AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 7:39

Eliastofar écouta avec attention l’empereur et fut réjouit de le voir accepter sa
proposition. Sur ce, il commençais à se faire tard pour les humains alors il souhaita la
plus paisible des nuits à l’empereur et s’éloigna un peu en compagnie de la comtesse
Lailah. Toujours entourés de ses gardes draconiens, il alla un peu à l’écart et fit un joli
sourire à sa belle compagne.


Vas-y ma chérie. Tu es bien meilleure que moi pour le faire.

Lailah ferma longuement les yeux, prononça quelques mots et les ombres parurent
se masser jusqu’à former un visage autrefois humain… ou elfe … Ce visage n’était
plus crâne ou pendait lamentablement des lambeaux de peau. Puis, un corps se forma
lentement alors que la femme continuait ses incantations. Finalement, le Mort-vivant se
matérialisa complètement. Lailah s’adressa au mort de sa voix si douce et chaude :


Commandant, Nous avons reçu la mission de protéger cet endroit coûte
que coûte. Vous prêterai donc main forte aux forces déjà en position et je veux que vous
défendiez cet endroit au péril de votre vie. Il en va de notre réputation. Envoyé les
cavaliers parcourir les rues et je veux voir en permanence nos dragons surveillez les
cieux. Les démons peuvent voler alors soyez vigilant.

Ho, une dernière chose, vous et vos hommes pouvez indisposer les gardes et ceux
qui se reposent ici par vos aspects alors soyez discret et ne vous montrez que si la situation
l’exige. Et n’oubliez pas, notre réputation est en jeu alors si les ennemis pénètrent ce fort,
je veux vous voir mort sinon vos souffrances seront terribles. Croyez moi …


Lailah fit un sourire démoniaque au commandant qui se dissipa dans la nuit.

Tu sais que je t’aime toi !

Alors que les deux vampires s’embrassaient, on put distinguer des ombres parcourir
lentement la ville. Ceux qui prêtaient attention pouvaient remarquer des squelettes avec
une armure noire comme la nuit monté sur de puissants destriers. Ils surveillaient,
infatigable et avec une patience dont seul les morts peuvent le faire. La garde étant
prévenue, cela ne les empêchait pas de ressentir un frisson lorsque le regard vide de
ces hommes tombait sur eux. La nuit quand à elle était belle et des milliers d’étoiles
brillaient de plein feu, seulement entrecouper par des ombres volant à grande vitesse
au dessus des fortifications. Ces dragons d’os surveillaient aussi inlassablement
que leurs confrère terrestres et rien n’Allait venir troubler cette paisible nuit.

Eliastofar et Lailah demandèrent à un garde où ils pourraient loger et il leurs indiqua une
vieille cabane en pierre. Une rapide inspection les dégoûta quelques peu et ils décidèrent
alors de s’organiser par leurs propres moyens. Eliastofar siffla et les gardes se
dispersèrent rapidement. Quelques minutes plus tard, ils revinrent se positionner autour
deux leurs maîtres. Ils les conduisirent à une place surélevée où reposait désormais une
magnifique tente. Allez savoir comment ils avaient réussis leurs coups mais les gardes
draconiens avait littéralement créer cette tente pour eux. De style persan et de couleurs
rouge sang, de somptueuses fourrures tapissait le plancher et un feu brûlait doucement
dans l’espèce de cheminée aménagée.


L’endroit émanait une atmosphère chaude et paisible. Un véritable cocon d’amour et
une oasis de calme dans une mer de conflits. Le calme … du moins pour l’instant … Eliastofar
ouvrit galamment la toile à sa compagne et entra à sa suite. Refermant la paroi, les gardes se
positionnant autour de la tente et protégeant la tente contre toute infractions afin de
laisser leurs maîtres passer une bonne nuit. Mais attendez … les vampires n’ont pas besoin de
dormir … Quoi qu’il en soit, on ne les revit plus de la nuit …
Revenir en haut Aller en bas
Ardent



Nombre de messages : 1034
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
4/10  (4/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 8:11

L’incident de Karazhûl semblait terminé, quand le spadassin le prit à l’écart. Une fois que le spadassin s’était assez isolé de toutes présences pouvant écouter les informations qu’il s’apprêtait à transmettre, il lui transmit son message. Le commandant écouta attentivement ce qu’il lui disait, puis la gravité pris facilement le dessus sur le calme apparent qu’il tachait de maintenir. Ainsi, sa vie serait menacée, et cela par la corporation la plus difficile à contrer… Il nota chacun des mots qu’il disait, puis se rendit compte de quelque chose :

Adola, tous les noms que vous avez nommés sont un point en commun, nous sommes tous membres de la même armada, la ligue Scitopolienne… Cela pourrait vous aider dans vos recherches. De plus, si vous pouviez protéger tous ceux de cette liste discrètement, car mes hommes ne sont pas assez discrets, j’aurais une dette envers vous. Vous pouvez me laisser libre, cela m’étonnerait que l’on tente de m’assassiner, je suis trop souvent en présence d’autres seigneurs. Je vais aussi m’assurer que chaque membre de la compagnie Ardente soit prêt à tout…

Vous m’excuserez maintenant, j’irais dormir avant que le convoi reparte….


