AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sysk'o



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 5 Déc 2008 - 5:06

Le voyage pour Fort Altaron n’avait pas été très long et dès mon arrivé, je fut convié a une séance d’interrogatoire. En temps normal, cela aurait été le Seigneur Gorbad, mais son indisponibilité faisait que je devenais le représentant de la Sainte Inquisition, malgré le fait que je ne sois pas inquisiteur. Un fois dans la salle et que les quelques présentations furent faite, le Seigneur Adola commença par un discours, puis l’interrogatoire commença. Je n’avais jamais pratiqué de torture, mais le Seigneur Gorbad, lui, était un expert, normal pour un Inquisiteur, cela était dommage qu’il ne soit pas la pour seconder le Magistrat Impérial. Mais le Seigneur Adola avait l’air compétent, temps mieux, l’affaire pourra se terminer vite.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 6 Déc 2008 - 19:01

J'entendais des rires et des voix dans mon sommeil.
Des hommes et quelques femmes qui riaient avec ferveur.
Avions-nous gagné cette fichu guerre contre les goblins.
Je ne pouvais pas encore répondre à cette question.
Me croyant mort dans le champs de bataille, je me suis mit à attendre que la mort m'emporte loin d'ici.
Attendant le jugement du dieu suprême sur le où j'allais être pour l'éternité.
J'essayais de faire arrêter les voix dans ma tête qui provenait de nul part.
Mais rien de mes efforts pouvais m'aider.
C'est ainsi que j'ai levé mes yeux vers la réalité...

Une légère blessure me fit savoir que je n'étais pas encore mort.
On avait dût me guérir lorsque j'étais tombé de mon griffon.
Une petite analyse de mon corps me fit comprendre bien des choses.
Mon épaule gauche avait surement un os ou un muscle de brissé.
Mon pied avait recu une flèche et avait recu tout le poid de la chute.
Et finalement, mes côtes avaient dut aussi souffrir du choc aussi.
Les prêtres avaient dû faire un bon travail pour me guérir.
Bien que ca n'allait être qu'avec le temps que tout allait se guérir.

Les prêtre n'étaient pas ici avec les blessés.
J'ai regardé autours de moi pour comprendre quelques choses.
Plusieurs personnes comme moi étaient blessés ou même mort par la guerre.
Ils dormaient tous en espétrant que ce ne soit pas leur dernier sommeil.
Voulant savoir ce qui ce passait dehors de cet endroit.
J'ai essayer de me lever sans succès, ca me prenait un appui pour bouger.
Voyant proche une genre de canne, je m'en suis enparé.
Une fois debout, j'ai laissé une petite plainte.
Bien que je pouvais bouger, mes blessures me faisaient souffrir.
Mais, si je voulais continuer cette guerre, il fallait que je brave cet épreuve.

Je suis sorti dehors très lentement, ne pouvant pas allez très vite dans mon état.
Des gardes m'ont vu et ont essayer de m'arrêter pour que je retourne à l'intérieur.
J'ai continué mon chemin en leur demandant :

-Je vais me promener, n'alerté personne, je ne suis pas encore mort et tant que je ne le serai pas, j'ai toute ma liberté.

Les gardes ne sachant plus quoi faire ont continué leurs rondes en gardant un oeil sur moi.
J'ai apercu un arc et quelques flèches.
Il fallait que je m'entraine un peu pour connaitre ma force et ma nouvelle faiblesse.
J'ai pris l'arc et les flèches avant de me diriger un peu plus loin.
La nuit devenait belle et on pouvait voir la lune.
Ce risquait d'être mon seul allié pour ce moment de faiblesse.

( ps: désolé, je ne pensais plus au fort, je pensais encore au tente.)


Dernière édition par farlen farden le Dim 7 Déc 2008 - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 6 Déc 2008 - 19:47

Alors qu'il était endormi, sa chope vide à la main, Thangorthorim fut réveillé par l'un de ses nains, qui était de garde dans la salle où dormaient les blessés.

Sire, la séance de torture s'éternise.
Mais c'est pas vrai, pas possible de se recueillir avec une gentille chopine pendant une heure ? ....hum, hum je vais devoir allez voir là-bas si le bourreau tient le choc, moi qui déteste ce genre de pratiques.

Le bourreau, un elfe noir du nom d'Adola officiait, Thangorthorim fut soulagé de voir que son visage gardait un air calme et détaché, il ne présentait pas le reflet de sadisme de bien des bourreaux.

Thangorthorim était fort remonté contre la torture, plusieurs raisons venaient à cela, en effet, le code d'honneur des nains jugeait malsain le recours aux sévices en dehors du champ de bataille, de plus sa foi pour Brak le faisait mépriser toutes autres forme que le combat brutal.

Mais il n'était pas là pour en juger, l'empereur ayant tranché, il fit donc le tour e la pièce et se laissa tomber sur une chaise, caressant sa barbe il s'apprêtait à passer un mauvais moment.

