AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Wolfen: Bastion Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 7 Jan 2008 - 4:45

Oengus avait attentivement observé tout ce qui c'était passé. Il semble que cet homme n'est pas fervent de voir des visiteurs dans la tente de sa maîtresse. Le palatin profita des paroles de Kryell afin de reprendre son calme habituel.

Et bien, je dois dire que le commencement exact de tout ceçi est plutôt nébuleux pour plusieurs d'entre nous. Il est évident qu'aucune discussion formelle n'a été faite car en temps que conseiller de l'Empereur, je n'en ai point entendu parler.

De part et d'autre il semblerait que l'utilisation de la force semble agréable et pertinente à l'imposition de sa parole. D'un côté on dépense pour engager des mercenaires et de l'autre on convaint les Seigneurs de la pertinence de sa cause. Il n'y a donc pas grand victimes innoncente puisque tout ceux qui sont ici ont choisi d'y être pour se battre pour l'un ou l'autre des côtés.

La réponse que mon messager m'a apporté est mauvaise, il faudra attendre de voir le verdict du combat qui débute avant que toute négociations ne soit entreprises. Pour autant que le Seigneur Fardall soit encore debout à la fin de cette bataille.


L'Elf fit une pause, prit une gorgée de son verre et continua.

Sur un tout autre ordre d'idée, j'aimerai savoir d'où sort votre valet ? si ce n'est pas indiscret bien sûr. Il ne semblait pas apprécier ma présence. Aurais-je fait quelque chose d'inaproprié envers vous que je ne sois pas au courant mais que votre valet à eu connaisance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 7 Jan 2008 - 5:14

Au parole d'Oengus et le fait d'évoquer mon passé, mon visage devint subitement mélancolique. Je déposa mon verre et répondit doucement.

Ceci remonte à une époque de mon passé que je préfère oublier. Mais j'ai le devoir de vous en faire part.

J'ai quitté la maison dès mon adolescence. J'ai parcourue les provinces afin de perfectionner ma magie. J'étais sur la route vers Mésolongion quand j'ai rencontré Radys. Il avait été muté pour servir le Seigneur Nalîanû Dûntathra. Nous nous sommes vites fait amis tout les trois jusqu'au jour où je maria Nalîanû. C'est alors que nous sommes parti en guerre, malheureusement, mon mari fut tué. Depuis ce temps, nous sommes toujours ensemble.


Je garda le silence, essayant de garder ma peine à l'intérieur mais avec difficultée.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 7 Jan 2008 - 20:40

Le palatin fût mal à l'aise d'avoir soulevé cette tristesse chez la Galante d'Eden. Il était quelques peu sans mot.

Dame Kryell, mon intention n'était point de vous rendre triste et de faire surgir votre douleureux passé. Je vous pris d'accepter mes humbles excuses même si cela ne peut réparer ma faute. Je crois comprendre que Radys vous protège et que c'est la raison de son geste. Lorsque nous serons de retour en Amphise, je serais heureux de faire plus ample connaissance avec lui.


Oengus constata que Kryell semblait fatigué par l'émotion.

Auriez-vous préférence à ce que je vous laisse prendre du repos ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 7 Jan 2008 - 22:10

Aporiïn entendait déjà les pas en cadence des mercenaires impériaux. Un véritable bruit tonnerre qui aurait laissé allez la vessie de plus d’un. Mais pas Aporiïn. Non, lui était habitué à ce bruit, un caractère forgé par une vie pas toujours facile Comme la plupart des guerrier, il était passé adulte presque sans connaître l’adolescence. Avant qu’il se fasse capturer par sa maîtresse actuelle il n’avait encore jamais connu de femme, et depuis qu’il était rentré à son service il n’avait pas plus connu cette joie. Mais il ne le regrettait pas. Pour lui, la femme le détournerait de ses missions, il était droit et ne fléchirait pas aux charmes de l’autre sexe. Il avait déjà eu affaire à ce charme si dévastateur. Elle s’appelait Constance de Mira. Une femme charmante, de son âge, blonde, grande et un corps pour le moins appétissant. Il été fou de désir pour elle mais ravalant cette sentiment primaire et indigne d’un Paladin, il avait accomplit sa mission, la protéger de quelques rebelles de son domaine.
Maintenant il repensait à elle. Devait-il regretter de ne pas lui avoir sauté dessus dans une étreinte qui promettait d’être sauvage et exquise. Ou alors devait-il être fier d’avoir résisté à la femme et d’être resté l’homme droit qu’Oki’D’Aki avait façonné à partir d’une base de bonté et de force.
Il n’avait pas pour habitude de se poser des questions sur ses missions qui pour la plupart ne le touchaient pas. Mais avait-il ressentit plus qu’un vif désir ? Etait-il tombé amoureux ? Si non, pourquoi y repensait-il ? Et si oui, devait-il la revoir ? Après cette discussion mentale avec lui-même qui ne dura que quelques secondes, il reconduit la question à sa geôle au fond de son esprit.
Il ne pensait plus maintenant qu’à son sabre, une arme remarquablement bien équilibrée, assez longue, une lame bénie deux cent fois par les prêtres de Brak. Les soins donnés à ce sabre l’avaient rendu magique, il pouvait trancher aussi facilement que du beure la peau d’un dragon. Il était sa lame, Ircamk Taraak comme il l’avait nommée, en honneur à son père. Oui, il n’était plus qu’une partie de sa lame, certes, il était la partie qui allait donner mouvement à sa lame, mais il faisait partie d’elle, et non l’inverse.
Une pluie de flèche se mêla à la pluie et s’abattit sur les lignes de l’Empereur. On entendait ça et là les cris des premières lignes qui s’éclaircissaient lentement. La première ligne de piquiers abaissèrent leurs vouges tendit que la seconde se préparait au contact. L’impact était maintenant imminent.
C’est alors qu’Aporiïn hurla ces mots :
-Hommes libres ! Vous allez vous battre ! Hommes libres ! Vous allez vaincre ! Je suis le Phoenix, et avec moi, vous allez faire couler le sang !

