AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seconde Croisade Impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Jeu 6 Sep 2007 - 1:30

Faraël avait ordonné la réunion des généraux pour discuter de l'itinéraire à prendre, bien qu'il avait espéré que son père serait présent, Rafaël siégait à son côté autour de la table ronde. Cette table était fait de marbre blanc et devant chaque siège, sur la table était gravé les armoiries de La Garde Divine. Et au centre de la table, en son milieu, se trouvait l'armoirie de l'Empire.

Dix sièges étaient placés et ainsi douze personne siègeraient dans la glorieuse pièce du donjon. Le Fort Wolfen avait été bâti un an avant la Première Croisade, il affirmait le pouvoir de La Garde Divine et de l'Empire dans cette région où les tensions avec l'Occident augmentaient.

Les personnalités convoquées au conseil étaient: le Seigneur Faraël, le Seigneur Rafaël, la Dame Saphyr Al'Akbar, la Dame Alaénys, le Lieutenant Karsame de Kondall, le Maître Angelion, le Maître Regit, la Dame Eliess, le Capitaine Deorg de Tasopale, on gardait également une place pour le Seigneur Fardall, Premier Seigneur de la Croisade, par ordre impérial. On avait invité le Seigneur Angelion par courtoisie puisque les impériaux étaient en termes de friction avec son royaume, mais puisqu'il représentait le sautres Gardes Célestes qui les avaient rejoins, on lui avait assigné une place.

La réunion prévu pour la fin de l'après-midi, elle commençait dans quelques minutes et Faraël se préparait, lorsque soudain on parla:


- Faraël, mon fils, je suis content de voir que tu te débrouille très bien. Mais je vais reprendre le commandement, la Dame d'Opselimbe est également venue, elle pourra siéger à la place de Dame Saphyr.

- Père! fit le lieutenant de la Xe Légion en se retournant, je suis heureux de vous revoir ! Vos conseils m'ont manqués. Avez-vous décidé quelques chose au Protectorat Impérial ?

- C'est ainsi qu'on apprend Faraël, par expérience. Mais oui, nous avons fait le point dans la capitale, nulle troupe sous la tutelle directe de l'Empire ne nous rejoindra, sauf imprévu, aucune armée n'a été reformée, et les provinces sont seules, face à l'ennemi, elles doivent s'unir. J'ai également du prendre la plus grande décision de notre histoire selon moi, j'en parlerai au conseil, attendons, il n'est que dans quelques minutes dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Jeu 6 Sep 2007 - 13:59

Sous le pas libre et souple de sa monture , Eliess arriva donc au fort escortée par un petit groupe de Vestales. Elles passèrent le grand portail demeuré ouvert .Elles furent accueillies par une silhouette qui s’avançait, un petit homme un peu rustaud mais aimable .

"Seigneure d'Arbycande, la Dame de Bise a fait préparé pour vous une suite dans le Fort, des baraquements ont été aménagés pour accueillir une partie de vos hommes.
Les autres Seigneurs se réunissent en ce moment même pour coordonner les actions militaires dans la Grand'Salle du donjon.
Euh... Nous sommes bien contents de voir vos troupes se joindre à nous M'dame!"


Je ne pourrais décevoir Arianthe pour son hospitalité si gracieuse ! J 'espère aussi que nos troupes ne vous vous décevront pas!
Lui répondit poliment Eliess en lui glissant quelques pièces.

Elle se rapprocha de la belle cheftaine aux cheveux de lin, Seya


Seya ,allez annoncer à Angelion et Maître Regit qu'ils se hatent , une réunion est imminente au fort !
A moins qu’Angelion ne soit pas le bien venu … sa présence serait pourtant non négligeable même si les rapports sont tendus avec les protecteurs de l'empire…

Eliess laissa à peine ses pieds glisser des étriers qu’un palefrenier s’empressa de s’occuper de sa monture qui rua .

Laissez mon brave ! Fuzz n’aime que moi . Et oui , c'est comme ça !
Elle le prit donc par la bride suivie par l’employé désabusé jusqu’aux écuries .

Elle examina sa jupe amazone poussiéreuse et son manteau froissé . Bottes crottées , chevelure en bataille, elle tenait dans ses mains gantées de métal son bâton de magicienne.

Pitoyable … A la guerre comme à la guerre !

se dit elle pour se réconforter en réajustant son col montant.

D’une manière assez confuse elle suivit le serviteur qui la conduisit à sa suite préparée avec goût grâce aux bons soins d'Arianthe. Elle voulait apparaître digne d’elle pour honorer ces combattants de lumière, frères en colères contre ces chevaliers de l’enfer . Eliess sentait des nœuds de tension venir la contracter et la torturer , d’autres devaient ressentir cette pression aux prémices de la guerre . Elle avait dû reconstruire son armée qui avait essuyé des pertes conséquentes . Les nouvelles recrues achevaient à peine leur formation ; fières de participer à cette croisade , leur moral résisterait il face au venin de leurs adversaires ? Si jeunes étaient certains et si vite ils allaient grandir et porter en eux les plaies de la guerre ou mourir … Elle culpabilisait …
Eliess ferma les yeux
Nimburr !...

Vite en route pour la réunion !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: arrivée à Fort Wolfen   Ven 7 Sep 2007 - 17:40

Alaénys avait voyagé, non pas en volant seule, là où elle le désirait, mais accompagnant ses troupes et les chariots de vivres, d’une lenteur à s’ennuyer ce qui la rendait d’humeur maussade…

Des brigands sur le chemin, des pillards avaient tenté des les arrêter, malheureusement pour eux une grande partie des troupes de son royaume avaient été mobilisés… Les colosses, les fortifications et les autres crétaures élites de son armée, si elle pouvait appeler cela une armée… les avaient repoussés jusque dans la mort.
L’épée de Lunazdahïr avait fait couler le sang d’inexpérimentés charognards…. Qu’en serait-il de seigneurs redoutables connaissant leur métier ?
Elle avait connu sa première blessure au bras… serrant les dents… elle repensait à sa vie hors des batailles… et cela ne faisait que commencer.
Son fidèle ami, Général, son éducateur et précepteur qui l’avait prise sous sa protection depuis la mort de sa mère, alors qu’elle ne devait pas avoir l’age d'être plus haute qu'une épée, un centaure du nom de Paxis, au poils noirs grisonnants de sa barbe et robe, l’accompagnait. Il s’occupait tout ce qui était de l’intendance de ses troupes.


