AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Fort Altaron   Sam 4 Aoû 2007 - 19:15



Fort Altaron est le cinquième bastion du Protectorat Impérial à avoir été bâti. Ses solides fondations ont été creusées dans les montagnes de la même chaîne que celle qui borde le nord Scitopole. Siège des opérations militaires en Édhesse durant la guerre contre l'Ordre de l'Ombre et ses alliés, la forteresse jouit maintenant d'une paix relative dans les montagnes de la Sombre Province. Cependant, sa garnison est diminuée, contrairement aux autres bastions, car durant la guerre une grande partie des troupes cantonnées à l'intérieur ont été détruites et le Protectorat Impérial n'a guère eu le temps de renvoyer des troupes après la guerre, car une Croisade nécéssite beaucoup d'hommes et les Seigneurs d'Outre-Mer menaçaient. Bâti solidement Fort Altaron est maintenant le siège d'une ambassade impériale en Édhesse due aux négociations entamées par l'Empire concernant l'autarcie désirée par la province.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 21 Jan 2008 - 5:41

Yah, yah !

L'homme qui fouettait ainsi son cheval, c'était Zemon, chef de Fort Altaron sous la domination de l'Empereur Enguerrand. Il était fier de sa prise, une compagnie de rebelle. Il chassait une bande de gobelins avec ses hommes pour passer le temps, c'était ce qu'il aimait le mieux faire de son temps ( après s'enivrer ), lorsqu'il avait aperçu la troupe aux couleurs scitopolienne. Il avait rapidement changé de cap pour capturer cette vermine. Idiot comme il était, il avait songé pouvoir en tirer une rançon ou du moins trouver de quoi se divertir avec les femmes du groupe. En Édhesse, rien ne bougeait, aucun signes de révoltes ne se pointaient, une affectation parfaite pour un couard comme lui, mais au moins pensait-il, les caves de Fort Altaron étaient pleines de bière.

Les captifs avaient été attachés derrière les chevaux et traîné sur le sol jusqu'au bastion, à une dizaine de kilomètres plus loin. Une chance pour eux, le sol jusque là se composait de collines, mais en arrivant en vue de la forteresse, les sol se faisait pierreux et labourait volontiers le dos des rebels.

Zamon souriait:


Enfin on va pouvoir s'amuser un peu, dit-il. Jetez-les aux cachots, bien au frais. J'irai cherchez une des femelles plus tard.

Ses hommes étaient habitués aux vices de leur chef, et certains pensaient que son agissement envers les femmes étaient de circonstances. Après tout, ils étaient des mercenaires, pas des prêtres !

Sur son cheval, le Capitaine franchit le portique et déposa son destrier aux écuries avant de monter au donjon, où se trouvait son siège. Il admira au passage ses cent cavaliers et trois cents hommes, tout de noir vêtus, une garnison bien suffisante pour cette région déserte. Il monta dans sa tour et alla ouvrir avec son glaive un tonnelet ou deux de bière distillée des montagnards.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 23 Jan 2008 - 3:30

[HRP]Suite du post précédent: http://do-roleplay.bbfr.net/dans-la-nuit-f65/le-royaume-d-avelorn-t1144.htm [/HRP]

La porte du bastion s'ouvrit et un homme totalement vêtu de noir s'avança vers Ulthuran.

-Que voulez-vous?, lança sèchement l'homme.

-Je souhaiterai rencontrer le maitre du Fort, je suis le palatin de la province.


L'homme les laissa rentrer. Dans la salle principale du Fort, on retrouvait des dizaines d'hommes buvant, jouant, etc. Les visiteurs traversairent la salle jusqu'à un escalier. Ulthuran demanda à ses hommes de rester ici pendant qu'il allait rencontrer le maître puis, il monta les grands escaliers de pierre en colimaçons pour finalement arriver au dernier étage de la tour. L'homme entra dans le bureau et avertis Zemon de la venue du palatin.

-Bonsoir Sir, je me présente, Ulthuran Khain, palatin de la province.

-Moi, je suis Zemon,
répondit l'homme, propriétaire de ... cette demeure.

-Pourquoi ne me feriez vous pas visiter votre château, nous pourrions discuter un peu?
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 23 Jan 2008 - 4:18

Hors de question, nous n'avons rien a vous montrer ici. Apprenez à respecter l'Empereur et à restez chez vous. Ici c'est moi qui commande alors n'abusez pas de mon hospitalité Sieur Palatin !

Zemon sembla se calmer et inspira bruyamment. Il réalisait qu'il devait garder un semblant de politesse du moins, devant quelqu'un de la qualité d'un palatin, qui avait des contacts directs avec l'Empereur.

- Prenez donc un siège.

- Volontiers.

Penché sur son bureau d'ébène, le Capitaine du Fort avait les mains croisés sur le bois, il songeait qu'il avait hâte de descendre au cachot s'amuser un peu et qu'il devait se débarasser de l'inopportun mais néanmoins important individu. Avec un effort qui lui parut surhumain, le bâtard, mi-hobgobelin, mi-humain, dont personne ne soupçonnait les origines sauf peut-être quelques supérieurs abasourdis devant son crétinisme congénital parla d'un ton qui se voulait poli.