Edit Modo : Dû à l'erreur de messire Farlen et sa présence en salle de torture, votre texte risque de devoir être corrigé. Merci
[correrction effectuée]


Dernière édition par Thangorthorim le Dim 7 Déc 2008 - 21:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 7 Déc 2008 - 6:58

Faraël était venu assister à l'interrogatoire. Cela lui semblait sordide et pourtant, il le fallait d'une certaine manière. Il avait prit place dans les cachots sur les chaises disposées pour les ''spectateurs''. Avant qu'Adola et ses membres ne commencent ils avaient observés les instruments. Rien que les voir et imaginer leur utilisation lui causèrent un frisson le long de l'échine. Bien meilleure était la mort sous les coups de l'ennemi en plein champ d'honneur ...

Apparemment le gobelinoïde refusait de coopérer, ce qui était encore plus tragique, car il serait inévitablement soumis aux sévices. L'Ombre était experte en la matière et il s'en remit à eux, puisqu'ils connaissaient les techniques, il pensait pouvoir éviter une boucherie.

Nerveusement, il tripota la lame de son épée en pensant. L'image de son épouse, la belle Arianthe de Bise lui vint en tête, elle qui était repartie pour sa nouvelle contrée d'Outre-Mer. Le fils de Fardall songea qu'elle lui manquait déjà sa douce moitié.

Quoiqu'il en fut, les cachots étaient peu éclairés et une atmosphère lugubre planait. Les soldats campaient dans la cour et patrouillaient sur les murs. La torture psychologique s'ajoutait aux maux physiques qu'allait endurer l'ennemi de l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 7 Déc 2008 - 17:15

De nombreux seigneurs étaient venus pour entendre les révélations qu’allait faire l’ennemi : le Commandant Ardent, le Prince Faraël, et un certain nombre d’autres personnes dont j’ignorais le nom. Il y avait même un prêtre, peut être était-il là pour vérifier que tout ce passe bien.
Je voulais les noms de toutes les personnes ayant programmées l’embuscade dont nous avions été victimes et je n’en avais rien à faire de ce que je serais obligé de lui faire pour avoir des réponses. Car j’allais les avoir ses réponses car nul ne pouvait tenir indéfiniment face à la torture, la seul variable était le temps avant de craquer. L’Ombre avait été de tout temps un formidable réseau de renseignement avec de multiples méthodes pour les obtenir, j’avais depuis longtemps prohibé la torture mais là le devoir l’imposait, la fin en justifiait-elle le moyen ? tel était la question à laquelle j’avais répondu par la positif.
Mais voila le problème était que le gobelin ne disait rien.

Sincèrement j’ai fini par l’admirer ce fumier, je crois que je n’avais jamais vu un accusé aussi coriace, vraiment blindé. Deux jours et une nuit à lui éclater la gueule et le reste, je lui avais même planté des pics dans des endroits dont la bienséance m’interdisait de dire. Mais là ça en était trop, il avait intérêt à me balancer des noms. Je lui avais coupé des doigts et orteils puis mis du gros sel sur les blessures, je l’avais marqué au fer rouge, écartelé, enfoncé des clous, broyer les os de la main avec un marteau et j’en passe. J’avais vu des personnes pâlir et quitter la pièce temporairement, un luxe que je ne pouvais me permettre même si je me dégouttais moi-même à faire ce que je faisais. Mais malgré tout cela il l’ouvrait pas, à la fin je n’avais pas le choix.
Je devais passer à l’ultime étape je l’allongea sur une table et sortie un étau afin de lui mettre la tête dedans, enfin ce qui lui servait de tête car il était méconnaissable avec son visage tout bouffie par les coups. Je ne savais même pas si cela aurait un effet sur lui, je doutais qu’il avait vraiment un cerveau dans sa tête pour ne pas encore avoir craqué.

Je m’approcha de son oreille pendant qu’on l’attacherait à la table.


Hey tu m’entends, écoute moi ta tête est dans un étau, je vais devoir t’écraser ta tête comme une noix si tu ne me dis pas ce que je veux savoir. S’il te plait ne m’oblige pas à faire ça. Ne m’oblige pas à être méchant je déteste à avoir recours à la force et tous ici te le diront. Mais pour le bien de Kalamaï je n’ai pas le choix. Parle.


Va te faire foutre !


Décidément il était toujours aussi impoli mais je l’admirais vraiment à ne pas craquer. Je m’adressa alors vers l’assemblé bien que je ne leur parlais pas vraiment car la fatigue allait bientôt avoir raison de moi. Je n’avais que très peu dormi car il y avait eu la bataille puis la route et enfin cet interrogatoire qui durait.


Non mais l’ordure. Je me fatigue pendant deux jours et une nuit et il me dit d’aller me faire foutre.


Je commença à tourner la vis de l’étau, le visage se déforma aussitôt. Mais j’y allais lentement afin d’éviter le pire car pour l’instant aucune des blessures n’était mortelle. Il avait encore une chance de s’en tirer et de finir tranquilement ses jours dans une geole.


Mais c’est toi qui va te faire foutre ! Alors les noms ?


Toujours rien. Je serra encore un peu plus. Je vis alors du sang sortir des oreilles, de la bouche et du nez. Je savais que là nous avions attend un point de non retour.