Impact !
Quelques idiots allèrent s’empaler sur les vouges tandis que les autres, qui essayaient de passer entre elles se firent réceptionner par les épées de la seconde ligne. Le sang coulait tout autour d’Aporiïn. Il abattit son épée sur le soldat ennemi le plus proche.
Le combat était rude mais les lignes Scitopoliennes tenaient bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 7 Jan 2008 - 22:20

Je fit un signe de tête négative.

Ce ne seras pas nécésaire, faite seulement appeller Radys.

Oengus se leva, alla à la porte et reviens avec Radys. Quand il me vit, il me demanda ce qu'il avais.

Rammène moi simplement un thé, ca passeras.

Bien Ma Dame.

Il sortis pour revenir quelques instants après.

Tenez, ceci vous feras du bien.

Je bus tranquillement la mixture et je me sentie mieux. Je me retournai vers Oengus.

Y a-t-il autre chose dont vous voulez me parlez ?
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 8 Jan 2008 - 0:56

Contact.

Les premières lignes, les premières blessures....Les premiers soupirs.

Nathaniel prit un peu de recul pour observer la plaine.Comme prévu par Drake, les archers des murailles étaient dangereux, et le recul des défenseurs leur donnait l'avantage.


"Voilà une tactique étrange..."murmura Nathaniel, qui souffla dans une corne.Un autre homme l'imita.

Et lentement les premières lignes reculèrent en s'abritant sous les boucliers.

Vraiment bien étrange, mais la tactique porta ses fruits. L'armée était moins en portée des murailles et ne subissait plus les dommages causée par la ruée. Mais les pertes était déjà bien visibles, et celles de l'ennemi aussi.

Les premières lignes mercenaires étaient heureusement pour la plupart des incapables.Les soldats impériaux seraient beaucoup moins faciles à tuer, avec leurs armures complêtes, leurs boucliers d'interventions et leurs glaives.Nathaniel fit signe à une escouade de cavalerie d'entrer en action pour faucher quelques lanciers d'un régiment presque anéantis.

Il fit avancer ses propres troupes. Un messager vint l'apostropher :

Les armes de siège et les mages sont prêt. Drake demande à vos troupes de reculer légèrement, les explosions promettent d'être violentes.

Nathaniel acquiesça, prêt à voir le feu d'artifice.

Bien plus loin en arrière, une myriade de trébuchets se détendirent et des mages terminèrent leur incantations.Les projectiles s'enflammèrent sous la pluie brûlantes.Nathaniel regarda les boules de feu passer bien au dessus de lui.

Les roches frappèrent durement le sol et les murailles , et des cris fusèrent dans les rangs ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 8 Jan 2008 - 16:39

Aporiïn vit les pierres passer au dessus de lui... et s'écraser sur les murailles, certains défenseurs et, bien heureusement, quelques tirs mal ajusté frappèrent les lignes de l'Empereur.

Le célestial avait avancé à grand coup de sabre dans les lignes Impérial, brisant sa ligne au péril de sa vie. Mais il avait peur, il était constitué de chair et d'os, c'était un être-vivant et comme tout être-vivant, il connaissait les sentiments humains, peur, envie, joie, douleur,... amour. Voilà qu'il repensait à Constance de Mira.
Ce n'est pas le moment! Il trancha les doigts d'un adversaire par un coup de taille avant de lui planter la lame dans le ventre et la ressortit brusquement.
Dix soldats s'intéressaient maintenant à lui.
Il s'envola au dessus des soldats qui l'entouraient. Il arriva derrière un des soldats et le décapita. D'un coup d'aile il poussa un adversaire qui était dans son dos. Il repassa en combat rapproché avec trois soldats, il para, feinta et ouvrit le ventre de l'un d'eux. Il refit de même pour les deux autres, des soldats tellement minables qui faisaient trop confiance à leur supériorité plutôt qu'à la pierre qu'apporte chacun en tuant un adversaire.
Il trancha, trancha et trancha encore jusqu’à ce que ces derniers adversaires avaient tenté de le tuer.
Aporiïn revint aux lignes des Gardes Divins en quelques battements d'ailes.

Le combat continuait dans une fureur sans nom.
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 8 Jan 2008 - 18:28

Les Hippogriffes contournaient le champ immense de bataille. Encore une fois, leur maîtresse se demanda s’ils ne devraient pas rebrousser chemin afin de se réserver. Ce serait une boucherie énorme qu’ils auraient à parcourir à la recherche des blessés laissés pour mort, comme tout médecin de guerre neutre se doit de faire.

La différence, c’est que je leur ferai jurer sur Kanderak et Hassar ou Synodar, ou n’importe quel déité qu’ils suivent de ne pas retourner à cette guerre avant d’avoir eu l’approbation d’un Guérisseur sur son état de santé… marmonna-t-elle au vent.

Si Oengus n’avait pas été si assidu avec ses responsabilités du Protectorat, il ne l’aurait jamais laissé partir. Les précipitations d’eau étaient encore faibles à son envol, mais les nuages étaient à l’orage. Mouillés, les montures se seraient fatiguées rapidement. Mouillés, les ressources médicales auraient péries. Ainsi, elle avait invoqué un dôme sur lequel ruisselait l’averse. Ceux qui suivent Folaniss savent se protéger durant leur route, mais l’envergure du sort l’avait laissée étourdie. Un mal de tête l’affligeait, mais le sanctuaire était centré sur elle. Elle devait continuer et prier.