- En quoi puis -je vous aider messire Palatin, à ma connaissance nous n'avons rien qui puisse nécessiter une telle rencontre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 23 Jan 2008 - 4:52

-Vous œuvrez donc au nom de l'Empereur, répondit Ulthuran, ignorant la question de Zemon, cela explique donc la raison pour laquelle vous avez kidnappé ces scitopoliens. Mais se n'est pas la raison de ma venue. C'est plutôt que je pensais cet endroit abandonné mais quand j'ai sus qu'elle avait un propriétaire, j'ai eu envie de venir vous saluer. J'aime avoir de bons contacts avec mes citoyens. Mais permettez moi, que compter vous faire de ces prisonniers, demander une rançon ou les éliminer?

-Une rançon probablement,
répondit Zemon.

-Hum. Sans vouloir vous décevoir, vous n'obtiendrez pas beaucoup avec une vingtaine de soldats. Par contre, si vous voulez un conseil, un camp d'une soixantaines de soldat scitopoliens se trouve à quelques heures au sud d'ici, vous obtiendrez plus. Combien de soldats avez vous?

-Environ 400.

-Une centaine suffira pour prendre le campement.


Bien sur, Ulthuran mentais. Mais se stupide de Zemon semblait le croire et Ulthuran espérait bien qu'il envoi des hommes pour aller chercher les scitopoliens, se qui baisserait ses défenses et laisserait le champ libre pour Ulthuran et son armé.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 24 Jan 2008 - 3:45

Zemon commençait é trouver le Palatin déplaisant et particulièrement gênant avec ses questions sur le fort.

-Vous œuvrez donc au nom de l'Empereur, répondit Ulthuran, ignorant la question de Zemon, cela explique donc la raison pour laquelle vous avez kidnappé ces scitopoliens. Mais se n'est pas la raison de ma venue. C'est plutôt que je pensais cet endroit abandonné mais quand j'ai sus qu'elle avait un propriétaire, j'ai eu envie de venir vous saluer. J'aime avoir de bons contacts avec mes citoyens. Mais permettez moi, que compter vous faire de ces prisonniers, demander une rançon ou les éliminer?

-Une rançon probablement.

-Hum. Sans vouloir vous décevoir, vous n'obtiendrez pas beaucoup avec une vingtaine de soldats. Par contre, si vous voulez un conseil, un camp d'une soixantaines de soldat scitopoliens se trouve à quelques heures au sud d'ici, vous obtiendrez plus. Combien de soldats avez vous?

-Environ 400.

-Une centaine suffira pour prendre le campement …

Le Capitaine tenta de lire l’expression indéchiffrable du drow, connaître les pensées qui se cachaient derrière ce visage indifférent et curieux à la fois. Il songea à un traître qui voulait savoir des informations militaires sur le fort et le lancer sur une fausse piste, et se mordit la lèvre de sa gaffe. Puis, il se ravisa, un drow ne pouvait avoir conçu un tel plan, cet être médiocre n’était pas une menace. Seul l’Empereur était différents des autres de sa race. Il conclut donc l’entretien et invita le palatin à quitter rapidement l’endroit pendant qu’il allait préparer sa petite force de frappe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 25 Jan 2008 - 1:58

Ulthuran et Zemon redescendirent l'escalier et se dirigèrent dans la grande salle. Le palatin ainsi que ses hommes quittairent le bastion pour retourner à leur camp. Lors qu'il sortit, Ulthuran entendit Zemon dire à son second:

-Commence à préparer tes troupes, nous partons demain à la première heure.

Satisfait, Ulthuran retourna à son camp et rentra dans sa tente.

-Alors Sir, que faisons-nous? , commença Lagnor.

-Nous avons tout d'abord besoin de plus de soldats. Envoyer des messagers à Avelorn cherché 200 soldats de pieds et une centaine d'archers. Je leur ai donnée une fausse piste, un faux campement scitopolien à quelques heures d'ici. Nous attaquerons donc le bastion durant leur absence. Nous posterons ensuite les archers dans les montagnes avoisinante pour leur réserver un accueil digne de se nom.


Dernière édition par le Ven 25 Jan 2008 - 3:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 25 Jan 2008 - 3:16

Zemon sortit avec son bataillon ( bien caché à l’arrière pour achever les mourants ). En tout cent cinquante soldats le composait, il avait préféré en emmener plus pour ne pas échouer. Il jeta l’étendard noir de l’Exalon, désormais celui de la dynastie impériale à celui qui le suivait et lui ordonna de le porter à la gloire de l’Empereur.

La porte s’ouvrit, et les soldats passèrent sur l’étroit sentier de pierre surplombant le ravi qui leur permettait de sortit et prirent le chemin du sud. La route allait être longue.


* * *


Après de longues heures de chevauchée, les hommes de Zemon arrivèrent en vue du campement. La nuit était sombre, mais le jour allait bientôt se lever. Le Capitaine ordonna une halte avant la charge, apparemment personne n’avait rien remarqué. Les cavaliers et les fantassins mirent pieds à terre et se reposèrent, puis mangèrent leur médiocre ration. Aucun incident de ne se produit sinon qu’un sergent monté avait critiqué le chef et s’était vite retrouvé pendu au bout d’un des rares arbres, mort celui-là, de la région désertique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 25 Jan 2008 - 5:55

Les troupes de Zemon étaient parti depuis déjà quelques heures lorsqu'Ulthuran donna l'ordre d'attaque le bastion. L'armé d'Avelorn se dirigea jusqu'à la grande porte. À l'aide d'un bélier, la vielle porte fut défoncée et les soldats commencèrent leur entrée. Les troupes de Zemon ne s'avait que faire. Bon nombre d'entre eux étaient saoul et le reste était déstabilisé à cause de l'absence de castes supérieures pour leur dire quoi faire. L'armé d'Ulthuran terrassa rapidement et avec facilité les troupes du bastion, à l'exception des troupes d'élites.

Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre le retour de ce stupide Zemon. Ulthuran se dirigea donc, guidé par un soldat à moitié mort, jusqu'aux cachots où étaient enfermés les soldats scitopoliens.

-Pardonnez pour le retard, dit-il avec un sourire. Votre ravisseur n'est pas là pour le moment, peut-être pourrions-nous discuter en attendant son retour.

Les soldats furent donc libérés et le lieutenant Dargamir ainsi qu'Ulthuran montèrent au bureau de Zemon.

Pendant se temps, les troupes d'Avelorn se préparaient déjà au retour des troupes ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Un PNJ
PNJ


Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 26 Jan 2008 - 2:53

Impatient, Zemon ordonna la charge alors que la nuit était noire. On munit les hommes de torches et on fit sonner du cor. Le bruit des sabots et des pas résonna dans l’aube naissante et les hommes de Gort Altaron mirent le campement à feu et à sang. Les soldats sortirent des tentes, alertés par les sentinelles tentèrent de se défendre et tuèrent une dizaine d’homme seulement, le trois quart d’entre eux n’avait aucune forme de protection et à peine la moitié avait eu le temps de saisir une arme. Il aurait voulu faire des prisonniers mais il avait été obligé d’ordonner une exécution.

Remarquant qu’aucune femme n’était parmi les cadavres, il trouva cela étrange, les Scitopoliens en engageaient habituellement pour se battre, une erreur à son avis. Alors qu’il allait ordonner à ses cavaliers de rentrer au fort, il avisa le pavillon du chef à moitié effondré et brûlé. Le soleil se leva alors illuminant une bannière qui flottait encore au sommet. Lorsqu’il identifia la bannière, son sang se glaça.

La bannière impériale. Il venait d’abattre ses propres renforts.

Zemon fut d’abord prit d’une irrésistible envie de fuir à bride abattue. Utilisant tout le sang froid qu’il avait, il remonta en selle et ordonna à ses cavaliers de partir vers le fort avec lui avant qu’ils ne comprennent ce qu’ils avaient fait.

Une pensée sillonna alors l’esprit étroit du capitaine. Le Palatin lui avait menti, il l’avait envoyé là délibérément, probablement pour l’éloigner. Le Fort Altaron devait être en état de siège. Il maudit tout les dieux en refusant d’admettre son tort. Tous les cavaliers forcèrent l’allure, les fantassins laissés derrière avec ordre de rallier le bastion le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 26 Jan 2008 - 3:16

Dargamir avait tenté de rassurer ses compagnons d’arme depuis leur capture. Il se demandait pourquoi on les faisait prisonnier, personne ne paierait de rançon pour eux. Le Seigneur Fardall n’aurait probablement jamais connaissance de leur capture et donc ne pourrait les aider. Lorsqu’il avait comprit le sort réservé aux femmes du groupe, il avait été dégoûté. Jamais aucune personne honorable de Scitopole n’aurait commis un tel acte. Il se résolut à protéger du mieux qu’il pouvait les femmes du groupe. Le truand tardait à se présenter, et le Lieutenant de la Frontière Nord-Ouest se demande s’il avait changé d’avis. Sans s’en rendre compte il s’endormit.


* * *


Alors qu’il se réveillait, un flot de souvenir lui revit et il se leva précipitamment. Dargamir vit ses soldats se murer dans un silence absolu. Alors seulement, son ouïe capta du bruit étrange. La grande cour semblait en pleine agitation. Des fracas d’armes lui parvinrent aux oreilles et il pensa à ses libérateurs. Il tapa sur la porte de bois renforcé avec ses fers attachés aux mains.

La porte s’ouvrit à la volée et un drow à l’air menaçant entra. Mais son air se radoucit aussitôt lorsqu’il aperçu les Scitopoliens.


Pardonnez pour le retard. Votre ravisseur n'est pas là pour le moment, peut-être pourrions-nous discuter en attendant son retour.

Dargamir s’avança de suite et se proposa pour l’entretien, mais demande à ce qu’il se fit ici en présence de ses hommes et femmes. Ils montèrent tous dans la pièce qui servait de quartier général à Zamon, son bureau dans le donjon. Le lieutenant n’avait pas peur, très peu de Scitopoliens, encore moins les officiers étaient racistes. Il avait déjà rencontré des drows et avait même quelques amis parmi eux. La pièce respirait la cruauté et la malfaisance. Une grande bannière impériale se tenait derrière le siège et Dargamir s’empressa de la déchirer avant de commencer.

- Vous désiriez me parler, pourquoi ? Vous nous libérez ?
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 26 Jan 2008 - 5:15

-Vous désiriez me parler, pourquoi ? Vous nous libérez ?

-Aller monsieur, ne nous précipitons pas. Oui nous vous libérons, vous êtes libre de partir quand vous voulez. Par contre, j'espère que vous resterez assez longtemps pour le retour de votre ravisseur.


