AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Temple kalamaïen des Humpfrungs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Dim 25 Mar 2007 - 16:48

Non loin du coeur de la ville, isolé dans la forêt, se trouve le Temple des Humpfrungs.

Les Humpfrungs était un peuple légendaire aux yeux des Nains qui les appellent les petits hommes des montagnes car ils fouillaient sans relâche le ventre de la terre.

Les Nains leur ont donc dédié ce temple qui fut longtemps fermé aux autres races qui dès qu'elles s'approchaient, étaient écartées.
Mais maintenant, une nouvelle personne prit le contrôle du Temple, ambitieux et téméraire, Gohin, Grand Prêtre remit les choses en place en donnant l'accès à tous.
Il fallut longtemps pour que les Nains acceptent ces décisions.


Dans ce Temple on n'y prie de nombreux Dieux, tous les Dieux sont mis en valeur par rapport à chacune des races dans ce monde.
Le Dieux Adrien, Nature ; Brak, Force ; Bronek, Chaos ; Chezzer, Ténèbres ; Damien, Légendes ; Dinas, Compassion ; Dios, Mensonge ; Folaniss, Chemins ; Hassar, Guerre ; Kanderak, Loi ; Kereb, Magie ; Nimburr, Pensée ; Nucter, Mort ; Orfange, Chance ; Sorenssen, Honneur ; Velsfer, Maladie.


Quand vous passerez le portail, vous arriverez devant une grande allée entourées de statues représentant chacun Dieux.
Mais n'essayez point de nous attaquez car les Dieux sont en notre faveur et les Prêtres bien armés.


Maintenant je vous souhaite la bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Dim 25 Mar 2007 - 23:13

Valine venait d'arriver à la cité Impériale. En se dirigeant vers la taverne, elle avait remarqué un bâtiment qui lui était inconnu. Poussant la lourde porte, elle entra. C'était un temple, comme le montrait les autels dédiés à tous le dieux reconnus en Kalamai. Avisant celui de son dieu, Kereb, le tout puissant seigneur de la Magie, elle s'en approcha, s'agenouilla, et commença à prier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Temple des Humpfrungs   Lun 26 Mar 2007 - 4:12

Radriel vit un insigne sur son chemin. Elle disait: Temple des Humpfrungs, dix kilomètres dans la foret. Il prit alors la décision de rendre grâce à son dieu, Sorenssen. En arrivant devant l'entré du temple une voix lui dit: <<Dépose tes armes si tu souhaites te recueillir dans notre temple ou passe ton chemin. >> Il déposa donc ses armes et attacha la bride de son cheval a un arbre non loin du temple. Le chevalier alla ensuite remercier Sorenssen, dieux de l'honneur. Quelques minutes plus tard, il ressortit, monta en selle et prit le chemin de son village, Satiska.


Dernière édition par le Mar 27 Mar 2007 - 3:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Lun 26 Mar 2007 - 18:40

Un homme entra en hâte dans le temple. Il avait l'air essouflé, et semblait chercher désespéremment quelque chose. Apercevant Valine, il se détendit. S'en approchant prudemment, il se racla la gorge.

Hem... Je... Dame Valine, excusez-moi de vous déranger. Je... Le Seigneur Enguerrand requiert tous les chefs et ambassadeurs du Protectorat. Urgemment. Il n'avait pas l'air de très bonne humeur, et... Je... Je ne vous trouvais pas. Mais a présent, vous devriez y aller.

Valine, surprise, se releva. Sa prière avait été interrompue, mais apparemment c'était important.

Bien. Je m'y rend immédiatement.

D'un pas rapide, elle quitta le temple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Mer 28 Mar 2007 - 22:08

HRP : Désoler de pas avoir répondu plus tôt, problème de connection.


Des gens de partout venaient et Gohin les acceuillait comme il le fallait.
Ces personnes lui montraient respect, ça voulait dire qu'il avait compris le rôle de ce temple.


Venez, venez, et prier, vous êtes chez vous ici et personne ne vous dérangera.

Gohin, voyant que tout allait vien s'approcha du Dieu Folaniss, Dieu des Chemin et s'adressa à lui.

Oh, grand Seigneur merci à toi de leur montrer le bon chemin, comme tu es bon...

