AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 8:35

J'avais agréablement dormi d'un sommeil réparateur au sommet de l'arbre où j'étais. Plus le temps avançait et plus l'action augmentait à proximité des remparts du château. Semble-t-il que certains n'apprécient guère l'intérieur du Fort et tout les souvenirs qu'il renferme. Son état ne donnant point meilleure impression.

Près de la porte, Farlen semblait de nouveau essayer de se faire passer pour le plus fort ... mais en regardant son interlocuteur je me doutais que ce n'était pas le cas. Il est déjà en béquille et il provoque les voisins.. il ne cessera donc jamais. Plus loin, j'observai Lythranne s'approchant d'Eolia pour discuter. Je les aurais bien rejoint afin de mieux connaître mes collègues féminines de l'Ombre mais mon instinct m'indiquer de ne pas les déranger. Je remis donc à plus tard ce projet pour retourner mon attention vers la porte, pour ensuite m'y rendre. La tension y était palpable. Cet individu était une source de mal, sans aucun doute. Il me fallait en savoir plus.


Et bien Farlen, que se passe t-il donc ?? Encore à te mettre dans le pétrin par tes paroles ? Je t'ai déjà sauvé du feu par le passé, tu tiens donc tant que ça à mourir par les flammes ??


N'attendant pas la réponse de Farlen, j'enchaînai en me tournant vers le nouveau venu :


Je suis Babka d'Héraldie, et vous ? Si vous venez en allié pour aider cette expédition, je ne vois pas la pertinence d'employer votre magie contre nous. Ces gardes ont des ordres, ayez donc l'intelligence de simplement vous identifier, d'indiquer la raison de votre venue et de vous faire présenter aux chef de camp et ainsi accélérer les événements.




[HRP] Attention Karazhûl, le "God mode" est à éviter .. certes un infernal est puissant mais conservons un équilibre logique...[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 9:50

[Ailleurs dans le camp]

Alors que la noirceur grandissait et que les derniers rayons du soleil finissaient de tomber,
le dernier Raie de lumière fusa dans le ciel, révélant au loin plusieurs taches brillantes dans
le ciel. Au début, personne ne se formalisa. Des étoiles vraiment très brillantes, rien de plus.
Puis, lorsqu’elles se mirent lentement à s’approché des ruines, ceux ayant la vue la plus perçante
purent distinguer dans ces éclats lumineux des ailes, des écailles qui brillait avec les derniers
rayons de l’astre solaire. Elles approchaient de plus en plus rapidement, impossible de savoir si
elles étaient alliés ou ennemis. La seule chose que l’on pouvait être sur était l’éclat des écailles
dorés des formes visiblement draconine.

Lorsqu’elles furent à distances respectable, on put nettement distinguer onze magnifiques
dragons volant en formation parfaite. Sur celui de tête On put apercevoir un grand homme
vêtue de blanc et directement en arrière de lui, une femme, visiblement blonde qui s’accrochait
fermement à lui. Le petit groupe survola les ruines une première fois, couvrant complètement
le ciel de leurs ailes dorées et poussant un rugissement à en glacer le sang de tout homme
sain d’esprit.

Elles atterrirent toutes au beau milieu d’un vaste jardin et l’homme, habillé de blanc avec
des motifs complexe en or, descendit en premier, aidant par la suite la femme à descendre.
Aussitôt qu’ils eurent posé le pied au sol, les onze dragons brillèrent d’une intense lumière et se
transformèrent sous les yeux des gardes abasourdit. Il ne resta plus d’eux qu’une grande
silhouette. Complètement vêtue de vêtements amples blanc brodés d’or, ces créatures grande
comme une humain avait la capuche tirée sur le haut de leurs visages, cachant leurs grands
yeux doré et ne laissant voir qu’une beau d’une pâleur excessive. Fait marquant, les Onze
créatures se ressemblaient beaucoup à quelques différences près. Aussitôt transformé,
elles se placèrent en cercle autour du couple à distance d’à peine quelques mètres.

Les gardes semblèrent soudain se réveiller et une bonne douzaine d’entre eux braquèrent leurs
arbalètes sur les nouveaux venus. Les dragons de leur coté s’agitèrent un peu, attendant un
claquement de doigt de leurs maîtres pour éradiquer cette engeance. L’homme leva les deux
bras et fit signe à tout le monde de se calmer. Il dit d’une voix forte et claire


Hola ! Hola ! Du calme vous tous. Vous m’avez l’air mal en point et ce serait du gâchis que
de cracher sur ceux qui viennent à vous en allié. Je me nomme Eliastofar Bojac, comte de Serdaran
et je suis accompagné de la comtesse Lailah du royaume de Trasalvia. Plusieurs missive nous
sont parvenus de la cousine de Madame, une certaine Eolia nous demandant de venir
vous donner un coup de main alors nous voici. Nous aimerions beaucoup rencontrer le maître
de lieux ou toute personne responsable de cette expédition immédiatement si
possible. Notre armée ne sait plus très bien ou se mettre je dois vous avouer.


Il fit un sourire rassurant dont lui seul avait le secret. Ces mortels tremblaient tous …
Il en était conscient …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 10:53

Toute belle et silencieuse, elle était comme un mirage ou une apparition, tel un ange descendant du ciel. Une peau d’une pâleur comparable à de la porcelaine, sa chevelure couleur de blé doré sous le soleil d’été, était bouclée et auréolait son joli visage au regard glaciale. De magnifiques grands yeux aux longs cils lui donnant des airs de poupée parfaite. Une beauté voilant une puissance bien gardée. Vêtu de blanc et d’or, de jupons et de dentelles, n’oubliant pas les rubans de soie et les broderies de fils doré, tout y était pour bien être agencé à son compagnon.