Ardent se dirigea donc vers sa tente, et plaça dix de ses hommes en équipe de deux à divers endroits de la tente. Il devait encore vivre pour que sa corporation ne sombre pas dans le chaos et l’oubli…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 13:45

Je souris un instant en entendant cette réponse auquelle je m'attendais, j'éclatai même de rire bruyamment, les couloirs raisonnant à merveille ma réjouissance malsaine. Me passant doucement la main dans les cheveux, je lui déclara à voix basse, me contrefichant bien qu'elle m'entende ou non et ne détectant aucune conscience proche de mon secteur.

- C'est bien... Tu es aussi faible que je pensais, après tout... Tu n'es pas une Femme pour rien... Hahaha... Seule toi pouvais sauver tes "ami(e)s" du Fléau qui va bientôt s'abattre sur vous... Et si... Tes "alliés" sont assez stupides, pour m'enfermer suite au rapport de mes dires que je te fais, ils feront une très grossière erreur... J'espère ne plus te revoir car si je te revois, ce ne sera pour t'embrasser, simplement pour t'ôter la vie, pauvre Femme que tu es... Adieu.

Il était sûr qu'elle seulement pouvait m'entendre, qu'elle ne m'ai écouté ou non. En vérifiant à tout hasard si mon Focus Mental m'avait trahit sur la présence de personnes indésirables en ma proximité, je vérifiais et bien personne n'y était et cela m'était bien égal. Enfin pour l'instant, trop de suspicions règnent encore, tout le monde se méfie de tout le monde, quel plaisir inéluctable, que j'adore ça.

Après avoir donné un dernier coup à la porte en signe de "salut", je sortais du fort en me reposant sur un des murs du rempart, en bas d'une tour par préférence puisque là, seuls des Archers auraient pu me dérangés et ils ont heureusement mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 15:03

Elle l'avait retrouvé, bien qu'elle n'est pas eu à chercher longtemps, chaque personne laissé une odeur distinct, elle l'avait en quelque sorte suivit à la trace comme un chien flaire un os.

La lune était pâle ce soir la, les étoiles nombreuses, elle marchait dans l'herbe humide, seul le bruissement de sa robe trahissait sa presence, elle aurait pu mettre son armure de cuir bien sur, mais ce soir elle se presenté sous un autre jour, ou plutot une autre nuit.

Elle avait mit sa longue robe rouge, rouge comme le sang, qui mettait en valeur sa poitrine, ses cheveux noirs tombaient en cascade sur ses épaules, tranchant avec la paleur de sa peau, ses lévres étaient soulignées d'un leger rouge.

Il était là, appuyé contre un tour, immobile, elle se ficha devant lui.


Je suis là, tu voulais me voir, tu desir me tuer?.

Elle planta ses yeux verts dans les siens, et attendit....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 15:37

Elle me faisait bien rire cette idiote et elle qui croyait que ses atouts féminins m'intéressaient, je pouvais parfaitement m'en passer. Enfin, d'elle je veux plutôt dire. Après un rapide moqueur, j'engageai le dialogue :

- C'est bien, tu continues sur ta lancée d'être manipulable, tu vois... Si je t'ai dis tout ça, c'est uniquement dans le but que tu viennes me voir et ça a très bien marché même si tu refuse de l'admettre. En ce qui concerne de te tuer, je n'en ai aucun intérêt car les témoins ne manqueraient et ils nous sachent plus ou moins alors ça me tournerai vers moi. Donc maintenant que tu venus où je voulais, je vais pouvoir te dire une certaine chose.

Je pris une légère pause et tourna la tête sur le côté, veillant bien à ne pas être à découvert et que les gardes ne surprenaient pas ma conversation.

- Je te propose simplement de me rejoindre, de rejoindre le Fléau. Tu en fais ce que tu veux, ne penses pas que c'est par attirance pour toi car jouer avec les membres du sexe opposé nous sembles tout aussi aisé pour toi autant que pour moi alors être franc. Rejoins moi, rejoins le Seigneur Infernal et à défaut de ne pas le rejoindre, tu subiras sans doute le même sort de tes alliés, la mort !
Ensuite, si tu comptes rapporter tous ça à ton "Spadassin", je te retiens pas, vas-y ! Accours vers lui et dénonce moi comme le traître que vous avez tant de mal à chercher et votre Quête sera perdue sans même atteindre destination. Le Seigneur Infernal est disposé à être généreux envers les vaillants et les oiseaux indomptables comme moi donc, le choix t'appartient.


Je soupirais lentement, cela me lassait de tout expliquer alors qu'elle pouvait bien comprendre toute seule, enfin... C'était ce que je pensais et qui était sans doute faux. La fixa maintenant dans les yeux, je lui dis une dernière fois.

- Une fois dans le Fléau, nous n'aurons plus à jouer de qui nous sommes. Maintenant, fais ton choix... Eolia...
Revenir en haut Aller en bas
Thangorthorim
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 300
Classe : prêtre
Armada : libre
Date d'inscription : 25/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
5/10  (5/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: nain

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 20:42

Le responsable des forces armées de l'Inquisition vint quérir Thangorthorim pour l'inviter à célebrer la messe aux soldats du Culte.