Non, non par pitié je vais tout vous dire.

Enfin il craquait mais j’avais dû en arriver à l’extrême pour y arriver. Je savais que cela me hanterais jusqu’à la fin de mes jours et que j’avais acheté la sécurité de Kalamaï avec sa vie et avec mon âme. Il savait sa fin proche, il voulait peut être soulagé sa conscience ou bien mettre fin à son calvaire.

C’est, c’est, c’est un démon, un puissant démon.

Son nom, je veux son nom !


Je je ne sais pas. Je vous le jure. Pitié. Pitié j’en peux plus.

Il disait la vérité, je le voyais dans son regard, c’était un des dons ou une des compétences que je possédais de savoir quand on me mentait ou quand on me disait la vérité. C’était un net avantage afin d’être toujours informé.


Non mais tu m’oblige à te sortir un œil de ton orbite et à te faire subir les pires supplices justes pour garder cette foutu information qui ne m’avance pas beaucoup plus. Mais t’es complètement demeuré.

Je desserra l’étau mais je savais qu’il était trop tard, il ne commençait déjà à plus avoir trop de vie en lui. Une fois l’étau enlevé, je pris le cimeterre et lui rendit service en lui tranchant d’un coup la tête qui se mit à rouler sur le plancher.
Ainsi l‘interrogatoire se finissait. J’avais les mains pleines de sang, j’étais éreinté et je n’étais pas satisfait car les informations étaient maigres et le prix que j'avais payé était lourd et j'étais sûr que cela me hanterais encore longtemps, décidément ce genre de procédé n'était plus de mon goût.
Je me tourna vers mes camarades de voyage.


Nous savons donc qu’il s’agit d’un démon. Nous devrons nous montrer très méfiants et j’espère que les arcanes vont continuer à nous accompagner ainsi que l’Inquisition

Je restais pensif. Il fallait maintenant mettre au courant l’Empereur. Mais mille questions se posaient : étions-nous de taille ? quel démon ? qu’est ce qui nous attendait ?




HRP
Spoiler:
 

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 7 Déc 2008 - 18:16

J'avais tout regardé, tout entendu, depuis le fond de la salle j'assistai à ma première séance de torture. Deux jours au sommeil plus que bref voir même absent. Je ne m'attendais pas à ce genre de pratique, jamais mon mentor ne m'avais décrit de tel scène lorsqu'il était le Spadassin. Je savais que tout ceci était un extrême recours pour le bien de Kalamaï et la poursuite de notre convoi dans cette expédition vers le Nord.

Enfin il avait parlé :
C’est, c’est, c’est un démon, un puissant démon.

Adola avait abrégé ses souffrances, le gobelin avait dit à la fois peu mais suffisamment pour que nous connaissions le danger qui pouvait nous getter. Ces mots passaient et repassaient dans ma tête.. un démon.. un puissant démon ... je pensais aux quatre lames dissimulées sous ma veste portant les lettres de ce mot, une seule manquait. Des souvenirs me parcourait l'esprit, le propriétaire de ces dagues viendrait-il à mon aide si ce démon venait qu'à apparaître.. tant de questions qui serait un jour répondu au fil des événements.

Sortant de ma réflexion, je fit comme plusieurs personnes présente et emprunta la sortie des lieux jusqu'à l'extérieur du Fort. Enfin de l'air frais, dégageant un parfum agréable plutôt que la chair mutilé et nauséabonde. Grimpant au sommet d'un arbre, je m'y installais pour dormir car j'en avais grand besoin.

Je n'étais pas de ceux qui prenait les décisions de ce convoi, ma présence n'était donc pas requises pour débattre de cette nouvelle information. Je descendrai de mon arbre une fois le repos acquis ou lors du départ de l'expédition si cela venait avant.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 7 Déc 2008 - 20:31

Je sortis à mon tour de la salle d'interrogatoire avec un sac dans lequel il y avait la tête du supplicié. J'avais encore une chose à faire avec lui, il allait encore servir en prévention au cas où une personne choisirais de nous trahir.
Je sortie du donjon, l'air pur empli mes poumons ce qui me fit le plus grand bien, le soleil se couchait mais cela m'aveuglait quand même. Le cachot était sombre et un tel contraste était aveuglant.
Je me dirigea vers la grande porte et juste en sortant du château je mis la tête du gobelins sur une pique qui était devant le château. J'y mis un écriteau sur lequel on pouvait lire:

Spoiler:
 

Je rentra dans l'enceinte du chateau et me dirigea vers un point d'eau afin de me laver un peu le visage et le sang. Je me sentais sale mais cela ne provenait pas uniquement du sang qui me collait mas bel et bien de ce que j'avais dû faire. J'esperais que la pureté de cette eau me laverait un peu des actes inqualifiables que j'avais dû accomplir. Mais il fallait bien que quelqu'un se livre à cette base besogne pour la sécurité du convoi.
Je m'aspergeai d'eau mais celle ci ne faisait que laver mon corps, ma conscience elle était indéniablement souillé.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 7 Déc 2008 - 21:18

La séance avait durée deux nuits, deux nuits à attendre dans l'humide salle où se déroulait la séance.

