AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Wolfen: Bastion Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 5:28

Nathaniel douta.


"Aucun sortie possible du côté des camps, Général. Des nouvelles troupes ont été aperçu, des volantes. Nos dragons ne sont pas assez nombreux pour les disperser, et les dragons blancs ne sont pas assez nombreux dans le ciel.Seule bonne nouvelles, les impériaux et vos troupes progressent de façon exemplaire contre les guerriers épuisées de la garde divine."

"Si on n'a pas de retraite, à quoi nous servira de prendre ce château en feu? Plus de machines de sièges....Elle ne nous servirait plus à grand chose! Et les renforcements?"

"Ils arrivent de façon saccadés et en petit nombre.""Faîtes courir l'ordre 13.Que la force légendienne du flanc gauche se mette en selle et découpe le ciel.Mon équipe prendra le relais."

"Bien Général."
L'armée c'étaient préparé à des attaques en arrière, mais les ordres devaient avoir été mal appliqués. Les mages étaient désormais les seuls à pilonner le terrain. Eux aumoin étaient à l'abri.

Il abbatit son pied au visage d'un guerrier scitopolien , puis l'empala du bout pointu de sa hallebarde.Les sabots de sond estriers écrasèrent un autre homme qui cria d'une voix perçante.Son groupe abbatit encore un vingtaine de guerriers lorsqu'une boule de feu frappa tout prêt d'eux et ouvrit une percée dans les flancs épuisées de l'ennemi.Un lance le frappa au ventre et il tomba de sa selle.Il se releva prestement pour assèner au lancier un furieux coup de genou puis le décapita de son épée. Il reprit sa monture et progressa encore plus loin.Les guerriers scitopoliens n'affluaient plus autant qu'avant.

Tandis que son arrière garde dépendait de l'ennemi, les mercenaires de Légendes contrôlait l'avant-garde.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 8:47

Oengus continuait de suivre la bataille du haut de sa colline. Il avait réussi à ralentir les tirs vers le Fort. Mais des renforts étaients arrivé pour les impériaux et les projectiles sifflèrent de nouveau vers Wolfen après un bon délai. Soudain, une boule de feu apparut et les nouvelles armes de sièges furent détruites. Le palatin eut un petit sourire à la vue de se nouveau brasier.

Même si l'intention du Palatin était de protéger les guérisseurs de Kimri, il avait malgré lui aidé les troupes rebelles. Qui sait, peut-être que cela donnera un peu d'espoir aux troupes de Fardall. Le conseiller se doutait bien que l'Empereur ne serait pas content en apprenant ce qui avait été fait, mais il ne pouvait laisser périr sans rien faire ceux qui s'acharne à sauver les blessés de chaque camps.

Alors que l'amphisois réfléchissait à un moyen d'évacuer les guérisseurs, un éclaireur arriva en courant.


Seigneur, nous venons de voir les hommes de la Grande Prêtresse être évacué par la porte Sud. Ils avancent vers nous avec une petite escorte de quelques hommes.

Voilà donc une excellent nouvelle, faites envoyer plusieurs de nos hommes avec des charettes pour les ramener. Ils sont sûrement épuisé et auront du matériel à rapporter. Le tout le plus vite possible. Quant à moi, je retourne annoncer à Kimri l'état de la situation.

Avant de partir, Oengus fit la tournée de ses généraux afin de s'assurer qu'ils restaient sur le pied d'alerte.

* * *


Quelques temps plus tard, le palatin atterit avec son griffon à l'endroit où se trouvait Kimri. Il attendit qu'elle eut fini avec son patient avant de l'abordé.

Me revoici chère Kimri, tes guérisseurs qui étaient au Fort sont maintenant en route pour notre campement, car suite à mon intervention Fardall les a fait évacués par la porte Sud qui mène vers le chemin d'Amphise. Je leur ai envoyé une escorte avec des chariots afin qu'ils se reposent sur leur chemin de retour. Ils pourront ainsi prendre quelques temps de calme jusqu'à ton retour.


Le Palatin regarda autour de lui et constata l'agitement des troupes de Kimri. Tu te préparais à repartir ? Y-a t'il urgence ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée des troupes minotaures.   Mer 16 Jan 2008 - 18:27

La charge des cavaliers du Fort Wolfen avait réussit à créer un brèche exploitable pour un groupe d'hommes armés.
Derrière le seigneur Orrendav ce trouvait une colline surplombant le carnage. De cette colline ce fit entendre un hurlement bestiale et trois cent minotaures enragés menés par le Seigneur Torgrund se lancèrent à l'assaut, au pas de charge. Torgrund en première ligne hurla:

"Pour l'empire, et la liberté ! A mort !"

La charge de la cavalerie du fort plus le désordre causé par les minotaures eurent raisons d'un bon nombre de soldats mais les mages ennemis étaient toujours là.
Torgrund après une fantastique percée se mis à la droite du seigneur Fardall, et lui cria :

"Seigneur Fardall, que Hassar m'en soit témoin, nous ne sommes pas nombreux mais nous sommes forts. Mes hommes et moi même nous vous aideront du mieux que nous le pourront."

Après ces quelques mots Torgrund continua la danse de mort qui sévissait sur le champs de batailles formant une muraille vivante entre les troupes ennemis et alliées.


Dernière édition par le Mer 16 Jan 2008 - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 18:31

Concentrée comme elle l’avait été sur son patient, elle n’avait entendu que vaguement l’arrivée de quelqu’un derrière elle. Ses sorts requéraient maintenant sa concentration absolue à incanter, sinon son sort se brisait de façon choquante. Les yeux toujours fermés, elle repassa en revue la santé du soldat couchée devant elle. Parfait, il n’y a plus de sang dans son ventre, et il n’y en aura pas s’il ne fait plus de conneries, constata-t-elle dans sa tête. Ça voulait dire des mouvements brusques, du café, ou se laisser frapper dans le ventre par une hallebarde.

L’éclat autour des mains de la prêtresse s’était dissipé, ensuite elle s’était levée en ouvrant les yeux, se rappelant d’une présence derrière elle. Ses orbes violets s’étaient élargis de surprise à la constatation du retour de son ami, et avaient continué alors qu’il racontait la bonne nouvelle.

Elle referma les yeux quelques secondes en mettant une main à la tête. Ouverts comme ils étaient, ils n’aidaient pas sa migraine. Un petit gémissement s’échappa de ses lèvres. Puis, elle se rendit compte qu’Oengus lui avait posé une question. Le regardant à nouveau, elle vit la consternation dans son expression.