Comment ? Une messe ! Mais c'est parfait, il y a bien des jours que je m'ennuie sans messes et sermons, autant que vous voulez, avec plaisir, je suis même prêt à bénir leurs armes contre les démons et autres joyeustés ! Je suis heureux de pouvoir officier, un peu de lumière dans ces jours sombres, cela ne peut être que bénéfique !
De plus pouvoir converser avec les hommes de notre Sainte Corporation, c'est un plaisir, je trouve que les impies sont trop nombreux en cette croisade, ces infects suceurs de sang ne vouent un culte qu'a eux, un malaise s'est emparé de moi depuis la séance de torture, je pense que cela est dû à l'ambiance pesante de ce fort et à la morosité de ses occupants. Je vais faire appel à tous les prêtres de mon host, afin de bénir la Croisade et de soulager les coeurs lourds, la lumière va reigner !
Je vais de ce pas écrire à L'Empereur, je sais que je ne devrais pas me fier à mon instinct mais...., cela n'est pas très visible pourtant je ne peut le supporter, une preuve accablante : personne ne vient partager ma bière, voudriez-vous être le premier ?
Revenir en haut Aller en bas
Lythranne



Nombre de messages : 23
Age : 26
Classe : Voleur
Armada : Maintenant libre
Date d'inscription : 14/03/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 22:20

Eolia était partie vite, beaucoup trop vite. Elle alla voir un de ses hommes, celui qui avait été le moins touché par l'attaque. Après avoir discuté un peu avec lui. Elle décida de se promener un peu, histoire de respirer un peu. L'infernal qu'elle avait vue l'avait mit mal à l'aise et elle voulait se débarrasser de ses pensées négatives. Elle n'avait pas vraiment de direction, mais c'est alors qu'elle rencontra notre jeune elfe effronté, messire Farden. Elle décida de l'aborder. Lythranne voulait parler avec quelqu'un, peut importe la personne.

Alors mon cher, pas trop éprouvé depuis notre mésaventure avec ces créatures gobelinoïdes. J'aurais cru que vous vous auriez mieux sortie de ce gué pied. On dirait que vous ne dites que des belles paroles sans vraiment y croire. J'aurais espéré mieux de votre part.

Lythranne ne cherchait pas à le mettre hors de lui, elle voulait seulement le réconforter un peu en détendant l'atmosphère. Même si c'était quelqu'un d'insolent, il semblait avoir un très bon fond.

--------------------------------

Pendant ce temps, un des hommes de Lythranne, le deuxième des frères démons, avait pris Eolia en filature. Jurant par sa discrétion à toute épreuve. Il avait jusqu'ici réussi à ne pas se faire remarquer. Ayant une grande expérience il ne devait pas se relâcher, même si ces blessures l'empêchait d'être à son plein potentiel. Sotame, un des membres du convoi et de la corporation des arcane, s'était mis devant la porte où se trouvait Eolia. L'espion était en train d'écouter la conversation. Ce qu'il entendit était difficile à croire, mais était surtout d'une importance capitale. Il fallait absolument qu'il le rapporte à sa maitresse. Au prix de sa vie s'il le fallait. Cet homme qui avait eu un coeur si froid, ne pouvait s'empêcher de laisser tomber sa bienfaitrice.
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 15 Déc 2008 - 23:37

Mon moment de Sillence avait eu un grand bien sur moi.
Je me sentais plus en confiance avec moi même pour une fois.
J'avais vu Sotame et Éolia sortir à la suite de l'autre.
Un autre dispute de couple à ce que je croyais.
Pas la peine de ce fracasser la tête avec ces deux là.
Jamais Sotame ne pourrait être amoureux avec son coeur de pierre.
Comparé à Éolia qui avait un ..., finalement, je ne les connaissaient pas assez.
J'allais pour repartir m'entrainer lorsque Lythranne arriva.
Je croyais qu'elle venait pour me demander quelques choses.
Au lieu de ca, elle commencais à me rappeler mes mauvais mouvements.
Je l'ai regardé en pleine face avant de lui annoncer:

Je crois bien que j'aurais du mourir à ce moment là.
Au moins, je n'aurais pas eu de besoin de me rappeler de ces souvenirs.
Si vous croyez qu'il faut frapper un homme qui est déjà à terre, c'Est le moment.
Car pour le moment, vous ne faites rien qui puisse m'aider appart me frapper psychologiquement.
Je crois bien que j'ai eu des mauvaises expériences avec cette compagnie.
Dire, que je veux juste que la guerre finisse pour de bon.


J'ai commencé à siffler et un aigle apparu dans le ciel apparchant de mon bras.
J'ai pris un petit message que j'avais dans les poches avant de lui enrouler sur ca pattes.
Dans un dernier élan, l'aigle partit vers les cieux.

Dans deux jours, ils seront là, dans seulement deux jours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 16 Déc 2008 - 0:05

L’Empereur ne répondit qu’au Comte comme si elle ne représentait pas grand-chose saufs être une Comtesse accompagnant celui qui reçu des remerciements et l’offre de partager la garde de nuit en parti avec les hommes du dit grand seigneur et maître de ce fort. Lailah étant une nécromancienne très puissante se réconforta de cette insulte en prenant en charge elle-même cette garde nocturne de ses propres bêtes et invoqua son commandant et lui ordonna que ses cavaliers noirs vampiriques se chargerait de la surveillance terrestre autour du fort et que son unité de Dragon d’os survoleraient les lieux pour la garde aérienne.

Un sourire démoniaque était sur ses magnifiques et sensuelles lèvres et son regard luisait dans la noirceur de la nuit faisant compétions aux astres brillant dans ce ciel éclairci.

Son compagnon lui murmura un ‘'Tu sais que je t’aime toi !’’ Fièrement en lui souriant amoureusement.

-Oui, je le sais et moi je ne pourrais être plus heureuse que d’être ici à ton bras mon très cher Comte.