Elle se rapprocha de son Éliastofar comme pour lui donner appui et présence quand il les présenta lui et elle aux gents chargé de la garde de la forteresse. Elle avait conservé les parchemins écris de la main de sa tendre et douce cousine Éolia au cas où ils en auraient besoin pour justifier leur présence en ces lieux. Se tenant fièrement aux côtés du Comte, elle serait prête à toutes éventualités et ordonnerait à leurs troupes les positions à prendre pour attendre les ordres qui suivraient ensuite.

Elle scrutait de son regard examinateur les alentours durant l’attente de réponse, espérant que sa cousine apparaisse et vienne à leur rencontre.


Dernière édition par Lailah le Jeu 11 Déc 2008 - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 18:41

Le commandant comprit que la discutions avec ses combattants devait être reportée, car l’agitation suscitée par la venue des nouvelles personne avait perturbé le relatif calme. Tandis qu’un homme voulait visiblement tuer des gardes pour la seule raison que ceux-ci faisaient leur travail, il se faisait expliquer assez durement le point de vue des deux autres membres de sa corporation. Ils ne pouvaient pas comprendre pleinement ce qu’il vouait dire, car il s’était mal exprimé et cela avait mit le trouble dans leurs esprits. Puis, l’elfe Farden descendit de la muraille pour aller discuter avec le nouvel arrivant. Ardent se retourna donc vers Dartoil pour lui dire :

Je crois que nous remettrons cette conversation plus tard, car les circonstances présentes nuisent à la prise de décisions aussi capitales. Sache toutefois que je garderais tes propositions en mémoire, et que je vois que vous avez compris ce que voulait dire appartenir à une corporation.

Il descendit prestement de la muraille, en suivant les pas de l’elfe, puis se mêla à la conversation et fixant d’abord le membre des arcanes qui venait d’arriver.

Je suis Ardent, le commandant de la corporation des combattants et je vais m’imposer dans votre discutions un petit moment, car les paroles prononcées par Babka sont logiques. Pourquoi vous tourner vers nous et nous menacer, si vous savez pertinemment que nous avons souffert d’une attaque. Ne savez vous pas qu’un ennemi blessé est souvent méfiant, et que la réaction des gardes en était justement justifiée?

De plus, en voyant votre grade, vous venez seulement d’entrer dans la corporation des arcanes, donc vous avez encore beaucoup de choses à prouver. Je crois pas que l’archimage Cotin, qui est présent ici soit dit en passant, serait impressionné par quelqu’un qui menace ses propres alliés, tandis que l’elfe ici présent à fait ses preuve en temps que combattant et que je place toute ma confiance en lui.


*********************************


De l’autre coté du campement, où un dragon venait de se poser, une petite division de la compagnie Ardente forma rapidement un périmètre défensif au cas ou cela serait une attaque. Puis, voyant que le dragon ne semblait pas vouloir les attaquer, ils se dirigèrent armes en main vers la créature. Ils arrivèrent assez près pour pouvoir entendre ce que l’homme chevauchant la bête disait, puis les gardes se ressaisirent de leur peur en voyant ces élites venir les aider. Le plus gradé adressa la parole aux nouveaux venus d’une voix grave et rauque qui paraissait inhumaine :

Si tu viens en paix comme tu le dis, vampire, tu devrais me suivre, on va t’emmener au campement des seigneurs, ou tu rencontreras ton supérieur, ou bien même, si tu es chanceux, l’empereur

Et en leur tournant le dos et se dirigeant vers le dit campement :

Tu ferais mieux de garder tes petits trucs de vampires pour toi, on en déjà tué plusieurs lors de la guerre… Et chacun des hommes ici à déjà craché dans l’œil de la mort au moins une fois dans sa vie, donc garde aussi ta petite frayeur pour ceux qui ne sont pas des guerriers de métier.

L’attitude des gardes était froide, mais il n’y avait pas de haine dans leurs yeux, ni de colère, seulement une discipline qui les avait gardé plusieurs fois en vie. C’était des brutes, mais on ne savait comment Ardent avait transformé celles-ci en en gardes fidèles.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 21:17

Des bruits me réveillèrent en sursaut. Je mis quelques secondes à me rappeler où j’étais et pourquoi. J’avais passé une nuit agité tant de visage étaient venus me hanter durant mon sommeil, des personnes que j’avais tués, des compagnons d’armes tombés et le visage du prisonnier gobelin que j’avais interrogés.
Les bruits étaient de plus en plus fort, c'était même une dispute. Je me leva à la hâte et m’habilla afin de me rendre au cœur de l’action. Je pris tout de même le temps de récupérer toute mes affaires et en particulier mes armes que je savais maintenant que j'en aurais besoin durant l'expédition, malheureusement.

Plusieurs nouvelles personnes étaient venus se joindre à l’expédition, des tètes que je ne connaissais pas et dont visiblement les gardes ne connaissaient pas.
Il y avait par contre Farlen et Babka qui étaient au prise verbale avec un infernal. Ce dernier paraissait prétentieux au plus haut point, ce que je détestais cordialement. Heureusement le Commandant Ardent intervenait afin de rétablir une situation calme. Je lui en étais reconnaissant car je n’avais pas envie de trop avoir intervenir. Il était bien trop tôt et je n’avais que peu dormi durant les derniers jours.
J’étais heureux de voir que Babka réagissait de manière positive, ces paroles étaient celle d’un sage. Oengus avait fait un formidable travail d’apprentissage. J’étais persuadé qu’il pourrait s’il le désirait grimpé dans la hiérarchie de la Corporation mais peut être aussi en politique qui sait.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 22:03

C'est l'heure de la tomber du soir et le voyage à dos de dragon d'or l'avait un peut fatiguée. Un lieu de repos lui conviendrait pour reprendre des forces, surtout apprêt les amusantes péripéties, de la journée, partagés avec son aimant du jour et la dégustation du fabuleux présent que lui avait envoyé sa tendre cousine.