Ça va ça va Oengus, dit-elle pour le rassurer. J’ai juste un peu mal à la tête suite à tous les sorts de guérison qu j’ai appliqué aujourd’hui. Aucune Main Fervente ne doit être en meilleur état. Au moins le Culte de Synodar s’occupe du côté des mercenaires ; la Maison aurait du mal si elle devait agir dans les deux camps… Tu m’avais posé une question ?

Le Conseiller Impérial lui répéta son questionnement et sa nouvelle juste pour bonne mesure.

Oui oui ça va ! répliqua-t-elle. J’avais compris ce bout là. De bonnes nouvelles en effet. Tu as été bien efficace et rapide dit donc. Justement, nous sommes sur le pied d’alerte au cas où les mercenaires décideraient de s’en prendre à la Maison en guise de représailles. Quoique je ne m’attendais pas à ce qu’Opselimbe envoie soudainement tant de forces dans le paquet ! Je pensais que ce camp était sans défense ; ils ont donc mis leurs troupes à part de leurs blessés. Intelligent, et meilleur pour leur moral je suppose. Enfin quoi… Il va falloir que nous redoublons de vigilance au moins n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 16 Jan 2008 - 23:18

Non loin de la bataille

Un nuage noir se dessina dans l'air, au sommet d'une colline. Une fois dissipa une personne en sortit, elle aussi était tout de noir vetue. Son visage n'était pas masqué, c'était le drow de la taverne qui avait utilisé une pierre de téléportation pour arriver ici. IL ne savait exactement ce qu'il se passait. Il vit le camp impérial, le regarda avec degout, mais pour aller au fort de Wolfen, il était bien obligé d'y passer. Il utilisa ces techniques d'assassin pour ne pas etre repéré par l'armée ennemie, bien que son nuage noir n'avait surement pas dut passer inaperçu.


***

Après quelque centaines de metre parcourue, l'assassin employant des methodes de Ninja arriva enfin dans le camp ennemie, il ne se fit toujours pas remarqué, sa discrétion était rudement mise a l'épreuve dans un lieu comme celui-ci. Il arriva près d'une tente ou il entendit a l'intérieur une voix :


Me revoici chère Kimri, tes guérisseurs qui étaient au Fort sont maintenant en route pour notre campement, car suite à mon intervention Fardall les a fait évacués par la porte Sud qui mène vers le chemin d'Amphise. Je leur ai envoyé une escorte avec des chariots afin qu'ils se reposent sur leur chemin de retour. Ils pourront ainsi prendre quelques temps de calme jusqu'à ton retour.

Puis une autre répondre :

Ça va ça va Oengus. J’ai juste un peu mal à la tête suite à tous les sorts de guérison qu j’ai appliqué aujourd’hui. Aucune Main Fervente ne doit être en meilleur état. Au moins le Culte de Synodar s’occupe du côté des mercenaires ; la Maison aurait du mal si elle devait agir dans les deux camps… Tu m’avais posé une question ?

L'assassin n'écouta pas la suite, car il venait d'apercevoir un guerisseur, et il le suivit, celui-ci semblait etre au courant de sa présence, en effet, il avait acceléré. LE drow bondit comme un felin vers le guerisseur, il lui passa une main devant la bouche pour l'empecher de hurler et prit une de ses dagues. Il la passa sur la gorge du guerisseur. Il le laissa a terre une fois qu'il fut sur qu'il soit mort. IL voulait mener la discorde dans le camp impérial, et il tuerait d'avantage, de toute façon, sa soif de meurtre venait d'etre accrut.


L'elfe noir continua de marcher, il arriva a proximité de trois gardes en train de discuter. Il prepara 3 shurikens, en lança un sur le coup d'un des gardes, puis les autres dans ceux des gardes restants. Il se faufila pour retourner près des gardes et recupéra ses armes de lancés. Le drow arriva se cacha dans une tente non loin de l'endroit ou il se situait. Il s'assit sur un tabouret et dit pour lui meme :

Maintenant, comme la distance est courte, je vais essayer d'arriver dans ce fort avec ma pierre de téléportation... J'aurais du mal a passer dans les armées et a dirent " Salut, chuis avec vous, memes si je viens de l'aut camp !

Accompagnant le geste a la parole, il sortit de son haut vestimentaire une pierre de teleportation et se concentra pour disparaitre, en disant :
Fort Wolfen

Le drow ne disparut pas tout de suite, il rééssaya et arriva dans le fort wolfen accompagné des nuages noirs. Une fois dans le fort, il s'écroula, il avait épuisé ses resources, car la pierre de téléportation n'avait pas marché, il avait dut utiliser le sort que son maitre lui avait appris. Il espérait que quelqu'un viennent l'aider. Il se demanda si les troupes impériales avait trouvé le guerrisseur mort, puis il tomba inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 4:38

"Regroupez vous!" cria Nathaniel. Il souffla dans sa corne, imitée par une armée grouillante.

Tant bien que mal, une nouvelle armée se leva. Plus compacte désormais, elle se brisa contre les minotaures, qui étaient largement dépassés en nombre.

Un de ses hommes évita la hache d'un minotaure et d'un pas assuré planta son trident dans le bras tenant l'arme du géant. Nathaniel en profita pour ramasser une lance et la lui lancer dans la tête. Avec un bruit sourd, la bête s'effondra. Il fit signe à son coéquippier. Il regroupa ses hommes et poussa encore quelques mètres, tandis que l'armée impériale les suivait.Les portes étaient en vue, et les archers étaient plus génées que jamais par les scitopoliens. Il y aurait bientôt une opportunité.

Il réajusta son casque sur sa tête, puis se concentra. Des filaments bleus se formèrent et coulèrent comme de l'eau de son corps.

Il relâcha l'énergie qui prit la forme d'une boule de feu bleu. Elle explosa très bruyamment, projetant plusieurs soldats dans les airs.Les guerriers impériaux hurlèrent.

Aucun détachement de créature, aussi héroîques, soit-ils, ne ferait gagner cette bataille.Les minotaures lâchait exponentiellement du terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 5:07

Une guérisseuse humaine accourait vers les deux Elfes, le visage terriblement pâle. Elle était nouvelle, n’ayant rejoint qu’il y a quelques mois la Maison, selon ses insignes. Ce devait être la première fois qu’elle voit tant de sang, de blessures et de gémissements, mais les Guérisseurs étaient dans le camp d’Opselimbe depuis tout de même longtemps. C’est ce qui mit les sens d’Oengus en alerte. Peut-être que Kimri l’aurait remarqué en temps normal, mais elle était épuisée.