Un doux baisé cella cette déclaration et leurs bêtes commencèrent leurs ronde et envolée pour patrouiller et veiller à la sécurité de tous. Eliastofar et Lailah demandèrent à un garde où ils pourraient loger et il leurs indiqua une vieille cabane en pierre. Une rapide inspection les dégoûta quelques peu et ils décidèrent alors de s’organiser par leurs propres moyens.

Son bienaimé s’en chargea en ordonnant à leur sentinelle de faire vite pour leur dresser une tente digne des maîtres et seigneurs qu’ils sont. On aurait dit un édile pour une nuit de noce, une vraie suite nuptiale, il y avait de grande toile de couleur sang tout autour, des voiles jouant de transparence tout autour de la couche, voilant la vu sur le lieu de repos et des fourrures soyeuses et chaudes au sol et sur le lit. De petites torches donnaient un éclairage tamisé et un petit feu dans un foyer aménagé gardait une chaleur bien agréable pour une nuit très confortable.

Eliastofar ouvrit galamment la toile à sa compagne et entra à sa suite. Refermant la paroi, les gardes se positionnant autour de la tente et protégeant la tente contre toute infractions afin de laisser leurs maîtres passer une bonne nuit .Pour dormir? Non sûrement pas mais pour autre chose de plus agréable? Pourquoi pas. Une odeur de sang leurs chatouilla les narines et les excitaient au point de se demander qui pouvait bien être blessé dans le campement. Mais pas aussi excitant que le sang d’une jeune vierge pourrait les exciter car des vampires de sang pure ne se rabaisseraient jamais à s’abreuver de sang de simple roturier ou autre créature dénigrantes.
Revenir en haut Aller en bas
Eolia
Assassin
Assassin


Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 16 Déc 2008 - 0:49

Messire Sot âne, je ne suis pas ici par curiosité, ni même pour vous plaire, si je suis vetue comme ça c'est que j'ai un rang a tenir et ne peux recevoir habillée d'une armure, je suis une comtesse, de plus vous n'avez pas renier mon aide lorsque vous etiez à moitié mourrant, et ne me dite pas que vous l'aviez fait expres, j'ai sondé votre corps.
Ensuite tu peux aller dire à ton maitre que je ne sui spas à vendre, si il peut acheter des faibles grand bien m'en fasse, mais je prefére mourir aux côtés de mes amis que triompher miserablement aux côtés d'un infernal.
Je vous remercie de m'avoir occupée l'espace d'un instant, vous futes fort divertissant, mais je prefere finalement les chevaux, eux ne s'epuisent pas en une demi heure.
Sur ce, je vous salue bien bas messire.



Puis la jeune tourna les talons, se rendant à la tente de sa cousine, elle ne l'avait pas encore vu depuis son arrivée, et il lui tardé de la revoir.
La lune blafarde jouait avec les nuages plongeant par moment le fort et ses alentours dans une totale obscurité.
La tente était riche à l'exterieur, trés....Lailah finalement.
La jeune comtesse appela au dehors, signalant sa présence...
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 16 Déc 2008 - 4:10

La tente, bien que partiellement insonorisé laissait tout de même entendre des
bruits de mouvement à l’intérieur. Soudain, une voix se fit entendre à l’extérieur. Le
bruit cessa aussitôt et quelques instants plus tard, le haut du corps d’Eliastofar
apparus, torse nu, des gouttes de sueur perlant encore sur ses bras d’une blancheur
mortelle. Il détailla des pieds à la tête celle qui venait de se déclarer et lui fit un sourire
rassurant. D’une main il apaisa les gardes qui s’agitait quelques peut. La dame étant
restée à l’extérieur de la zone, ils n’avaient rien fait.


Mmm, Eolia je suppose. Enchantée de vous rencontrer enfin. Je m’appelle Eliastofar,
votre cousine vous a peut-être parlé de moi. Enfin, j’espère.


Il sourit, se tourna vers l’intérieur et dit quelques mots.

Donne nous un instant tu veux bien ?

Il rentra dans la tente et quelques minutes plus tard en ressortis, ne portant que son
pantalon blanc immaculé brodé d’or. Il invita tout galamment la dame à entrer. Avant
d’entrer à son tour, il fit un tour voir si elle n’avait pas été suivie et demanda aux
gardes de redoubler de vigilance. Il entra finalement dans la tente…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 16 Déc 2008 - 20:43

Le couple était en plaine activité physique et le corps à corps embrasait l’ambiance de l’intérieur de la tente de ses maîtres vampiriques, une voix féminine les interrompit en plaine émoi, interpellant Lailah par son prénom, une voix très familière pour la Comtesse, sa chère et tendre cousine Éolia, elle la reconnu immédiatement.

Le Comte répondit à l’entré tendis que la belle se rhabillait au plus vite pour être présentable et renfila sa belle robe blanche ornée de fils dorés. L’amant revient pour en faire autant juste avant de retourner faire entrer la visiteuse vêtue de sa magnifique robe rouge au corsage plongeant, sa longue chevelure d’un noir ébène descendait en cascade sur son dos, comme elle était ravissante.


-Ma belle Éolia!

Elle était heureuse de pouvoir enfin la voir, depuis leur arrivée elle n’espérait que cela puis qu’ils étaient venus en renfort à sa demande, ils étaient donc là pour elle et lui porter secours en force. Elle l’embrassa tendrement sur les lèvres comme elles le faisaient toujours, elles étaient si proche et intime depuis leur début de leur existence, depuis la fin des temps dirait leur grand-père si il serait encore là.