Il termina sa phrase avec un sourire, attendant une réponse de son interlocuteur. Après un moment de silence, Dargamir reprit.

-Où est-il partit?

-Attaquer un camp impérial, qu'il croit scitopolien. Il est partit se chercher de nouveaux prisonniers car je lui ai fait comprendre qu'avec votre troupe, il ne tirerait pas beaucoup s'il demandait une rançon.
Il marqua une courte pause. Je pense que vous aimeriez peut-être aller retrouver vos hommes en bas?

Dargamir fit signe que oui de la tête et les deux personnages descendirent l'escalier de pierre. En bas, les troupes d'Avelorn avaient déjà débarrassé la place des cadavres et avaient enfermé les quelques survivants de l'attaque dans les cachots. Ulthuran et Dargamir continuaient leur discussion jusqu'au moment où un garde s'adressa au gouverneur.

-Sir, les troupes de Zemon sont en approches. Par contre, seul les troupes à cheval sont de retour.

-Ne donnez pas l'ordre d'attaquer tout de suite, je vais aller l'accueillir moi même.


Ulthuran et Dargamir montèrent alors sur la plateforme qui surplombe la grande porte et ils regardèrent Zemon arriver. Ce dernier s'arrêta devant les portes avec, derrière lui, une cinquantaine de cavaliers.

-Bon retour Zemon, lança-t-il d’une voix forte. Regardez, j'ai libéré vos prisonniers. Mes ne vous inquiétez pas, vous cachots sont encore plein, de vos hommes. Alors comment à été la chasse, surprenante je suppose.

Les hommes de Zemon pouvaient lire sur le visage de leur maître une frustration incroyable, comme ils n'en avaient jamais. Zemon commença à perdre la tête et ordonna l'ordre de reprendre la citadelle. Au même moment, Ulthuran fit sonner l'ordre d'attaque et une cinquantaine d'archers commencèrent l'attaque des troupes. Puis, des soldats à pied arrivèrent des coté pour attaquer les ennemis. Zemon, dans la mêlée, réussit tout de même à s'en sortir. Il partit en direction de l'ouest.

- Seigneur, devrions-nous lancer des troupes à sa poursuite, demanda Lagnor à Ulthuran.

-Non, ca n'en vaut pas la peine. Il se dirige vers la région des grottes noires qui abrite des créatures très dangereuses. Il n'y survivra pas très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 31 Jan 2008 - 3:08

Je vous remercie messire de nous libérer, mais pourquoi l’avez-vous fait ? Pour prendre possession du Fort je suppose, mais seriez-vous un opposant de l’Empereur ? D’ailleurs aurais-je l’honneur de connaître votre nom ?


Les traits de Dargamir se détendirent, leur libérateur semblait paisible, du moins pas menaçant pour eux. Le lieutenant tenta sans succès de déchiffrer l’expression impassible du drow, où seul un sourire en coin paraissait.

Il siffla et une femme monta l'Escalier pour les rejoindre, c’était une de ses compagnons qui composait son groupe.


Carmylla, voici messire euh … notre libérateur. Vous voulez bien discutez avec lui et moi pour connaître ses intentions ?

La sergente obéit et s’assit pour écouter la conversation plutôt étrange entre le libérateur et le libéré.

Vous avez des traits édhesssois tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 9 Fév 2008 - 0:54

- Je suis Ulthuran Khain, palatin d'Édhesse.

Il tendit sa main vers son interlocuteur. En effet, il voyait sur le visage de Dagmir une sorte de méfiance qu'il voulait effacer, ses intentions étant pacifistes.

- Techniquement, j'étais neutre dans cette guerre. Par contre, le fait que ce déchet vivant de Zemon vienne s'installer en Édhesse au nom de l'Empereur et tente d'agir comme son bon vouloir me pousse à me ranger du coté des scitopoliens. Mais je ne vous retiendrai pas plus longtemps, les votre ont surement besoin de vos services. Et si la Scitopole à besoin d'aide, il ne vous suffira que de demander pour que l'Édhesse apporte du soutien. Pour se qui est du bastion, je suis ouvert à la discussion avec la personne appropriée.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 12 Fév 2008 - 2:55

Dargamir regarda un moment le drow. Ainsi donc c’était le palatin le nouveau d’Édhesse, héritier du tristement célèbre Iraerakryn Orly’Urden, le Capitaine espéra qu’il n’avait pas le même genre d’ambition que ce dernier … Il serra la main du palatin, bientôt suivi par Carmylla. Le chef du détachement sourit quand il critiqua son ravisseur.

- Je vois … Et bien sachez que mon roi, Fardall Barka, héritier de Zashir Barka et Seigneur de Zirconie serait ravi de recevoir votre aide, je lui transmettrai ces nouvelles. Quand au Fort, il vous sera laissé, puisque vous l’avez conquis à la pointe de l’épée, sauf si vous désirez le redonner à l’Empire, une fois la guerre finie …Mais je vous invite à venir en Scitopole négocier vous même … Les rumeurs vont vite dans les colline du Nord, monseigneur se trouve je crois, à Brasamical, lieu-chef de la Garde Céleste de Brasamical.

Uthuran Kain opina du chef et remercia son interlocuteur. Apparemment l’idée de parler avenir avec son homologue au Palatinat de Scitopole lui plaisait.