Ma Petite fleur de Lys… laisse-moi voir ton bras…


Paxis… nous arrivons au fort Wolfen… ils m’attendent là-bas, ils attendent une Maîtresse Paladine, je t’interdis de m’appeler avec ce surnom… sinon je risque de rougir d’autre chose que du sang coulant sur mes blessures. Mon bras ne me fait plus souffrir, Vieil Ami. Pas avec les soins prodigués.

*mentant et souriant au centaure*

Comme vous voudrez Maîtresse, ma petite Lys blanche… Sache que je suis fier de toi, de te servir et ta Mère le serait si elle te voyait.

*Riant, et lui lançant un clin d’œil et partant s’occuper de ses soldats.*

Alaénys donc arriva au Fort Wolfen juste avant le soir, à l'heure où la lune commence à se dessiner dans le ciel. La jeune Célestial appri qu’il y aurait une réunion entre Seigneur, d'ici peu. Elle fut soulagée de n’être pas arrivée trop tard… ces maudits pillards n’avaient vraiment pas réussi leur coup, elle serait présente et pensait devoir être présentable, malgré sa blessure… fièrement et simplement vétue d'une robe blanche en soie et corsage serré, l'épée rangée à ses côtés.



Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Ven 7 Sep 2007 - 21:06

il arriva a l'horizon avec son porteur de drapeau... et tout le reste de son armée... quelque chose comme 1700 Céléstiaux en armure étincelentes... Fiedlame leva sa main et un aigle vint se poser dessus et tout les hommes derrières lui entonnaient le chant des Céléstiaux de Byronth. les bannières de Triskell claquait au vent.
- Pour Byronth, la garde Divine et L'Empire !
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Sam 8 Sep 2007 - 17:28

Les Seigneurs devraient déjà être présents, le Conseil est sur le point de commencer songea Rafaël. Il fit donc envoyer un messager à chaque Seigneur invité afin que la réunion commence au plus vite et que la Croisade se poursuive. D'ailleurs, c'est ici que quitterait le plus jeune fils de Fardall pour retourner assurer l'Intendance de Zirconie, Rafaël voulait donc être présent à ce conseil avant son départ.

- Oye, oye! Tous les seigneurs doivent se réunir rapidement dans la Grande Salle du donjon pour le conseil.

Voilà ce que fut le message envoyé. Rafaël s'assit donc avec son frère et père à leur siège respectif pour attendre les commandants, probablement que la Dame d'Opselimbe serait la première arrivée, compte tenu de sa courtoisie et sa ponctualité sans pareille.

Que j'ai hâte de revoir ma douce, songea Faraël, elle me manque tellement. Je lui parlerai ce soir après le conseil, intimement. Nous pourrons être tranquille dans la tour, pensa l'héritier de Zirconie.

Fardall semblait pressé d'annoncé ses nouvelles encore plus que Faraël, a qui beaucoup de choses avait été dites. Le silence de la pièce fut rompu par un barde qu'on entendait chanter par la fenêtre.


-
Les preux chevaliers s'en vont défendre la terre,
Ils devront braver les tempêtes et la mer,

Chaque nuit est un repos, un moment de calme,
Mais pour les seigneurs soucieux, la nuit est une fable,

Que dire de ces puissants, issus des dieux,
Qui défendent leur peuple comme des pieux,


. . .
Revenir en haut Aller en bas
Angelion



Nombre de messages : 118
Classe : Mage de Lumière
Armada : Garde Celeste de Brasamical
Date d'inscription : 07/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Celestial

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Sam 8 Sep 2007 - 18:40

Alors que beaucoup d'agitation régnaient dehors, les armées se préparaient et les généraux étaient sur le point de se réunir au fort pour entrevoir l'ultime bataille. Angelion dormait toujours dans une profonde méditation lorsque le Magicien entendit la voix de Deolion...

Sire réveillez vous, Seya vient de me prévenir qu'une importante réunion se tiendrait au fort, vous devriez probablement y aller.


Par Kereb, je me sens quelque peu abasourdi... Hum bien puisqu'il est temps de rendre visite officiellement à ces chers Scitopoliens, alors allons-y et trouvons la foi pour prendre les bonnes décisions.


Angelion se réveilla et quitta ses quartiers sur le dos d'un pégase, celui-ci se posa dans la cour du fort avec aisance et legerete, il attacha son animal du côté des écuries et se dirigea vers la Grande Salle du Donjon.
Une fois à l'intérieur il salua les Seigneurs présents et pris la place qui lui était réservée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Dim 9 Sep 2007 - 12:52

L'arrivée de mon deuxiéme général provoqua tout de suite les sarcasmes de Thaurtûrion, mon premier général. Il ne s'aime pas particuliérement étant d'origines, de classes et de caractéres différents. Les deux hommes étaient néanmoins l'élite de mes généraux et risquaient leur vie sans cesse pour moi comme s'ils étaient de simple soldats faisant leur devoir. Ce sont pourtant les deux héritiers potentiel de mon trône, le pouvoir se prenant différemment dans mon pays.

- Et bien Millstone, un peu de plus et tu serais arrivé après la guerre.
- Vous auriez était bien embêté alors. Comment percer les lignes adverses sans mon armée ?
- Pourquoi percer les lignes quand on peut les survoler ?
- Peut être pour faire des pertes en plus.
- J'avais oublié que tu n'étais pas homme civilisé.
- Je vous en prie mes amis, n'utilisais point les mots alors que vous avez des poings et des pieds comme tout le monde.

Les provoquer ainsi n'était pas vraiment digne mais je me régalais sans cesse de leurs magnifiques combats. Une telle rivalité leur permettait de s'améliorer toujours un peu plus, rien que pour surpasser l'autre. J'étais à chaques combats un peu plus émerveillé en tant que spectateur. Parfois même je participais en aidant tantôt l'un tantôt l'autre par intervalle de 2 à 5 min de façon à ce qu'ils ne savent pas quand la traîtrise les surprendra. Comme à son habitude mon ami Psion commençait par faire danser ses pieux, prenant l'une de ses arbalétes légére à la main tandit que mon paladin préféré sortait son glaive. Une arme lourde qui appartenait à l'un de ses parents et qui dans son hostoire avait brisé tant de géant. C'est alors qu'une personne arriva près de moi, une personne se disant être Seya envoyé par Dame Eliess. La réunion devait bientôt commencer à ce qui paraîtrait...