La Comtesse prit la parole à son tour quand l'homme d'un grade supérieur aux hommes ou bêtes présents, les avait accueilli. Sur un ton colonels elle s'exprima avec sagesse et brillance.


-Comme cette accueille fut chaleureuse à souhait, nous serons ravi de vous suivre à cette endroit que vous appelez '' campement des seigneurs ''
pour s'y reposer un court moment et il serait bien apprécié que l'on nous annonce au supérieur ou à l'empereur si cela est de vôtre ressort.


Elle avait la grâce d'une lady et imposait le digne respect que l'on pouvait vouer à une grande dame. Elle prit le bras de son compagnon pour commencer la marche escorté par leur hôte.
Les onze silhouettes dragoniennes qui formait un cercle de protection autour du couple, ne les perdaient pas de vu. Peut importe comment ils bougeraient, ils garderaient le même périmètre.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 11 Déc 2008 - 23:39

Bonjour demoiselle, je crois savoir que vous êtes une nouvelle recrue de l'ombre. Je ne crois pas que nous avons eu de discution. Nous pourrions faire plus ample connaissance.


La jeune contesse fut tirée de ses reveries par la personne qu'elle avait vu aux côtés de Luciole.
Elle la detailla un instant, plutôt gracieuse, elle sembalit être le genre de personne qui ne se laisse pas faire, puis elle regarda à nouveau devant elle, le regard perdu dans le vide.


En effet dame, je suis nouvelle, je me nome Eolia, je n'ai eu que le temps de decouvrir l'ordre avant de partir pour cette quete.

Puis elle regarda la femme et lui sourit, elle n'avait vu personne depuis la bataille et cette arrivée lui redonna un peu de baume au coeur.

Elles echangaient quelques anecdotes quand un homme vint chercher querelle à becquille, comme l'avait surnomé la comtesse.
Il était pretentieux et plutot grande gueule, le genre de personne qu'elle aurait aimé depeucer sur place et lentement.

Elle regarda la jeune fille est lui dit avec son sourire moqueur,

c'est toujours les tonneaux vides qui font le plus de bruits,

Puis elle se mit à rire comme une enfant...
Revenir en haut Aller en bas
Lythranne



Nombre de messages : 23
Age : 26
Classe : Voleur
Armada : Maintenant libre
Date d'inscription : 14/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 0:35

Lythranne discutait avec dame Eolia. Elle semblait une femme charmante. Tout à coup son regard se tourna vers une discution qui se tenait plus loin. Eolia fit de même. C'était encore ce Farden, toujours à se mettre les pieds dans les plats. Remarque que l'autre guignol n'était pas mieux. Elle n'aimait pas du tout son regard et sa façon de se comporter. Le mal qui se dégageait de lui, elle ressentait un brin de folie. Cette homme, même s'il n'en était pas un, suintait la haine et la corruption. Ce monstre n'aurait même pas du se montrer le visage. Le regard de Lythranne avait changé, elle ressentait du mépris envers cet homme pour je ne sais quel raison. S'il osait faire du mal aux autres et surtout à Luciole. Elle serait la première à l'égorger. Même si ce fut un cours instant, elle reprit ses esprits. Eolia semblait rire pour une raison quelconque, elle reprit son air joyeux et se mit à rire. Elle ne voulait pas perdre la face devant elle.

Ahlalalala, ce Farden, toujours en train de fourrer le nez la où il faut pas. Et l'autre qui se prend pour un autre. Il y a tant de monde qui ne comprenne pas le sens des choses.

Lythranne ne croyait pas si bien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 1:39

Il vit un autre se pointer, il commençait déjà à être beaucoup. Il avait deviné juste, ces créatures de ce plan était toujours très prévisibles dans leurs comportement. Arrogantes, protectrices, stupides, que de défauts pour ces animaux qui se prenaient pour les maîtres incontestés de ce monde.

L'homme se présenta à lui en tant que Ardent, le commandant des combattants. Karazhûl le salua respectueusement et fit disparaître sa flammèche d'un mouvement de doigt.


Je suis Karazhûl, je ne faisais que me défendre. Je n'ai pas à m'identifier face à de la vermine comme ces hommes qui défendaient l'entrée. De plus, à ce que je sache, l'Archimage que vous me parlez n'a rien fait pour nous donc, je n'ai rien à lui prouver de ma puissance. Également, je ne menacerai plus vos hommes s'ils ne me menacent plus de leurs armes. Je n'aime pas être défier.

C'est alors qu'une femme arriva, fort belle, Karazhûl put deviner qu'elle était une vampire. La cousine à Lailah? Il l'avait déjà croisée auparavant, il s'en doutait mais présentement, elle l'insulta. Gardant son calme et un sourire charismatique, il dit:

Ma dame? Vos paroles dures ne vont pas du tout avec la délicatesse de vos lèvres et la finesse de vos crocs.

Une autre femme se présenta, apparemment, ils devenaient un peu trop nombreux à son goût, il ferait de s'éclipser légèrement. Cette elfe noire semblait s'intéresser à la vampire, elles n'étaient pas mieux que ces succubes de l'enfer. Il n'eu aucune réactions aux sacarsmes de cette elfe, leurs peuple était un peu trop fier de leurs impuissance pour mériter son respect.