Ce n’est pas encore le temps d’entreprendre le Dernier Grand Chemin… se dit-elle. La Guérisseuse avec qui elle partageait sa selle - autant pour la faiblesse de Kimri que pour raisons pratiques - se retourna brièvement et lui demanda : « Pardon ? » Elle secoua la tête et lui répondit que ce n’était rien.

Kimri regarda vers le Fort et la bataille d’où provenait la répercussion du tonnerre artificielle des armes de siège. Elle secoua encore la tête. Au sol devait suivre quelques Élus d’Adrien. Les bannières de la Maison de Soins flottaient bien haute, mais si jamais la frénésie amenait quelques fous à elle, ses Guérisseurs ne seraient pas sans défense.

Oengus, pourquoi est-ce qu’Enguerrand s’acharne-t-il tant sur un territoire qui ne fait plus parti de l’Empire ? avait demandé la Conseillère avant qu’Oengus rejoigne Kryell. La Scitopole n’est pas une menace pour Kalamaï, bien au contraire. Et même isolée des autres provinces, elle ne sera pas une menace pour qui elle servait non ? Elle était partie sans attendre de réponse.

Le camp de l'Alliance fut bien en vue, aussi Kimri fit un signe. Un des chevaux-aigles se détacha de la formation et atterrit à l’extrémité des tentes d’Opselimbe. Quelques moments plus tard, l’éclaireur revint, et l’entière troupe de la Maison de Guérison atterrit au sein du camp. Les Élus restèrent cachés dans les arbres, hors du camp. Les Guérisseurs se déployèrent parmi les blessés les plus graves.

Au moins vous avez eu le bon sens de laissé vos blessés se reposer, dit-elle à un des gardes qui les surveillaient. Faraël, fils de Fardall et amant de la Dame de Bise, avait passé quelques temps aux soins de la Maison, mais les temps qui couraient ne permettaient pas la confiance absolue. Est-ce qu’un de vos commandants est disponible ?


Dernière édition par le Mer 9 Jan 2008 - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 8 Jan 2008 - 22:18

Et bien puisque vous me posez la question, il y aurait bien une chose que je pensais attendre mais étant donné que nous avons le temps d'abordé le sujet...

Oengus fit une pause, cherchant ses mots puis reprit.

Dame d`Ehmryël, je sais que votre venue en Amphise ainsi que votre adhésion au sein du Protectorat Ancestral est encore fraîche dans la longue vie qu'est celle d'une elfe. Vous vous doutez sûrement qu'être Palatin prend une bonne partie de mon temps, sans compter les autres titres que l'on m'attribut.

J'aimerais donc savoir si vous désiriez me soutenir dans ma tâche et ainsi être ma représentante officielle lorsque ma présence en tant que Palatin est requise. L'on dit souvent que deux têtes vallent mieux qu'une et vaut récent actes de diplomatie m'incitent à croire en vos capacités.


Le palatin termina sur ces mots, attendant patiemment la réaction de Kryell. Cette requête signifiait qu'il donnait sa confiance à cette personne qu'il ne connaissait que depuis quelques lunes. Chose fort inhabituelle pour un elf.
Revenir en haut Aller en bas
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 9 Jan 2008 - 22:29

La bataille avait enfin commencé, le moment que tout le monde avait attendu était enfin apparu !
Uzul avait tendu son bras au devant tenant son épée d'une forte poigne qui voulait que cet instant était enfin arrivé et que maintenant il fallait donner toute la force qui nous restait pour anéantir le maximum d'enemies !

Les Golems de Fer qui étaient postés en première ligne étaient semblables à des rouleux compresseurs mais peu à peu leur nombre diminuait !
Les créatures volantes tournoyaient au dessus du champ de bataille se lançant dans une boucherie sans égard !

L'ensemble de la bataille ressemblait à une tuerie jamais égalé, des cris de souffrance, des cris de violence, des cris d'encouragement résonnaient contre les hautes murailles du Fort Wolfen !

Puis quand la première ligne fut presque toute anéanti, Uzul prononca quelques mots pour lancer le véritable assaut :


" Pas de pitié,
Vive Scitopole,
Tuons le Tyran "


Après ces mots, les soldats et les diverses créatures dont Uzul avait la charge hurlaient d'enthousiasme, de courage et de bravoure pour enfin anéantir le Tyran, anéantir ses troupes pour qu'il ne reste plus que lui et qu'il ressente toute la souffrance des Scitopoliens quand sa tête sera décrochée de ses épaules !
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 9 Jan 2008 - 23:24

Les troupes de Orrendav étais deja dispercé et déchiquetai tout les troupes. Malgré de nombreuses pertes, nos hommes avait encore le dessu sur les troupes impériale. Orrendav tant qu'a lui, avec ses hommes , suivait les liches qui leurs frayais un chemin. Les créatures volantes crachaits des boules de feux sur les troupes ennemies. Le seigneur avait son épée en main et n'attendait qu'une chose, que les liches se retirent a son signal. Soudain il cria. Quelques mots en une autre langue, sa langues natal, celle de Naxos, pour ne pas que les troupes ennemies comprennent. Il cria:

-Zerstreuen Sie! Zerstreuen Sie!

Les liches reculèrent derriere les rangs d'hommes et les hommes prit la releve. Orrendav serra le manche des son épée avant de l'enfoncé dans la peau des hommes adverses...


Dernière édition par le Lun 14 Jan 2008 - 4:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Ven 11 Jan 2008 - 7:08

Oubliant totalement le sujet précédent, j'écoutais avec surprise et honneur ce que le Palatin avait à me demander. Radys, qui c'était écarté derrière moi après le petit incident, regardait Oengus avec méfiance.