- J'irai lorsqu'elle aura commencé. Arriver en avance nous fait perdre du temps, alors qu'arriver en retard n'en fait perdre qu'aux autres. Je me contente en général d'informations brêves et précises, je n'ai pas besoin de tout savoir, le reste je le vois sur le terrain. Vous pouvez partir.

Celle-ci partie, je donnais les derniers ordre de préparation aux capitaines tandit que les généraux se battaient encore. N'ayant besoin de quelconque préparation, j'allais m'entrainer un peu avec mes généraux, l'entraînement étant sacré dans mon pays.
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Lun 10 Sep 2007 - 15:27

La Dame d'Opselimbe avait finalement terminé ses préparatifs personnels en se faisant lire par un scribe l'état de ses troupes et les derniers rapports sur la constitution de la croisade.
Choisissant une robe de soie orientale immaculée brodée de fils d'or et un corset de fines mailles de nacre elle faisait le compte des effectifs stationnés aux abords de Fort Wolfen.
Un stratège vint ensuite lui proposer trois stratégies fondées sur les rapports de la débâcle en Argostole. Deux sur les trois favorisaient un siège long car l'adversaire ne pouvait évidemment fournir un ravitaillement suffisant.

*Voilà deux stratégies qui ne plairont pas à nos seigneurs si pleins d'ardeur et prompts à l'assaut direct. Ces plans semblent certes plus sûrs, mais pas assez... glorieux.*

Ses longues mèches blondes enfin démêlées et parfumées à la façon des dames Opselimbiennes, Arianthe fit envoyer une liste des titres officiels de chacun des seigneurs conviés, leur entrée devant se faire aussi conforme à l'étiquette impériale que possible.

Ensuite, elle prit quelques minutes pour se concentrer :

*Sire Fardall aura besoin de moi au mieux de ma forme s'il veut annoncer ce que je crois... Il faudra avoir le verbe sûr et le propos clair pour que tous adhèrent à cette vision et suivent la Croisade Divine.*

Arianthe sourit en allant vers la salle du conseil, accompagnée de deux Moniales-Guerrières silencieuses : en pensant à son Seigneur, elle ne pouvait pas ne pas songer aussi à son jeune fils. Farael serait certainement là et sa vaillance comme sa générosité naturelles seraient réconfortantes.
Elle se prépara à acceuillir les autres Seigneurs, le temps de cette rencontre ayant déjà suffisament tardé...
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Jeu 13 Sep 2007 - 0:41

La réunion débuta sans attendre les autres seigneurs, qui devaient être en route, d'ailleurs le début n'était que salutations et politesse protocolaire qui ferait patienter les seigneurs présents. Le Maître de Célestite et la Dame de Bise étaient arrivé. Le Légat Impérial etait un peu mécontent du retard de ses alliés de La Garde Divine. Faraël et Rafaël étaient répondaient eux aussi présent et se préparait à recevoir les dures nouvelles que leur père avaient sous-entendu durant leur courte rencontre.

- Mes Seigneurs, ma Dame, je vous suis reconnaissant d'être venus à cette réunion des seigneurs croisés. Nous allons devoir débattre de certains trajets et tactiques à adopter. J'ai également des nouvelles, d'une façon réconfortante mais aussi bouleversantes moralement pour moi et ceux qui me connaisse bien. Nous allons mettre un point sur le côté militaire de cette croisade et donc devoir prévoir les éventualités qui pourront s'offrir à nous et anticiper les réactions de l'ennemi.

Le Seigneur de Zirconie fit une pause.

- Nous allons devoir attendre les seigneurs retardataires qui ont leur mot à dire et qui auront probablement des nouvelles de leur effectifs à nous communiquer...

Pendant ce temps, Faraël n'avait pas quitté des yeux, le regard époustouflant d'Arianthe qui démontrait une force de caractère et de détermination qui brillait sur tout son visage. Pour lui, la Dame d'Opselimbe rayonnait comme une étoile dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Jeu 13 Sep 2007 - 23:15

Alors que presque tous avaient déjà regagné les départements du Fort Wolfen, l'organisation des troupes kondaliennes s'effectuait à grande échelle par le Lieutenant Karsame et Erteal, son second. Par défaut de la revendication qu'avait faite la chancelière Elya lors de l'attribution de ce mandat, la quasi moitié du contingent comptant approximativement cinq milles hommes devait se retirer pour assurer la défense de la cité d'Horie.

Erteal devait être chargé de ramener des troupes en territoire kondalien tandis que le vénérable lieutenant du bataillon restait au fort accompagner les autres seigneurs et hauts généraux de sa présence et son appui.


- Officier, dit-il en scrutant du regard ce dernier, commandez trois hommes pour diriger le reste du bataillon, je ne crois pas que la réunion sera longue.

Karsame pénétra dans les murs de Wolfen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Ven 14 Sep 2007 - 0:35

Regit pensant avoir suffisemment attendu se dirigea vers la salle de réunion laissant ses deux généraux faire les pitres. Avant de passer la porte, il se prit à bailler. La journée n'avait pas été spécialement dure, longue ou même ennuyante mais la fatigue voulait fermer la grande portes de ses yeux, insistant toujours un peu plus ... Il bailla une seconde fois et se frotta les yeux du revers de la main, pouvant ainsi faire son entrée.

La Zirconie et Opselimbe semblait dominer la piéce. Mais je vis Angelion et après avoir enlevé mon chapeau et salué chaques seigneurs avec tout l'honneur que méritait leur rang, je m'assis à côtés du maître de célestide et Brasamical, le Grand chef des Gardes célestes pour attendre que la réunion commence réellement car d'après ce que j'en voyais elle n'avait pas débutée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Ven 14 Sep 2007 - 0:40

Dame Eliess d'Arbycande arriva juste à temps à la réunion du grand conseil parée d’une robe vert absinthe qui ravivait les nuances cuivrées de sa chevelure. Elevée dans la promptitude , elle se reprocha pourtant ces quelques secondes* de retard , il s’en fallut peu … Elle flaira les effluves d’encens, de cuivre et de métal aiguisé et embrassant la salle de son regard acier, salua d’un clin de tête tous les seigneurs déjà présents . Maître de Glasphrée l'avait précédé de peu, mais son petit contre temps à lui ne l’étonna guère ; frauder les convenances était son habitude, songea t-elle avec un sourir intérieur. Le cœur battant, elle prit place dans le siège vide, qui par un heureux hasard jouxtait celui d’Angélion à sa gauche . Ainsi elle fit face à Dame Arianthe et Seigneur Fardall leur décochant un sourire lumineux malgré l’heure grave.
Passé l’exaltation première à défier les chevaliers d’Outre Mer , chacun se trouvait à présent préoccupé et soucieux de la bonne marche à suivre pour terrasser l’ennemi ou plutôt mûrir l’espoir de le vaincre . Eliess avait beau être téméraire , instinctive, elle n’en demeura pas moins réaliste à cet instant précis et soupesa avec anxiété l’expérience qui lui faisait défaut à cette heure, mais non imparable .