Edit modo : Comment peut-tu parler à Eolia alors qu'elle est plus loin avec Lythranne ?? Tu n'es en aucun cas à proximité versus les autres qui sont réellement venu te voir. De la Cohérence svp.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 2:29

Je n'en pouvais plus de cet homme qui ce prenait pour un héro.
Je le trouvais plus comme un suicidaire de rentrer et de défier tout le monde.
J'aurais bien voulu lui mettre une raclée, mais Babka arriva par derrière.
Ca phrase, telle un tigre me fit l'effet d'une griffe dans mon estomac.
Pourquoi autant de monde en était contre lui.
N'avait t'il pas assez souffert de sa blessure et de son commandant?
Il fallait que dieu lui en veuille pour vouloir sa mort.
J'essayais de me calmer du mieux que je le pouvais.
Mais une haine contre le monde envahissait mon corps.
J'étais à deux doigts de lui tirer une flèche dans le dos.
Bien que ce soit impolie même envers la plus mauvaise vermine.
Je mit ma main dans mon dos pour sortir mon arc.
Lachant par le même fait ma béquille se qui me fit tomber par terre.
Il fallait que je retrouve mon esprit de paix intérieur.
Mais rien à faire, ca seul vue me rendait dans une rage.
En plus d'avoir messire Babka qui croyait encore que je me mettais dans le pétrin.

Me relevant avec difficulté, je suis partit reprendre ma béquille.
Il fallait que je me calme, calme, calme.
J'ai fermé les yeux quelques temps pour mieux respirer et faire le ménagede ma tête.
À peine ai-je lever mes yeux, que l'homme courtissait les femmes.
Insulté par ce qui venait de ce passer, je me suis approché de Ardent.

Il faut faire quelque choses, il n'a rien à faire ici.
Il a renier son seigneurs de Coorporation, donc de ce fait, il doit partir.
Pouvons nous faire confiance à quelqu'un qui fait première impression en éliminant les gardes?
Il a menacé les gardes ainsi que moi-même.
Et une fois passer, il courtisse les femmes du groupes.
Pourquoi devons nous le laisser ici?


Chuchotant ma dernière phrase:
En plus, vous parliez d'espion la dernière fois.
Ca peut être lui.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 4:06



Fardall avait assisté à la séance de torture, mais avait difficilement retenu son aversion. Ces techniques étaient contraire à ses principes, il avait passé par-dessus. En acceptant le titre d’Empereur il avait décidé de passer par-dessus ses intérêts et ces propres sentiments pour les intérêts collectifs de l’Empire.

Un démon. Voilà qu’un infernal en voulait à leur expédition. Encore un ennemi, encore un conflit, voir des morts. Il en avait assez. Pourquoi s’acharnait-on à détruire ce qui restait du rêve impérial ? De l’unité pour la paix ?

Il sortit une fois l’interrogatoire terminé et vit Adola, au loin qui plantait la tête du criminel sur une pique, comme l’aurait fait un vrai défenseur de l’Empire. Il voyait en lui un grand homme politique et moral et savait pouvoir compter sur son appui. En cela, il éprouvait du réconfort.

Il restait dans la cour. Au loin il vit qu’il y avait de la discussion assez forte dehors. Pendant ce temps, deux vampires étaient arrivés sur une nuée de dragons d’or.

Apparemment la comtesse Eolia et la nouvelle venu se connaissaient. Il arriva sur ces entrefaites afin d’accueillir les nouveaux venus qui affichaient clairement leur prestance de seigneurs.


- En tant que dirigeant de l’expédition je vous souhaite la bienvenue comte et comtesse !
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Sysk'o



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 4:56

Je sortis de la salle de torture et vis l’Empereur non loin.
Mon Seigneur... fis-je en me courbant respectueusement devant l’Empereur Fardall.
Puis-je avoir audiance? Lui dis-je du ton le plus respectueux possible.
Je suis le premier Capitaine des forces Inquisitorial, Sysk’o de Vilanna, et pendant l’absence de notre Souverain Pontife, je suis tristement en charge des forces armée de la Sainte Corporation durant votre expédition.
Je voudrais vous faire parvenir le nom de certain de mes officiers pour la reconnaissance de leur fait d’arme.
J’ étais des plus nerveux...
Tout d’abord le Lieutenant Aldrik, qui, par le péril de sa vie, a sauvée un nombre conséquant de citoyens et familles Impériale.
Puis le Sergent Casendorf, qui, grace a son experience et sa vaillance, a réussi a tenir un filet de protection, et par la meme occasion, a tenu sauf le Grand Pretre d’une mort certaine.
Le sergent Vald, pour son audace et sa temerité, qui a enfoncé les lignes ennemi par une charge de cavalerie.
Et enfin, et j’espere ne pas ennuyez votre Auguste personne, le Pretre Thangorthorim, qui a fait un travail remarquable de guerrisseur après la bataille.
Si le besoin s’en fait sentir, la Tres Sainte Inquisition sera ravis de vous servir, Mon Seigneur et Empereur.

J’attendis passiament la réponse de l’Empereur Fardall.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 5:44

Un homme, de la Garde Inquisitoriale se présenta à lui. Celui-ci venait quérir une audience afin de vanter les faits d'armes de ses compagnons et c'était tout à son honneur. Tout en gardant un oeil sur les nouveaux arrivants, l'Empereur écouta Sysk'o. Il approuva les actes de vaillance des ces personnes et il avait déjà entendu parler du prêtre Thangortorim, on lui en avait même vanté les mérites. Évidemment, c'était lui également qui avait officié la cérémonie funèbre.

[...] Si le besoin s’en fait sentir, la Très Sainte Inquisition sera ravis de vous servir, Mon Seigneur et Empereur.