Le prisonnier n'avait avoué qu'a la suite de nombreuses sévices une information inutile.

Thangorthorim était parti avant la fin et n'était revenu que pour voir le bourreau sortir.

Il l'avait accosté :

Mon ressentiment était justifié, cette séance n'a servie à rien à part troubler votre âme.
Voudriez-vous passer à l'absolution, afin que je vous soulage de ce fardeau et nous pourrions en discuter autour d'une bonne bière ?
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 8 Déc 2008 - 15:22

Même pour un assassin, cette "séance" avait été éprouvante. La force morale de la créature était, ou plutôt avait été, à toute épreuve. Un démon les menacait donc. Il fallait espérer que ça ne soit pas l'Infernal de l'expédition. Aussi répugnant qu'il fût, il était devenu un compagnon... Soit, il faudrait faire avec.

A quoi occuper son temps lorsque la seule envie qu'on aie est de parti dans un coin et de vomir? Le repos paraissait indiqué, il restait encore des séquelles de la bataille. Altarian trouva donc un arbre, s'y adossa et s'endormit...
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 8 Déc 2008 - 22:43

Alors que je me débarrasser de tout le sang que j'avais un prêtre nain s'approcha de moi.
Il avait assisté à l'interrogatoire et au vue de ses paroles je supposais que c'était lui qui m'avait envoyé la missive pour éviter d'avoir recours à la torture, lui aussi n'approuvait pas ces méthodes. Je ne pouvais m'empêchez de me dire qu'il avait à la fois raison et tord, tord car eux aussi avait pratiquer la torture sur des hommes, mes hommes, mes espions. mais ce n'était pas la raison pour laquelle j'avais officié, nous devions avoir des réponses.
Mais j'avais jugé que pour une fois la fin en justifiait les moyens, c'était une vaste question philosophique dont on ne pouvait dire qu'on avait une réponse parfaite.

Vous dites que ça n'a servie à rien, je ne partage pas votre avis, nous savons dorénavant que nous devons être plus vigilant et que les adeptes de la mana et la hommes de foi doivent nous accompagné, j'espère que nous pourrons compter sur vous?
Je crains également devoir repousser votre proposition, pour l'heure je dois avertir l'Empereur de la réponse que j'ai obtenu. Ensuite si vous me le permettez j'irais me coucher car je n'ai pas dormi depuis la bataille ce qui fait un bon bout de temps et je suis éreinté.
Mais en temps voulu je ferais appel au service de l'Eglise bien que je crains fort que mon ême ne soit indéniablement taché.


Je ne voulais pas vraiment l'avouer mais en tant qu'assassin j'avais beaucoup de sang sur les mains bien que je n'avais jamais tué d'innocent, toutes mes cibles avaient de bonnes raisons de mourir. C'était mon crédo mais il n'empêchait j'avais tué et pas que sur un champs de bataille, parfois la personne ne se rendait pas compte qu'elle était morte car la faucheuse l'avait emporté bien avant de touché le sol.

Par contre pour votre bière je serais ma foi bien preneur mais comme je vous disais une autre foi que ce soir car je suis vraiment trop fatigué.

Je baillais et déjà mes paupières étaient lourdes, j'espérais seulement pouvoir dormir tranquillement sans qu'une fois de plus le visage de mes victimes viennent me hanter.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 8 Déc 2008 - 22:53

Le spadassin lui fit savoir que ses services spirituels n'étaient pas possibles en ce moment, mais qu'une bonne bière serait la bienvenue en temps voulus.

Au sujet de la torture, sachez mon fils que je ne la pratique pas, je suis prêtre, pas inquisiteur, j'espère avoir de longues discussions théologiques avec le grand maitre de l'Ordre à ce sujet, sur ce, bon repos, je prie pour le soulagemment de votre âme.
Revenir en haut Aller en bas
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 9 Déc 2008 - 13:28

Dartoil n'avait pas voulut assister à la séance de torture, il était contre se genre de pratique, pour lui un guerrier, même ennemie, devait avoir la possibilité de mourir sur le champ de bataille en se défendant de toute ses forces.

Il aurait préféré qu'on lui demande de retourner à Rotergan en Scitopole puis de revenir avec une armé et de suivre les traces des fuyard.

Biensur ce n'était pas à lui de décider, et il savait que la torture permettait généralement d'avoir de meilleurs résultats en moins de temps.

Qu'un elfe noir ai été choisit pour officier la torture ne l'étonnait pas, il considérait cette race de lâche, et la torture ne laissait aucune chance à la victime de ce défendre.

2 jours passèrent, lui et ses hommes en avait profité pour se reposer et soigner les blessures. Il en profita également pour répondre à des missives reçut de Rotergan.

Ces 2 jours lui paraissaient long, très long, quand il finit par apercevoir les personnes revenir de la salle de torture. C'était donc enfin terminé.

Avec les informations qu'ils avaient dû recevoir, les objectifs de la mission allait peut être changer. Il attendait sans bouger qu'on vienne lui donner d'éventuelles ordres, tout en regardant les seigneurs sortir.