Le discours du seigneur de Zirconie l’incita à afficher sa position.


Seigneur Fardall, vous connaissez mieux que moi nos ennemis avec leurs failles respectives ainsi qu’Angelion car vous les avez affronté et je doute que vous acceptiez de subir encore des ripostes aussi meurtrières que précédemment , alors confiante, je vous suivrez dans votre démarche , sachez que je n’ai qu’une parole …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: arrivée... peu discrète ou pas   Ven 14 Sep 2007 - 22:10

Alaénys gravit les marches en courant... la menant dans la grande salle, indiquée par les gardes à l'entrée.

Malgré son optimisme de n'être pas arrivée en retard... elle fut bien étonnée en entrant poussant bruyament les portes elle-même dans son impatience, de voir que le Seigneur Fardall et d'autres seigneurs, dont son jeune fils, Dame Arianthe de Bise, un Célestial... imposant qu'elle pensait être Angélion et qu'elle n'avait jamais rencontré que par missive ainsi qu'une Dame Magicienne selon sa tenue inconnue, attablés à la table de réunion...


Je suis confuse pour le retard, des pillards sur la route ont tenté de voler les vivres que j'ai transportés. ... Voyant qu'elle ne s'était pas présentée, elle rougit légèrement, essayant de cacher son émotion.

Je me présente... pour ceux qui ne me connaissent pas encore, Dame Alaénys de Lunazdahïr...
Puis-je prendre place également? Il parraitrait que nous sommes en guerre...

Souriante, elle s'assit grâcieusement à une place libre, et commenda un verre de vin rouge, attentive aux personnes présentes, observant chaque détails, sans y parraitre.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Sam 15 Sep 2007 - 2:45

Fardall regarda avec satisfaction les derniers convives s’asseoir à leur places respectives.

- Inutile d’attendre les autres mes amis, cela ne saurait que trop nous retarder, nous qui avons besoin de temps. D’ailleurs, nous sommes ici les plus actifs et les mieux informés, nous aurons donc beaucoup de choses à mettre en commun au profit de tous, je désire cependant commencer, avec des nouvelles importantes, bonnes et mauvaises.

Le Seigneur Fardall adressa un regard furtif au Chevalier Impérial Arianthe qui était déjà au courant de tout cela. Elle attendait simplement que le Seigneur de La Garde Divine annonce les nouvelles ressorties de la dernière réunion du Protectorat Impérial. Le père de Faraël prit donc une forte inspiration et parla.

- Lors de notre dernière réunion dans la capitale du millénaire Empire de Kalamaï, nous avaons décidés que le Protectorat serait dissous, la coalition et la solidarité crée par cette institution continue cependant d’exister. Les principales nouvelles ressorties de notre mise en commun, relève du fait qu’Amphise, sous la direction du Palatin Oengus d’Héraldie, a chassé les envahisseurs de la province et les a renvoyés en Argostole.

Nous avons donc décidé que cette croisade serait elle aussi envoyer sur cette terre désolée pour détruire une fois pour toute la menace de cet ennemi. Pour sa vaillance et sa foi envers l’Empire et l’union de tous les peuples, l’Amphise a reçu de nouveau le titre de province, indépendante de l’Igoumen, et donc n’est plus sous la juridiction de la Légion de Natémia, les anciennes frontières ont maintenant cours à nouveau. L’Igoumen récemment envahi a également été libérée par le Commandant Oranganza Feld. L’Argostole est donc le dernier foyer ennemi en Kalamaï, un puissant livre magique a également été dérobé dans la Guilde du Mana.


Le Légat Impérial s’arrêta un moment pour penser. J’en arrive au bout le plus dur, je dois rester droit et n’afficher aucun regrets, de cela dépendra la foi de mes guerriers, en conclut Fardall.

- J’en arrive donc un bout critique. Pour certain cela marque une ère nouvelle, pour d’autre comme moi un changement radical et un tournant de notre histoire.

Nous avons donc également convenu … que l’Impératrice n’était plus apte a diriger Kalamaï, dont le peuple a besoin d’aide de support, de réconfort, mais surtout de paix. Nous allons donc commencer a œuvrer pour déposer l’Impératrice dès la fin de cette croisade, nous l’exilerons probablement dans les Glaces Nanesques. Nous devons également trouver un nouveau moyen de gouverner, soit pas Sénat, par Conseil des Palatins, nouvel empereur ou tout autre doctrine.

Sachez que si j’ai renié mon serment à l’Impératrice Évalia, c’est pour protéger le peuple et l’Empire que je m’efforce de sauver et de reconstruire depuis une grande partie de ma vie, à l’époque mon serment semblait justifié, aujourd’hui guère plus utile, ainsi le Protectorat Impérial avait pour but de protéger Évalia et l’Empire, Kalamaï a maintenant prédominance sur cette femme qui ignore son peuple dans le besoin. J’ai pourtant débuté cette expédition sur son ordre et fondé le Protectorat Impérial sur sa demande. Je change donc pour vous tous la conception et al direction à suivre, la route nouvelle est celle de la protection et de la prospérité du peuple. Je suis tout entier responsable de se serment brisé, chose plus vu depuis al fondation de La Garde Divine, alors j’assumerai tout les blâmes relié à ce tournant de l’histoire divine, et que mes alliés n’en soit point responsable, même s’ils me suivent.



Voilà, le plus dur avait été annoncé au vu et au su de tous. Le Seigneur de Zirconie attendait les répliques cinglantes, mais l’Assemblée garda un silence étrangement calme.

- À vous donc de porter d’autres nouvelles messires et mesdemoiselles. J’attends vos informations concernant cette croisade.


Dernière édition par le Jeu 18 Oct 2007 - 5:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Sam 15 Sep 2007 - 12:28

Le grand seigneur Divin allait annoncer une terrible nouvelle et je me raidit légèrement sur mon siége mais à l'annonce de cette nouvelle inattendu je ne pu m'empêcher de sourire, un sourire peut discret me décevant moi même mais peu importais, je regardai vite fait Angelion.
L'une des missions de Brasamical était en passe de se finir. La deuxième maintenant allait également se finir mais cette fois-ci avec des pertes ...
J'avais vu les seigneurs d'Outre mer à l'oeuvre à Amphise étant donné que j'ai participé à la guerre au côtés du Palatin et ses sujets. Je n'avais certes pas combattu énormément, j'étais allé là-bas dans le but de soigner, protéger et sauver les civils impliqués dans la guerre. Je me levai brusquement.