- Je vous remercie pour ces bonnes paroles messire, elles sont la preuve de votre compassion et de votre amabilité avec vos compagnons et c'est tout à votre honneur. Je vous charge de féliciter ces personnes personnellement en ma place, si je n'en ai moi-même. Vous désiriez également audience. Vous pourrez venir me voir sous peu en ma chambre pour plus de tranquillité ou alors plus à l'écart, là-bas près du puits quand j'en aurai terminé avec ces comte et comtesse. Je me souviendrai de votre loyauté messire. Et au fait, puis-je savoir ce qu'il est avenu du Grand Pontife ? Son état de santé va-t-il mieux ?

Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 8:50

Eliastofar patientait
lorsque des troupes impériales firent leurs apparitions. Une petite unité d’élite fortement
musclé et au regard d’acier. Les paroles de l’homme qui se présenta comme le chef de
la brigade firent sourire Eliastofar. Non pas un sourire mauvais mais plus celui que quelqu’un
qui semblait honnête et remplis d’une certaine joie. Il lissa soigneusement ses vêtements d’un
blanc immaculé.


N’ayez crainte Messire. Mes tours comme vous les appeler, je les réserve pour nos
ennemis. D’ailleurs, je ne vois absolument pas la nécessité de les utiliser contre mes alliés,
ce serait purement illogique. Au fait, j’ai eu ouie dire qu’un représentant de la Corporation
des Arcanes était présent. Quand vous aurez le temps mon brave, j’aimerais beaucoup
que vous l’informiez de ma présence. J’ai beaucoup de chose à discuter avec lui.


Il suivit le garde d’un pas lent et noble, souriant et faisant des gestes d’encouragements
aux gardes. Ces derniers avaient l’air épuiser par les récents combat et voir débarquer ainsi
des renforts du certainement leur redonner un peu d’espoir. Les ONZE gardes draconiens
resserrèrent un peu le cercle, les passant devant s’écarter pour continuer leurs chemins.

Puis, un homme d’une impressionnante noblesse s’avança vers eux. Il reconnu en lui nul
autre que le célèbre empereur de Kalamaï. À son approche, les gardes d’en avant se
rétractèrent afin de former un demi-cercle derrière leur maître. Eliastofar mit aussitôt un genou
à terre et baissa la tête en signe de respect, le poing sur son cœur mort. Ses gardes l’imitèrent
aussitôt d’un seul et même mouvement. Ils se redressèrent aussitôt d’un même mouvement et
Eliastofar fit un sourire rayonnant à l’empereur. Il allait ouvrir la bouche pour lui parler mais un
homme s’interposa entre eux de manière fort peu polie. Légèrement offusqué, il attendit
patiemment que l’homme termine avant de


Votre majesté, je suis honoré d’enfin vous rencontrer. Je me nomme Eliastofar Bojac, comte
de Serdaran, habitant de Naxos et membre de la Corporation des Arcanes. Moi et mes
hommes vous servirons le plus fidèlement possible. D’ailleurs, vos troupes semblent épuiser.
Heureusement, mes troupes sont infatigables alors avec votre accord, je pourrais aisément
demander à mes hommes de remplacer certains des vôtres. Ces braves soldats pourront enfin
prendre un repos durement mérité en cette nuit qui s’annonce paisible si l’on en juge les étoiles
qui commencent à émerger.

Concernant votre mission, nous avons croisé des troupes des légions démoniaques. Nous
avons temporairement mis fin à leurs activités mais ils reviendront d’ici peu. Je dois vous
avouer que je n’y comprends pas grand-chose alors j’aimerais bien comprendre ce qui
se passe ici. J’ai crus entendre vaguement dans les conversations un combat contre un
démon ou quelques chose du genre. Auriez-vous quelconques précisions ? Un homme avertis
en vaut deux. Et imaginez si chacune de mes troupes en vallent deux, cette mission
pourrait très bien devenir beaucoup plus plaisante qu'elle ne semble l'être présentement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 11:31

La belle suivant son compagnon de prêt dans le cortège, s'inclina comme lui devant l'Empereur en guise de respect, baissant son regard au sol et pliant légèrement les genoux et se relevant au rythme du reste de ses bêtes et de son aimé.

Elle se présenta à son tour faisant des plus simples comme le Comte avait tout dit en leur nom à tout deux et offrant les services des troupes uni conjointement par leur appartenance à la même armada. D'autres devaient les rejoindre plus tard mais il ne servait à rien d'en parler pour le moment.

D'une voix douce elle s'annonça.


-Je suis honorée et fier de vous rencontrer l'Empereur de Kalamaï, Sir Fardall.

Lui fit un magnifique sourire et son regard eu une petite étincelle.

-Je suis Lailah, Comtesse de Trasalvia, habitante de Naxos et membre de la Corporation des Arcanes.

Elle s'était redressé fièrement et replacé le bas de sa belle robe blanche orné de broderies couleur or. Elle était resplendissante et sûr d'elle. Elle émanait un charisme et sen servait très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Ven 12 Déc 2008 - 20:26

Thangorthorim était dans la chapelle qui lui servait de lieu de repos quand l'un de ses nains, le prevint de l'arrivée de renforts.

Voilà qui est intéressant, en quelle qualité sont-ils venus ?

Des vampires et un Infernal,.....hum...hum ce n'est pas aujourd'hui que j'aurais une discussion sur les vertues de la foi...Allons au moins voir la mise de ces nouveaux arrivants, allons avec un peu de chance, ils sont très pieux et voudront passer à la confession !


Depuis une ouverture le prête qui sirotait son éternelle chopine vit apparaître les trois seigneurs annoncés, une altercation avait même commencé entre l'un d'entre eux et l'elfe au griffon.

Thangorthorim retourna dans la chapelle, suivi par l'un de ses nains et des deux gardes du corps fournis par la Corporation.