Il s'agenuoilla devant le Dieu et pria encore intérieurement.
Mais soudain il fut retirer de sa prière par l'arrivée de d'un message.
Il se leva en prenant soin de dire quelques mots pour terminer sa prière et s'aperçu qu'il se dirigea vers une femme fort familière.

Elle parut elle aussi suprise par le message du jeune homme et s'encouru. Par un instint venant de nul par, Gohin sut qu'elle se dirigeait vers les Bâtiments des P.I

Le Grand Prêtre appela un autre prêtre proche de lui et lui confia le temple pendant son absence.
Gohin avait à faire.
Et il partit se dirigeant vers le Palais de Protecteurs Impériaux.



Edite du 30/03/07 ->
Je pars au ski et donc serais absent une semain, le temple est dirigé par d'autre prêtre donc si l'envie vous vient vous pouvez toujours venir.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Lun 21 Mai 2007 - 21:02

Dans les ruelles de la cité la cavalière avance au pas traversant les voiles de l’aube dans les rue escarpées .Eliess voudrait se rendre à la grande bibliothèque du Mana mais elle ne sait plus ce qu’elle veut sous l’emprise de l’épuisement et du découragement. D’ailleurs le danger est omniprésent pour elle dans la ville ; en fait elle ne se sent en sécurité nulle part. Elle rebrousse chemin pour s’enfoncer dans la forêt qui jouxte la ville .
Au loin , elle distingue un temple …
Certainement le temple des Humpfungs , des bruits couraient sur son existence… Elle stoppe devant le portail , le regard noirci par la fatigue , grise de la poussière des morts . Elle se laisse glisser de sa monture et prudemment pénètre dans l’enceinte , suit l’allée centrale et aperçoit la statue de Nimburr, dieu vénéré de la Pensée. Le cœur battant, elle s’engage dans un mince passage pour accéder à l’autel consacré à son dieu , cerné par une envahissante végétation à peine clairsemée par de rares visites.
Eliess fait parti de ces êtres illuminés et contemplatifs qui s’extasient devant l’objet de leur dévotion qui pourrait presque apparaître à la limite parodique.
Elle réanime la poudre d’encens qui se meurt dans une coupelle d’un geste tremblotant sous l’influence de l’émotion puis détache les lacets qui nouent son manteau à la taille et le laisse glisser à ses pieds . La jeune fille s’abandonne au sol ;agenouillée, elle reste un moment là , le regard concentré et dévot devant l’autel respirant l’encens enivrant . Elle laisse les sensations l’envahir… d’une voix à peine audible , les yeux brûlants, irrités par la poussière noire mélangée aux larmes de lassitude , elle se recueille, l’esprit cloisonné dans l’attente d’un signe .


Je ne sais comment m’adresser à toi Nimburr ,
Je suis là par hasard, seule , lasse , impatiente et déçue.
Dieu de la Pensée as-tu su que j’allais venir ?
Toi qui procrées les cerveaux de l’imagination,
Toi qui engendres les réflexions avant les pulsions,
Je te demande la clairvoyance pour me guider dans l’équilibre branlant de ce monde funeste,
Afin d’ organiser de manière plus rationnelle mes troupes désorientées.

Le Monde va devenir Quoi sans forces équitables ?
Un débarras où vont venir s’échouer les âmes perdues ? Une faune affamée de chaire ?
Un marécage de la miséricorde où pataugeront pêle-mêle les esprits déroutés et les solitaires morbides en quête de plaisir ?
Cette lumière que je défends ne sera-t-elle plus qu’un souvenir ?
Je ne veux pas croire qu’un jour le sort dans un moment d’inspiration égarera ces particules blanches dans les taudis de l’abandon , laissant là ces parfums d’autres vies que le vent abandonnera à son tour …et pourtant si cela devait arriver , rien n’y pourrait.

Mes terres sont brûlées… et brûlent et sombrent dans une mer de cendres… et sa population pétrifiée dans le sang.

Eliess contemple le sol constellé de pétales séchés , en saisie une poignée,les broyant avec rage …


O Nimburr ! Maudits soient ces tristes et morbides seigneurs , tous enlacés dans le sang, sang noir du mal du temps, tous frères de l’interdit .
Le grands pays de mes songes me semble si inaccessible !