-Ça va toi, ma belle?

Elle lui caressa les cheveux maternellement comme pour la réconforter car elle avant pressenti quelque chose qui venait de la choqué.

-Allez parles, confis-toi à ta cousine, je t’écoute.

Elle lui fit une place sur les fourrures montées en monticule sur le pied de la couche encore bien chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Ignak



Nombre de messages : 12
Classe : Guerrier
Date d'inscription : 09/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/0  (0/0)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 16 Déc 2008 - 21:51

Un homme se déplaçait rapidement, cherchant à rejoindre son maître. C’était la seule chose logique qu’il lui restait à faire, car il avait rempli sa mission, et il ne faisait que son travail après tout. Malheureusement, lorsqu’il ouvrit une des nombreuses portes qui le séparait de son objectif, il s’enfonça sur une lame d’acier qui scintilla dans la nuit. Il n’eut pas le temps de prononcer un son qu’une main gantée de cuir s’interposa entre sa bouche et le reste de la pièce avec tant de force que pas l’ombre d’un son surgit du mourant.

Ignak le souleva, puis ouvrit la porte de la chambre vide qui se trouvait juste à sa gauche, et avant que du sang commence à couler de la plaie et de la bouche du cadavre en devenir, il l’avait déposé dans le lit. Les yeux de l’espion trahissaient sa peur, et il commença à se débattre lorsque Ignak se pencha près de son oreille pour lui chuchoter doucement avant que le néant prenne son âme :


Je suis désolé, mais je n’aime pas les espions… je ne sait pas pour qui tu travailles et ce que tu faisait, mais cela m’est égal… Les gens comme toi me dégoûtes, sans l’honneur de se battre pour trouver leurs informations…

Lorsque le corps cessa de bouger et que ses yeux devinrent ternes, le guerrier se leva enfin. Il ne devait pas être ici, mais il n’avait pas eu le choix…

*************************************************

Il pensait s’échapper de ses obligations avers sa corporation pour un soir, pour aller chercher des informations sur la dame à la rose, qui l’empêchait maintenant dormir tant elle l’obsédait. Les rares périodes de repos qu’il pouvait prendre étaient ponctués de rêves dans les quels il donnait sa vie pour pouvoir enfin la revoir. Malheureusement à sa sortie de la capitale, il avait été suivi par un homme. Il fit partir son cheval au galop, croyant que l’autre allait le laisser partir, mais celui-ci, comme il aurait du le prévoir, accéléra lui aussi. Certain que c’était un ennemi, mais ne voulant pas passer sa nuit à ce battre, il laissa son cheval courir, certain qu’il allait le distancer. Toutefois, les deux montures allaient à la même vitesse, et à chaque fois qu’un cheval distançait l’autre, l’écart entre les deux changeait de la même manière. Au bout de plusieurs heures, les deux chevaux n’en purent plus, et ils durent ralentir. Le chemin se fit difficilement, l’un des deux hommes échappant à l’autre de justesse, jusqu’a ce qu’ils arrivent au fort Altaron. Il était bondé des gens participant à l’expédition, et puisqu’il ne voulait pas se faire reconnaître par ses propres hommes, il dut escalader un pan de muraille, exercice qu’il avait dut développer lors des sièges auquel il avait participé avec Ardent. Cela avait permis non seulement d’entrer, mais aussi de distancer son ennemi, qui devrait passer le barrage des gardes avant de venir le rejoindre.

Il entra dans le donjon pour aller s’y réfugier, quand il avait aperçu l’espion qui suivait un homme et qui écouta la conversation qu’il avait avec l’autre personne, puis partit dans la direction du guerrier, et c’est à ce moment qu’il périt.

*************************************************

Maintenant qu’il avait camouflé le meurtre, il n’avait qu’une seule chose qu’il pouvait faire, et c’était fuir. Ardent ne devait pas apprendre qu’il avait été ici, ou il pourrait perdre la puissance que le commandant lui avait accordé. La chance ne joua pas pour lui une autre fois, car l’homme qui l’avait poursuivi venait d’apparaître au bout du couloir dans lequel il venait de passer. Une course s’ensuivit, puis en sortant du donjon et courant sur les murailles, le lieutenant de l’unité d’élite d’Ardent tenta le tout pour le tout, et sauta en bas de la structure, et tomba dans une douve. Il ne réapparut pas…
Revenir en haut Aller en bas
farlen farden
Soldat impérial
Soldat impérial


Nombre de messages : 607
Age : 26
Classe : Rôdeur Archer
Armada : Rodeurs des forêts
Date d'inscription : 15/02/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
3/10  (3/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elf

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mer 17 Déc 2008 - 21:39

Je n'avais plus rien à faire avec elle de ma journée.
Elle avait déjà réussi à me briser le coeur avec ses paroles.
Ses souvenirs si lourd dans mon coeur.
Que une simple flèche pouvait le transpercer.
Voyant tout ce qu'il y avait à savoir sur elle.
Qu'elle n'était pas là pour me demander une question.
Je me suis levé et j'ai pris mes béquilles.

Bien que vous vous moquer de moi.
Vous allez voir que je vais faire pour vous aider.
Que ce soit par la magie ou par les flèches.
Je ne serais pas un poid mort pour vous.
Vous aller... voir.