Lorsqu'il s'installait pour prier, il eut une idée, s'adressant au nain qui le suivait il lui fit passer cette annonce :

Par la présente, moi Thangorthorim, prêtre de Brak et menbre du clergé m'engage à recevoir toute personne, désirant se confesser ou discuter avec moi sur des sujets religieux, quelque soit votre dieu, je vous recevrais.
Que votre dieu soit avec vous, que les 12 veillent sur vous.


Sur ce, il l'envoya colporter cette nouvelle dans tout le camp, il était là pour officier, pour l'instant il n'avait que rendu l'extême onction, soigné des blessés et dit la messe mortuaire, sa condition d'homme du culte le poussait à faire plus pour les Dieux de Kalamaï.
Revenir en haut Aller en bas
Adola
Spadassin
Spadassin


Nombre de messages : 2496
Age : 31
Classe : Assassin
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 13 Déc 2008 - 0:42

L’Empereur venait d’arriver afin de régler le conflit avec l’infernal mais aussi pour accueillir les nouveaux venus. Il avait bien l’étoffe d’un grand monarque soucieux de son peuple et j’étais fier de vivre sous son règne. Mais il avait également assisté à l’interrogatoire, pourtant je ne l’avais pas personnellement convié afin qu’il puisse prétendre, si il le fallait, qu’il n’était pas au courant, tout cela pour éviter d’avoir à entacher son règne. Il avait assisté à toute la scène sans broncher et pourtant cela pouvait être insupportable, en tout les cas c’était le sentiment que j’avais éprouvé malgré que j’officiais. Mais le bien et la survie de Kalamaï passait avant tout.

Alors que j’assistais à la scène de dispute un aigle décrivait un cercle dont j’étais le centre. Ce ne pouvait signifier qu’une chose quelqu’un m’envoyait une missive. Je recevais régulièrement des informations du fait que j’étais le Spadassin, de l’Ombre, la Corporation qui se voulait recueillir le plus d’information de Kalamaï. De plus je me devais d’être informé des éléments importants ainsi que des plus anodins. J’esperais au moins que cette missive, si elle m’était destiné, serait utile à l’expedition.

L’aigle se posa sur mon épaule et me tendis sa patte afin que je détache la missive. Aussi tôt que la chose fut faite l’aigle s’envola.

Je déroula la missive et dû la relire à deux fois tellement ce qui y était écrit me paraissait peu probable. Il n'y avait pas de signature ni de noms de la personne qui devait réceptionner la missive afin de protéger chacun si jamais la dite missive atterrissait dans de mauvaises mains


Spoiler:
 
Je pesta de colère et rangea le parchemin dans un poche afin d’en garder une trace comme preuve. Comme si il n’y avait pas assez de problème pendant cette expédition il fallait en rajouter. Les dieux nous mettait vraiment à l’épreuve.

Il fallait faire vite tout d’abord les mettre en garde et renforcer la sécurité dans le camp. Je n’avais que peu d’information et cela me préoccupait autant que cette menace bien qu’elle ne me touchait pas particulièrement. J’espérais seulement qu’aucun des membres de l’Ombre n’avait de lien avec cette organisation. Bien que nous étions des assassins nous ne devions mettre en péril Kalamaï or en s’en prenant a autant de personne dont le Commandant cela mettrait irrémédiablement un coup d’arrêt à la coopération.

J’étais proche d’Ardent qui se trouvait devant moi et alla directement le voir. Après l’avoir inviter à me suivre à l’écart des autres afin d’éviter d’attirer l’attention car je ne savais pas pour l’instant à qui je pouvais faire confiance, je lui murmura.

Je viens d’avoir une information disant que des personnes cherchent à vous tuer vous ainsi que Dartoil, Malbrum, Wisteria et Uzul.
Je ne peux dire l’exactitude de ces informations mais mes espions demeurent professionnel et recoupent les éléments. Donc vous devez vous méfiez de tout le monde en attendant d’avoir les noms des coupables. Nous les aurons mes espions sont sur le coup.


Nous devions alors nous méfiez de tout le monde et moins de personnes sachant que nous étions au courant plus nous avions de chance de coincer les coupables.

Nous devons prévenir les autres et renforcer la garde tant que nous n’en savons pas plus. Vous devez être vigilant.
Malheureusement je ne peux vous garantir qu’il n’y a personne de l’Ombre d’impliqué.


De l’or peut pousser beaucoup de monde à se pervertir, j’en savais quelque chose à la base j’étais un assassin. Je ne pratiquais plus pour de l’argent mais je savais que beaucoup de mes confrères et consœurs le faisaient.

_________________


Nucter, protège-moi de mes amis...
mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/adola-patriarche
Dartoil
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 149
Classe : Paladin
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 20/06/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 13 Déc 2008 - 2:50

L'autre membre de la corporation venait de refuser les ordres en donnant son point de vue. Dartoil n'apprécias pas son comportement, non pas dans ses propos, mais dans le faite qu'il parte sans même discuter de son opinion.

Mais un Infernal arriva aussitôt après, interrompant entièrement la conversation. Alors que le commandant Ardent avait rejoint le petit groupe, Dartoil le suivit.

Dans d'autre circonstance, le Celestial aurait combattu l'Infernal sans même discuter. Pour lui, un être démoniaque ne peut se battre pour la même cause qu'eux. Mais là c'était différent, ce n'était pas à lui de décider, il ne dégaina même pas son épée, bien qu'il ne lui faudrait qu'un bref instant pour le faire si la situation venait à dégénérer.

Dartoil était calme, l'impertinence et la puissance de l'Infernal ne lui causait aucune peur, bien au contraire, l'idée même de devoir attaquer un adversaire puissant lui donnerait davantage d'envie de le combattre.