Le visage de ces seigneurs faisait peur, ils avaient dû assister à quelque chose d'horrible...
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 9 Déc 2008 - 19:28

La jeune comtesse n'avait pas voulut assister à la séance de torture, malgré ses airs froids et parfois durs, voir une séance de ce genre l'horrifiait, elle pouvait ressentir toutes les douleurs infligées au prisonnier.

Aussi préféra t-elle passer ses nuits à l'écurie en compagnie de son cheval et ses journées à explorer le fort. Son état délabré la fascinait, les combats avaient du être nombreux entre ses murs, elle imaginait sans peines les garnisons entassées, les quartiers riches des officiers, et tout ce qui pouvait faire l'histoire du fort.

Mais malgré tout, les journées lui semblaient interminables, comme si le temps suspendait sa course pour qu'elle puisse réfléchir et subir les conséquences de ses actes passé.
Elle était seule au milieu de tout le monde, Luciole demeurait invisible à ses yeux et elle n'avait aperçût Adola que l'espace d'un instant.

Assise sur un rempart, les pieds dans le vide, elle contemplait le soleil décliner et colorer le ciel d'une couleur orangée...
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 10 Déc 2008 - 3:49

Farlen s'était aventuré à quelques mètres des remparts et s'était arrêté.
Il déposa l'arc et les flèches avant de sortir deux mixture étrange.
Il en avala une et reçu comme réponse un gout trop mauvais.
C'était une potion qui servait à enlever partiellement la douleur.
Même si tout étaient cicatrisé, la douleur était encore là.
Il prit la seconde potion et avec l'aide de ses béquilles, il avança vers le mur.
Malgré les arrêts répété pour ne pas tomber, il arriva près du mur.
Avec la potion, il dessina une cible qu'un homme habile ou non réussirait à voir.
Reculant de quelques pas, il alla rechercher l'arc et les flèches.

Il se mit en position, mais ne tira pas sur le fil de l'arc.
Attendant avec précaution que personne ne le dérangerais.
Il regarda autour de lui pour voir si tout était prêt.
Je voyais Sotame assis près d'un arbre qui chantait ou jouait un air mélodique.
Et assis sur la rempart était situé demoiselle Eolia, selon lui et les conversation à son sujet.
Bref personne sur son chemin, il tira sur la corde ce qui lui arracha une grimace.
Essayant le mieux qu'il pouvait de se concentrer, il tira.
La flèche piqua sur le rempart quelques mètres à droite de la cible.

Que dieu me pardonne si je l'ai offensé, mais il doit me laisser continuer.
Comment pourrais-je laisser cette bande de gamin qui ne pense qu'à se battre continuer.
Ils doivent avoir une personne qui leur montrera le chemin à prendre.
Que dieu me pardonne...


Je me suis assis par terre en regardant le ciel.
Les étoiles étaient magnifiques à cette heure-ci de la soirée.
Même si le soleil commençait à ce lever.
J'attendais le moment propice pour le savourer.
Rangeant mon arc et mon carquois à côté de moi, ainsi que ma béquille.
Je me suis couché en espérant pouvoir continuer la mission demain.
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 10 Déc 2008 - 6:53

Le silence oppressait presque autant que les cris. Une fois l’exécution terminée, le seigneur Ardent attendit patiemment que tous les autres seigneurs sortirent de la salle, puis se leva pour aller se pencher auprès des instruments de tortures sur lesquels était encore présenté le cadavre du supplicié. Un fois assuré qu’il ne restait personne dans la petite pièce, il trempa ses doigt dans une petite mare de sang sur le sol, puis serra le poing. Si peu de sang pour venger la perte d’une bonne cinquantaine des siens… et tout cela pour rien. Sinon qu’ils devraient affronter un démon, chose qu’il avait déjà faite il y a quelques années. Il savait aussi que l’entreprise allait être chose périlleuse. Encore beaucoup de souffrance se dressera sur leur chemin, pour un objectif rien que plus vague. Quand il sortit enfin de l’aile de la forteresse, il remarqua la présence de deux de ses frères d’armes, le célestial Dartoil et l’elfe Farden. Il se dirigea vers le célestial en premier lieu, car il était le plus près, puis tout en réprimant les questions qu’il savait brûler les lèvres de l’homme, il lui indiqua qu’il voulait parler aux deux combattants en même temps. Arrivé au sommet de la muraille, il remarqua que l’archer était en train de somnoler. Ille réveilla gentiment en posant sa main sur l’épaule et en lui chuchotant de se lever. Il connaissait l’ouie fine des gens de cette race, et il savait que ce léger stimulus allait le tirer de son sommeil.

Une fois que l’elfe fut réveillé, il remarqua qu’il devait être aussi mal en point que lui, avec ces bandages qui recouvraient une bonne partie de sa jambe et sa béquille. Il leur laissa le temps de s’échanger des salutations, puis se lança dans le vif du sujet.


Combattants, Je crois que nous allons bientôt avoir un dur travail devant nous, un travail qui demanderas du sacrifice, de l’honneur et du courage. Lors de la torture, nous avons appris que notre ennemi était un démon. Le problème avec ce genre de créatures, c’est quelles sont très résistantes aux attaques physiques, et que seuls des sorts puissants sont des armes réellement efficaces contre eux.