- Je vous prie de m’excusez, je dois vraiment faire mon rapport au Seigneurs de l’Alliance de Lumière. Mais sachez que les collines sont toujours pleines d’alliés pour les amis de Scitopole. Vous n’aurez qu’à sonner du cor si vous avez besoin d’aide.

En quelques minutes, Le Capitaine rassembla son groupe et empaquetèrent quelques provisions et disparurent bien vite dans les collines rocheuses de la frontière.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 29 Nov 2008 - 11:13

Nous venions de chevaucher toute la fin de la journée quand nous arrivâmes au fort Altaraon. Il paraissait abandonné mais encore debout, toujours aussi solide qu'au temps de sa splendeur. Il avait été le théâtre d'un passage marquant de l'Histoire de Kalamaï. Mais maintenant ce genre d'évènement était dépassé et chacun essayait de s'entraider. Cela devait être encore plus vrai au lendemain de la boucherie que nous avions vécu. Beaucoup encore restait mélancolique pensant aux morts, d'autres paraissaient encore en état de choc. Il faudrait surement encore beaucoup de temps pour oublier ces combats car nombreux des civils qui nous accompagnait n'avaient encore jamais vu de bataille et encore moins participé.

Nous arrivâmes donc, j'avais toujours mon prisonnier et j'avais hâte d'avoir les information qu'il devait me donner. J'étais par contre soulagé que l'Ombre soit au complet. Il me serait surement utile pour l'interrogatoire.
Luciole était à coté de moi, elle s'était rétabli très vite, c'était fou que quelque simple gouttes de sang avaient eu comme effet sur elle.

Je me laissais envahir dans les pensées quand j'entendis un aigle au dessus de moi, il décrivait un cercle dont j'étais le centre. Il descendis petit à petit puis vint se poser sur mon épaule. Je pris le parchemin attaché à sa patte, puis il s'envola aussitôt.


Spoiler:
 


Rien de plus, visiblement il m'en voulait toujours de ne pas l'avoir accepté pour cette quête. Mais en l'occurrence je ne regrettais pas mon choix, il n'était encore pas prêt.

Arrivé dans la cour du château je descendis de mon destrier et donna quelques consignes.
A mes hommes

Faites trois groupes afin de monter la garde à tour de rôle



Je m'éloigna afin de trouver mes homologues des Corporations et leur proposer d'assister demain matin à l'interrogatoire du prisonnier. Je ne voulais rien faire dans leur dos car eux aussi avait eu des pertes et avait le droit de savoir. Mais je leur précisa bien y compris pour le Thaumaturge qui m'avait proposé de l'aide fort gentiment que ça serait moi qui officierait en tant que membre de l'Ombre. Et que éventuellement si j'avais besoin je ferais appel à leurs services, mais j'étais persuadé d'avoir toutes les compétences requises.

Puis je m'éloigna, après leur avoir proposé d'être les témoins de l'interrogatoire, vers les membres de l'Ombre

Reposez vous, demain j'aurais besoin de volontaire si vous le voulez bien pour interroger mon prisonnier.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 29 Nov 2008 - 17:09

J'étais resté à l'écart depuis la fin des combats puis m'était recueilli sur la tombe de ceux morts pour notre survie. Alors que le convoi reprenait la route, je repris place sur mon cheval et fit chemin à proximité de mon Spadassin sans mot dire.

Nous arrivâmes sans encombre à destination, le Fort Altaron. Visiblement, l'activité n'était pas en son plus fort en ces lieux. Les grandes époques de guerres étant pour le moment terminé, les postes de défenses de l'empire n'était plus aussi occupé qu'avant. Permettant. je suppose, une certaine économie aux coffres impériaux. Une fois installé, Adola vint nous voir.


Reposez vous, demain j'aurais besoin de volontaire si vous le voulez bien pour interroger mon prisonnier.


Humm.. un interrogatoire ? Jamais je n'en avais fait un à proprement dit, j'avais certes déjà posé des questions mais j'ai toujours reçu coopération de la part des questionnés. Il en serait sûrement tout autre de ce gobelin.

Très bien messire, je serais présent. J'apprendrais donc cet art de la main d'un maître.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 29 Nov 2008 - 20:22

Nous avions repris la route, et durant le trajet, je me perdais dans mes pensées, mon cheval me portait et se guidait grace aux autres.
Nous arrivames à un fort delabré surment le temoins de grandes batailles, ses hautes murailles étaient plus inquietante que rassurantes, les donjons et autres tours se dressaient fierement dans le ciel.

Tout le monde mit pied à terre, mais je preferais rester sur mon cheval, bien calée sur la selle, regardant de haut s'affairer tout se petit monde.
Adola vint voir ses adeptes et donna ses conseils.
Une fois cette "reunion" terminé je donna un petit coup de talon dans les flancs de Nemesis et tira sur les renes pour lui faire faire demi tour et sortir du fort, puis une fois dans la plaines, au pied du fort, je lui fis faire quelques petis mouvements pour "jouer" avec lui, je lui murmurais quelques mots en souriant et il me repondait par un hennissement.

