AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort le Cor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Fort le Cor   Jeu 2 Aoû 2007 - 5:41



Jadis édifié dans les hauts monts de Kalamaï, qui sont la limite septentrionale de l'Empire, peu après ses pairs, Fort Iltess et Fort Hirten, Fort le Cor, le Bastion du Protectorat en Vénopole, protège une région isolée de la province. Il est plus une position de retraite et d'ultime résistance qu'une forteresse destinée à la protection du peuple, étant trop éloigné pour cela. Peu de chemins y entrent, car la forteresse a été bâtie par les nains sur les versants escarpés du Mont PointeCiel. Farouchement gardé par les guerriers les plus féroces et têtus de Vénopole, le bastion est une preuve de la force du Conseil Impérial.

Fièrement, les bannières de Vénopole, du Protectorat Impérial et de l'Empire flottent dans le vent qui souffle sur les hauteurs. Des rondes régulières sur les remparts informent le Commandant de Fort le Cor de tout ce qui se passe dans la région, car le mont qui l'abrite est haut est donne une vue infaillible sur les terres environnantes, et les sentinnelles peuvent voir jusqu'à plusieurs lieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Mer 25 Juin 2008 - 22:55

Vorin avait voyagé du temple de la capitale jusqu'aux montagnes grises pour venir voir l'un des joyaux de Vénopole, For le Cor. Un sublime édifice qui règnait en maître sur les hauteurs escarpées des montagnes grises. Une fois arrivé aux portes, Vorin n'eut pas la prétention d'être assez digne pour entrer dans ce lieux ou tant de ses congénères étaient morts au combat, une fois aux portes Vorin sortit de son manteau en fourrure une gourde de bière et il la renversa au sol en disant :

"Pour vous mes amis du roc, que vos âmes soient en paix car je ferais en sorte que vos noms ne soient jamais oubliés."

Après ce curieux rite Vorin fit demis tour et partit le sourire au lêvres vers une direction que seul les dieux et le nain pouvait connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Varatorn
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 105
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Jeu 26 Juin 2008 - 0:18

Un Garde qui ce trouvait actuellement en ronde au niveau de la Porte de Fort le Cor vit un nain renversé un liquide au sol et faire un prière.
Le garde fut stupéfait de la réaction du nain quand il décida de tournée les Talons et de continuer sa route sans passer par Fort le Cor la ou des Soldat de Vénopole etait actuellement en garnisont.

C'etait la première foit que le Garde vit une telle atitude, le garde reprit sa ronde journalière jusqu'au soir ou il racontat l'histoire au Grand Sénéchal Valdrech le bras droit de Varatorn et son plus fidel soutient de Guerre ainsi qu'un ami de valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 6:43

Nous étions presque en vue de Vénopole. Déjà l’on pouvait sentir la tension monter d’un cran. En route, nous n’avions pas eu de problème. Le Comte Cotin Nerae mène le tout en main de Maitre, même moi je suis porter à me laisser diriger par lui. Cela me permet de penser à autre chose et surtout de prendre le temps de bien voir ce qui m’entoure. Je lui fais signe, je vais lui demander de monter le campement dans cette montagne, pour la nuit et nous en profiterons pour parler avec les différents Chef de clan.

Babka, arrêtons nous ici. Les hommes ont besoin de repos et je commence à me sentir passablement fatigué.

Il faut dire que nous étions partie depuis quelques jours, les nuits au grand air sont bonne, mais toujours rester sur ses gardes fatigue une elfe comme moi et je sens aussi que nous ne serons pas au bout de nos peine. Car sur ces terres vie un homme, pire qu’un monstre. Varatorn.

Nous chasserons les hérétiques, nous ferons du recrutement pour les corporations, nul doute que nous n’aurons pas les portes ouvertes, mais nous devons le faire. De ce campement, nous pouvons voir les lueurs du ForT
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 7:56

La progression sur les terres vénopolienne allait très bien et le Fort était à porté de vue d'elfe. Penya m'indiqua qu'il était temps de faire pause cette nuit, enfin un arrêt complet plutôt que des nuits éveillé et à rester concentré sur la route.

Penya, tu es épuisé, il te faut du repos et moi aussi. J'ai trouvé un arbre aux abords du campement où nous pourrons y dormir tout les deux paisiblement côte à côte vu la grosseur de la branche qui m'a l'air assez solide.