Le travail que je vais vous demander d’accomplir est quasiment une mission suicide. Lorsque nous les combattrons, vous aurez chacun la moitié des hommes de la compagnie ardente qui me suivent restants, c’est à dire 52 hommes. Vous devrez tout faire pour les tenir à distance des civils et des mages, car le temps d’incantation pour les sorts puissants peut être très élevée. Pour ma part, je combattrais seul contre chacun d’entre eux qui osera me défier, et je compte sur le sabre de Nathaniel et son armure pour me venir en aide. Il se peut que je perde la vie lors de ce combat, et si cela venait à arriver, je compte sur vous pour obéir et écouter Faraël Barka, car il est votre supérieur hiérarchique et il possède assez de jugement pour voir à votre protection d’ici le restant de la quête.


Il laissa ensuite place à leurs voix, car ils auraient sûrement plusieurs question ou commentaires à formuler, mais il était prêt à répondre à chacune d’entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
Vesce Nerae
Mage
Mage


Nombre de messages : 108
Age : 22
Classe : Nécromancien
Date d'inscription : 29/01/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 10 Déc 2008 - 18:41

L'arrivée au fort avait énormément fatigué Vesce Nerae, qui n'avait pas encore récupéré toutes ces forces depuis la bataille. Tout le long du trajet, il avait la main sur son flanc. Il avait reçu un vilain coup et ne s'en était pas rendu compte tout de suite. Il se remémora les événements qui c'était déroulé depuis l'assaut.

Tout d'abord, la séance de torture...pauvre prisonnier. Ce qu'il avait du souffrir. Il repensait à ces horreurs squelettiques, décapitant et entaillant l'ennemi sans relâche.

Il se rappela soudain ce qu'il devait demander à son mentor qu'il allât essayer de trouver. Mais rien à faire, il était introuvable. Le Vampire décida d'aller le retrouver le lendemain, ou bien il viendrait de lui-même. Le question qui perturbait le nécromancien était celle de savoir si il pouvait produire un état de putréfaction intérieur chez un ennemi encore vivant.

Puis, dans un éclair, Eneldrïl lui apparut dans ses pensées. Depuis la bataille, il n'avait plus eu de nouvelles... Il devrait se faire à l'idée de l'oublier, ce qui était impossible à première vue. Puis, en y méditant pendant quelques instants, il décida de l'oublier et de ce consacrer à son art, celui de la magie de la mort.

Dormir...dormir...c'était la seule chose à laquelle il pensait désormais. Dès demain, il trouverait son mentor, qui était aussi chef de la corporation dont il était un adorateur.
Revenir en haut Aller en bas
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 10 Déc 2008 - 23:10

Le commandant se dirigea vers Dartoil puis ils allèrent rejoindre l'autre membre de la corporation avant de formuler les directives.

Je préfèrerais me battre à vos cotés contre notre ennemie, mais je ne contredirais pas vos ordres et je resterais à défendre les mages et les civils selon votre volonté.

Si nous commandons 2 groupes, cela signifie que nous monteront 2 périmètres et que chacun d'entre nous en défendra un?

J'espère néanmoins que ses 2 jours de torture n'auront pas permis à notre ennemi de préparer une autre embuscade, car je pense que nous avons eu trop de perte et de blessé pour résister à une deuxième embuscade.

De plus, les mages n'ont généralement pas le temps de rejoindre les périmètre défendu dans de tel circonstance, ce qui est arrivé lors de la première embuscade.

Une autre chose m'inquiète... pouvons nous véritablement faire confiance à tous ceux qui nous accompagne? Un Infernal nous accompagne, quel camp choisira t'il entre nous et un des siens? Comment nos ennemies on t'il pu connaitre notre route, on t'il un espion parmi nous?

Des questions dont on ne peux malheureusement pas connaitre les réponses aujourd'hui, pourtant des questions importante car si un traitre se trouve à l'intérieur d'un périmètre que l'on défend, nos pertes seront très lourde...

Il faudrait que le chemin que nous devons prendre soit revu et reste sur 3 conditions :
- Qu'il soit différent du chemin prévu à l'origine,
- Qu'il soit choisit en fonction de la surface des terrains et non de la rapidité ou de la facilité,
- Que seul les dirigeants, donc un minimum de personnes, soit au courant de ces changements et du nouveau chemin.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
Lythranne



Nombre de messages : 23
Age : 26
Classe : Voleur
Armada : Maintenant libre
Date d'inscription : 14/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 4:16

Lythranne était épuisé physiquement, mais c'était son moral qui était le plus affecté. Les évènements qui s'étaient passés avait été une terrible épreuve pour elle. Son plus grand défenseur, Razhmel avait subit énormément de dégâts. Le remettre en état était vraiment éprouvant pour les prêtres, surtout qu'il était spéciale. Les trois autres qu'elle avait emmené avec elle n'était pas tellement mieux, malgré qu'un des trois à réussi à s'en tirer mieux que ses confrères. Ils ne seraient probablement pas capable de se battre avant quelque jours. Espérons qu'il n'y ait pas d'autres affrontement de ce genre, car elle ne voulait plus que ça se reproduise. Surtout que Luciole avait été blessé par sa faute.