Qu’y a-t-il ? demanda Oengus. La réponse vint d’une voix tremblante. Voilà pourquoi elle semblait si bousculée ; le sang était une chose, le meurtre d’un confrère une autre. La Grande Prêtresse ne semblait soudainement plus si épuisée, et la fureur se lisait dans ses yeux. Elle n’appréciait pas du tout que des moins que lâches s’attaquent aux siens, qui n’étaient même pas des soldats.

Amène nous, déclara-t-elle. L’humaine sursauta au ton glacial de sa maîtresse, et du rouge lui monta aux joues, lui redonnant de la couleur.

Ils durent passer au travers d’une foule, composée autant de soldats que de soigneurs, attroupée autour de la scène. Kimri marcha comme une avalanche, bousculant les curieux dans son chemin. Des murmures s’élevaient d’eux, et centaines de rumeurs se propageraient d’ici la fin de la journée.

Au centre du cercle se trouvait deux Guérisseurs : le demi-elfe et un vieil homme qui jetait un regard menaçant à quiconque voulait s’approcher. La scène du crime devait être isolé, et il avait eu assez de sang froid pour prendre contrôle de la situation.

Sans cérémonie, la Prêtresse s’agenouilla près du défunt. Le vieillard lui expliqua qu’il n’avait touché le cadavre que pour vérifier qu’il était bien mort. Le sang était encore chaud et frais ; avec toute l’activité et la frénésie dans le camp, le corps avait été découvert bien rapidement.

Toi, entonna le Spadassin, en pointant du doigt un sergent d’Opselimbe. Dis à tes supérieurs que leurs éclaireurs ont laissé passer un meurtrier dans leur camp, et rapporte leur ce qui s’est passé. D’une façon ou d’une autre, prévient aussi Fardall. Le Célestial hésitait visiblement, surpris d’un tel commandement. VA ! Le soldat s’envola.

Le Palatin se tourna vers son amie et lui mit une main sur l’épaule, lorsqu’il vit qu’elle avait fini d’incanter. Dans quelques jours, nous verront une contusion sur sa bouche en forme de main, datant d’avant sa mort. Il est décédé d’une coupure à la gorge. Kimri disait ça comme si elle disait qu’il allait pleuvoir demain. Un assassin typique.

Sire Oengus, Dame Kimri, d’autres corps ont été trouvé ! annonça-t-on soudainement. On mena les deux Elfes aux trois gardes assassinés. Il y avait moins de personnes attroupées, et ils ordonnèrent la région scellée. Les curieux avaient détruit toute empreinte à l’autre scène.
Revenir en haut Aller en bas
Babka



Nombre de messages : 1725
Age : 33
Classe : Rodeur
Armada : Coalition Marchande
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
6/10  (6/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 8:23

Malgré la présence de nombreuses traces dû aux curieux, le spadassin se mit à chercher celle qui était différente parmi les autres afin de savoir si le coupable était encore dans le camp. Parmi les marques, une piste se dirigeait vers les tentes un peu à l'écart. Plus précisément jusqu'à l'intérieur de l'une d'elle, mais une fois entré, plus rien. Un grand mage avait suivi Oengus qui incanta aussitôt un sort de détection de magie.

Sire, je puis vous dire qu'il a utilisé un sort demandant beaucoup d'énergie. Je ne peux dire exactement à quel endroit il est partie, mais j'aurais tendance à songer au Fort afin de se donner un répit et reprendre des forces.

Merci l'ami, au moins nous savons qu'il n'est plus ici et que nous sommes en sécurité pour le moment.
Le palatin retourna auprès de Kimri qui essayait de retenir à la fois sa colère et son chagrin. La journée avait été très éprouvante pour tous et elle était exténuée. Kimri, vous avez déjà fait ordonner les préparatifs de départ pour un retour au campement amphisois. Laissez-donc vos disciples faire leur travail tandis que je vous ramène avec le griffon. Les gardes seront mis en terre par les gens d'Opselimbe et j'ai demandé à ce que le guérisseur soit ramené vers l'Amphise afin qu'il trouve le paisible repos de la forêt de Maon.

La Grande Prêtresse regardait autour d'elle, hésitante. D'accord Oengus, je te suivrai. J'ai toute juste la force de me tenir debout avec toutes ces incantations. Le Spadassin prit Kimri par la taille afin de l'aider à marcher jusqu'au griffon qui était étendu au sol. Une fois qu'elle fût monté, Oengus en fit autant puis déposa sa cape sur la prêtresse qui prenait place derrière lui. Tiens-toi bien, dans peu de temps nous serons à notre camp.

* * * *

Tandis que les ailes de la bête battaient dans l'air de manière paisible mais rapide, Kimri s'endormit. Ils arrivèrent à destinations en peu de temps. Oengus descendit la prêtresse dans ses bras et la déposa sur une civière. Elle fût transporté dans sa tente en prenant bien soin de ne pas la réveiller. Elle fût installé dans son lit avec quelqu'un à proximité si elle avait besoin.

Pendant ce temps, le Palatin effectua une revue de la situation avec ses généraux. La bataille faisait de plus en plus rage et les deux côtés étaient acharnés, désirant la victoire de cet affrontement. Il était impossible de prédire qui en sortirait vainqueur, mais une chose était sûre : plusieurs jours de combats seraient nécessaire pour déterminer tout ceci. Cette bataille marquera la fin ou le commencement du périple de l'Alliance de la Lumière.

Des troupes arrivaients de plusieurs front, des nouveaux alliés de part et d'autres joignaient les combats. Il en était de même pour le palatin qui voyait grandir les rangs de ses troupes car Héraldie et les Toits Infinis envoyait régulièrement des bataillons et vivres supplémentaires. Lorsque tout serait terminé ici, des opérations de nettoyage et de réparations pourront commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 13:14

Le minotaure était encore frais n'ayant courut qu'une centaine de mêtres et ayant frappé que trois ou quatres fois, et il voulait le montrer !
Torgrund voyait en quoi sa charge avait servit l'armée du seigneur Nathaniel avait été ébranlée mais pas neutralisée. Voyant ses hommes tomber un à un, Torgrund fort du charisme du seigneur Fardall se trouvant à côté de lui rallia ses hommes et la cavalerie du fort pour une charge. Les minotaures créèrent une brêche ou alla s'engoufré la cavalerie, l'armée imlpériale ne reculait pas mais elle avait arrêté d'avancé c'était déjà ça. Dans la fureur de la bataille Torgrund aperçue Nathaniel et dans une charge tête baissée il alla le rejoindre. Dans son élant un soldat impérial se fit encorner et le corps transpercé alla giser aux pieds de Nathaniel qui se battait comme un lion, fidèle à sa réputation. Torgrund éxité à l'idée d'affronter Nathaniel, il se rua dessus avec une rare violence et une hargne bestiale caractérisant un minotaure.