Babka aida la demoiselle à prendre place puis monta ensuite, il prit quelques instant pour regarder les environs en profitant de la hauteur. Au loin, vers le Fort, on pouvait y voir des troupes armées qui circulaient bruyamment et empressement. Il s'installa ensuite au côté d'elle, la prenant dans ses bras pour la garder au chaud, blottît dans sa grande cape de velours.

Dors bien douce Penya, je veille sur toi. Pour rien en ce monde je ne voudrais te quitter.

Juste avant de fermer les yeux à mon tour, je vis Graubuust qui envoya deux messager qui partirent très rapidement. Étant curieux, je m'informa sur la question et le nain répondit :

Le premier se rend sur mes terres, je fais tenir mes troupes en état d'alerte, j'ai disons quelques intuitions. Le second est une surprise pour un viel enn...ami.

La réponse du Spadassin était largement suffisante, ma curiosité rassasié, je m'assoupis paisiblement sous l'effet du doux parfum de Penya.
Revenir en haut Aller en bas
Varatorn
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 105
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 11:39

Un garde regarda au loin et vit une petite lueur. Il monta sur les chemins de ronde de Fort le Cor, et vit clairement un campement.
Celui-ci, dans tous ces états, hurla :

Lueur à l’horizon !!!

Le Grand Sénéchal en place monta sur les chemins de ronde pour voir de quoi il en retourne.
Il vit clairement un camp. Plus tôt dans la journée, l’armée de Varatorn venu de la Corporation, est arrivé et le Grand Sénéchal commençait déjà à penser au pire. Peut-être était-ce un camp de marchants, ou peut-être l’inquisition... Le doute submergea le Grand Sénéchal ; il ordonna au Lieutenant Brech, qui était en charge de l’armée durant son trajet, de partir à la rencontre de ces gens.
Le Grand Sénéchal fit comprendre au Lieutenant que s'il avait un problème, il lui suffirait de sonner la corne et la Garnison de Fort le Cor, qui était composée de trois mille six cent Hommes, nains, Dragons, machines de Guerre et autres, accourrait à son secours.

Le Lieutenant sortit de Fort le Cor en direction du Campement inconnu. Quelques minutes plus tard, il était arrivé. Son arrivée devait être remarquée depuis un certain temps, car personne n’était surprit de sa visite. Tout en restant sur son cheval, le Lieutenant Brech dit :

Bien le Bonsoir Voyageurs, que venez-vous faire en notre province ?


Dernière édition par Varatorn le Lun 30 Juin 2008 - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 13:59

Cela faisait quelques jours qu’avec la troupe nous étions arrivé en Vénopole. Bien des années s’était écoulé depuis ma dernière venu en ces terres, et bien des choses on du changé depuis lors.
Nous fîmes un camp non loin de Fort le Cor, si mes souvenirs de l’époque où je n’étais qu’un simple Inquisiteur étaient encore bons. Je m’étais opposé à ce qu’on s’arrête ici, mais le gros de la troupe était épuisé… Ce lancé dans de telles périple sans y être préparer… Folie… Leurs actes seraient noble, mais si le corps n’y est pas autant laissé ces actes à des personnes qualifier !
Alors que je confier mes âme à Brak et Kanderak, je vit un lueur descendre du fort.

Réveillez la Thaumaturge, nous avons de la visite, et j’ai de mauvais pressentiments…

Le cavalier arriva et dit

Citation :
Bien le Bonsoir Voyageurs, que venez-vous faire en notre province ?

Je laissa la parole à la Thaumaturge qui était la plus à même de répondre, de par son grade, sa fonction et ses initiative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 19:37

Une ombre derrière un arbre, un souffle porté par le vent, un coeur au rythme de la forêt, Edge venait d'arriver discrètement non-loin du campement.
Il s'approcha lentement de l'attroupement qui faisait assez de bruit pour être repéré à des kilomètres à la ronde.

- Encore heureux qu'ils ne soient qu'à côté de fort le Cor, il n'y a guère de brigands ou plutôt d'adversaires de valeurs siffla-t-il dans un soupir.
A présent a quelques pas à peine de ses nouveaux compagnons de la corporation des Arcanes, Edge restait toutefois caché parmis les ombres. Il venait d'apercevoir le cavalier venant du fort et son expérience lui disait de se dissimuler le temps de voir comment allait se dérouler l'échange.
Nul doute que l'avantage de la surprise en prime, si une bataille s'engageait, il aurait de quoi la faire tourner en sa faveur.