Tout le monde s'appretait à dormir, ou converser sur les differentes tactiques, moi le preferais la douceur de la nuit, l'éclat de la lune et le bruissement du vent...
Revenir en haut Aller en bas
Malbrum



Nombre de messages : 214
Age : 26
Classe : Marchand
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 30 Nov 2008 - 22:03

Le convoi était arrivé à Fort Altaron. Edifice aux tours rivalisant avec les cimes des montagnes dont elles étaient les soeurs de la même mère, épuisés, les soldats descendirent pour aller se reposer. Malbrum était tombé dans un coma qui avait duré une journée il se souvenait seulement qu'un prêtre l'avait soigné, son visage lui renevait à longueur de temps. Le marchand décida de rejoindre les autres et de retrouver son sauveur afin de le remercier.

Malgré quelques uns qui souhaitait rester à l'air pur, tout le monde se dirigeait vers l'entrée du chateau, Malbrum aidait à marcher un soldat blessé portant une atelle, il esperait croiser Faraël pour pouvoir avoir de ses nouvelles..
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 30 Nov 2008 - 22:33

Thangorthorim et ses nains étaient enfin arrivés au fort, vaste construction à l'abandon.

Il fit installer les blessés qui restaient dans une grande salle chaufée et prit son tour de garde.

Après ses deux heures de veille, il descendit dans une petite chapelle des niveaux inférieurs où l'un de ses compagnons lui remit une chope d'ale et un cuissot de viande, comfortablemment instalé, il fit savoir qu'il était disponible pour la confession.

Pourtant, avant de commencer son oeuvre de piété, il fit mander aux bourreaux du gobelin prisonnier une courte missive :

Messieurs, en tant que soigneur et prêtre je suis opposé aux sévices, pourtant, il me vient une idée, pourquoi ne profiteriez-vous pas des services d'un psioniste afin de sonder l'ésprit de la créature, ainsi l'affaire serait plus facilemment menée.
Que vos Dieux tutélaires soient avec vous

Thangorthorim, prêtre de Brak
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 30 Nov 2008 - 22:48

Je venais de recevoir une missive de la part du prêtre présent dans l'expédition. Il voulait faire preuve d'un peu d'humanisme et cela était bien dans mes habitudes sauf dans le cas présent; faire appel à un psionniste aurait été une bonne idée mais avec une créature tel que celle à laquelle on était confronté, on ne pouvait garantir l'exactitude du résultat. La pensée du prisonnier était bien différent de celle des races dite intelligente et par ce fait la manipulation de la pensée était beaucoup plus dur car peu connu. De plus on ne pouvait garantir que ce qui en ressortirait serait l'exact vérité.

Il faudra que je trouve ce prêtre me dis-je, afin de pouvoir lui expliquer pourquoi j'aurais recours à cette forme d'interrogatoire. Cela sans compter qu'avec un peu de chance je n'aurais pas à avoir recours à la manière forte. Après tout le gobelin avait son avenir en main et toute les cartes pour éviter d'avoir mal. Il faudra que j'explique à cet homme de foi que la "torture" n'est pas forcement une boucherie, que la plupart du temps qu'en déballant les instruments le prisonnier parlait. Dans le cas contraire, il fallait bien que je l'avoue, le résultat pouvait être sanglant.

Et cet acte d'humanisme était mal placé de la part de la part d'une prêtre faisant sans doute parti de l'Inquisition, qui elle pratiquait sans problème, au nom des dieux. Mais bon je ne savais pas si il en faisait ou non parti car je ne l'avais point rencontrer

Mais bon il fallait mieux que j'aille me reposer car demain une longue journée allait commencé car je ne pense pas que mon interrogatoire se déroulera rapidement. mais après tout peut etre me trompais-je. je l'espérais en mon fort intérieur car depuis longtemps j'avais revu mes idéaux ce qui me fallait un certain respect que peu d'assassin connaissait. Essayer de parler puis en ultime recourt user des armes était devenu mon crédo

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 1 Déc 2008 - 1:09

J'étais revenu parmi le convoi tant bien que mal à défaut d'avoir un moyen de transport. Mes affaires avaient été réunies par mes soins dans un chariot et vite déballés lors de mon arrivée dans une chambre que j'eus choisi à ma guise. Spacieuse et modeste, elle ne me servait que pour déposer mes affaires et parmi ces dernières, je pris une mandoline qui m'était chère par son prix et sa beauté, un long phénix d'or et de sang se dessinait sur le manche et des volcans se tissaient en une montagne rougeoyante sur la caisse. Je dévalais le Fort à une forte vitesse, je détestait ce genre d'endroit par sa laideur et ses causes de constructions.

Un rapide signe de la main envers les gardes me suffirent pour sortir de cet enceinte et enfin profiter de l'extérieur qui m'était plus propice en chaque situations. Une légère brise sifflait mes oreilles et les hautes herbes dansaient tout autour de moi... Au loin, je pouvais distinguer une colline abritant un long chêne centenaire, c'était le lieu idéal pour que je puisse jouer tranquillement et sans attirer l'attention.

J'ai vu au passage certaines personnes qui avaient remarquables pendant la bataille, autant par leurs efficacités que leurs médiocrités respectives. J'avais salué aucune d'elle, le climat de tension que m'instaurait le Fort ne me permettait ce genre de flagorneries. Alors simplement, après m'avoir revêtu la veille d'habit neufs, je m'installa paisiblement au pied de l'arbre en savourant le doux contact de l'herbe fraiche sur mes cuisses. L'entaille de mon dos s'était refermée et n'était douloureuse que lors de frottements intensifs et, ce n'était pas le cas actuellement.