- Seigneur Fardall, premier des gardes Divin. J'étais à Amphise au moment de la bataille. D'après ce que j'ai vu, ils n'ont pas l'air très habitué à user de procédé stratégique. Evidemment je ne peux rien prévoir car il ne s'agira pas du même général. Mais ! S'ils ont tous été formés de la même manière, ce qui reste plus que probable alors ils enverront d'abord leur barbare, criant et défonçant tout ce qui bouge pour miner le courage de nos hommes. Ce n'est qu'après avoir retrouver nos moyens qu'ils enverront des créatures plus rapides et de préférence morts-vivants pour nous surprendre. Ce genre de seigneurs fonctionne avec la peur qu’ils font ressentir aux combattants adverses. Pas étonnant qu'ils aient trop rapidement perdu face à la détermination sans limite du Palatin Oengus.

Je fis une pause afin que Fardall réfléchisse à tout cela puis recommençai de plus belle.

- J'ai remarqué également qu'ils n'utilisent que peu la magie. Je pense que c'est dû au fait qu'ils viennent d'une terre barbare où seule une classe supérieure a le pouvoir d'utiliser la magie. Le roi par exemple et certainement ceux qui contrôle les morts-vivants, les redoutables damnées entre autre ...
L'avantage que nous avons donc sont ce mages qui peuvent tout changer car au corps à corps nous ne pourrons pas faire face trop longtemps, de plus étant donné que l'Argostole est la première terre qu'ils ont envahi alors ils auront déposés une grande garnison après l'échec d'Amphise.
Le meilleur moyen d'abattre rapidement les magiciens est de les attaquer par les airs. Même les célestiaux auront du mal à battre les puissantes wyvernes de ce cher Taleonor ... Protégeons ces mages par des archers ou quelconques combattants à distance.


Cette fois-ci je fis de nouveau un pause mais pas pour leur laisser le temps de digérer mes paroles mais plutôt pour reprendre mon souffle.

- En d'autre termes et pour faire plus court. Je pense que nous ferions mieux d'instaurer une stratégie défensive efficace permettant la contre attaque à l'aide de mes géants par exemple et différentes unités suffisamment destructrices. Un seul problème persiste néanmoins...
Seigneur Fardall et ... évidemment vous autres également ... Comment voulez vous que nous nous rendions en Argostole en transportant toutes ces troupes ?
A Amphise, la seule et unique action qui nous a permis la victoire et le fait que nous avions fait couler la plupart des navires d'Outre Mer divisant ainsi leur nombres considérablement. Ce scénario risque de se reproduire en Argostole. Donc à la base ils seront plus nombreux mais en plus nôtre nombre de soldat sera divisé ... Que faire ?


J'avais fini de partager mes informations avec le groupe, j'avais également proposé ma stratégie pour ce genre de cas. Mais comment se défendre des catapultes adversaire lorsque nous voudrons accoster ... la seule question qui me posait problème en réalité…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Sam 15 Sep 2007 - 16:12

Fiedlame était caché dans l'ombre de la pièce, il avait tout entendu et cela lui donnait a réfléchir. il se décida a sortir de l'ombre qui le couvrait. Il provoqua chez les gardes une confusion de quelques minutes avant de se faire encercler par ses dernier. Il déploya ses ailes et passa par dessus les gardes perdus:
-suffit. dit-il aux hommes en armes. je me présente Fiedlame de Byronth, Paladin de l'honneur et membre de la Garde Divine. J'ai entendu ce que le seigneur Fardall a dit tout a l'heure et je tiens a lui dire qu'il a mon soutien pour ses projets futur et toute ma confiance. si vous voulez me voir je serai avec mes hommes en bordure de ville.
il s'en alla par une fenêtre sous les yeux des Seigneurs et Dames presents dans la pièce
Revenir en haut Aller en bas
Faraël
Empereur de Kalamaï
Empereur de Kalamaï


Nombre de messages : 659
Classe : Paladin de l'Honneur
Armada : La Ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
7/10  (7/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Sam 15 Sep 2007 - 23:38

Faraël resta abasourdi par le discours de son père, lui qui n'avait jamais trahi sa parole et qui, maintenant, annonçait à tous qu'il était l'auteur du premier serment de cette importance jamais rompu par un Garde Divin. Mais il ne le comprenait que trop, cette Impératrice qui laissait mourir son peuple dans la guerre, le sang et la faim ne pouvait plus, ne devait plus assurer la gouvernance de l'Empire.

- J'approuve mon père et sa décision, même si elle est d'une frappante réalité. Bien sûr cela est un tournant de l'histoire de La Garde Divine, peut-être aussi de l'Empire, mais sinon, sans une telle réaction, peut-être les deux auraient-ils cesser d'exister ...

Sire Regit, je comprends votre questionnement et vos inquiétudes, mais un messager du Palatin Oengus, m'a confirmé que le port de Phornose était inutilsable avant plusieurs jours, voir des semaines. Cependant, contre tout espoir, il m'a confirmé l'existence d'un autre port, en Zakinthe, près de la frontière Zakintho-Amphisoise. Apparement c'est un ancien port de guerre et marchand qui était prospère sous Harosheth, il est presque inactif maintenant avec les navires coulés par les Seigneurs de l'Autre Empire. Mais une grande quantité de galères s'y trouve, bien sûr un peu vieilles, certaines en mauvais états, mais nous pourrions les remettre à flots, et puis nos troupes volantes peuvent assurer du transport également. Rendus en Argostole nous pourrions aussi faire un assault et nous assurer le contrôle des navires ennemis, aucune retraite ne leur serait plus possible. Et je crois que des troupes Amphisoises se joindrons à nous également.


Le fils de Fardall, repris son souffle, il avait fait un de ces discours ! Peut-être qu'il avait changé ses habitudes et pris goût aux déclarations après tout, cela fortifiait le courage des hommes qui risquent leur vies sans être sur de jamais revoir leur familles. Il jeta un regard à Arianthe de Bise, son étoile du soir, pour savoir ce qu'elle pensait de sa déclaration, mais surtout il brûlait d'envie de savoir qu'elles étaient ses pensées.