Lythranne a passée les deux derniers jours à réfléchir et à se remémorer la bataille. Elle était à la recherche de la jeune vampire, mais elle cherchait en vain, car elle ne se dévoilait que lorsque ça lui chante. Malgré ça, elle remarqua une vampire qu'elle avait déjà vue à plusieurs reprises aux côtés de la dame blanche. Elle décida de partir à sa rencontre. Arrivé à proximité, elle reprit un air calme, se força à sourire et lui dit:

Bonjour demoiselle, je crois savoir que vous êtes une nouvelle recrue de l'ombre. Je ne crois pas que nous avons eu de discution. Nous pourrions faire plus ample connaissance.

Lythranne avait bien des raisons de lui parler. Elle voulait savoir qu'elle sorte de relation entretenait cette dame et la vampire qu'elle avait en plus haute estime. De plus, cela pourrait faire bonne impression à Luciole. Depuis ce qui s'est passé, elle avait de la difficulté à dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 5:37

Un destrier noir, monté par un sombre individu arriva. Ils dépassa les sentinelles sans avertissements et poursuivit sa route. Arriver à la hauteur du campement, les gardes avaient été avertis et il se fit arrêté par une rangée de piques et des archers le visant.

Sans un regard pour ces êtres pathétiques, le cavalier descendit de sa monture au regard de feu. Il eut un sourire dément en se retournant vers ses aggresseurs.

Je ne ferais pas ça à votre place! Héhéhé! Vermines ambulantes! Vous ne mériterez même pas que je prenne la peine de me battre contre vous, petits vassaux de pacotilles.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 6:33

Ma colère devint sans borne lorsque j'entendis la déclaration d'Ardent.
Je me suis relevé avec misère et j'ai pris mes béquilles ainsi que l'arc et les flèches.
Je ne voulais pas faire de mal ni désobéir à mon commandant, mais il en faisait trop ce coup là.
J'aurais bien voulu lui dire ma facon de penser à ce suicidaire.
Parler de cela comme si c'était quelques choses de tout les jours.
Et pourquoi pas...

Je refuse catégoriquement de vous laisser faire cela.
Même si je dois être un de vos ennemis durant la bataille.
Bien que ce soit les armes de Nataniel, il ne sont pas aussi imparable.
Seul contre une armée, qu'avez vous donc dans la tête.
Même si vbous voulez vous comporter en héro, ca ne changera pas.
Peut-être que l'autre accepte vos conditions, mais pas moi.
Pensez vous réellement que vos hommes vont vous regarder sans rien faire.
Non, il vont venir défendre leur commandant en ouvrant une brèche.
En plus, il ne faut pas oublier les autres membres des autres coorporations.
Vont t'ils rester dans un cercles de protections?
Donc, regarder de ce que je fais de vos ordres, je les déchires et les jettes.
Je refuses d'avoir vos hommes sur le dos en vous regardant vous faire rotir.
Car si ce que vous dites est vrai, contre un démon vous avez autant de chances que nous de mourir.
Donc, je refuse cet ordres.


Sur ces mots, je suis partis en direction du campement sans écouter les mots des deux autres.
Qu'ils disent ce qu'ils veulent, ca n'allait rien changer à ma réponse.
Peut-être que avec le temps...

Je ne ferais pas ça à votre place! Héhéhé! Vermines ambulantes! Vous ne mériterez même pas que je prenne la peine de me battre contre vous, petits vassaux de pacotilles

Un autre qui allait mettre ma journée au déprime.
Je ne pouvais plus me battre, mon commandant est un suicidaire et un autre qui veut faire son héro.
Ca risquait de faire ma journée de calme et de repos.
Je me suis avancé vers l'homme qui avait lancé ces injures.
Mon air étant déjà en colère, il me fallait un moyen de compresser le tout.
Ma béquille sous le bras, j'ai demandé à l'homme :

Si j'étais toi, je serais plus polie.
Venir ici et insulter la garde, voici ce qu'un fou ferait.
Maintenant, si tu ne viens pas pour quelques choses de mieux que tes paroles ridicules, part maintenant.
Et arrête avec tes menaces à deux sous, je n'ai pas le gôut de te faire mordre la poussière tout de suite.


Une autre journée, je n'aurais pas dit cela, mais après autant de mauvaise nouvelle.
J'aurait été dur de ne pas se facher ou s'impatienter.
Il me fallait quelques choses de mieux pour le moment.
J'essayais de prendre quelques bouffés d'air frais.
Car, j'étais encore fatigué par mon coma.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 6:54

Karazhûl regardait les gardes qui le pointait quand un homme en béquille s'approcha et dit:

Si j'étais toi, je serais plus polie.
Venir ici et insulter la garde, voici ce qu'un fou ferait.
Maintenant, si tu ne viens pas pour quelques choses de mieux que tes paroles ridicules, part maintenant.
Et arrête avec tes menaces à deux sous, je n'ai pas le gôut de te faire mordre la poussière tout de suite.