" Le mal, la peur, la douleur ont tout emporté, alors il ne reste plus que l’espoir . "
Elle cloisonne son esprit dans l’attente d’un signe, puis défiant son dieu comme elle-même ,libère ce qu’il reste des pétales qui s’éparpillent à leur gré de part et d’autre de la statue:

Un jour , je mourrai et retournerai à la terre . Mon corps ne sera plus qu’un tas de poussière parmi tant d’autres mais au moins j’aurais lutté pour la lumière …

La jeune fille sent son énergie se libérer avec l’expression du fuyard ramené à la conscience.
Allons saluer l’astre du jour et encourager mes frères célestes …
La lumière est l’espoir,l’espoir est devenu notre absolu.

Elle s’incline devant l’autel , relace son manteau et rejoint sa monture blanche pour filer à travers bois tel un cavalier fantôme .
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Le temple des nains...   Sam 4 Aoû 2007 - 2:11

Je me baladais dans la montagne lorsque je vis un grand édifice. Une sorte de pancarte écrite en lettres d'or et de rubis disait "Le Temple des Humpfrungs". Dès qu'il entra dans le temple, il aperçut de petites créatures qui prier. Lorsqu'il se rapprocha, il vit que c'étaient des nains. Un nain aux cheveux et à la barbe grise arriva:
-Bonjour à toi, étranger, dit le nain. Si tu as faim et froid, viens te nourrir avec nous près du feu. Mais sache que si tu offenses les dieux, ou que tu nous trahis, les Dieux eux-même te puniront.
-Bien, mais avant de manger et de se réchauffer, je te salue. Quel est ton nom, brave nain ?
-Je m'appelle Gohin, et toi, elfe ?
-Je me nomme Alkimen.
Le nain et l'elfe allèrent manger quelques grillades et burent du bon vin. Après s'être rassasié, l'elfe observa les statues des Dieux nains, les autels. Il vit un homme qui se fit décapiter.
-Euh, Gohin, pourquoi cet homme s'est fait tué ?
-Et bien, il a essayé de voler les statues d'or, alors...On s'est servi de lui comme offrande pour les Dieux.
-Ah?! Bon, je pense que je vais y aller. Au revoir, Gohin. Merci pour ce repas.
Et l'elfe partit retrouver le centre de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Mar 7 Aoû 2007 - 13:32

HRP : Un temple n'est pas une auberge^^

Erayos passait près d'un édifice d'une grande taille, et il voulut y rentrer pour voir à quoi il servait. Il vit que les personnes qui entraient se faisaient enlever leurs armes par un nain qui devait être un prêtre. Erayos garda une dague qu'il cacha dans sa botte, tout pouvait dégénérer d'un moment à l'autre, même si il s'agissait d'un temple. Il vit en entrant des autels et y reconnut celui de Chezzer et partit prier. Au bout de quelques instants, il vit une arme cachée sur un prêtre et se dit qu'il avait bien fait de garder son arme. Erayos passa par la porte en regardant le prêtre armé et en glissant au passage avec un grand sourire :

- Un prêtre ne devrait pas être armé dans un temple, non?

Et Erayos une fois dehors le regarda et sortit la dague de sa botte et jongla avec. Le prêtre eut un mouvement vers Erayos et celui-ci partit en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Prière et recherche   Jeu 3 Jan 2008 - 15:03

Gromrin s'était balader pendant toute la journée dans la citée impériale. Il ne voulait pas partir tant qu'il n'avait pas rendut hommage à son dieu, dans ce lieu si saint et noble qu'est le temple des Humpfrungs. Alors doucement il pénétra dans le lieu saint et enleva armes et armure sous la direction d'un prêtre très aimable. Gromrin à son aise dans un lieu créé par les siens, alla se poster devant la statue de Hassar. Il mit sa main droite sur son coeur, le genoux droit au sol, baissa les yeux en signe d'humilité et de respect, puis commença à prier dans la langue ancestrale des nains. Après une longue et fervente prière, Gromrin se leva, intercepta un des prêtres, et lui demanda ou se trouvait le haut prêtre. Le prêtre lui dit qu'il allait le chercher et que Gromrin ne devait pas bouger, alors celui-ci attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Jeu 3 Jan 2008 - 15:31

Un nain... Que le monde est étrange... Un corps si petit et pourtant aussi dur que le roc...