- Et ca pourrait peut être même être un petit peu amusant souria-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Graubuust



Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 20:05

Je parcourais les environs du campement, je n'avais pas sommeil et quelque chose me tracassais. J'entendis un homme arrivé, portant les couleurs de Varatorn, le palatin.

<Bien le Bonsoir Voyageurs, que venez-vous faire en notre province ?>

Aussitôt Herigan avait réagit et fait demander le réveil de la Thaumaturge.

Ne la réveillez pas, je vais parler à ce messager. Je m'approchai donc de lui.

Bonsoir, nous sommes ici pour promouvoir les corporations de l'empire et informer le peuple de tout Kalamaï qu'il leur est préférable d'unir leur force plutôt que de rester seul sur leurs terres. Nous ne sommes pas une menace contrairement à votre palatin qui a fait piller les terres de la Thaumaturge causant ainsi des représailles sur les terres de votre maître. La situation en restera à ce point pour autant que ce soit réciproque. Nous passerons quelques jours dans la province, le temps de discuter avec le peuple puis nous repartirons. Sachez seulement qu'il n'est pas avantageux pour quiconque de nous barrer la route car du sang coulera sans être le nôtre. Notre intention principale n'est pas la violence mais le bien de l'empire en plus de chasser les hérétiques. Vous voilà maintenant renseigné et nous serions reconnaissant de pouvoir maintenant dormir en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 20:40

La situation semblait se compliquer légèrement. Le seigneur Graubuust avait une conception disons différentes des gens normaux de ce qu'on appelle la diplomatie. Etre aussi sur de lui et provoquer de la sorte alors que le groupe de voyageur était en pleine Vénopole ... Il ne devait vraiment pas connaître la réputation des Vénopoliens, et le sort réservé aux ennemis de cette province guerrière.

- Intéressant pensa Edge. Qui devrais-je donc découper en premier si une bataille éclate se demandait-il.
Il observa le cavalier qui n'avait pas bronché et le spadassin qui venait de finir son discours.

- C'est simple conclut-il tout à coup. La main posée sur la poignée d'une épée accrochée sous son manteau dans son dos, les yeux à présent d'un rouge sanguinolents et d'un mauve flamboyants, Edge avait du mal à se retenir.
Rester à couvert, le temps de voir comment aller se dérouler la suite se forçait-il à penser, alors qu'inconsiemment sa bouche murmurait des sons ... des mots ... une phrase :

- Un tête coupée ... pour la protection de la thaumaturge ... et ... une autre tête ... pour l'arrogance des ennemis de Vénopole ... et sa protection !

Le voyage à peine commencé et voila qu'Edge avait déja du mal à se contrôler. Trop longtemps qu'il n'avait goûter à un combat digne de lui !
Le protecteur d'Elvandar, royaume de Vénopole, voyait sa loyauté pour sa nouvelle corporation mis à mal ce qui ne l'aidait pas à se contrôler et choisir ce qu'il ferait si il arrivait quelques choses en ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Varatorn
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 105
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 20:58

Le Lieutenant Brech regarda le Spadassin et mi sa main sur son Cor discrètement pour le cas ou.
Brech regarda autour de lui il vie plusieur personnes.
Et au moment ou le Spadassin dit qu’il a attaqué les terres de sont maître Varatorn et qu’il pourchasserai les hérétique sont sang ce glaça le soldat ce mi a penser qu’il s’agisse de l’inquisition et il fut prit de panique mais ne le montré pas son coeur battez tellement que un elfe pourrai l’entendre frapper contre sa cuirasse.
Brech dit :

Spadassin sachez qu’il et inutile de m’intimidé ne croyait pas que Vénopole ce laisse marcher decu par une personne tel que vous mon seigneur et sanguinaire, mais il et juste et avant tous l’économie de la province et la sécurité de ces frontières l’importe et vous vous êtes un Vénopolien misérable vous attaqué un confrère mais pas n’importe lequel un Palatin certes peut être qu’il s’attaque a vos ami mais a Vénopole une telle division n’est pas tolère je ne suis pas une personne très importante mais on m’a apprit une chose la valeur de la patrie prime sur tout et si je doit laisser ma vie pour ma patrie je le ferai mais c’est en sachant que dix autre crapule comme vous m’aurai suivi.