Il eut un sourire mauvais. Un elfe en béquille qui osait lui gueuler après! Que d'arrogance ce petit oreilles pointues!

À ta place, je ne parlerais pas. Tu n'es pas à la hauteur avec une béquille! Tu n'es pas un adversaire de taille dans cet état donc calme tes ardeurs veux-tu? Mais des gens comme toi m,énerve au plus haut point! Ces gens qui osent se prétendre puissant sans réellement évalué l'ennemi.




Edit modo : Attention de ne pas combler ta longueur de texte avec les propos des autres. Tu peux indiquer qu'il t'a parlé sans tout citer. Merci
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 7:03

Farlen sentit de plus en plus la colère qui le rongeait.
Il était tanné de tout ce qui se passait ici.
En plus, l'homme commençait à le prendre de haut.
Il est vrai que pour le moment, il avait raison.
Mais pour combien de temps...

Si j'étais toi, je regarderais autours de toi et je me rendrais.
Tu n'es pas chez toi et en plus, tu me rend en colère.
Je n'ai plus besoin de me faire harceler par des pions de guerres.
Rend toi ou part, voilà la seul question.


Je n'avais plus rien à faire a part attendre qu'il se décide.
D'une manière ou d'une autre, il partirait loin.
S'il était avec un peu de Sagesse, il partirait.
Voilà ce que j'espérais.

(ps: écrit des texte plus grand svp Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 7:16

L'infernal fit apparaître une flammèche dans sa main. Son sourire machiavélique se dessinait entre ses dents. Ses habits noirs en faisait une scène démoniaque et ténébreuse. Il prit la parole, gardant son sourire mauvais.

Dit à ces vermines sur deux pattes de se reculer et de serrer leurs armes. S'ils ne se retirent, je les fais joliment crâmer et ton autre jambe également.

Il prit une pause pour penser un peu à quoi dire, cet arrogant l'avait traité de pion donc il se devait d'être un des chefs de l'ost.

Premièrement, décline moi ton identité et je déclinerai la mienne plus les raisons que je sois ici, petit elfe! Faits attention à tes oreilles tu pourrais y embrocher tes hommes!

Karazhûl eu un rire démoniaque. Bientôt, tout le monde viendrait assister à la scène. Il se devrait de régler ça vite mais l'arrogance de sa puissance et sa douce folie l'emportait sur tout, du moins pour l'instant....
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 7:28

Bon au moins il avait eu le cran de ne pas partir, ca devenait intéressant.
Mais son rire m'agacait de plus en plus.
Et osez me dire qu'il va calciner mon autre jambe.
Pour cela, je n'allais pas lui pardonner.
Ainsi d'avoir mit les hommes de gardes en danger.
Encore un peu, et il recevait une flèche en plein visage.
Je suis sur qu'un peu de torture allait lui faire du bien.
J'en connaissait un qui allait adorer un nouveau pion.

Je me nommes Farlen farden, maitre des rôdeurs des fôrets.
En mission pour quelques choses qui ne t'intéressera surement pas.
Pour ce qui est de ta flamèche, dit toi que tu n'auras même pas le temps de la lancer.
Juste un claquement de doight et tu et fini.
Alors calme toi et présente toi.


Respirer et expirer, voici ce que je devais faire pour garder mon calme.
Même si ce n'étais qu'une vermine, je devais le respecter.
Car mon grade était en jeu ainsi que la gratitude de mon peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 7:41

Donc cet elfe était bien un vantard et un arrogant, il n'avait nul titre honorable qui vaille la peine de le respecter. Un jour, un combat entre les deux seraient nécessaire mais pas pour l'instant. Souriant, il dit:

Très bien, tu n'as pas remarquer comment l'air sent bon? Comment une aura de mal s'y dégage depuis que nous sommes ici? Non? Tu n'a pu deviné ce quoi je suis mais ce n'était pas dans mes conditions de te le dire mais sache que ce ne sont pas de vulgaires flèches qui m'élimineront! De plus, ne doute pas de mes capacités magiques.


Il prit une pause pour laisser le temps à l'Elfe de deviner. Il avait besoin également de prendre le temps de réfléchir à prendre un air humble pour se présenter qui permettrait d'augmenter l'irritation des oreilles pointues.

Je me présente, Karazhûl, Despote de Strasgolatch. Un des comtés majeurs en Naxos. Si je suis ici....

Il eut un rire sadique, une soif de sang pouvait se lire dans ses yeux aciers teintés de rouge comme une lame ensanglantée. Il reprit ses paroles.

Si je suis ici, c'est dû au fait que vous avez subi une attaque que les pauvres oreilles pointues n'ont pu s'en sortir sans dommages apparemment. Je suis des renforts, pourrait-on dire...

Il dévisagea l'elfe avec arrogance et un sourire carnassier, dévoilant son envie sanguinaire et violente. Son aura de mal commençait à devenir de plus en plus oppressante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Altaron   Aujourd'hui à 6:49

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-