"Sans vous cette armée n'est rien ! Prenez ça !" dit Torgrund en lançant le sort désossification de Waxen à Nathaniel, dans sa charge.

Torgrund sait qu'il est plus fort et plus résistant que Nathaniel, mais il n'est pas idiot, Nathaniel à pour lui l'agilité et la vitesse, le minotaure sais que le combat est très risqué. De plus un tiers de ses hommes était déjà mort.
Torgrund ayant une plus grande allonge, il frappa le premier. Sa frappe fut oblique, pour obliger Nathaniel à reculer ou mourir broyer par les cinquante kilos de métal de son marteau.
Les hommes découragés par l'avancé de l'armée impériale voyant Torgrund et bien d'autres compagnons de guerres charger, hurlèrent tous en même temps. Il se reformèrent et en une ligne de front très compacte, tous ensemble ils bloquèrent l'avancée de l'armée impériale.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 14:37

Spoiler:
 

Nathaniel vit le minotaure s'approcher bien vite.À vrai dire, il ne pouvait pas passer inaperçu , grand au milieu des petits.

Il fut surpris de voir que la créature en voulait spécialement à lui. Dès qu'elle fut proche, il sentit une raideur dans ses muscles.C'était un sort, mais un sort de très bas niveau. Nathaniel focalisa son énergie et brisa l'incantation.Déjà le minotaure lui assènait un coup de marteau.

Ses hommes avaient déjà remarquer le minotaure et avaient converger vers lui.Nathaniel fit reculer brusquement sa monture pour ne pas être écrasé par son arme.Ce spécimen là semblait légèrement plus intelligent mais manquait de tact. Comme le célestial avant lui, il était presque seul au milieu d'un groupe d'élite des légendes. Des multiples lames se pointèrent vers lui. C'était injuste, mais la vie était injuste. Nathaniel fit un signe et ils s'éloignèrent, toujours sur leurs gardes.

"Vous aurez votre chance un autre jour. J'ai une armée à mener. Comprenez vous ce que je dis? Partez la tête haute et revenez lorsque je serai acculé au pied du mur."

Il remit la visère de son casque orné et commença à s'éloigner, ses hommes aux aguets derrière lui. Un autre vague de scitopoliens arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 15:01

[HRP: "rallia ses hommes et la cavalerie du fort pour une charge", voila l'action de mon personnage avant la charge, il n'était donc pas seul au combat, bien au contraire ! Je trouve votre fuite un peut facile même si mon personnage ne rivalise pas de puissance avec le vôtre, seigneur Nathaniel.]

Torgrund ayant perdu sa cible, il tua quelque soldats qui n'avait pas suivit le seigneur Nathaniel. Avec ses hommes il retourna au près de Fardall pour ne pas subir de contre charge qui crérait une brêche dans leur défense déjà fragilisé.

"La prochaine vague vas nous porter nous serons donc légèrement en avance par rapport à la première ligne, HAAAAAAAAA ! Je ne me lasserais jamais de la guerre !" dit le minotaure au seigneur Fardall.

Après quelques prouesses au près du Seigneur Fardall, Torgrund opéra un déplacement tactique pour rejoindre le seigneur Sirias, et lui dit :

"Seigneur je suis Torgrund chef des armées de Dromgart, moi et les deux centaines de minotaures que vous voyez sommes sous vos ordres !"

Ainsi dit le minotaure ne lâcha plus la gauche du seigneur Sirias ainsi que ses minotaures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 17 Jan 2008 - 21:19

Regit se baladait dans le pauvre camps qu'ils venaient de construire. Décidemment bloquer les convois était vraiment un travail qui ne bougeait pas, surtout qu'aucun convoi ne passait par là. C'était de l'autre côté que ça bougeait beaucoup. D'ailleurs un peu trop.

- Dit moi soldat, ne trouve tu pas que cela ressemble à une fuite ?
- Seigneur Regit. Oui, en effet, il y a un certain mouvement des forces impériales se dirigeant vers le front.
- Bien ! Nous n'avons pas grand chose à faire ici, en plus ...
Célestial, pourquoi es-tu ici
?
- Car c'est mon devoir, je me suis engagé pour ça.
- Et bien moi, je suis venu ici pour me battre.
Ramenez-vous tous ! Il semble qu'il n'y ait pas beaucoup d'action de notre côté, mettons un peu de piment dans notre nourriture et mangeons jusqu'à ce que notre ventre éclate !
Armez-vous de vos masses, et uniquement de vos masses, je souhaite le jouer ma carte forte dès le début de ce combat pour les écraser entre les troupes de Fardall et les miennes.


Les soldats, que ce soit célestiaux ou orcs crièrent comme pour se donner du courage tout en s'armant. Les morts-vivants se contentérent de prendre les armes et de marcher vers les ennemis. L'arriére garde semblait ridicule, mais il fallait bouger les pions de telle maniére à en perdre le moins possible et pour cela la perte de pions était nécessaire.

- Il me faut une vingtaine de volontaires !

Et une vingtaine se présenta, l'influence que certaine personnes ont sur les gens paraît aux yeux des autres comme un mal, c'est pourtant bien pratique de se trouver du monde lorsque l'on en a besoin pour une cause juste.

- Vous connaissez votre travail, faites en sortes qu'ils placent leur confiance dans leurs épées, arcs et hache. La zone couverte aura pour centre le milieu de leur camps de préférence. S'il y a des machines, je préfére que ce soit elles que vous visiez en priorité. Vous serez béni ainsi que vos familles. Bonne chance.

Les 20 célestiaux volaient au ralenti transportant leurs lourdes masses et attaquant les impériaux par surprise. La lenteur des célestiaux les mirent en danger et ce fut l'effusion de sang. Les épées aiguisées de l'arriére garde eurent raison des célestiaux qui n'avait à peine tuer qu'une dizaine de personnes.
Le reste des morts se mirent à courir dans la mélée tandis que Regit commençait à incanter. Une légére fraicheur se fit ressentir, les morts-vivants n'étaient pas gênés par ce détail étant donné qu'ils résistaient au froid, ils frappérent les soldats violemment. Ils tombaient un à un la tête broyée, les membres arrachés, la poitrine écrasée. Certains malheureux qui résistaient en donnant des coups d'épées mourraient à cause d'une entaille semblable au coup porté à l'endroit même où ils ont portés leur coup. Les archers ennemis tombaient juste après avoir tirés leurs fléches, le coeur percé, on ne sait pour quelle raison.
Regit était retenu par un garde pour ne pas tomber de fatigue, le sort qu'il avait lancé rendait ses hommes presque invincibles aux coups mais le vidait complétement de ses forces.