Le Cavalier regarde d’un regard noir le Spadassin.
Celui-ci s’attend le moindre geste menaçant pour utilisé son Cor et assuré la sureté des Frontières de Vénopole.


Dernière édition par Varatorn le Lun 30 Juin 2008 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 28 Juin 2008 - 21:42

L’envoyer de la Sainte Inquisition intervint dans la discussion :

Mon chère, pourquoi vous sentez vous menacé ?
Je sens en vous une pointe d’anxiété… Avez-vous des choses a vous reprochez ?
Par Brak, et la Sainte Inquisition, si n’avez rien à vous reprochez alors nous ne pourrons rien contre vous ! Parole d’Inquisiteur ! Et elle vaut de l’or…
Maintenant, si vous voulez bien… lieutenant ? nous laisser nous reposer. Nous avons une longue route, pleine de périples et d’embûches, et je n’ai pas envie que ceci commence ici. Adressez nos salutations à vos supérieures.

Héringàn termina par un salut de la tête pour faire court à la conversation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Dim 29 Juin 2008 - 3:58

La conversation m’avait réveiller et un petit coup de coude en direction de Babka pour qu’il sorte de ses rêves, je lui montre le bas de l’arbre.

Que ce passe t-il ?

Presque un soupire d’agacement. Pour une fois que je dormais bien.

Je vais voir ce qui se passe.

Je descend de mon arbre, enfile ma tunique et marche en direction des voix. Je ressent que les esprit commence à s’échauffer et le bût de l’expédition n’est pas de se faire des ennemis, en tout les cas, pas présentement. Je reste un peu en retrait et lorsque j’en ai assez…

Sires, que ce passe t-il ici ? Puis-je avoir des explications ?

Je vois bien un homme à cheval, seul.. Bizarre je me dis en moi même, il est perdu ? Il a faim ? Soif? Cherche quelque chose ? Un émissaire ? Un soldat de Vénopole ? Si c’est le cas, je suis encore plus surprise, qui serait assez fou pour ce rendre en pleine nuit dans un campement inconnue, c’est presque du suicide. Alors j’avance donc en direction de l’inconnu, toujours dans l’attente d’une réponse à mes questions. Je vois l’uniforme, un Lieutenant.

Vous êtes perdu ? Que faite vous ici en pleine nuit ? Vous avez des tendance au suicide ? Car ici, il n’y a pas que des gentils hommes, la nuit nous avons nos rôdeurs et nos chasseurs.

Maintenant, dites moi ce qui se passe ? Je suis Penya, la Thaumaturge des Arcanes.


Dernière édition par Penya Tavaril le Dim 29 Juin 2008 - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Varatorn
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 105
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Dim 29 Juin 2008 - 4:19

Brech frappa de son poing sa cuirasse et dit :

Je suis le Lieutenant Brech, Madame. Je viens en provenance de Fort le Cor, Vénopole est en alerte depuis hier, elle se tient prête à se battre et à repousser quelconque armée foulant son sol.
Madame, il est dangereux de s’arrêter ainsi au beau milieu de la forêt. Je vois que vous possédez une garde très attentive, mais nous sommes en alerte et des Commandant d’armées, en voyant ce genre de comportement, ont tendance à raser le camp. Rassurez-vous, je ne fais pas partie de ceux-ci, mon supérieur m'a ordonné de venir voir ce que vous faites aussi près de Fort le Cor, car, vous vous en doutez, on craint un assault, surtout en voyant un campement non autorisé... En Vénopole, toute terre a un Seigneur et celle-ci également.
Je ne vous demande pas de partir, vous avez l’air bien fatigué, mais la prochaine fois, dormez en Ville ou dans un Fort telle que Fort le Cor. Bien qu’il soit rempli de soldats, l’hospitalité ne manque pas pour des gens qui ne sont pas là pour malmener la province de Vénopole.
Par contre dites à vos hommes d’être un peu plus polis car ici la peine capitale est de mise pour les étrangers trop vulgaires.