Alors que le combattant venait chuchoter à Ardent que cet Infernal pouvait être un espion, Dartoil qui était juste à coté l'entendit, il ne fit aucun commentaire car ce n'était pas le moment, mais pour lui, cet Infernal ne pouvait pas être l'espion puisqu'il arrivait juste, en revanche il pouvait être pire... comme par exemple le démon qui avait commandé l'embuscade dont ils avaient été la cible.

Dartoil comptait attendre un moment plus propice et plus discret pour en parler, c'est alors que le commandant Ardent suivit l'elfe noir Adola non loin d'où ils se trouvaient afin de parler d'un sujet apparemment très urgent, important et confidentiel.

Le Celestial les laissa alors s'éloigner, il n'avait pas été invité à entendre ses informations, restant avec le combattant Farlen, l'Infernal et les nombreuses autres personnes qui s'étaient approchés.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/les-personnages-f69/dartoil-t1382.ht
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 13 Déc 2008 - 7:10

En peu de temps, nombre de gens étaient arrivé et il était clair pour moi que ma présence n'était pas requise dans cette multitude. Je retournais donc vers l'arbre où j'étais auparavant endormi afin de m'y installer et d'écrire une missive à l'attention de l'intendant d'Héraldie. Il était temps que je prenne en main ce royaume que m'avait légué Oengus et de poursuivre son travail en Amphise.
Spoiler:
 

Je siffla l'appel des oiseaux, un grand aigle vint à moi et se posa sur la branche à proximité. Il portait sous son aile une minuscule bannière : L'Amphise. Un rapace dressé pour me suivre et être mon messager avec notre mère patrie. Son efficacité était sans reproche et le pli se rendrait en un court délai.

Va, vole jusqu'à la maison et revient moi.

Une fois fait,je restai là, à contempler le ciel. J'avais hâte que le convoi se remette en marche. Plus nous prenons du temps et plus l'ennemi à la possibilité d'organiser autre chose pour mettre nos vies en périls. Car il m'étonnerai que le coupable est abandonné ses projets.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 13 Déc 2008 - 13:34

Eolia avait vu tournoyer l'aigle, croyant au début qu'il traquait une proie, elle comprit qu'il en était tout autre chose en voyant le rapace piquer sur le fort et se poser sur l'épaule d'Adola, cela ne signifiait qu'une seule chose, un rapport d'espion.
Elle observa le visage du spadassin changer d'attitude, il était grave.
La jeune fille se demandait ce qui pouvait bien mettre son maitre dans un tel état, peut être de nouvelles troupes qui avançaient sur eux.
Il prit Ardent à part, et vu leur tête c'était un chose très grave, elle n'osait imaginer le pire, elle détourna rapidement son regard, immobile pendant ce qui lui semblait une éternité.

Puis elle prit congé de la jeune elfe, en s'excusant et se rendit à ses quartiers...
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 14 Déc 2008 - 9:01

Votre majesté, je suis honoré d’enfin vous rencontrer. Je me nomme Eliastofar Bojac, comtede Serdaran, habitant de Naxos et membre de la Corporation des Arcanes. Moi et mes hommes vous servirons le plus fidèlement possible. D’ailleurs, vos troupes semblent épuiser.
Heureusement, mes troupes sont infatigables alors avec votre accord, je pourrais aisément demander à mes hommes de remplacer certains des vôtres. Ces braves soldats pourront enfin prendre un repos durement mérité en cette nuit qui s’annonce paisible si l’on en juge les étoiles qui commencent à émerger ...


Voilà les paroles qu'il adressa à l'Empereur. Fardall écouta attentivement et le remercia pour son offre. Celui-ci demanda également plus d'informations sur la situation afin d'être plus apte à réagir. Le fils d'Igardal répondit ceci:


- Je puis simplement vous dire que le convoi a été attaqué, et que nous soupçonnons un infernal d'être à l'origine de ces méfaits, hélas nous n'en savons pas plus. Mais nous serons sur nos gardes jusqu'à notre arrivée dans le Nord.

Le Fondateur du Protectorat Impérial accepta en partie son offre. Une partie des sentinelles seraient relevées par les hommes du comte Eliastofar. Mais ne connaissant pas les intentions du nouveau venu et n'ayant jamais entendu écho de lui et ses actes en tant que seigneur, il s'abstint de retirer toutes la garde. Mieux valait rester sur ses gardes.
Comme l'avait mentionné le comte, les étoiles apparaissaient dans le ciel et nombre des soldats attendaient le sommeil. Fardall leur donna permission de se coucher et demanda au Capitaine du Contingent de retirer une partie de la garde, pour laisser place aux hommes éveillés du Comte. Il nota mentalement de questionner le spadassin sur ce vampire. Bien entendu il avait des informateurs, mais l'Ombre restait l'organe le mieux informé de tout l'Empire, grâce à ses espions disséminés au quatre coin de Kalamaï.

Fatigué, l'époux d'Hadawen se retira dans sa chambre, une froide pièce en pierre dans la tour. Faraël devait s'occuper des décisions à sa place.

Mais le Prince s'endormit près du feu dans la cour, avec les hommes de l'Armée Impériale et d'autres, sujets des seigneurs présents. Il rêvait aux doux moments qu'il avait passé en Argostole avec son épouse. Ardent, Adola, Cotin, Arzhùl et le Capitaine toujours éveillés, organisait la garde et vacaient à leurs activités. Dès l'aube on se mettrait en marche pour Perganon, où l'Empereur devait se rendre avec la garnison.


Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 14 Déc 2008 - 15:29

Quels imbéciles... Nul ne se doutait qu'obtenir des informations m'étaient la tâche la plus aisée, une simple intrusion mentale et l'on sait tout ce que l'on veut. Je savais déjà que le prisonnier avait parlé sans même être à sa "torture", ce crétin n'avait pas réussit à résister à la torture, mon Maître aurait dû me demander de tuer ce prisonnier pendant que je le pouvais... A croire que le monde est stupide en lui-même... Mais bon, ils savent seulement que c'est un Infernal et ne connaissant pas mon vrai rôle. Hehehe, qu'il est facile de se jouer des gens surtout lorsque leurs buts convergent en un point culminant.