Celà me fait plaisir que vous pensiez à moi pour représentante. Mais êtes-vous suffisament certain que je pourrai être à la hauteur ? Je ne peux dire non à une telle demande, mais permettez moi de douter de l'honneur que vous me faites. Je veux, certe, pouvoir vous être utile à votre tâche et vous aidez du mieux que je pourrai, mais je ne pourrai prendre de décision sans vous en avoir parlé.

Je vais réfléchir entièrement à votre demande avant de vous rendre ma réponse définitive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Sam 12 Jan 2008 - 20:56

Terres désolées, meurtries, saccagées, assujetties…
Elles devaient pourtant subir une autre épreuve qui était le passage des morts sur leurs surfaces… Plusieurs ancêtres protecteurs marchaient en premières lignes, accompagnés de damnés et de maraudeurs éthérés, les orques marchaient derrière avec leurs haches et leurs épées et les célestiaux volaient munis de capes et d’épées, certains portaient des lances, les javelinistes, des sentinelles reconvertis dans le combats à distance, généralement plus rapides mais moins efficaces, toujours est-il que ça surprend au début. Les archers orques se dirigèrent vers la forêt avec une petite escouade d’ancêtres pour rejoindre Gorbulas Millstone.
Il y avait une sacrée pagaille près du fort, les objets volants se voyaient aisément mais pas le combats, les premières lignes. Il y a beaucoup de distance qui les séparait du Fort …


- Positionnons là ! 1, 4 et 7, regroupez vous près de la route 3 !
3, 6 et 8, route 1 !
2, 5 et 9 vous restez avec moi !

- Je m’en vais diriger les opérations route 3, Seigneur Bördish.
- Allez-y Regit, et demandez aux 14 héros morts-vivants d’aller avec l’escouade route 1.
- Les ténébreux ? Seuls ?
- Bien sûr, je leur donnerais des ordres précis qu’ils ne pourront essayer de contourner de quelques manières.
- Très bien, je vais avec eux. Et je tiens un œil sur les ténébreux au cas où. Célestiaux ! Repartissez vous équitablement dans chacun des camps. Sauf l’escouade 1 qui ira au camp du Général Millstone.

Les ordres étaient de ne pas attaquer frontalement les ennemis, ils feront bien attention à nous à un moment. C’est certain. Mais en attendant, l’ordre était de couper les vivres, rien ne devait pouvoir ravitailler les forces impériales dans notre section. D’où l’utilité des célestiaux au cas où les convois arrivaient par la hauteur.
Tout devrait en théorie fonctionner …


Forces militaires

||| ||| |||
| Forces de Regit et Bördish

>>>>> >>>>>>>
> Forces impérial

>>>>> >>>>>>>
///////// ////////////
/ Forces de Wolfen


_____| |_______
->entrée du fort

/////// /////////

(C’est assez grossier mais on comprend bien que mes unités ne sont que sur un côté)
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Sam 12 Jan 2008 - 22:40

Fardall combattait au second rang, nombreux étaient les mercenaires qui leur faisaient faces, mais il était évident qu’aucun d’eux n’avait plus de quelques mois d’expérience du combat. Apparemment c’était de pauvre bougres qui avait loué leurs services pour éviter de mourir de faim. Plus de la moitié avaient déjà péri, pour leur malheur, car le Seigneur de Zirconie avait pitié d’eux. Lorsqu’un détachement de cavalerie arriva pour exterminer un des détachements affaiblis du Fort, il cria :

- En phalange, en phalange !

La formation scitopolienne était éprouvée et rompue au combat, elle avait déjà fait ses preuves contre la cavalerie. Et lorsque les cavaliers arrivèrent près de leur cible ils trouvèrent un véritable barrière de lances affilées. Ceux qui n’eurent pas le bon sang de ne pas obéir aux ordre de leur officiers s’empalèrent sur les lances divines. Les autres évitèrent la formation qui s’était déplacé afin d’être en contact par les flancs avec le reste de l’armée et durent renoncer à l’attaque. Un mage qui se trouvait près des murs lança un sortilège qui mit le feu à la plaine devant cette même phalange et les chevaux, paniqués firent dégringoler leurs maîtres de leurs selles et, toujours affolés se précipitèrent vers la seconde ligne de combattants, mieux équipés des mercenaires, en piétinant quelques-uns, avant d’être abattus.

Soudain, des projectiles enflammés propulsés par des trébuchets et des sorts meurtriers frappèrent le bas des murailles.

Fardall qui se battait en démon et décapitait les soldats de l’argent qui se trouvaient face à lui. Il se retrouvait en première ligne car celle-ci venait d’être anéantie par la poussée ennemi. Voyant les murs être ébranlés par les projectiles il passa à la seconde phase du plan, comme prévu, il fit un signe de la main et l’armée entière du fort, sauf les archers, firent une charge repoussant les lignes ennemis, en massacrant les premières. Un observateur aérien aurait pu comparer ce qui venait de se passer a une onde de choc, une vague qui vient écraser le rivage. Ils s’éloignaient ainsi des dangers des murailles fragilisées. Les archers, toujours sur celles-ci canardèrent la masse confuse de l’ennemi et décimèrent les soldats indisciplinés qui ne virent pas la salve. Belthil aperçu les trébuchets et en souffla mot à Fardall, qui se battait près de lui. On ordonna alors à quelque mages de dernières lignes de prendre des griffons aux écuries et d’aller enflammer les engins de malheur et éliminer les arcanes de bas rang qui se trouvait dans la même direction.