Je ne voulais pas l'écouter essayer de raisonner.
J'avais des choses plus importantes à faire.
Je suis partit vers mon ancien mur d'entrainement.
Croisant des gardes et des créatures des plus merveilleuses.
Je ne pouvais me permettre de tomber aussi bas.
Bien que mes blessures allait me donner du fil à retordre.
Je n'allais pas les laisser tomber maintenant.

Rendu vers mon lieu d'entrainement, j'ai siffler pour appeler mon ami fidèle.
Attachant un autre bout de papier à celui-ci pour messire le prêtre.
Bref, le chef des prêtres pour qu'il m'examine plus en détails.
Je ne voulais plus être faible devant tout ces hommes.
Il me fallait être digne de ce que mes parents m'avaient appris.
J'ai donc envoyé mon aigle vers le lieux où les prêtres se regroupaient.
Lui donnant le lieux ou je me trouvais.

J'ai sortit mon arc et mes flèches et attendant le signal.
Ma cible était encore visible malgrès l'heure passer à méditer.
Essayant de viser malgré la douleur de mon bras.
Est-ce que ma volonté allait battre la douleur.
J'ai essayer d'y croire pendant un certain temps.
Visant du mieux que je pouvais la cible.
Malgré les cicatrices qui commencaient à se rouvrir.
J'ai tenu bon jusqu'au bout et vers la fin.

Je dois leur montré ma vrai force,
Je dois...
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Jeu 18 Déc 2008 - 19:24

Yorg, seigneur de Mira et membre de la corporation de l'ombre fut envoyé en personne pour pourchasser un certain Ignak. Yorg suivit sa trace aussi loin que possible et cette chasse dura une grande partie de la nuit. le cheval de Yorg commençai à faiblir mais il ne le fit pas reposer pour autant, il avais un contrat à honorer.

Dans une heure tardive de la nuit, il arriva dans le fort Altaron. Il venait juste de perdre la trace de sa cible... persuadé qu'il allait être dans le fort, il entra. Un garde l'interpela :


- Halte! Quel est le but de votre visite dans Fort Altaron?

Comme à son habitude, Yorg avait un plan...

-Bonjour noble garde. Je viens dans ce fort pour participer à la Grande expédition vers le Nord.
-La grande expédition... bien... passez.

Voila Yorg était entré, il était officiellement membre de l'expédition. Il partit donc faire un tour à l'intérieur pour voir s'il y avait des connaissances à lui. C'est alors qu'il vit plusieurs personnes comme un vieil ami du nom d'Ardent. Il alla le saluer puis ils parlèrent longuement. Yorg partit ensuite voir le chef de la corporation de l'Ombre, Adola, qui parlait avec les membres présent de sa corporations. Les retrouvailles furent chaleureuses. Poliment, Yorg alla saluer l'Empereur où il se présenta. Il était un peu gêné de parler avec cette personne car son charisme, sa prestance imposai le respect.

-Bonjour, noble Empeureur. Je me nomme Yorg, seigneur d'une vaste plaine dans le domaine de Prévèze. Je suis aussi membre des Veilleurs de Prévèze et de la Corporation de l'Ombre.

Puis il s'inclina poliment et alla retrouver ses frères d'armes de la corporation.
Revenir en haut Aller en bas
Altarian Le Pourpre
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 157
Age : 22
Classe : Assassin
Armada : aucune
Date d'inscription : 20/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 20 Déc 2008 - 19:05

Altarian était enfin totalement remis de ses blessures. Cette halte commençait à s'éterniser. Il voulait continuer à avancer, maintenant que la forme était revenue, mais point d'égoïsme: d'autres devaient encore se rétablir!
C'est alors qu'il aperçut un confrère avec qui il n'avait pas , jusqu'à présent, vraiment adressé la parole:Sir Yorg. il s'avança donc vers lui avant de remarquer un léger air suspect sur le visage de celui-ci. Tant pis, se dit-il, nous avons tous nos petits secrets.
Bien le bonjour collègue, vous nous rejoigniez enfin!
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Sam 20 Déc 2008 - 23:09

Yorg vit avancer vers lui un de ses ami de la corporation. l'homme avait une cape noire et il avait deux dagues de part en part de son corp. Yorg le reconnut dessuite: c'était Altarian.

- Bien le bonjour ami! Je sais que je suis en retard mais j'avais.... dison... des affaires urgentes à régler. En effet, j'avais trois cibles relativements loin ... de plus mon armée c'est fait presque entièrement détruire par un ennemis que j'ai du assassiner aussi... Enfin, me voila enfin ! Quand partons nous?

Puis Yorg vit une blessure sur son ami.

- Et d'ou vous vient cette vilaine plaie?
Revenir en haut Aller en bas
Malbrum



Nombre de messages : 214
Age : 26
Classe : Marchand
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 21 Déc 2008 - 2:26



Les couloirs étaients sombres et déserts, éclairés de temps à autres par des torches. complètement remit de ses blessures de l'embuscade et avançant d'un pas ferme vers une grande salle de cérémonie, Malbrum s'était vêtu d'un léger manteau de tissu clair, une capuche s'abbatant sur sa tête, ses pas claquant sur le sol résonnaient accompagnés du crépitement de l'éclairage réstreint. Mais il stoppa net lorsqu'il crût entendre la voix de quelqun! La tête et le regard légérement tournés sur la gauche il attendit écoutant avec attention le moindre bruit suspect, l'infime souffle de la brise se fit entendre, carressant l'oreille de l'homme qui sentait déjà une goutte de sueur froide glisser le long de sa tempe, sa main glissa délicatement à sa ceinture, sa respiration ralentissa.. Pas un pas, pas une voix, pourtant une présence se laissait ressentir. Il se remit en marche la crainte se dissipant. A peine une seconde ne passa avant que le sentiment d'être observer s'intensifia, un frottement fut perçut par le Marchand, ainsi en un mouvement ce dernier se retourna de 180° sortant de sous son manteau une arbalète chargée, il se mit en joue et ne bougea plus, respiration bloquée, l'oeil perçant chaque recoin visible, l'oreille oubliant le son du vent doux.