Brech regarda l’elfe d’une façon tout à fait posée, voir même paisible. Un telle comportement était rare chez un Soldat de Vénopole, plutôt connus pour être des meurtriers, des assassins sanguinaires ou alors des Conquérants. Ceux-ci onquièrent à la pointe de l’épée, et en cas de perte de territoire, utilisent la politique de la terre brûlée pour ne rien laisser à l’ennemi.


Dernière édition par Varatorn le Lun 30 Juin 2008 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Graubuust



Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Nain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Dim 29 Juin 2008 - 17:26

Le nain écouta les propos du cavalier et ne pouvait s'empêcher de répondre :

Vous me traitez d'étrangers ? Vous faites erreur car je suis d'ici.
Je ne suis pas impoli, je suis direct.
Quoi de plus inutile que de mettre des gants blancs pour parler à quelqu'un, c'est une perte de temps.

Nous ne sommes pas devin pour savoir que la province est en état d'alerte, ce n'est pas écrit partout, c'est connu seulement de vous. Si vous avez de telles craintes c'est que vous avez quelque chose à vous reprochez. Nous n'irons certainement pas dormir dans un Fort qui grouille de soldat anxieux à la moindre approche d'un groupe. Plusieurs d'entre-vous ne doivent pas avoir la conscience tranquille.

Je suis déçu de voir que Vénopole est rendu à un stade aussi pitoyable. Où est rendue la fierté de jadis ? L'Honneur de ses guerriers ? Au lieu de ça, c'est un palatin qui se pavane avec ses armées et ses dragons partout où il va pour essayer de se faire craindre mais la seule chose qu'il réussi est de faire rire de lui et se créer des adversaires.

Sur ce, moi je vais roupiller.


Graubuust alla plus loin et s'installa près d'un arbre pour dormir
Revenir en haut Aller en bas
Varatorn
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 105
Age : 26
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Lun 30 Juin 2008 - 1:21

Le Lieutenant Brech tourna sa monture et dit :

Bien comme vous voulait j'espère vous revoir bientôt.

Au même moment un pigeon arriva avec une missive pour Penya.

Moi Varatorn, Seigneur d’Aldanas, Palatin de Vénopole, Chef de l’Armada Echo’Avatar je vous envoie cette missive pour vous invité a discuté a la Grande Forge dans la Capital de Vénopole.
Je sais que nos rapport de force passé doive vous rendre mal a l’aise en lissant ceci mais je peut vous assuré que je veut que cela change Vénopole veut s’allier a vous il recherche des allier pour diverse chose notamment pour une unité niveau Empire de plus beaucoup de trouble commence a sévir du a l’auto proclamation de Fardall je vous demande de venir pour que nous en discutions et aussi pour me faire pardonné pour ma réaction lord de notre première rencontre j’était aveugle et je m’en excuse je vous présente mais sincère et plus plate Excuse.

Vos amis et votre convois sera logé nourri au Château si vous le voulait bien et je mettrai a disposition mon influence pour vous aider dans votre quête.

Mais sincère salutation Varatorn, Seigneur d’Aldanas, Palatin de Vénopole, Chef de l’Armada Echo’Avatar, membres de la Corporation des Combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Lun 30 Juin 2008 - 2:27

Vous voyez, la diplomatie est de mise, nous ne voulons pas de conflit, alors dès l'aube, et vous pouvez rester avec nous, pour le peu de nuit qui reste, nous pourrons ainsi partir de bonne heure.

Par respect envers les Chefs et les compagnons de route :

Est-ce convenable pour tous ?

Je rejoins Babka, le somme de descendre de son arbre, avec une pointe d'humour.


Nous partirons dans peu de temps, car je ne sais qui tire des ficelles, mais Le Seigneur de ses terres est soudainement devenu diplomate, et j'en suis ravie, nous allons pouvoir commencer la croisade des hérétiques sans heurtes.
Revenir en haut Aller en bas
Vesce Nerae
Mage
Mage


Nombre de messages : 108
Age : 22
Classe : Nécromancien
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Lun 30 Juin 2008 - 10:13

Vesce Nerae écouta la discussion et fut d'accord avec Graubuust mais aussi avec pneya Tarvil car la nautralité était la bienvenue en ce moment précis.

Mais il avait un doute. La diplomation maintenant, puis, quand le Roi Fardall sera tomber, la guerre comme dans le passé.
Et puis quoi? La Corporation des Arcanes sera-t-elle de nouveau détruite ou oubliées? Le Vampire pensait que NON.