~ Selnak herkaï ger avat beruo ~
( La haine et la cupidité sont des signes de faiblesse, Proverbe Célestial )
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 13 Jan 2008 - 1:16

Je n'aurais pas fait cette offre sans avoir préalablement pensé à ce que je dis et les conséquences de cette promotion. Je vais donc vous laissez réfléchir à tout ceci, pendant ce temps je vais retourner à mes troupes et prendre connaissances des actions de la Grande Prêtresse. Elle doit sûrement avoir besoin d'un coup de main.

Lorsque votre décision sera prise, il vous suffira de me trouver. Je serais quelques part dans le camp où peut-être sur le champs de bataille à aider les blessés.


Oengus se leva, salua la Dame d'Ehmryël et son serviteur puis quitta la tente pour se diriger vers l'extérieur du camp, à l'endroit où les Guérisseurs prenait soins des blessés qui avait pu être transporté loin du tumultes des combats.

Il s'informa de la position de Kimri et embarqua sur le griffon qui avait amené son messager plus tôt. Il s'envola en direction du campement d'Opselimbe où il arriva peu de temps après. Il put atterir sans encombres puisqu'il portait la bannière d'Amphise et des Guérisseurs.


Content de te voir Kimri, comment vont les opérations des guérisseurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 13 Jan 2008 - 23:57

Belthil était un épéiste de talent et chacun de ses mouvements étaient mortel, mais il était aussi en temps que Paladin, versé dans l’art de la magie et lorsque cela lui était possible il guérissait, en une fraction de seconde les blessures se refermait, de la plus petit égratignure à la plus profonde des plaies.

Les chevaliers d’Arda se battaient avec discipline mais étrangement aussi avec une grâce et une rapidité à couper le souffle, s’était un ballet de reflet argenté et blanc et d’éclaboussure sanglante. Pour chaque rare combattants d’Arda mit à terre, les troupes du Paladin s’exclamaient :
La Mort n´est pas la fin de l´Espoir!

Et la bataille suivait son cours...
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 14 Jan 2008 - 0:38

Confusion.

Un mot qui se trouvait partout, dans cette plaine.

Les combats allaient bien, malgré les pertes.Nathaniel fit renforcer un flanc que la cavalerie de ce côté étaient l'unique défense, mais bien vite, il vut que ses propres hommes devraient se battre.

Le flanc gauche impérial avait fait une percée majeure, seulement interrompu par les archers du fort.

Nathaniel souffla à nouveau dans sa corne lorsque l'armée adverse les fit reculer de quelques mètres.


*Ils nous mettent à l'abri des archers, c'est déjà sa.*

En effet, les archers du fort devaient tirer haut et fort pour atteindre les rangs impériaux, et si les mercenaires reculaient plus, ce deviendraient dangereux pour les scitopoliens.

"Faîtes signe aux troupes de ne pas trop s'approcher du fort peu importe ce qui se passe. Dîtes au mage de diriger les tirs sur la tour droite."dit-il à son officier.
Quelques minutes plus tard, une belle explosion secoua le champ de bataille et la tour de droite s'effrondra dans un amas de pierre. Les impériaux s'exclmèrent et reprirent les combats. Le match étaient égalisé.

Il regroupa sa ligne de front et distribua deux régiment de cavalerie et un groupe de guerriers lourds.Quand il tourna la tête, il vit un groupe de scitopoliens aux couleurs d'une armada bien connu, la garde scitopolienne.C'étaient des survivants de la percée gauche, probablement.Nathaniel mena son petit détachement et commença à se battre lui-même.Le groupe étaient peu nombreux et exténués, et tout compte fait, Nathaniel n'eut pas à se battre. Il reprit sa position initialle et souffla dans sa corne pour faire reculer ses soldats encore un peu.

De nouveaux projectiles frappèrent les murailles et Nathaniel admira le feu d'artifice.


Dernière édition par le Lun 14 Jan 2008 - 3:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 14 Jan 2008 - 2:44

Les choses pourraient facilement aller mieux, répondit Kimri à son palatin. Il y a pleins d’amputés et de mourants ici, et les soldats sont en train de se taper dessus encore plus ! Il n’y a même pas un officier disponible dans le camp ! Et et…

Elle continua son avalanche de plaintes jusqu’à ce qu’elle fut interrompue par une explosion assourdissante. Elle baissa les bras et se tourna vers le Fort Wolfen.

Oengus, que faisons-nous si ça tourne à la boucherie à sens unique ?
demanda d’une voix trop calme la Conseillère. Il y a assez de haine là-bas pour qu’un bord continue à se battre même si l’autre a perdu la volonté. Et j’ai des Guérisseurs dans le Fort…
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 14 Jan 2008 - 4:52

Et bien, même si cela ne m'enchante pas, je serais obligé d'intervenir. Je ne peux tolérer l'inéquité. Oengus regarda les projectiles s'écraser contre le Fort, puis reprit.

Je dois agir, particulièrement si tu as des Guérisseurs à l'intérieur de ces murs qui se font bombarder. J'ai quelques dragons vert dans la vallée derrière notre campement qui pourrait très bien aider à rétablir l'équilibre. Je ne peux pas non plus laisser détruire ce Fort qui est un vestige du passé de l'Empire.

Le Palatin se dirigea vers son griffon et y grimpa. Kimri, je vais rétablir un peu d'ordre sur ce champs de batailles et je reviens plus tard. D'ici une heure je devrais avoir terminé.

Oengus partit rapidement en direction du camp amphisois afin d'aller chercher les dragons qui attendait là. Ils étaient au nombre de quinze, tous monté par des elfes. Ils reçurent des ordres précis : Brûler un maximum de trébuchets dès que possible afin que soit protéger les Guérisseurs présent à l'intérieur du Fort Wolfen. Une fois le plan de vol établi, les énormes bêtes s'élancèrent dans le ciel et se dirigèrent vers leur cible. Peu importe le résultat, cela ne pouvait être que bénéfique à la santé de ses hommes dans le fort.