Dans toute sa concentration son index droit se posa sur la gachette, il ne pouvait se tromper, à l'éxtrémité du noir couloir se trouvait quelque chose, à coté d'une torche qui n'avait l'air de ne rien éclairée de plus que les autres, mais une éspèce d'ombre semblait se dessiner dans l'obscurité. Malbrum restait sur ses gardes..
Revenir en haut Aller en bas
Yorg
Bourreau
Bourreau


Nombre de messages : 167
Age : 23
Classe : Assassin
Armada : Corporation de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Hommes

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 21 Déc 2008 - 13:38

Yorg, qui avait fini de parler avec son ami Altarian, partit en direction de l'intérieur de la forteresse. En allant au hazard des couloirs il vit un des ses alliers de La Ligue Scitopolienne. Il avait une goutte de sueur qui ruisselait sur sa joue, des vêtement soyeux: un manteau de tissu clair relativement bien décoré. Il s'approchat de Malbrum qu'il avait maintenant reconnut. Il s'approchat par derrière sans bruits et se déplacant dans l'ombre. Il dit d'une voix très basse :


-Pssst! Malbrum! c'est moi, Yorg! je suis assassin de la corporation de l'ombre! ne te retourne pas vers moi et explique moi pourquoi tu as une arbalette chargée et armée !


c'est alors qu'il vit une ombre furtive à l'autre bout du couloir...


- Alors c'est sa le problème...

Puis il s'approchat de l'ombre en sortant sa dague et en restant furtif grâce au sort " camouflage " qui maitrisait enfin. Il s'arreta à une dizaine de mètre de l'ombre et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Malbrum



Nombre de messages : 214
Age : 26
Classe : Marchand
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
4/10  (4/10)
Statut Rebelle:
1/10  (1/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Dim 21 Déc 2008 - 20:09

Alors que Malbrum était aux aguets, il entendit une voix discrète derrière lui :

- Pssst! Malbrum! c'est moi, Yorg! je suis assassin de la corporation de l'ombre! ne te retourne pas vers moi et explique moi pourquoi tu as une arbalette chargée et armée !

Puis une seconde plus tard Yorg s'aperçu de la présence suspecte.

- Alors c'est sa le problème...

Il se fondit dans le décor du couloir et silencieusement s'approcha à mi distance de la cible.

Le marchand ne bougea pas et resta les yeux rivés sur l'intru.. Mais soudain une flèche noire apparue de l'obscur couloir sans le moindre bruissement de mécanisme, bien trop rapide pour le simple humain qu'il était Malbrum le regard exorbité se mit brusquement sur le genoux et tira sa flèche à son tour. La flèche noire à la précision meurtrière se planta dans le coté gauche de la capuche de Malbrum qui s'éffondra au sol. Il ne put voir le reste de la scène si ce n'est la torche à l'autre extrémité du couloir s'éteindre d'un coup et sa flèche d'argent dévier sans raison pour s'écraser dans le mur proche de Yorg.


*Bon sang qui peut avoir une telle puissance?*
Pensa Malbrum une fois au sol.


il toucha sa joue gauche et découvrit une coupure profonde qui ruisselait de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Armée Impériale
PNJ


Nombre de messages : 118
Classe : Soldat
Date d'inscription : 18/08/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Toutes les races

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Lun 22 Déc 2008 - 1:53

Le soleil se leva et commença l’aube. Le départ était prévu à cette heure, car on devait atteindre Perganon en quelques heures. Là, l’Empereur quitterait l’expédition et en confierait le commandement au plus méritant qui serait guidée par l’elfe noir. Le contingent impérial, ou plutôt la centaine d’hommes et de femmes qui restaient seraient postés en garnison à Perganon pour défendre la ville et y garder la bannière impériale. Il était bien connu que les grandes villes non-garnie abritaient de l’agitation. De plus des brigands avaient été signalés dans la région et l’attaque des gobelins ne laissait présager rien de bon. Valait donc mieux protéger les habitants de la cité. La garnison serait postée dans la citadelle, au Siège du Palatin. Actuellement aucun Palatin [actif] ne siégeait et l’Empereur devrait installer un régent ou même songer à la possibilité de rattacher la province au domaine impérial.