Astraël venait d'entrer dans ce temple où son appétit bien à lui l'avait attiré. Ses pas lents et sa faible respiration donnaient l'impression qu'il n'était point en ce lieu. Il se dirigeait doucement dans le dos du nain qui attendait patiement quelque chose.

Le sang d'un nain, diffère-t-il beaucoup de celui d'un humain ?

Tout en passant devant la statut de Nucter, le dieu de la Mort, ses murmures vinrent à l'ouïe de deux prêtres qui sentirent très certainement l'aura meurtrière du grand elfe noir sous sa capuche.

Astraël était fou, à ses heures perdues certes, mais il savait jaugé lles écarts de forces. Son instinct de survie le poussa à se prosterner devant son dieu tout puissant, Nucter.


Nucter... Vos souhaits et ma maladresse
Risqueront un jour
De me jouer de mauvais tours
Mieux vaut maintenant que je cesse…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Jeu 3 Jan 2008 - 16:32

Après quelques minutes le prêtre revint et expliqua au guerrier que le haut prêtre n'était pas disponible pour le moment, alors Gromrin s'en alla. Mais soudain Gromrin sentit une odeur familière mais qu'il n'aurait plus jamais voulut percevoir, l'odeur de la mort. Il se retourna et vit Astraël l'elfe noir, le héros déchu des histoires que lui racontait son père. Alors Gromrin s'approcha doucement mais assez bruyamment pour montrer qu'il était là, mais sans hostilité. Après s'être fait remarquer par le drow Gromrin s'exprima en ces termes:

"Astraël, Patriarche de Terrakret, je connais votre histoire qui est aussi vieille que le monde. Héro torturé par la folie divine, puissiez vous un jour trouver la paix dans ce monde ou dans l'autre, adieu."

Après ces quelques mots, Gromrin s'en retourna à la guilde des guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Sam 5 Jan 2008 - 5:28

L'espace d'un instant, Astraël crut reconnaître en ce nain fort valeureux, un être important dans sa sombre mémoire. Ses paroles ne le touchèrent guère ; il ne savait point qui il était, ni ce qu'il devait être.

En se relevant, prenant appui sur la barrière en métal en tourant les stauts divines, pour essayer de rattraper ce nain qui semblait avoir eu écho des derniers actes de cet elfe noir, Astraël trébucha. La partie métalique s'était plié en deux fragilisé par la chorosion du temps... La barrière semblait pourtant toute neuve.


Je... Je n'ai de nouveau pas su me contrôler... Il faut que j'aille appaiser mes souffrances...

Une larme coula le long de sa joue ; une larme de sang. Comme si le corp souffrait mais que son occupant ne le ressentait pas. Que l'âme enfoui criait, pleurait...

Le nécromancien repartit tel qu'il était venu, mais sa respiration ressemblait plus à un monstre affamé, devant chassé pour se nourrir... pour vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Jeu 24 Avr 2008 - 0:16

Ardent arriva au temple au coucher du soleil. Il entra dans le cimetière, suivant un chemin précis. Il arriva devant un modeste monument funèbre et le contempla silencieusement, ayant comme seule couverture au silence qu’un vent qui faisait craqueler les feuilles mortes du sol et les gémissements des gens a qui on avait coupé une part d’eux-mêmes.

Ardent versa une seule larme, et il prononça un serment avec que les morts comme témoins.

Je me vengerai,
Sur mon honneur,
Sur celui de tous ceux que j’aime,
Je n’aurais pas de repos avant de voir celui qui vous a tué mort.


Il serra se mains sur les épines des roses jusqu'à ce que le sang coule au sol. Puis, en laissant les fleurs derrière lui, il retourna dans son auberge, laissant la tombe de sa femme et de son fils derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: arrivé de Beaghdaac et son compagnon   Jeu 19 Juin 2008 - 4:27

A l'aube, lorsque la rosée du matin vient à peine de tombée, Beaghdaac et son compagnon, de provenance de la taverne du loup qui boite, s'apprètent à rentrer dans le Temple des Humpfrungs. La réel préocupation pour le chevalier Beaghdaac était de savoir si oui ou non son vénéré dieu y était représenté. Ainsi avec la plus grande douceur que Beaghdaac possédait, il poussa ces lourdes porte de bois massif et contemplait brièvement les beauté que nous offre la nature à nos yeux.[HRP] N'ont pas les jolies guerrière mais les statues et verdures fleurissantes.[/HRP]
Il continua son avancée dans le temple cherchant son dieu, Hassar jusqu'à ce qu'enfin il l'a trouva. La statue était horné de fleurs ce qui vexa profondemment Beaghdaac...