Calé au fond de son siège, Rafaël écoutait tout ce qui se disait. Rare avait été les réunions des généraux zirconiens auxquelles il avait assisté. Il frémit lorsque son père parla et eu les mêmes réactions que son frère.
Mais étrangement, il voyait bien son père sur le trône de l'Empire, un empereur juste ... Il tenta de chasser cette pensée bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: l'impératrice?   Dim 16 Sep 2007 - 23:41

Alaénys... à l'annonce du Seigneur Fardall, renversa légèrement le vin qu'elle n'avait pas touché dans la coupe qui lui avait été offerte... la goutte de vin rouge tacha sa robe en soie blanche, comme si cela avait été du sang coulé...

L'Honneur... de servir une cause serait-il plus fort que son serment de servir l'Empire et son Impératrice incluse?

Après quelques minutes de réflexion, laissant le discours du Chef de la Garde divine s'imprégner dans tous les esprits, elle prit parole.

Seigneur Fardall, Dames et Seigneurs présents à cette table de la discussion,

Je ne me cache pas, j'ai toujours été pour la paix, l'entente entre les peuples, les Provinces sous la bannière de l'Honneur et de la protection de nos paysans et peuple, si comme vous le dites l'Impératrice se montre incapable de l'établir... il faudra penser à une solution. Mais est-ce d'actualité en ce moment, ne devrions-nous pas nous concentrer sur la défense de nos royaumes et notre stratégie de combat contre ces barbares si redoutables et peu civilisés, avant de penser à changer la politique d'un Empire?

Les ressources spirituelles et en nature de Lunazdahïr ont pu être cultivées, ceci en partie grâce à un généreux don de Dame Arianthe de Bise et je suis heureuse de pouvoir la remercier ici, officielement.

Mes troupes sont à votre disposition pour la défense des vôtres comportant des colosses, des murs imposants en bois provenants de mes fôrets de chêne, et bien d'autres soldats aguérris en défense... pour l'attaque je la laisse à d'autres plus expérimentés, car mon éducation et ma formation a bien été celle de la parade et de l'esquive, plus que des coups puissants.

Sinon de quelle sorte pourrais-je vous être autrement utile?

Elle sourit, son regard d'ébène, brillait presque comme l'onyx à cet instant, alors qu'elle attendait une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Lun 17 Sep 2007 - 12:19

La Dame de Bise avait écouté son Seigneur avec attention et les autres interlocuteurs avec un léger sourire.
Fardall avait raison, ne serait-ce que parce que le temps devrait enfin permettre à présent à l'Empire d'opérer sa transition avec moins de sang versé.

Lorsque Faraël et Alanéys prirent la parole, elle les appuya d'un regard respectivement tendre et bienveillant. Il lui fallait à présent s'exprimer, et permettre à la croisade de signifier plus encore qu'une alliance contre un ennemi commun : il fallait que ce soit le point de départ d'un élan plus grand et plus noble. L'union avait toujours mieux vallu que l'instinct de survie.

Nobles Seigneurs, de la Garde Divine comme de la Garde Céleste, je renouvelle mon allégeance au seigneur de Zirconie. Sire Fardall, vous avez su par la diplomatie permettre à tous les seigneurs du Protectorat Impérial de se rendre compte que protéger l'empire allait plus loin que seulement défendre sa famille régnante, mais qu'il s'agit de protéger avant tout les peuples qui le compose.
Tous ces peuples rassemblés par une terre, une culture, une histoire et un panthéon communs et honorables. Scitopole a toujours été le gardien des âmes de ces peuples. Notre terre a toujours été celle des pélerinages, des temples et de la Foi. Dans l'Indépendance ou dans l'Union, cette mission d'espoir reste de notre devoir.

Dans cette croisade nous allons montrer le pouvoir de notre Foi lorsqu'elle est poussée à verser le sang impie, appuyée de nos lames d'acier. Lorsqu'il s'agira de reconstruire une union, je prie pour que chacun se souvienne que c'est avec cette même Foi que nous devrons tenter de faire perdurer nos liens, au moins sur les plans diplomatiques, commerciaux et religieux.
C'est avec cette idée au coeur d'une terre unie que je me battrai. Car sinon pourquoi délivrer Argostole? La fierté d'Outre-mer a déjà été brisée, son armée repoussée dans nos terres les plus viles, son invulnérabilité encore une fois niée...
Si tous ici veulent porter ce dangereux coup de Grâce, c'est qu'un sentiment d'union nous relie. Même en Argostole nous savons que nous avons des chapelles et des frères à protéger.

Que ceux de l'une ou l'autre Garde qui ne partage cette volonté de construire un futur d'union libératrice entre les provinces l'annonce dès à présent, que nous sachions tous au moins quels sont nos idéaux face au danger. Car c'est face aux heures difficiles que nos Dieux nous observent, après il est toujours facile de se reposer si on n'a pas pris position...


Arianthe s'assit à nouveau après cette tirade plus improvisée qu'elle n'aurait voulu. Elle avait parlé avec tout son coeur, emportée sous le coup de l'émotion et d'un espoir longtemps attendu. Sans le concours ou du moins l'assentiment de Brasamical, Scitopole désunie ne pourra empêcher les provinces de tomber dans les chaos avec l'impératrice...

Mais dans un cas comme dans l'autre la Croisade allait commencer : On entendait déjà les troupes se préparer à bouger...

Pour ce qui est du plan, si nous accostons de nuit, torches éteintes, l'ennemi ne pourra nous atteindre que trop tard. Et plus encore que nous couvrir, les troupes aériennes pourraient lancer un assaut de diversion à un autre point de l'île maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Lun 17 Sep 2007 - 17:37

La déclaration du seigneur Fardall de démettre l’impératrice de ses fonctions ne la surprit pas la dame d’Arbycande . L’absentéisme et la négligence de l’Impératrice Evalia pour ses devoirs ,tôt ou tard l’aurait induite dans cette démission forcée . Le ton du seigneur de Zirconie semblait rassurant. Son attachement à ses valeurs propres et sa volonté de reconduire le peuple de Kalamai sous de meilleurs hospices faisait de lui un homme d’honneur . Somme toute, cette inclinaison nouvelle avec les réactions adverses apporterait des conséquences impossibles à prévenir . Le discours d’Arianthe de Bise d’ailleurs illustrait sublimement ce qu’elle pensait et ressentait à l’intérieur d’elle-même et c’est avec une vive émotion, qu’elle recueillit sa longue tirade .Pour tous les Scitopoliens , seigneurs de Lumière , il était temps de s’unir pour finir d’anéantir cette lie , ces morbides seigneurs , frères de l’interdit ;

"Dans l'Indépendance ou dans l'Union, cette mission d'espoir reste de notre devoir..."