Mais l'avis de son Mentor importait beaucoup car il avait la sagesse des années passées à gouverner en tant que comte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Lun 30 Juin 2008 - 19:25

Après un bref passage à la corporation des combattants pour régler quelques problèmes administratifs et réaliser un entrainement intensif, Vorin avait décidé de visiter la province à laquelle il avait rattaché son royaume. Connaissant les montagnes grises comme sa poche, Vorin décida en fin de journée de piquer vers Fort le cor afin de ne pas trop trainer dans le territoire de chasse des goblins, orcs et autres peaux vertes qui jonche les montagnes la nuit. Une fois à destination, Vorin ne prit pas la peine de monter un campement, ni même de faire un feu, ce qui rendait la position du nain très difficile à repérer. Emmitouflé dans une grande couverture en peau d'ours, Vorin commençait à s'endormir quand soudain un groupe d'aventuriers appartenant à l'inquisition arriva et s'installa non loin.

*Tant qu'ils ne m'empêche pas de dormir, ces individus ne me gène guère.*

C'est ce que pensait Vorin du groupe jusqu'à qu'un cavalier approche et réveille le nain.
Vorin, pour s'assurer de la composition du groupe avant de faire taire tout le monde à grand coups de marteau, écouta toute la discussion. Une fois que Vorin reconnut tout le monde il préféra rester à l'écart n'aimant pas trop se mêler avec l'inquisition, mais un nain faisait partit du groupe alors l'avis de Vorin était partagé. Les bruits du cheval du cavalier énerva tellement Vorin qu'une fois que le groupe se coucha finalement, Vorin fit son apparition et dit :

"Bon ! Je suis Vorin, roi de Karak-Dron et j'aimerais bien dormir. Je sais que vous ne m'avez pas vue je ne vous en tient pas rigueur mais pouvez vous faire moins de bruit cela serai plaisant, merci à tous."

Soudain en regardant le nain du groupe, Vorin se fixa et sourit, puit il dit :

"Seigneur Graubuust sachez que c'est un honneur pour moi de vous voir."

Le nain fixa le cavalier et reprit :

"J'espère que vous serez bientôt palatin seigneur Graubuust, car le seigneur Varatorn à tendance à jouer les girouettes en plus d'être un vrai tyran ! Sur ce je vous dit bonne nuit à tous et peut être à demain."

Le nain salua le groupe d'un signe de la main et retourna se coucher, sachant que le lendemain il partirai pour la corporation des combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Sam 5 Juil 2008 - 21:39

Babka était descendu de l'arbre après avoir été réveillé par Penya, il suivi les discussions sans mot dire. Puis il lu le message que lui tendit la Thaumaturge après qu'elle l'est lu.

Et bien, il est plutôt surprenant de voir une telle diplomatie de la part de celui qui a initialement voulu votre mort. Comme tu le dis, laissons lui sa chance et profitons de l'occasion pour rapidement passer l'escale vénopolienne. Si tu me le permets très chère, j'aimerai assister à l'entretien et discuter avec Messire Varatorn.


Attendant réponse de celle-ci, Babka fit lever le camp et chacun se remit en route. Il siffla son cheval sur lequel il embarqua puis tendit la main à sa cavalière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Dim 6 Juil 2008 - 21:13

Hérìngan s’avança vers la Thaumaturge et Babka. Babka lisait à mi-voix, mais assez fort pour être entendu par l’inquisiteur.
Il va sans dire que me présence sera incontestable lors de votre séance avec le Palatin !
En tant que représentant de la Sainte Corporation, tout cela va de soit… Mais, un refus irait à l’encontre de notre collaboration et en plus de cela, éveillerait les soupçons de l’inquisiteur que je suis. Ce qui bien sur n’est pas dans vos intentions Thaumaturge ?
dit t il en croisant les bras

Après nos escales en ces terres, dans quelle direction se dirigera notre convoie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Lun 7 Juil 2008 - 4:47

IL avait raison, nous ne pouvions être ainsi pris dans un débat de Palatin.

Je suis d'accord et malheureusement, vous connaissez les raisons de cette expédition. Nous nous présenterons auprès du palatin en fonction et nous laisserons nos divergences de coté. Il y a assez d'hérétique sur les terres des provinces. Nous sommes présent pour cette raison et nulle autre. Votre présence est de mise et même importante.