Alors que le Spadassin était à l'entré du campement, il vit de grand brasier s'élever vers le ciel en provenance des troupes mercenaires. Les trébuchets et mage en prenait un coup. Tout ce qui était à proximité de ses armes de sièges brûlait sans discernement. Les dragons rebroussèrent chemin alors que seulement une poignée d'armes étaient encore en mesure de tirer. Cela devrait donner un repis aux Guérisseurs à l'intérieur du fort et également rétablir l'équilibre de cette bataille sanglante. Il faudra cependant commencer à prévoir un retrait des guérisseurs qui y sont afin de les sauver et de rester en mesure de fournir les soins requis aux blessés.

Pendant ce temps, toutes les troupes amphisoises c'étaient mises sur le pied de guerres afin d'être prêt à recevoir toute représaille de cette acte visant à protéger les neutres qui étaient prient dans cette boucherie.
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 15 Jan 2008 - 1:09

Elle le regarda partir, en silence. L’inquiétude la rongeait depuis l’intérieur et la situation en Scitopole n’était pas du tout reposante. Comment est-ce que son puissant ami allait réagir ?

Tant pis. La prêtresse ferait ce qu’elle pourrait dans ces camps, où les soldats d’Opselimbe et de Kondall les plus amochés de la bataille aérienne demeuraient. La crème des amochés requerraient des soins magiques pour survivre. Ils étaient distribués par le groupe des Mains Ferventes de la Maison, composée de druides, de paladins, de prêtres et de shamans principalement. Aussitôt qu’elle fut seule, on approcha Kimri pour lui présenter sa part.

***


Kimri s’assit sur un banc et se prit la tête entre les mains. Elle avait une migraine incroyable, causée par une beaucoup d’incantations en très peu de temps. Par Folaniss, elle avait mal !

Grande Prêtresse Guérisseuse, je vous ai apporté une infusion, déclara soudainement un demi-elfe en lui tendant une tasse de fer battu, fumante. Ses yeux noirs semblaient typiquement trop vieux pour son corps, et il avait connu la Journée des Palatins, ainsi que l’Outre-Mer. Ceux qui avait été de service durant cette journée tragique avaient, sur la poitrine gauche, un macaron détaillant une dague noire ondulée perçant un cœur accrochée. À côté, il portait une feuille de chêne parsemée de trous de flammes. Il faut respecter votre limite, ma Dame. Sinon les autres Mains suivront votre exemple, et elles seront toutes inutiles demain.

L’Elfe hocha la tête et le remercia d’une voix rauque. Sa gorge était sèche de toutes ses prières. Le pégase couché devant elle dormait profondément. La monture avait eu une aile, des côtes et des pattes cassées ainsi qu’un trou de lance dans le flanc. Kimri tira sa satisfaction de l’apaisement de la bête.

Dis moi, s’adressa-t-elle à son subordonné. La Journée des Palatins était comment comparée à cette guerre ?

C’est… difficile à dire, ma Dame, commença-t-il. Maître Sirop m’a envoyé à la Guilde des Cultes quérir un prêtre; les Mains que nous avions n’étaient pas assez fortes. Je ne suis revenu que pour assister à la fin, et à l’incendie. Il y avait moins de sang, et c’était… étonnant de voir Maître Sirop s’occuper des visiteurs. Par contre, l’Argostole…

Le Guérisseur se tut soudainement. Son regard était perdu au-dessus d’elle, au loin. La Grande Prêtresse se leva et déposa son infusion sur le banc pour regarder ce qui le prenait tant par surprise. Si elle n’avait pas fait cette dernière action, le verre lui serait tombé des mains. Les dragons du Protectorat carbonisaient les armes de siège. D’un secouement de sa tête douloureuse qui fit tournoyé ses cheveux dorés, elle se tira de sa torpeur.

Guérisseurs ! Finalisez en cinquième vitesse les choses ici ! Faites partir le premier convoi immédiatement ! Ceux qui requierront un suivi surtout ! Préparez-vous à un départ d’urgence imprévu !

Ce serait surtout ceux qui n’avaient pas reçu les soins de la Main Fervente. Kimri draina sa coupe, et demanda au demi-elfe de la conduire à son prochain patient. Oengus avait pris la décision la plus facile et la plus rapide qui amènerait le moins de perte dans l’immédiat, mais pour elle, le futur semblait soudainement plus incertain. Pourvu qu’il utilise bien de son statut et de sa position, pria-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 15 Jan 2008 - 5:26

"Couleurs Amphisoises, Monsieur" dit le cavalier.Nathaniel hocha la tête, pensif.

*Ce traitre a brulé nos machines de guerres? Je ferai partir des messagers pour le prévenir de cette infamie. Elle nous coûtera peut-être la victoire. En attendant, je ne peux qu'appeler les machines de réserves, qui constituent la moitié de celles que nous possèdions....Ah, si je met la main sur ce moin-que-rien....*

Le mal était fait, et déjà, l'ennemi semblait profiter de ce moment de répit pour faire reculer l'armée impériale. Nathaniel souffla dans une corne, et d'une force semblable à celle des scitopoliens, la ligne impérial s'abrita sous leur larges boucliers et repoussa l'ennemi. Plus ils étaient éloignés du fort , mieux c'était, mais être trop éloignés les empêcherait de mener leurs plans à terme.