Fardall avait évoqué dans son discours la nouvelle d’un ouvrage dérobé à la guilde du Mana. La jeune femme devint pâle, le regard verni d’inquiétude. Elle savait que ce livre pourrait mettre en danger la population. Apparemment, il n’avait toujours pas été retrouvé ; mettre la main dessus était un étrange paradoxe pour elle :une fêlure qu’elle ressentait dans son esprit ,poignante et pleine de sa propre magie. Une énigme à l’inquiétude envergure, mêlée de la soif de connaître ces pouvoirs qui stimulaient une partie de l’ombre sournoise qui la narguait en son sein depuis la mort de son père.
Elle se tenait là, tel un éclat de glace, en force inutile, comme un vase lézardé , mais les propos d’Arianthe de Bise l’avaient stimulée . Elle s’était investie dans cette croisade alors qu’un danger plus grand les menaçait s’en doute .Un froid lui gelait les os. Mais ou en était le patriarche Onauhar dans ses recherches ? La dernière fois qu’elle l’avait vu il se dirigeait vers les bas fonds de la ville.


J’ai la sensation que ce livre dérobé à la guilde du Mana est préjudiciable pour les antagonistes du chaos. Il devrait être vite retrouvé avec son maître pour éviter le pire , à moins qu’il ne soit trop tard pour enrayer quoique ce soit et que l’œuvre d’un noir dessein ait déjà commencé. Mon instinct me commande d’agir.
Le général Zélide vous appuiera dans la croisade , je vous rejoindrai. Maître Regit m’a apporté ses précieux conseils qui m’ont permis de restructurer et dynamiser de manière plus rigoureuse mes troupes aériennes .

Son ton avait peut être repris une note chaleureuse mais non son visage qui avait gardé une nuance glacée.
Elle était peut être la seule à s’angoisser mais elle se sentait tributaire d’elle-même, les mailles s’étaient resserrées, l’étouffaient presque. Elle voulait savoir à quoi ou à qui elle aurait à faire ,et L’occire s’il lui était offert ou permis d’agir pour l’anéantir ; dissoudre cet écoulement néfaste, cette empreinte sombre et froide sur elle et d’autres âmes fragiles ou… plonger irrémédiablement dans les cycles infernaux qui détournent la raison jusqu’à l’oublie de soi . Il restait en elle par chance cette lumière pareille à un éternel printemps , atavisme d’une mère inconnue qui était pour elle aussi exotique que pourrait l’être une terre étrangère et … sa foi et ses frères d'armes.

Elle avait soulevé l’énigme du livre rouge qui devenait une urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Lun 17 Sep 2007 - 20:10

N'étant pas là pour connaître les opinions des autres sur Evalia, ni pour partager le sien, que ce soit même les quêtes de la guilde de magie ou même l'histoire de Scitopole. L'ennui commençait à gagner Regit, qui s'obligeait néanmoins à suivre les différents discours au cas où nombres choses interessantes sortiraient des bouches des différents interlocuteurs.

A l'annonce d'un certain plan de débarquement, mon cerveau se remit à fonctionner normalement et je commençai à étudier cette nouvelle idée.


- Sans vouloir vous offenser Dame de Bise... Je pense qu'accoster de nuit et plutôt dangereux ... Surtout sans lumière, dans les nuits sombre de l'Argostole. Comment voulez vous voir les récifs ou même la terre seulement ? J'avoue être un peu surpris de cette proposition. La magie ? Certainement que s'en servir pour accoster n'est pas idiot mais nous aurions tôt fait de nous faire repéré par détection de la magie ...
l'idée de voie aériene est cépendant à creuser. Peut être une armée de célestiaux accompagnés de dragons pourrait détruire la garde du littoral et accoster sans probléme mais leur nombre nous est inconnu, cette mission est donc très périlleuse...
Je repensais à quelque chose en ce moment...
s'adressant aussi bien à Arianthe que n'importe qui de l'assemblée.

- Auriez-vous entendu parler de quelques constructions gnomiques ou autres pouvant traverser la mer par le ciel, suffisemment haut pour ne pas se faire repéré et pouvant transporter autant de monde que l'on veut ?

Je rejetais particulièrement cette idée de peur qu'une invention aussi stupide coûte la vie d'autant de soldat en cas de problème technique mais si un inventeur en question, sûr de sa machine peu nous transporter alors je n'étais pas contre, seulement je ne pouvais pas empêcher les soldats d'en avoir peur... Celui qui à peur de la mort n'est pas soldat peut être ...
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Mar 18 Sep 2007 - 1:29

Arianthe se rembrunit quelque peu devant la nonchalance du Céleste Regit face à son discours. Habituée aux discours, elle savait reconnaître le manque d'attention propre aux damoiseaux qui ont l'esprit ailleurs.

*Son esprit est tout à la guerre, si bien que son coeur ne souhaite aucunement entendre parler de paix ou de sentiments. Peut-être n'aime-t-il pas tuer, mais il aime gagner. Une faiblesse... *

Votre surprise à ma proposition est bien normale, Sire Regit : Vos stratégies de raid aérien éclair sont reconnues. Un schéma éprouvé et efficace... Mais vous n'êtes pas sans savoir, messire que les créatures ailées sont plus frêles que les créatures au sol. Vous ne flatterez de plus en rien l'orgueil de nos vénérables wyrms ailés en vous encquérant du nombre de trébuchets qu'ils peuvent porter sur une aussi longe distance... Quant à faire monter des phalanges de cavalerie entière dans une machine ailée ou soulevée par un moyen technique : C'est héroïque!
Accoster de nuit est une méthode qui a été étudiée par mes stratèges, ils estiment que nous en avons les moyens : les chaloupes et bateaux d'accostage évitent les principaux récifs si ils sont bien menés. Et si dans nos guerres les ailés ont fait leur preuves, il est acquis que notre Province regroupe aussi d'autres peuples qu'apparement vous mésestimez : les Dryades de la famille des ondines, les élémentaux d'eau, les Génies des eaux que l'on nomme parfois "marids", les Léviathans et les Serpents de mer sont toutes créatures pouvant guider nos vaisseaux sur des fonds traitres et des côtes hasardeuses... On dit même les Méduses aux sens inégalés amphibies.