J'ai toujours détesté faire parti de la ronde, et encore moins que l'on me compare à quelqu'un ou quelque chose. Sans doute que mon égo aime tellement l'idée d'être unique, enfin je sais déjà que toutes races non animales se ressemblent, seulement leurs spécificités sont différentes. En parlant de races non animales, je ne peux attendre d'avantage, j'ai terriblement envie d'elle... Je sais où elle se trouve et n'accorde aucune importance des menaces qui m'en incomberaient, je LA veux. Seulement, il faut que je sois discret...

Posant doucement ma mandoline au sol, j'eus rejoins l'entrée où un Infernal et un Imbécile essayaient encore de savoir c'est qui qu'a la plus grosse et qui urine le loin, qu'ils sont futils en plus d'être stupide. Voyant pertinemment qu'une triste nouvelle accablait le visage d'un Elfe Noir et du Commandant, j'avais pas encore l'intention d'en savoir pour autant puisque je savais déjà ce qui les menaçaient. Je me frayais un chemin sans prêter attention à personne en m'excusant simplement pour sauver mon image. Une fois dans le fort, ma surprise fût presque immédiate, il y faisait terriblement froid, plus même qu'à l'extérieur et les torches qui éclairaient les couloirs produisaient de long filées de buée interminables.

Les escaliers étaient morbides, ce Fort devait être très vieux et son histoire peu recommandable. Une fois arrivé devant la porte de Ma Fameuse, je m'éclaircis la gorge puis frappa 2 coups doux et brefs à la porte. Et je dis :

- Eolia... C'est Sotame... Ouvre moi... S'il te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 14 Déc 2008 - 17:05

Elle dormait profondement, dans un sommeil sans rêves, quand quelqu'un frappa à la porte, elle ne repondit pas, il allait se lasser à force.
Mais les coups ne s'arreté pas, alors elle hurla:


fichez moi le camp, qui que vous soyez, je n'ouvre à personne, sauf si vous étes Luciole.

Puis elle se recroquevilla sur elle même
Revenir en haut Aller en bas
Sysk'o



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 7:02

Je me souviendrai de votre loyauté messire.
C'est un honneur mon Seigneur. En me courbant, en signe de prosternation.
Et au fait, puis-je savoir ce qu'il est avenu du Grand Pontife ? Son état de santé va-t-il mieux ?
Le Seigneur Gorbad, si je puis me permettre, est un vieux casse-cou et malgré sa commotion, nous pensons qu'il s'en sortira. Notre guérisseur s'attelle à la tache jour et nuit, mon Seigneur. Et je ne peux me permettre de l'envoyer dans une cité pour qu'il y suive des soins plus décent... Sa fureur au réveil serait telle que même Kanderak ne pourrait le retenir de m'occire... lui dis-je le sourire aux lèvres.
Puis, un autre homme vint parler a l'Empereur. Après un bref salut réglementaire et respectueux, je m'en allai pour laisser l'Empereur à ses affaires d'État avec l'inconnu.

Maintenant il me fallait trouver le prêtre Thangorthorim, la nuit commençait a être avancé et je voulais qu'au petit matin il face un office pour mes hommes. Après chaque bataille, il était dans notre devoir, nous, hommes de la Sainte Inquisition et gardien de la Foi, de nous faire confesser et une messe serait la bienvenu.
Arrivé a la chapelle du vieux fort, je vis le prêtre dans ses prières.


Mon Père?
Les hommes de l'Inquisition auraient besoin d'une office demain a l'aube. Et d'ailleurs tous les matins, si nous avons votre accord?
je pris place a ses cotés
Il serait même bon de faire une messe générale vers l'heure du repas, quand pensez vous mon Père?
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 7:31

Je me suis rendu vers les marches qui se rendaient vers la porte du fort.
Mon combat contre l'homme était, si on peut dire, fini.
J'avais pu tout faire écouler ma rage qui sommeillait en moi.
J'avais enfin l'esprit tranquille pour un moment.
Il me fallait juste un endroit pour regarder tout ce spectacle.
De la porte, au campement jusqu'au ciel du matin.
Un endroit où je pourrais méditer un peu sur ce qui venait de ce passer.
Ma soirée étant longue en évènements éprouvants.
J'avais besoin de ma minute de repos quotidien.
J'ai finalement trouvé un endroit proche des marches.
Sur les murs à côté de la porte principal.
Le problème était la monter des escaliers avec des béquilles, un arc, des flèches...
Il me fallait au moins un nécessaire pour rattraper le temps perdu.

La monté des marches avaient été un supplice pour mes bras.
Essayant de ne pas tomber à chaque marche que je faisais.
Dire que çà m'aurais pris quelques secondes avec mon griffon.
Je ne pouvais me permettre de pleurer sa mort.
Car, il le savait qu'il risquait sa propre vie.

Je me suis finalement assis dans les marches.
Le mur étant trop loin pour moi.
J'ai mis tout à côté de moi pour avoir de la place.
J'ai ensuite regardé ce qui ce passait de loin.
Je me suis vite rendu compte que ma blessure se réouvrit.
Trouver un prêtre allait être chose trop difficile.
Et crier n'allait avoir que des effets négatifs sur moi.
Je me suis reposer l'esprit en regardant les nuages.
En essayant de ne pas regarder le sang qui coulait de ma plaie.
Le sang coulait sur les marches du fort.
J'ai vite espéré que la blessure se refermerait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Altaron   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-