Pourquois des pathétiques fleurs sur la statue de Mon Dieu, mon cher Nurtal ?
Beaghdaac jouait encore une fois de la plus grande délicatesse dans ses parole [HRP] ironique [/HRP] et ne se gêna en aucun cas de montrer au grand public son égoïsme.

C'est un dieu craint par tous ; Leurs fleurs l'attendrisse et le montre vulnérable. J'en suis térriblement profâné ! ! !

Allons partons Nurtal ! ! !

Nurtal est hésitant, lui qui n'a pas pût prier devant la statue de son dieu et pronocer un serment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Jeu 19 Juin 2008 - 10:53

Nurtal somnolait appuyé sur sa hache, les grognements de son compagon le tirérent de sa torpeur et il s'aperçut que Beaghdhaac souhaitait s'en aller et avais pris son silence pour une hésitation.

Il fallut quelques secondes à Nurtal pour remettre ses pensés dans l'orde, avec la gueule de bois qu'il avait ce n'était pas bien simple d'avoir un résonement à peu prés cohérant...

Où était il déjà? Ah ui... un endroit avec un nom pas possible comme...Humpf? Grumpf?

En regardant autour de lui les choses lui apparurent un peu plus clair dans son esprit embrumé, Il crut d'abord être dans une antre d'orque en train de le dévisager, il allait charger une statue mais se réavisat en se rendant compte de son erreur.Il était au beau milieu d'un temple et Beaghdhaac le regardait avec un brin d'impatience.

Un temple...Non vraimment ce n'était pas le genre d'endroit où il aimait s'atarder et tan pis si le viel oncle Azgram lui reprocherait ce manque de...dévotion à l'égard des petites statuettes qui décoraient le temple...

En prenant appui sur sa hache Nurtal rejoignit le "bon seigneur, le gentil seigneur, le graaaaand chevalier Beaghdhaac" en ruminant quelquechose dans sa barbe qui devait, sans aucun doute, être une éloge au sublimicime Beaghdhaac et se replongeat dans l'étude de cette question existentielle : " que vais je manger ce soir?".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Ven 20 Juin 2008 - 20:20

C'est ainsi que Beaghdaac et son compagnon quittèrent le Temple des Humpfrungs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Mar 24 Juin 2008 - 20:32

Vorin après avoir passé une merveilleuse nuit à l'auberge, avait envie d'aller voir le temple de la capitale, mais prier Hassar n'est pas une chose que l'ont fait sans raison. Sur la route le guerrier nain rencontra une caravane de marchands attaquée par des bandits de grands chemins, Vorin ne manquant jamais à une bagarre, le nain se lança dans la mélée en hurlant un cri de guerre dont seuls les nains ont le secret. Le nain vint à bout de huit bandits tandis que les autres furent abattus par les gardes de la caravane, le guerrier s'exclaffa de joie quand il reconnut les bandits :

"Ces vermines de peaux vertes là ne souillerons plus le sol de Kalamaï à présent !"

Le nain finit la route jusqu'au temple en compagnie de la caravane, il reçut une petite bourse contenant un signe de Hassar et un peut d'or. Une fois au temple Vorin avança seul, les membres de la caravane continuèrent d'avançer pour rejoindre le quartier des affaires de la capitale. Une fois à l'intèrieur du temple, Vorin donna toutes ses armes aux prêtres et alla au pieds de la statue de Hassar. Le nain semit à genoux et déposa l'or offert en remerciement par les marchands de la carvane, ensuite vint une longue prière en khasalide la langue maternelle des nain. Ayant finit de prier Vorin ouvrit les yeux et se releva pour aller récupérer son équipement, une fois dehors le nain regarda longuement le ciel, il sourit et puis reprit la route.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Temple kalamaïen des Humpfrungs   Aujourd'hui à 7:25

Revenir en haut Aller en bas
 

Temple kalamaïen des Humpfrungs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Cité impériale :: En Ville ou dans ses alentours-