Les contrebandiers usent de telles méthodes depuis des lustres, et certains de nos capitaines ont déjà croisé aux abords d'Argostole. Pour plus sûreté, il est possible de n'opérer la dernière approche qu'au point de l'aube, dont les premières lueurs peuvent nous être salutaires et nous dissimuler si nous nous présentont dos au soleil levant.

Une machine volante permettrait cependant de faire déparquer une troupe d'élite à l'intérieur des terres pour flanquer l'adversaire et incendier les machines de siège les plus éloignées... Ah moins qu'un tel engin puisse lui-même être équipé de feux grégeois...

Mais peut-être un autre seigneur pourra-t-il enrichir ce plan?


Le regard d'Arianthe survola la pièce de gauche à droite, passant ses doigts de nacre au travers de ses boucles dorées. Malgré son éducation, elle estimait que la réunion n'allait pas assez vite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Mar 18 Sep 2007 - 9:52

J'écoutais avec attention ce qu'Arianthe disait pour être sûr de ne pas en manquer un mot. Evidemment, je n'avais pas pensé aux créatures aquatique... Un plan certainement moin dangereux et plus efficace que "les navires volants".

- Dans ce cas, je vous laisserais le soin de nous approcher de l'île. Je suis loin d'être marin et je ne connais que peu ce genre d'alliés, je n'avais pas donc pas pensé à cette éventualité...

La garde divine avait cette idée de croisade depuis longtemps déjà, ils avaient donc réfléchi à l'approche depuis longtemps, je pense...
Dans mon cas, la croisade se fera donc sur le terrain en essayant dêtre utile dans un plan déjà réalisé. Je commençai à trouver le temps long et je m'afallai un peu malgré moi sur mon siége regardant Fardall pour savoir savoir pour être prêt à entendre la décision finale... Je ne pensais pas qu'il y aurais d'autre proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Mer 19 Sep 2007 - 4:41

Fardall écoutait attentivement les différents arguments qui lui étaient annoncés. Des propos divers furent annoncés, et son fils lui apprit la nouvelle, ils se dirigeraient donc vers Zakinthe, pas de problème de ce côté-là. Un appui d’Amphise ? encore mieux ! Par contre Karsame fit un cours discours qui annonçait le retrait d’une partie des troupes Kondaliennes.

- Pourquoi donc Kondalie juge-t-elle préférable de retirer des troupes ? Aucun Seigneurs d’Outre-Mer n’a pénétré en Scitopole et aucune attaque du Tribal Obscur n’a été signalée depuis des lustres, cette armée à besoin d’hommes pour assurer la victoire finale du bien sur ces démons. Plus nous serons, plus vite nous gagnerons, et plus vite nous gagnerons, moins d’hommes mourront au grand chagrin de leurs familles, de leurs amis et de nous tous ici présents, en qui nos hommes et nos créatures ont placés leur confiance.

Mais lorsque Dame Alaénys demanda son utilité, il répondit :

- Votre seule présence et votre loyauté envers l’Empire et la paix est d’une grande valeur et un généreux don envers le peuple. Vos armées sont volontairement venues défendre le bien et chasser une des plus grandes menaces de notre histoire et vous me demandez votre utilité ? dit-il en riant. Vous êtes une des héroïne de cette histoire, accomplissez-là jusqu’au bout. Je ne suis pas ici pour vous jugez ou vous commander, mais pour vous guider et vous conseiller, parfois vous mener en montrant l’exemple.

Dame Eliess d’Arbycande avait exprimer le souhait de quitter pour retrouver le livre dérobé dans la capitale et laisser son général en charge des opérations. Mais il lui assura que ce n’était peut-être pas nécessaire. On venait de lui annoncer que le livre avait été retrouvé, même si une page très importante manquait.

- Voyez-vous, retrouvez une page est très complexe et je ne crois pas que nous ayons beaucoup de chances de ce côté. Vous pourriez être plus utile dans cette croisade, mais je ne vous retiens pas, vous n’êtes pas une Garde Divine, et même de ce fait, je ne retiens jamais mes égaux, les Gardes Divins, sauf en de très rares occasions.

La discussion plus stratégique du Seigneurs Regit et de la Dame Arianthe semblait très captivants. Lui-même n’avait jamais pensé employer des créatures marines., le fleuve Zircal recelait de peu de créatures de ce genre alors il ne connaissait que trop peu sur ce sujet. Une diversion semblait également de mise, par contre, la présence de machines de siège ennemi tels des trébuchets semblait peu plausible. En effet, la plupart avait été détruit, et toutes les villes d’Argostole étaient tombées, donc plus de siège. Tout au plus, les croisés trouveraient sur leur chemin des balistes et une ou deux catapultes, à éviter fortement.

Le Seigneur de Zirconie fut très surpris par le silence d’Angelion de Célestite qu’il soupçonnait d’être le premier à proposer des tactiques. Était-ce un masque d’indifférence qui couvrait le visage de cet ancien défenseur de l’Empire ?

- Puisque personne ne semble vouloir ajouter de nouvelles idées, même le palatin Angelion, ce qui me surprend, j’ajouterai simplement qu’un bataillon de génies, et un d'Iltarns de Zirconie nous rejoindront bientôt, accompagnés d’une compagnie de marins. Habituellement le Zircal est peu agité, mais j’ai fais former ces hommes par des navigateurs Thassopoliens. Ils devront diriger les navires, et effectuer les manœuvres d’abordage sur les navires ennemis comme je l’ai prévu, nous devrions être à terre à ce moment-là. Cette réunion n’a que trop tardée, la séance est donc levée. Vous pouvez retournez à vos quartiers, dormez ce soir car demain nous partons vers Zakinthe !
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Jeu 20 Sep 2007 - 2:43

Alors que tous et chacun prenait la direction de leurs quartiers, les gardes laissèrent passer un messager impérial qui arrivait. Il interpella Fardall.

Navré de vous déranger Seigneur Fardall, je viens de la part du palatin d'Amphise. Il voulait connaître les dernières nouvelles et stratégies concernant l'assaut contre l'Argostole. De plus, il vous informe que ses armées sont déjà en route pour se rendre en Zakinthe. Se joindront également les troupes des Toits Infinis.


Suite à ces mots, le messager prit une plume et un parchemin afin de prendre note des renseignements que fournirai Fardall afin de les remettres à Oengus d'Héraldie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seconde Croisade Impériale   Aujourd'hui à 23:15

Revenir en haut Aller en bas
 

Seconde Croisade Impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-