Il dispersa trois messagers avec trois lettres signées de sa propre main.Après quelques minutes, les bombardements des mages reprirent, beaucoup plus faiblement, mais toujours présent. Les machines de réserves prendraient au moin une heure à être installé. Il renforça son arrière garde. Comme Drake le soutenait, l'ennemi les cernerait bientôt de tout côtés, et la clé de la victoire se jouerait peut-être là-dedans.

Nathaniel n'avait toujours pas envoyé les hommes de sa garnisons de Légendes au combat. Il attendait le bon moment.

La première ligne de mercenaire était presque vaincu, et celle des scitopoliens étaient très éclaircis, mais surtout, leurs soldats étaient exténués. Les guerriers impériaux de la deuxième ligne entamèrent le combat plein d'énergie et avec beaucoup plus d'entrainement que les mercenaires du premier rang. Encore une fois, le bataille s'égalisa.

"Première équipe, faîtes des passages sur le front gauche, qui mène la bataille. Mon équipe s'occupera du front droit. Équipe 3-4-5, tenez le terrain et empêchez les percés. Si je tombe, Lyon D'Aratraz prendra ma place. Éxécution."

La plupart des légendes étaient à cheval et celle de son groupe l'était en totalité. Ils s'avancèrent plus prêt de la ligne de front . L'hallebarde de Nathaniel fit un mouvement circulaire vers le bas et se planta dans la cuirasse d'un chevalier lourd qui lâcha ses armes et tomba sur le sol.Il reprit son manège et fit passer en vague son unité de façon à ne pas rester longtemps au même endroit.Ils restaient en plus hors de la porté des murailles. Nathaniel ne désirait pas perdre aucun de ses hommes.Même le goût de l'or ne prendrait jamais cette place.

Son casque horné reçu un peu de sang du crâne fendu du chef d'équipe que Nathaniel abbatut d'un coup d'Hallebarde. Il utilisait un art de combat typiquement outremerses, et peu des soldats en connaissaient les rudiments. Il se jetait aveuglement sur lui en criant à la gloire d'un quelquonque Fardall, ou Belthil, ou Uzul.....Il revint à lui assez vite pour faucher la main d'un guerrier qui allait l'empaler avec sa lance.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 15 Jan 2008 - 18:13

Un coup d’épée fut bloqué par son écu avant qu'il ne plante son sabre dans le ventre d'un soldat qui s'écroula dans un cri atroce.
Un soldat était blessé, gravement, aux prises avec trois soldats d'Enguerrand. Aporiïn planta sa lame dans le cœur d'un soldat mourant ennemi et la lâcha. Il sortit l'un de ses cinq couteaux de lancé. Il le lança et l'un des trois soldats s'effondra. Un autre le suivit et finalement le troisième. Le célestial reprit Ircamk Taraak, se tailla un chemin jusqu'au blessa qui avait sauvé, marchant sur les corps, tranchant bras, jambes et têtes, éventrant à tour de bras.
Une fois arriver aux coté du soldat qui était étendu au sol, une plaie importante à la jambe d'où s'écoulait du sang à gros bouillon. Le Paladin reprit ses lames, les essuya rapidement et les rangea. Il fit un signe de tête amical au garde divin et s'envola jusqu'un groupe de celestiaux de la Garde Divine qui se battait avec toute la force et la hargne dont leur race était capable.
-Avec moi! leur cria-t-il.
Il repartit dans les airs avec deux dizaines de célestiaux. Ils survolèrent la bataille, évitant tant bien que mal les tires du fort et une des célestiaux se prit une flèche avant de s’écraser sur les lignes des Guerriers Impériaux, bien heureusement pour eux, ils étaient trop bas pour risquer de se prendre les rocs des trébuchets. Ils volèrent ainsi un court instant jusqu’à ce qu’Aporiïn aperçut un casque richement décoré porté par un homme à la frontière du contact. D’un geste, l’escadron descendit en piquet pour se poser, à grand coups de boucliers, d’épées et d’ailes.
Les hommes ici se battaient bien mieux que les premières lignes.
Le célestial s’adressa à l’homme au casque richement décoré qu’il supposait être un général, surement ce Nathaniel avec ses Mercenaires des Légendes.
-Homme, acceptez de vous battre en combat loyale avec moi et vous mourrez avec honneur. Ou alors mourrez comme un lâche que je ne pense pas que vous êtes.
Bizarrement, aucun homme ne s’attaqua au Paladin bien que la bataille de l’immense armée contre la vingtaine de célestiaux, qui était perdue d’avance, faisait toujours rage.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 0:14

Spoiler:
 


Nathaniel ne répondit pas. Pourquoi parler à des êtres qui ne souhaitent que la mort?D'un geste vif il brisa l'aile d'un célestial avant de lui briser le crâne avec la hampe de sa hallebarde.Le temps jouait avec lui, et rapidement les 20 célestiaux furent décimés.Le célestial qui avait parlé battit en retraite.

Il se détourna du combat pour regarder derrière lui. On apercevait maintenant les points noirs dans le ciel. Des renforcements.Il était temps de terminer cette bataille.Il souffla dans sa corne et ses hommes commencèrent à se lancer dans la mélée.

Une heure plus tard, des dragons les rejoignaient pour harasser l'ennemi. Les machines de réserves furent installé, et la tour gauche tomba aussi dans le vide dans un tourbillon de flammes et de pierres.

Des deux côtés, la fatigue commençait à se faire sentir. Graduellement, les deux fronts se sépararèrent. Toute la bataille n'avait donné aucun résultat. Les deux tour du fort brûlaient, et les troupes impériales étaient toujours légèrement supérieures en nombre.