HRP Fardall... ou en sommes rendus avec les combats des hérétiques dans Vénopoles ?
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Mar 8 Juil 2008 - 0:51

Le dragon d'argent du seigneur Vorin se posa non loin du campement, suivi de près par le dragon terestre du Commandant Ardent et du cheval du seigneur Vulmes. Le chemin avait été rapide et sans problème, le sentier entre les montagnes ayant déjà été foulé par la caravane des autres corporations.

Une fois les montures attachées de manière à ce qu'elles ne puissent s'échaper, Le petit groupe se dirigea vers les membres des trois autres corporations.

Il remarqua les chefs de la corporations des ombres et des arcanes, parce qu'il avait déja vu leurs visages dessinés sur une ardoise lors de son inauguration. Il remarqua aussi la présence d'un inquisiteur qui semblait être le chef de la compagnie appartenant à la corporation des cultes.

Il se dirigea vers eux, la tête haute mais sans orgueil, seulement la droiture que les années à la tête d'une divison de cavalerie lui avait apprise. Il s'adressa à eux d'une voix un peu rauque bien qu'il se soit raclé la gorge avant de parler, un contrecoup d'un voyage rapide.

Bonjour, je suis Ardent de Montfort, et je suis le cmmandant de la corporation des combattants. J'aimerais savoir quelle est la situation, que je puisse vous aider le mieux possible.

Aussi, avez-vous le palatin Varatorn, car je suis sur ses terres et je voudrait lui parler avant qu'il lance son armée entière essayer de me tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort le Cor   Mar 8 Juil 2008 - 3:07

Messire Hérìngan, pour répondre à votre interrogation nous irons en Naxos pour notre prochain escale provinciale. Mais voici quelque chose qui pourrait vous servir.

L'elfe tendis une carte à l'inquisiteur.
Spoiler:
 
Puis se tournant vers les nouveaux arrivant :

Bonjour à vous messire Ardent, voilà longtemps que je n'avais eu l'occasion de vous voir. Toute mes félicitations pour votre nomination à tête des combattants. Il est agréable d'apprendre que les corporations ont du sang neuf et revivent de nouveaux. Pour ce qui est de la situation, et bien nous devons nous rendre à la Grande Forge, siège du palatin de vénopole afin de rencontrer Varatorn puisqu'il nous y a convoqué. Vous aurez donc le loisirs de discuter avec lui une fois qu'il aura exposé ses propos qui requiert notre présence.


Babka cherchait le Spadassin des yeux, il était plutôt tranquille... il faut dire que l'idée d'être face à Varatorn devait lui donner quelques idées. Il regarda vers le Seigneur de Monfort.


Au fait, ne vous en faites pas pour l'armée de Varatorn, au dernière nouvelles sa garde personnelle a été anéanti à deux reprises par Graubuust. De plus, il serait très désavantageux pour le palatin de Vénopole de tenter une action contre l'union des corpus. Cela causerait tout bonnement sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort le Cor   Mar 8 Juil 2008 - 11:57

Le jeune Seigneur Thaerin arriva assis à l'arrière du dragon d'argent du Seigneur Vorin. Son regard était aussi admiratif que conquis, il dit à Vorin en descendant doucement du dragon...

Wouah ! C'était tout bonn'ment incroyable, on pouvait presqu'toucher les nuages...Pis, fiouuuu...Quelle vitesse ! Merci encore à vous pour ce bathème de l'air M'ssire Vorin, j'm'en souviendrais longtemps, soyez en sur !

Puis, emboitant le pas du Seigneur Ardent, le jeune archer s'inclina vers l'ensemble des représentants des autres Corporations avec une grande profondeur et un très net visible respect. Se tenant à l'arrière d'Ardent, il se présenta brièvement...

Salutations M'ssires, j'suis Thaerin, jeune archer et Seigneur du Royaume de Senfond, j'espère qu'le voyage s'pass'ra sans encombre, j'tiens mon arc et mon carquois à votre disposition, je tach'rais d'couvrir vos arrières d'mon mieux....

Puis il s'inclina à nouveau, plus légèrement cette fois, vers l'assemblée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort le Cor   Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort le Cor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Naxopole :: Les Terres de l'Est-