Ainsi donc, à l’aube, on fit ouvrir les grandes portes de Fort Altaron. L’expédition en sortie, protégeant les chariots et les blessés. Le Capitaine, l’Empereur, le Prince et les Chefs de Corporation chevauchaient en tête, bannière impériale au vent et à fière allure. Quand tous furent passés, on referma les portes et on s’élança dans la plaine. Des paysans et citadins normaux qui avaient joint l’expédition, beaucoup trouvaient que l’action ne manquait pas et s’était attendu à un voyage facile, ils n’avaient pas encore vu les glaces du Nord …. Une faible garnison, à peine une vingtaine d’hommes étaient restés en garnison au fort, vide jusqu’alors. Ceux-ci allaient devoir défendre et vivre au fort jusqu’au prochain envoi de troupes, qui pouvait prendre du temps …

* * *


Vers midi, on vit les noires murailles d’obsidienne qui entourait Perganon, la Capitale d’Édhesse. Jadis fief du Palatin Iraerakryn Orly’Urden qui y régnait en maître, d’abord défenseur de l’Empire, puis Chef des Adorateurs de l’Ordre de l’Ombre et des insurgés qui avaient mis l’Empire à feu et à sang en luttant contre le Protectorat Impérial. À cette heure où les marchands devaient s’affairer sur la place du marché et les ragots battre leur plein, la ville semblait bien silencieuse …
.

La suite ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 23 Déc 2008 - 4:29

La nuit avait trépassé, le confort et la chaleur du foyer les avaient alourdit et détendu. Une longue conversation entre les deux Comtesses avait fini par ennuyer le Comte qui était sorti prendre l'air et vérifier l'efficacité de ses hommes et bêtes chargé d'une partie de la garde nocturne du Fort.

Il revient à l'aurore auprès des belles cousines endormis sur les fourrures commencent le somme réparateur des Vampires. Toute deux, l'une contre l'autre comme si rient ne pouvait déranger leur sommeil.

Éliastofar admira le spectacle de sa belle endormi aux côté de sa chère et tendre cousine, bien enlacé sur les peaux de bêtes et un sourire presque perceptible sur leur somptueux visage de princesses du royaume des morts-vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Eliastofar



Nombre de messages : 43
Classe : Nécromancien
Armada : Compagnie des Renégats
Date d'inscription : 22/10/2008

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Vampire

MessageSujet: Re: Fort Altaron   Mar 23 Déc 2008 - 9:20

Il mit rapidement un chandail et regarda les deux femmes en pleine conversation et
sourit. Eliastofar leur souhaita bonne soirée et sortit sous prétexte d’aller voir si leurs hommes
s’en sortaient bien. Il erra un moment ses vêtements autours de lui, une brise fraîche se faisant
sentir.

Il marcha dans le fort, vérifiant d’un air distrait ses gardes qui patrouillaient de manière
toujours aussi professionnel. En passant près de l’infirmerie, il du retenir une pulsion pour ne pas
rentrer et assouvir sa soif. Tant de sang frai gâché … Il continua sa marche. Il avait faim …
Il s’arrêta et alla s’asseoir autour d’un feu ou surveillait quelques gardes humains.

Ils échangèrent quelques banalités dues à son rang et Eliastofar sortit une flasque de nulle part. Les
hommes, impressionné car ils n’Avait pas l’occasion de voir de la magie, le regardèrent boire
longuement au goulot avec une certaine envie. L’un d’eux se risqua à poser LA question.


Heu … Prenez le pas mal m’sieur mais ça fait quelques temps qu’mes compagnons
et moi n’avons rien but de fort. Sans vouloir vous offenser, ça vous dirait d’partager un peu ?
Juste pour se réchauffer


Eliastofar éclatât d’un rire qui glaça le sang des hommes. Puis son sourire les fit immédiatement
rire nerveusement … Ils ne voulaient pas s’attirer les foudres du seigneurs …


Mes braves … Ça m’étonnerait beaucoup que vous vouliez ce qui se trouve dans cette gourde. Et
dîtes vous que ça vaut mieux que ça soit cela que le vôtre.


Il fit un clin d’œil aux hommes et fini d’un trait le contenu de la gourde. Un mince filet rouge sur le
coin de la bouche qu’il essuya avec un mouchoir qu’il avait dans sa poche. Devant l’air mal à l’aise des
gardes, il leurs souhaita une bonne nuit et surtout les remercia pour tout ce qu’ils faisaient. Il se leva
et se fondit dans les ombres.

Il passa le reste de la nuit à contempler les étoiles sur le toit des immeubles. La nuit était belle
et sans nuage. Il sentait le vent sur son visage et le reflet de la lune sur l’or de sa tunique. Tout était
parfait, presque trop. Les femmes devaient avoir fini de parler à l’heure qu’il est. Il quitta donc son
perchoir et rentra à la tente.

Lorsqu’il rentra, la première chose qu’il vit fut les deux jeunes femmes profondément endormis l’une
dans les bras de l’autre. Il sourit et remit une bûche dans le feu pour réchauffer l’atmosphère et
passa quelques minutes à les regarder dormir.

Eliastofar savourait ce moment, les premiers rayons de lumière ne tarderons pas a percer la
nuit, il était bien … Il alla s’asseoir tout doucement près de sa belle et douce Lailah et la regarda
longuement dormir dans les bras de sa cousine. Elle était si belle, si parfaite … Il lui caressa
doucement la joue, cette peau, si froide, si douce…

Autant son chandail, il s’allongea à coté de sa compagne et regarda la toile de la tente, ses
pensée s’éloignant vers des époques lointaines … Lorsqu’il était vivant … Jamais il n’Avait ressentis
ce sentiments, même lors de sa vie … Alors pourquoi maintenant qu’il était mort … Il n’aurait
probablement jamais ses réponse mais le fait était la, un mort était tombé amoureux d’une morte …
Il faudra faire des recherches la dessus …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Altaron   Aujourd'hui à 11:38

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Altaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Édhesse :: Dans la Nuit-