits ne saurait rassasier une faim qui est grande. Il vous faut un bon repas. J'ai eu vent d'une auberge à quelques rues d'ici dont la réputation serait excellente et c'est justement là que je me dirigeais avant d'être détourné de ma route par votre présence. Ni voyez là aucun reproche, vous dégagez un je ne sais quoi d'intrigant qui a fait surgir le souvenir des histoires de mon mentor.

Accepteriez-vous de prendre un repas à la même table que moi et discuter plus longuement ?
Revenir en haut Aller en bas
Faelyna Irvin



Nombre de messages : 59
Age : 25
Classe : Psioniste
Date d'inscription : 31/05/2011

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Le Marché Central   Dim 17 Juil 2011 - 21:15

- Bien que d'une bonne fraîcheur, ces fruits ne saurait rassasier une faim qui est grande. Il vous faut un bon repas. J'ai eu vent d'une auberge à quelques rues d'ici dont la réputation serait excellente et c'est justement là que je me dirigeais avant d'être détourné de ma route par votre présence. N’y voyez là aucun reproche, vous dégagez un je ne sais quoi d'intrigant qui a fait surgir le souvenir des histoires de mon mentor.

Sans être vexée le moins du monde, la demoiselle sourit de plus belle en haussant un sourcil. Ainsi, elle l’intriguait ? Intéressant...

- Accepteriez-vous de prendre un repas à la même table que moi et discuter plus longuement ?

Cette idée était fort tentante. Aussi chevaleresque semblait-il être, peut-être aurait-il la bonté de lui offrir son repas ? Tout se paye, bien entendu, mais le Sir Babka paraissait si... généreux.
Elle avait vu nombre de paysages pour atteindre les remparts de la Ville : pas de fidèle destrier, à peine quelques vivres pour subsister les premiers jours. L’Humaine rêvait d’aventures et de sensations fortes, et elle y avait eu droit ! Se débrouiller seule lorsque l’on a grandi sous l’aile bienveillante de ses parents, là était le défi qu’elle avait voulu relever. Y était-elle parvenue ? Oui, à en croire ce que voyait Babka Irvin. Mais, même si son fort caractère l’avait maintenue en vie, la solitude avait entamé son panache... Evidemment, de nombreux brigands croisèrent son chemin lors de son périple, mais Faelyna ne put guère profiter de leur compagnie « amicale » bien longtemps.
Sortant de sa rêverie, elle hocha la tête de haut en bas avec une mine sérieuse.

- J’accepte, à condition que vous m’indiquiez le chemin... Mon flair est quelque peu fatigué de la route parcourue jusqu’ici.

A nouveau souriante, la belle se mit en marche aux côtés de ce Prince des Voleurs, dont elle ne connaissait que le nom. La démarche féline, la jolie brune espérait qu’il connaisse mieux la Ville Impériale qu’elle, sinon, ils risqueraient de se perdre rapidement... Mais pour une fois qu’on ne lui demandait ni argent ni plaisir, elle décida de faire confiance à ce parti intéressant.

- Je vous remercie pour votre aide, c’est tout à votre honneur de secourir une damoiselle en détresse...

Elle ponctua sa phrase d’un coup d’œil dans sa direction, mordilla sa lèvre inférieure, et continua la marche silencieusement... Ils sillonnèrent alors les rues de la Capitale, jusqu’à l’auberge dont l’Elfe avait parlé.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Marché Central   Aujourd'hui à 7:35

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Marché Central

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-