- Restez dans cette zone, ne vous éloignez pas, vous serez à l'abri des fléches pendant un moment. Donnez l'ordre aux protecteurs ancestraux de chasser les derniers survivants de ce camps, leurs renforts ne devrait pas tarder, restez groupé...
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Ven 18 Jan 2008 - 3:17

Fardall était sur le bord de la chute. Il était éreinté. Se tenant après un de ses hommes, il se maintint debout. Alors qu'un mercenaire voulut en profiter, il l'assomma du plat de sa lame et alla s'asseoir. Regardant le champ de bataille il sourit, l'ennemi était tombé dans son piège d'une simplicité enfantine, bien cela aurait échoué si des alliés innatendus n'étaient pas venu concrétiser son plan.

Une preuve que les dieux sont avec nous, songea Fardall.

Un certain Torgrund, un minotaure et ses compagnons avaient
chargés sur le flanc droit ébralant la résolution des mercenaires, puis avait rejoint Fardall. Celui-ci avait répondu à Torgrund qu'il être fier d'avoir un combattant de sa trempe à ses côtés. Lorsque le minotaure avait déclaré ne pas se lasser de la guerre Fardall lui avait répondu:


- Mon ami, moi je suis las des conflits, sachez que notre obejctif est la paix, la justice et la prospérité. La guerre n'est pas notre idéal, vous devrez vous y faire.

Apparemment, l'Armée de Glasphrée se joignait à la bataille. Les étendards ralliant l'Alliance de Lumière se multipliaient. Tous venait servir la juste cause du peuple et de la paix. Les troupes d'Opselimbe qui en avait fini avec le camp de siège en flamme réorganisèrent les compagnies et firent un assault sur l'arrière de l'ennemi qui prenait position sur les terrains perdu par l'avant-garde des défenseurs. Au même moment Fardall cria avec le souffle qui lui restait:

- Ralliez-vous ! Ralliez-vous au étendards de vos seigneurs !

Le cri fut porté de bouche à bouche et bientôt tous reformèrent les rangs et, comme leur indiquait leur second ordre, il se replièrent, vers les remparts, et reprirent leur position du début de la bataille. Plus aucun danger ne menaçait les murailles de s'écrouler. Les catapultes détruites et les mages en arrière étaient suffisamment occupé à fuir les épées des troupes qui les prenaient à revers. Sur le flanc gauche, les troupes de Glasphrée avit prit l'avantage grâce à un sortilège, qu'il ne connaissait pas. L'ennemi était donc pris en tenaille de partout excepté sur le flanc droit, dégagé, mais cela signifiait quasiment mettre fin à l'affrontement
et laisser gagner les défenseurs, leur peremettre de se ravaitailler.


- Si seulement il abandonnait, tant de vies serait sauvées, déjà que le sang rougit nos pieds et nos mains ...

Positions actuelles:

...... ....... ( Archers du fort )
____/ / ______ ( Murs et portes )
=========== ( Défenseurs )
=========== ( Défenseurs )
lll ( Arm.de Glasphrée )
lll^^^^^^^^^^^^^ ( Arm.de Glasphrée + Mercenaires )
lll^^^^^^^^^^^^^ ( Arm.de Glasphrée + Mercenaires )
lll^^^^^^^^^^^^^ ( Arm.de Glasphrée +Mercenaires )
lll^^^^^^^^^^^^^ ( Arm.de Glasphrée + Mercenaires )
oooooooooooooooooo ( Troupes d'Opselimbe )
oooo




******* TTT ( Camp et troupes de Kondall + Torgrund et Minotaures )
*******
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Ven 18 Jan 2008 - 5:32

"Nathaniel, poussez vos troupes sur l'avant-garde."

Drake était couvert de sang. Finalement, c'était un exellent lancier.

"Général Drake, je peux me permettre de dire que nous sommes presque encerclé. La capture du fort ne nous servirait à rien" répondit Nathaniel.

Il s'interrompit pour laisser passer le bruit d'une explosion. "Je propose d'attaquer un front à la fois. Nos troupes sont fortes par leurs nombres. Les leurs sont distancés et quelques peu difficiles à manoeuvrer."

"L'ordre 66 ne marchera pas, Nathaniel. Personne ne va venir."

"Je ne vais pas mourir ici. Et si vous refusez de croire que cette bataille peut être gagné, je préfère me rendre, avec mes hommes. Ils n'oseront pas nous tuer, et ce soir, je m'enfuierai sur la légende des mers.Êtes vous encore là, général?"

"Ou...Oui. Vous avez raison.Concentrez nos troupes et perçons l'arrière garde. Que les mages pilonnent notre avancé. Prenez vos troupes et soutenez notre nouvelle arrière garde. Éxécuter vos ordres de base quand le nombre deviendra trop important derrière, si c'est vraiment possible."

"Je vous retrouve, Général!"

Le général discuta quelques secondes , puis des nouveaux cors se firent sonné.Les hommes commencèrent à reculer, puis à faire volte face. Une garnison impériale d'élite et un régiment de cavalerie formèrent une puissante avant-garde surveillé par des dragons volants. Sauf les pégases, ils ne restaient que des dragons impériaux, car l'empire recevaient régulièrement des renforcements volants.

Nathaniel dirigea son escouade, puis tenut le terrain et forma une ligne en attendant que l'avant garde se rende à eux.

"Équipe 1,2,3. Tenez cette ligne en reculant progressivement à chaque coup de cor. Ne soyez pas distancé! Personne ne peut plus vous aider, en avant. LA LÉGENDE BRISE!"

Les cavaliers dégainèrement leurs armes et crièrent leur dévotion à leur cause inconnue.Les derniers guerriers impériaux traversèrent la ligne des légende, qui rejoignirent les supports derrière. Laissez les Légendes seules dérrière étaient suicidaire.

L'armée impériale, sous les ordres de Drake, s'était étendue de façon oblique pour recevoir la menace venant de l'ouest.