Fixant les alentours, on voyait toujours des soldats allumés par leurs torches s'en aller vers le Fort par le grand chemin de pierre, j'eus vu au loin aussi Eolia qui semblait se retrouver auprès de sa monture, ce qui m'étonna en premier lieu puis me valait un léger sourire à cette vue. Commençant à pincer les cordes tendrement, la musique semblait s'évanouir dans le vent mais elle berçait ma conscience, lorsque la mélodie s'installa en moi, je commença à chanter l'histoire d'une nature protégé par sa beauté qui était toute aussi comparable à celle d'une femme regardé par un homme...
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 1 Déc 2008 - 19:28

J’avais convié les membres de l’Ombre à l’interrogatoire car je supposais que les plus jeunes pourraient ainsi apprendre mais également cela permettait de confronter nos techniques d’interrogatoire. Sans compter aussi que le nombre de personnes présentes pouvait impressionner mon hôte en se demandant ce qui pourrait bien également lui arriver.
J’avais aussi proposé à mes homologues des autres corporations d’assister à l’interrogatoire pour plus de transparence dans les informations que l’ennemi allait nous livrer. Car il allait parler ça j’en étais persuadé mais la question était quand et qu’allait-il me dire. Cependant, je ne pouvais convier tout le monde parce que la place manquait, mais aussi parce que ce genre de spectacle est difficilement supportable et enfin que je ne savais pas si je pouvais faire confiance à toutes ces personnes dont un bon nombre que je ne connaissais point

Rien n’avait été laissé au hasard afin de nous donner toute les chances de réussir. Le prisonnier avait été amené depuis déjà une heure dans la salle d’interrogatoire situé dans les froids cachots. On était ainsi à l’abri des regards indiscrets et la profondeur des lieux amoindriraient les bruits pouvant alerter ou effrayer les simples citoyens. Le prisonnier avait été attaché à un poteau et laissé seul dans le noir, les yeux bandés et torse nu. Des gardes avaient été posté devant l’unique porte de la pièce qui ne comportait pas de fenêtre, rendant les lieux encore un peu plus lugubre.

J’arrivai donc avec quelques personne dans la pièce, nous avions chacun une torche que nous accrochâmes aux murs ce qui illumina tout de suite la pièce, marquant ainsi un fort contraste.
Dans ce lieu j’avais disposé deux tables, une où l’on pouvait voir des lanières de cuir pouvant servir de moyen de contention et sur l’autre on pouvait deviner qu’il y avait des choses qui y avait été déposé, mais un drap masquait ce qui y était. Il y avait également une sorte de roue dans le fond de la pièce où était enroulé des cordes, cela servait à écarteler le supplicier. À l'opposé de la pièce une rangée de chaises avaient été installé pour les personnes afin qu’elle puisse assister entièrement au « spectacle ». Au milieu de la pièce il y avait également deux grandes bassines misent sur des trépieds, dans l’une d’elle il y avait de l’eau et dans l’autre des charbons ardents. Ce n’était ni pour me laver ni pour réchauffer la pièce que ces bassines étaient là, mais bien pour un usage détourné. Il y avait, en outre, un certain nombre d'accessoires divers qui aurait fait pâlir n’importe quel accusé. Moi-même un frisson me parcourut car j’avais une sainte horreur de ce genre de pratique et pourtant il le fallait pour l’Empire.

Les personnes s’installèrent.

Je vous remercie d’être venus. Mais sachez que vous avez la possibiliter de partir à tout moment sans avoir à vous justifier. Sauf vous le prisonnier.

Cela permit de détendre un peu l’atmosphère, je continuai sur cette lancée mais dans un registre plus sérieux cette fois je m’adressai aux novices présents.

Le but de cette séance interrogatoire et d’obtenir des renseignements de la part du prisonnier. Il faut savoir qu’en théorie cela est très réglementé et n’importe qui ne peut l’effectuer. Cela revient à l’Inquisition ou aux personnes habilitées par l’Empereur ou un officiel. De plus un certain nombre de techniques sont proscrites.

Ces paroles devaient rassurés mon hôte et cela était bien le but mais je désirais avant tout le casser donc je rajouta:

Mais cela est valable pour les citoyens de l’Empire et les races dites intelligentes ce qui aujourd’hui n’est pas le cas.

Je me dirigea vers le prisonnier et lui arracha le bandeau qui lui cachait la vue. Cela eu pour effet de l’aveugler. Je tournais autours de lui comme un animal autour de sa proie, en même temps je lui parlait.

Vous êtes un gobelin et votre race ne rentre pas dans nos critères. Vous avez attaqué l’Empire, vous êtes donc des ennemis. Vous avez torturé mes espions avant de les tuer et pour tout cela je veux des réponses à mes questions, à nos questions.

Je m’arrêta net en face de lui pour le regarder dans les yeux.

Nous voulons savoir qui vous êtes, quelles sont vos revendications, comment avez-vous réussi à coordonner votre attaque et surtout qui vous a renseigné ?

Il ne paraissait pas inquiété et pourtant il y avait de quoi, la privation de sommeil et de nourriture ne semblaient pas l’affecté. Je craignais donc que cet interrogatoire ne dure. Visiblement l’emprise psychologique n’avait pas d’effet sur lui. Cela ne m’étonnait qu’à moitié, les êtres qui n’étaient pas capable d’amour et d’amitié n’étaient que rarement touché par cette forme de torture. Il me faudrait donc sans aucun doute passer à l’étape supérieure.