Citation :
Je suis désolé d'avoir à le répèter, mais je vous fais remarquer de ne pas prendre les PNJ à la légère. Attérir en plein front avec une équipe de 20 célestiaux, aussi forts soient-ils, est purement stupide. Je comprend que plusieurs souhaitent se battre avec Nathaniel, mais essayer de l'imaginer, acceptant chaque combat par crainte de perdre son honneur. Il n'en a rien à faire de vos paroles, il fait son travail. Ensuite, veuillez éviter de tuer 10 ennemis d'un coup d'épée, de ne jamais vous fatiguer, ou de vous conduire en guerrier lorsque vous êtes un mage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 1:15

Spoiler:
 
Orrendav commencais a être a bout de souffle. Il demanda a quelques troupes de le replacer dans ce combat. Il s'assied par terre et retira son héaume a corne. Il respirait bruyamant. Apres quelques minutes, il se releva et regardait autour de lui. Des corps, autant de mort pour une cause, nous devions la gagner. Orrendav se releva et remit son héaume. Il dit:

-Calt,Feuer, Elfe Mier...

La lame de son épée devint bleu et rouge.(Shéma:/|\). Il venait d'invoquer le feu et la glace dans cette bagarre. Sa Lame pouvait brûler ou geler.L'homme retourna au combat après une dizaine de minute de pause.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 3:56

Fardall venait d'éliminer cinq guerriers ennemis après un dur moment de lutte où il avait faillir recevoir une lance mal forgée entre les omoplates.

Épuisé, il recula un peu s'adossa contre un rocher qui se trouvait sur le champn de bataille, apparemment un projectile qui avait manqué sa course. Le Seigneur de Zirconie observa le cour de la bataille alors qu'il prenait un peu de répit. Il avait eu vent de l'aide que lui avait apporté Oengus et marmonna:


- Sacré Oengus, un bon vieux compagnon de croisade, toujours fidèle à la justice et l'équité, enfin quelqu'un qui a toujours de bons principes.

Les yeux rivés sur le champ d'honneur, il aperçut les cavaliers, une sorte d'élite parmi ces mécréants s'avancer pour éliminer les Gardes Divins exténués, après que ceux-ci aient vaincu les premières lignes de novices de Nathaniel. Loin au-dessus d'eux, le mage envoyé en mission avait aperçu le coup de main du Palatin Oengus, voulant faire demi-tour, puisque sa mission était '' annulée '' il eut le temps d'apercevoir des catapultes de réserve qui se mettaient en place, cela prendrait du temps et il en profita. Invoquant Kereb, il lança un sortilège qu'il avait préparé depuis son décollage. Le sortilège de feu s'abattit au milieu des catapultes des mercenaires, en détruisant une bonne moitié grâce à l'huile qui se trouvait tout près. Ces engins étaient facilement vaincus comparé à des guerriers, songeant que le chef de La Garde Divine enverrait des dragons détruirent les dernières machines et qu'il était épuisé par son sort, il retourna vers le Fort, mais alors qu'il survolait le champ de bataille, un archer ennemi l'abbatit et il dégringola de selle pour expirer sur le placher des vaches, non sans avoir cassé le coup à trois malheureux mercenaires qui se trouvaient sous lui.

Alors que les hordes de cavalier des légendes approchaient, Fardall vit le casque de guerre de son assaillant parmi eux. Il prit alors un cor de guerre à sa portée, souffla de toute ses forces dedans et retourna au Fort rapidement où il prit son cheval, et rejoignit la charge de cavalerie qui sortait de Wolfen pour répondre à l'appel du cor. La charge arriva à point nommé, au moment où les soldats d'élite ennemis commençaient à faire céder les premières lignes de défenseurs. Les archers sur les remparts cessèrent le tir au son du cor. et évacuèrent la tour en feu, sauf les une dizaine de fortins chargés de combattre le feu dans la tour avec des seaux d'eau. Trois dragons d'argent embusqués dans les collines sortirent de leur retraite pour venir calciner le camp de l'ennemi laissé sans défense suffisante. Les Gardes Divins n'avaient pas dit leur dernier mot.

* * *


À une lieu au-delà, dans le camp d'Opselimbe, Munin avait aperçu le signal de fumée. Il avait déjà préparé ses troupes, mais attendait le moment propice pour lancer la charge. Toujours à l'insu des assiégeants il approcha ses troupes.Lorsqu'il vit les cavaliers quitter le camp et se diriger vers les premiers rangs des défenseurs et qu'il entendit le sonm du cor, il su. Ordonnant la charge, les troupes Opselimbiennes composés de multiples créatures, amazones montés sur pégases et une troupe de cavaliers expérimentés qui, sur un cri de guerre résonnant et le Chant des Immortels, s'élancèrent, visant le camp presque pas protégé et l'arrière-garde moins expérimentée de l'ennemi. L'espoir revenait pour l'Alliance de Lumière et, la défaite devenait une possibilité pour les mercenaires privés de leur barrage de catapultes et de trébuchets, même si les sorts des arcanes assiégeants restaient dévastateurs.

* * *


Alors Fardall se souvint, alors que la charge de la petite troupe de cavalier avait rétabli la situation et permis aux soldats de se reposer, le cerveau du Défenseur de l'Empire fonctionnait à plein régime. Il se rappela donc son arrangement avec Oengus. Il souffla quelques mots au capitaine de troupe le plus près qui s'empressa de saluer et de rentrer dans le fort. Celui-ci exécuta les ordres à la lettre, il réunit les guérisseurs amphisois qui se trouvaient toujours dans Fort Wolfen, et accompagné par une petite escorte de six hommes, il les fit sortir par la porte Sud, la Porte de Folaniss, qui prenait le chemin vers l'Amphise, où Oengus devait venir recueillir les guérisseurs.



Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Wolfen: Bastion Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-