Nathaniel frappa de son pied un célestial qui avait tenté de l'attaquer en volant, puis l'aggrippa par l'épaule et l'empala sur son arme.À peine avait-il relevé les yeux qu'un guerrier lui balançait son épée à la gorge.Nathaniel se coucha sur le dos de son cheval puis en glissa en dégainant son épée. L'homme était un bretteur expérimenté qui connaissait les techniques de l'Outremer.Il se combattirent une ou deux minutes puis Nathaniel fit glisser sa lame courbé sur celle de son adversaire et en profita pour le frapper au visage, qui tomba alors sur le sol.Nathaniel allait lui planter l'épée dans le corps quand le guerrier s'écria :
"J'ai une femme, et deux enfants!"

Nathaniel suspendit son geste et s'approcha de lui.

"Mais alors, homme, que fais-tu ici, loin de ta ferme, loin de ta famille."

"Je combats le tyran....Pour mieux vivre...."

"Mon ami...Il y a une chose que j'ai appris après la chute de l'Outremer....Il vaut mieux un tyran à des centaines de lieues qu'une cinquantaine de tyran qui sont vos voisins.Qui prendra la place du tyran, ici? Une armada de tyran?Tu es un pion, tu n'as pas choisi quel tyran prendra la place de l'actuel.Va retrouver ta ferme, et tes enfants. Tu as fait ton devoir."

Il aida l'homme à se relever. Il tremblait comme une feuille.Puis il hocha lentement la tête et s'éloigna vers les flancs scitopoliens.Nathaniel le regarda encore quelques secondes, puis rengaina son épée courbée et remonta sur son destrier.Avant de rabaisser sa visière, il prit conscience des éclairs dans le ciel, des trombes d'eau qui martelait le sol, des petits ruisseaux de sang.

Un lancier s'attaqua alors à lui, et la visière retomba.


...... ....... ( Archers du fort )
____/ / ______ ( Murs et portes )
=========== ( Défenseurs )
=========== ( Défenseurs )
lll ( Arm.de Glasphrée )
lll %%%%%%(Légende et guerriers d'élites)
lll ^^^^^^^^^^
lll ^^^^^^^^
lll^^^^^
lll^^
^^^^^^^^^^^^
^^^^^^^^^^^^
^^^^^^^^^^^^

000000000000000
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Ven 18 Jan 2008 - 14:49

Torgrund savait faire taire depuis longtemps son moi bestial, mais une chose que le minotaure ne savait pas faire taire était son instinct de guerrier. L'imposante créature commençait légèrement à s'ennuyer du fait d'être simple spectateur de la bataille, il s'avança vers le seigneur Sirias et lui dit:

"Grand seigneur les armées ennemis sont quasiment encerclées, je préconise une charge sur le flanc droit pour moi et mes hommes et vous, vous prendrez à gauche. A moin que vos plans soient autres ?"

Si le minotaure n'avait pas autant de respect pour le seigneur Sirias, auquel il s'adressait, il aurait déjà chargé depuis longtemps. Mais son expèrience lui disait que cette fois la simple force ne suffirai pas pour mettre fin à cette guerre là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Sam 19 Jan 2008 - 2:04

- Toi ! N'est-ce pas le Maître Regit qui devait se trouver là-bas ?
- Normalement si, Seigneur.
- Mais il n'est pas sensé attaquer l'ennemi ! Ce n'était pas dans nos plans !

Il est vrai que cette manoeuvre avait permis d'encercler l'ennemi sur un côté, il était vrai également que peu voire pas de convois passaient et donc que ce travail était inutile mais, l'armada n'était pas sensé agir directement, juste surveiller et aider légérement ceux qui était en péril, c'est-à-dire les troupes scitopoliennes et plus particuliérement les troupes de Fardall. Regit échappait de plus en plus au contrôle. Il était à la base le dirigeant de Glasphrée et bien que je l'avais conquise, Regit a réussi à monter dans mon estime jusqu'à devenir la seconde personnalité de Glasphrée après moi-même. Il avait de plus réussi à se refaire une armée personnelle et des personnes de confiance dans les hauts placés de ce royaume...

- Nous ne devons pas attaquer. Dites à Regit de rentrer au pays, il est trop dangereux.
- Bien seigneurs. Y aller seul serait suicidaire, il y a des troupes ennemies partout et puis Regit n'écoutera pas qu'un seul homme.
- Bien sûr prend la IVème avec toi...

Un homme interpella Bördish dans son dos. C'était Gorbulas Millstone qui avait quitté son poste, trop éloigné de la bataille.

- Bördish ! Je vous raméne des hommes, vous en aurez besoin. Les troupes impériales vont certainement passer tout près. Notre vient donc dans peu de temps.
- Personne n'attaquera temps que je n'en aurais pas donné l'ordre.
- Il est trop tard, nous sommes déjà dans la mêlée. Et ... Je prend le comandement de vos troupes car vous ne semblez en Etat de vous battre. C'est un ordre.

Deux orques prirent leur armes pour menacer Bördish. L'un d'eux pris la parole.

- Il fallait que tu t'en doute. Nous avons besoin d'action, tu met trop de temps à agir.

Les orques prirent tous les armes en criant. Le jour de la grande bataille promise était enfin arrivé. L'armée adverse fuyait à droite et c'est dans cette direction que les orques couraient muni de leur épées et armures, l'armée de mort suivant de loin avec une escouade d'archers orques.
Gorbulas Millstone courait moins vite que les orques et se trouvait un peu derriére. Le front se rapprochait avec ses cris, son sang et ses morts...
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Sam 19 Jan 2008 - 23:06

Citation :
En vertu des résultats de la guerre IG, il a été décider que les troupes impériales gagneraient la bataille du Fort Wolfen. Je sais ce que vous vous apprêttez à dire, mais les faits sont là : Les troupes impériales gagnent mais subissent de grosses pertes. La guerre n'en est pas finie pour autant, et il a été décidé que vous gagneriez la guerre. Voici les mots exacts d'Enguerrand (Gautier
Citation :
)<Gautier> Publicité intempestive introduite par infraction dans mon ordinateur... Soi-disant pour un logiciel de sécurité PC... dit :
à long terme c'est eux qui auront la victoire.
<Gautier> Publicité intempestive introduite par infraction dans mon ordinateur... Soi-disant pour un logiciel de sécurité PC... dit :
Enfin eux non. Ce sont les idéo qui triopheront contre le régime actuel
Merci de comprendre que l'issue de cette bataille a été décidé pour allonger l'investissement du round.Merci de ne pas tenter de revenir à l'intérieur du Fort Wolfen qui brûle. Je sais déjà que beaucoup ne sont pas content de cette décision. Après tout, vous êtes plus de 10 seigneurs qui se battent contre un seul....Ce qui en soit n'est pas très juste. Courage, vous aurez votre chance. Deplus, celui qui me retrouvera dans la bataille à partir de ce message pourra se battre avec moi sans craindre de mourir mais sans pouvoir tuer Nathaniel. C'est peu, mais c'est tout pour l'instant, merci.Pour plus d'informations, contacter Enguerrand.
-Modérateur Légendia


Espoir.