Je m’adressai alors aux spectateurs laissant ainsi un répit au prisonnier pour réfléchir mais également pour qu’il entende ce que j’allais dire en espérant lui faire peur.


Je vais donc officier en maître de cérémonie si l’on peut dire, le petit truc est d’arriver à détecter le point de limite du client et toujours jouer à proximité. Si vous allez au-delà il risque de s’évanouir. Vous perdrez donc du temps et il pourra souffler un peu.
Il faut également savoir que dans le cas présent la seule limite est celle que je me fixe. Et comme vous l’avez sans doute devinez, je vais aller jusqu’au bout pour obtenir les informations car l’enjeu est de taille. Habituellement je me contente du psychologique qui marche plutôt bien ou de potion. Mais l’usage de cette dernière est interdit, sauf pour l’Inquisition en théorie, ça coûte cher au marché noir et nous n’avions pas le temps d’attendre qu’un mage en prépare une.


Puis m’approchant à grand pas du prisonnier:


Et je jure par Sorenssen que tu parleras.

Sur ce, je lui tourna la tête en direction de la table drapé, puis m’approcha de celle-ci.
Je découvris peu à peu la table afin de laisser le temps à notre ennemi de bien visualiser le matériel : couteaux, marteau, sel, fer à marquer, masse, clous, fouet, tenaille,…
Et pour finir j’enlevai le drap et au bout de la table se trouvait un cimeterre destiné à abréger les souffrances.

La plupart du temps, le fait de dévoiler les instruments, amenait le client à tout avouer sans autre forme de brusquerie. C’était pourquoi cette mise en scène était indispensable. Dans le cas contraire on pouvait s’attendre à devoir travailler la question. Cela pouvait avoir pour finalité une boucherie. J’espérais tout de même que nous n’en arriverions pas là.


Alors qu’as-tu à nous dire ?

Rien, il ne bronchait pas, comme s'il s’était préparé à ça. Je m’approcha alors de lui et pinça fortement le coté droit de son ventre. J’en saisi une bonne poignée ce qui eu pour effet de serrer également les intestins. Ce qui était fort douloureux mais qui ne provoquait pas de blessure. Ma connaissance du corps humain était fort utile.

Quelques mots sortirent alors de sa bouche.


Je vous le ferais payer et je me plaindrais auprès de vos institutions que vous chérissez tant.

Cela me surprit dans un premier temps puis me fit rire.


Tout d’abord il faudrait que tu puisses avoir la capacité de te plaindre une fois que j’en aurais fini avec toi. Et ne te gène pas pour te plaindre, tu peux même le faire maintenant.
Pour ton information je suis le Magistrat des Institutions Impériales, et oui pas de chance un membre impérial.


Cela eu pour effet de faire rire les personnes présente.
J’allais donc devoir me préparer à passer aux choses sérieuses, ce que j'allais faire d'un instant à l'autre

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge


Dernière édition par Adola le Lun 1 Déc 2008 - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 1 Déc 2008 - 21:23

Quelle coïncidence amusante, entre le nom de l'assassin et celui de l'étape... Il faudrait se renseigner à ce sujet

Altarian était venu, lui aussi assister à l'interrogatoire. A la fois curieux et réjoui de savoir que l'un de ces monstres allait payer pour les autres. D'autres avaient souffert, certes, mais pas assez au goût de l'Elfe Noir...

Il faudrait juste lui casser quelques doigts. Les uns après les autres. Ou lui brûler l'épaule au fer rouge. L'obliger à manger un reste d'un de ses compagnons. Lui arracher une oreille. Le fouet restait une bonne idée, classique mais néanmoins douloureux. Ou le chat à neuf queues. Le martinet. Peut-être les champignons. Non! Ca c'était trop horrible.

Enfin... en conclusion, les moyens de le faire parler (et à défaut crier) ne manquaient pas!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 4 Déc 2008 - 9:09

Ardent commença a regretter d’être entré dans cette pièce, mais puisqu’il n’était pas homme à montrer sa peur ou son dégoût, il préféra rester pour que personne ne puisse voir son départ comme d’un signe que sa corporation était faible et indigne d’intérêts. Il était habitué aux bains de sang et aux victoires laissant un long sillage de mort derrière, mais rien ne pouvait se comparer à une séance de torture ou l’âme de quelqu’un était mise à nue sous le fouet de la torture physique et psychologique. Les cris de souffrances étaient difficilement oubliables, et vous hantaient pour le restant de vos jours. Le fait qu’il fasse partit d’une autre race ne changerait rien, un moment donné ou un autre, le torturé se verrait briser sa résistance, la seule différence se comptait en normes de temps.

C’était sa deuxième séance de torture dans sa vie, dans l’autre il était l’officiel. Il se rappelle encore des gémissements du supplicié lorsqu’il lui avait arraché la confirmation du dirigeant qui avait ordonné le pillage et le massacre qui avait plongé son royaume dans l’horreur et la destruction.

Il avait hâte que le spadassin commence la torture, car celle-ci pouvait finir plus rapidement, qu’il puisse aller se coucher pour la nuit, car les souvenirs des événements de la nuit précédente étaient trop frais pour qu’il aille de coucher sans être totalement épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Altaron   Aujourd'hui à 16:30

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-