Nathaniel s'arrêtta pour souffler un peu. Ils réussisaient à garder en respect l'ennemi mais certains de ses hommes montraient des signes de fatigues. Les pertes étaient faibles, pour l'instant.De l'autre côté, Drake semblait ouvrir une brêche dans les troupes ennemies.Les pégases harcelaient insasablement les soldats, et les dragons tuaient aussi vite qu'ils le pouvaient. La bataille serait bientôt terminé.Nathaniel ne voyait pas ce que pouvait faire Drake lorsqu'il percerait les lignes scitopoliennes.Se retourner et charger? Il n'y avait plus assez d'homme.Mais la bataille évoluait, et l'armée étaient joliement regroupés.

Un de ses hommes tomba de son cheval. Nathaniel se baissa et l'agrippa par l'épaule pour l'empêcher de s'effondrer .Péniblement, il l'aid à se relever. Il avait le bras coupé au coude, le sang sortait de la blessure comme une fontaine. Le bras qui tenait l'arme.Le soldat releva sa visière et mit sa main valide sur le bras de Nathaniel.Celui-ci hocha la tête.

"Je suis désolé, Tenfield" dit Nathaniel avant de lui couper la tête de son épée.La têteroula par terre, suivie du corps. Nathaniel ramassa son pendanti, qu'il lui faudrait donner à sa famille, plus tard.

Un cri de trimphe s'entonnait en arrière, là où le gros de l'armée se battait. Les troupes impériales avaient récupérer le terrain de leurs camps en flammes.


*************************************************************

Drake trancha le bras d'un orque et lança son arme dans le flanc d'une pégase. Ses troupes étaient trop nombreuses pour être vaincues par un regroupement de créatures, un armée de pégases et des guerriers trop faiblement en nombre.

Il fit établir immédiatement un périmètre de sécurité dans les camps en flammes.La bataille ne durerait plus très longtemps. Il voyait les légendes ralentir l'ennemi , au loin.

"Ils sont divisés, maintenant. Il est temps de marcher sur Fort Wolfen et les faire fuir!"

Des cors sonnèrent et les guerriers, une fois de plus, se retournèrent vers le Fort.La cavalerie fut laissé complêtementèn arrière pour tenir le camp.


*************************************************************

Nathaniel salua Drake."Mes hommes sont fatigués. Il nous faut un peu de repos, Général."

"Mettez les dans la troisième ligne, dans ce cas."
"Oui, général."
Et les troupes impériales marchèrent sur l'ennemi une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 6:55

Orrendav vue un petit chemin sans aucune troupe, a son bout, se tenait un grand seigneur, vêtue de tunique dorée et de pièces d'armures flamboyante. Il demanda a quelques élite et un Iltarn de le suivre. Il avancait ver l'homme. Il savait qui c'étais. Il se nommait Nathaniel, il était chef des troupes impériales. Arriver prêt de lui. Orrendav planta son épée dans le sol. Nathaniel ce retourna. L'homme de Naxos reprit:

-Nathaniel, je vous lance un duel, un contre un, loyal et sans coup bas. Je vous laisse la décision.

Orrendav attendit une réponse de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 7:01

-Nathaniel, je vous lance un duel, un contre un, loyal et sans coup bas. Je vous laisse la décision.

Nathaniel se retourna dans le chaos de la mélée.Il affina son étreinte sur son arme, puis descendit de son cheval.

"Par 3 fois on m'a lancer un duel , aujourd'hui, et cette fois, j'honorerai votre appel"

Nathaniel commença à tourner autour de son adversaire, la lame de son hallebarde vers le haut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 7:07

Le seigneur étais rusée, comme son adversaire. Orrendav retira sa lame du sol et se retourna ver Nathaniel. L'homme Poita son armes vers l'adversaire sans que quitter du regard. Un attaque direct du seigneur Nathaniel le tuerais.

-Que la battaille commence...

Orrendav chargea directement sur Nathaniel qui pointais ca Hallebarde ver lui. Il tassas celle ci avec son bouclier et frappa Nathaniel qui, miraculeusement, évita le coup.

-Pas Mal les réflexes...
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 7:13

Le seigneur était expérimenté, quoique lent. Nathaniel perdit l'équilibre lorsqu'il fut frappé par le bouclier. Il avait heureusement réussir à amortir le chocs avec des avants-bras.

Nathaniel repoussa le guerrier de ses deux et se pencha pour ramasser sa hallebarde...du mauvais bord.Il frappa le guerrier avec le côté non-tranchant et voulut ensuite l'attaquer tandis qu'il était le sol en tentant de le frapper de haut en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 7:33

Nathaniel avait beaucoup aimé cette hallebarde. La colère l'envahit et il balança son pied dans le ventre du guerrier puis se releva en tournant sur lui-même. Par le fait même, il dégaina sa lame courbée et d'un coup sec entama l'épaule de l'homme. Orrendav, senti un liquide couler le long de son bras, visiblement rouge, il avait été attein a l'épaule gauche. Dans un élan de furie l'homme se retourna et trancha profondément la cuisse droite de Nathaniel. L'homme de Naxos se pencha en signe de politesse et dit:

-Ce combat fut loyal. Aucun victorieux. Combat nul.

Orrendav se retourna et retraita avec les troupes alliées, laissant derriere lui, un grand homme, blessé.


Dernière édition par le Dim 20 Jan 2008 - 7:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 7:34

Fardall voyait la mort autour de lui. Il n’en avait pas peur, il la voyait comme une vieille amie qui vient chercher les êtres qui ont accomplis leur destin. Mais ce qui le rendait furieux c’était les morts, qui quittaient ce monde loin de leurs familles, il ne pouvait croire que c’était leur destin. C’était une farce, une grossière farce qui allait coûter la vie à des milliers d’innocents, toute organisée par le mal qui rongeait l’empire, le plus grand de tous, Enguerrand d’Exalon, qui poussait les derniers fragments de l’unité impériale vers la ruine, refusant de céder sa place à un de ses collègues, ce Aëras par exemple, qui se souciait de l’Empire, son peuple et non pas d’une vengeance personnelle.

De rage il regarda les corps qui s’entassaient tout autour de lui. Il acheva un autre des soit-disants guerriers d’élite qui avaient pour dieu l’Argent. Il en tua bien d’autre dans cette bataille désastreuse, mais plus le Seigneur de Zirconie y songeait plus il se rendait compte qu’il était inutile que tant de morts tombent au champ d’honneur pour défendre le fort. Ce n’était qu’un bastion, comme tant d’autre était tombés ou avaient été pris durant l’épique histoire du monde qu’avait créé les dieux. Alors, voyant le feu dans le fort, les cadavres gisant sur le sol qui arboraient le signe de La Garde Divine, des Seigneurs Alliés ou même des mercenaires, une fureur l’envahit. Cet affrontement sanglant ne pouvait plus durer. Il fallait mettre fin à cette boucherie. Le père de Faraël songea à Dame Kimri, au Seigneur Oengus, aux guérisseurs et à tout ceux qui sauvaient nombre de victimes de la guerre et sut. Eux comprenaient, comme les Seigneurs Divins l’inutilité d’un tel affrontement. Une idée, une cause, si bonne soit-elle ne méritait pas que l’on sacrifie tout un peuple pour elle. Seule la liberté et la paix pouvait encore justifier cela. Alors, commença à organiser une retraite. Il envoya un messager dans le Fort livré aux flammes, accompagnés d’une centaine de prêtres. Fardall tourna bride et entra dans le bastion en feu. Il fit comme le lui demanda Sorenssen et tout le Panthéon. Les prêtres incantèrent, un halo lumineux entoura la Chapelle Divine. Un éclair tomba du ciel clair sans nuage et s’abattit sur la haute tout. Le lieu saint sembla s’embraser, mais rien n’était endommagé. Le pouvoir des dieux venait de protéger la Chapelle Divine, dernier puissant sanctuaire du Panthéon du Bien dans cet empire en ruine. Aucune force, ni humaine, ni magique ni aucune autre force, même dans le Panthéon du Mal ne pourrait endommagé la Chapelle, elle était dans la lumière des dieux, que rien ne pouvait briser. Ici rien ne valait plus la peine de mourir pour le sauver. Il ordonna aux archers et à tous d’évacuer le fort en direction du champ de bataille. Des hommes ratissèrent les bâtiments pour s’assurer qu’il ne restait plus personne. Alors tous se retrouvèrent à l’extérieur, le soir commençait à tomber, pourtant la lumière qui irradiait le lieu saint illuminait tous les hommes de cœur et de bien, tant les Amphisois que les Scitopoliens, même les mercenaires qui comprenait bien qu’un mur de pierre ne valait pas la peine de se sacrifier pour.

Des messagers rallièrent tous les Seigneurs Divins, ainsi que Regit, Munin, Torgrund et Orrendav. L’ordre était de se préparer à la retraite. Les rangs furent resserrés et les Forces Divines, disciplinées semblèrent revigorés par la présence de la chaleur divine. Plus personne n’avait faim, soif ou souffrait de fatigue parmi les défenseurs, comme si les bienfaits des Terres Saintes, où se retrouvaient les âmes après la mort leur parvenait depuis les cieux. Le combat faisait toujours rage, mais la détermination se lisait sur les visages. Comme une seule ligne, les armées sous le commandement des défenseurs s’alignaient devant la muraille, éclairées par le feu qui protégeait pour toujours la Chapelle et les Saintes Reliques.

Les forces d’Opselimbe commençaient à se replier tranquillement, dans l’ordre et la discipline, comme demandées.

Un sourire agita le coin de la bouche de l’Élu de Sorenssen, aujourd’hui la victoire avait été acquise par La Garde Divine et ses alliés. Pas une victoire militaire, mais une victoire du Bien et de la Vie, présent des dieux. Aujourd’hui serait un jour marquant, les dieux montraient leur volonté de préserver la vie sur cette terre désolé. Et inévitablement, ceux qui la défendait auraient la victoire. Alors, les combattants continuèrent à tenir la position, attendant le moment propice pour se replier dans les collines de Scitopole où les seigneurs étaient tous prêts à les accueillir, car tous reniaient leur allégeance au Tyran. Fardall regarda attentivement les actions de ses amis de La Garde Divine tout en protégeant ses soldats en première ligne. On tenta de récupérer le plus de corps possible de Gardes Divins et alliés, qu'on incinéra derrière la ligne avec des prières et des larmes. Les autres furent laissés aux bons soin des guérisseurs qui passeraient après, pour éviter une épidémie. On monta les blessés dans des chariots qui avait pu être sortis du fort, et tous se mirent en route à la faveur de la nuit, dans un silence de paix.


Dernière édition par le Dim 20 Jan 2008 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 8:06

La lumière.Et la douleur.

L'homme s'était finalement venger. Nathaniel rengaina sa lame et posa la main sur sa blessure, qui s'envellopa de couleur bleue. Elle arrêtta alors de saigner.

La nuit tombait, mais elle était éclairé par l'incendie du fort. Une lumière jaillissait maintenat de celui-ci.C'était sans aucun doute la décision des dieux.Nathaniel rallia ses hommes en regardant la plaine. Un océan de douleur et de corps, de cheval sans cavaliers, de flèches plantées dans le sol. Déjà l'odeur était répugnante.

Le quart des légendes étaient tombés. On voyait ici et là les chevaux gris des élites mercenaires.Les troupes ennemies avaient disparues. La lune pointait de sa grande splendeur.

Avec ses hommes, il rejoint le contingent de Drake, qui serrait la main de ses officiers.


"Nathaniel! Je suis content de voir que vous êtes toujours en vie. Célèbrons cette grande victoire."

L'image de ses hommes tombés lui revint en tête et, invraisemblement, il balança son poing dans la figure de Drake.

"Une victoire? Une victoire? Qu'avons nous gagner, Général Drake? 6000 hommes de nos 10 000 sont morts, j'ai perdu 50 guerriers. Des hommes de valeurs, qui sont morts pour vos idéaux stupides. Nous avons perdu, Général.Ils ont été plus intelligents que nous, en quittant ce champ de bataille ridicule."
Drake se releva. Sa lèvre était explosé.

"Nathaniel, ce n'est pas en disant sa que vous raménerai vos hommes. Vous êtes un mercenaire, bordel!"
Nathaniel rapprocha son visage.

"Mais je suis aussi un humain."

Et il s'éloigna pour rejoindre sa tente. Le prochain conseil avec ses hommes auraient lieu le lendemain. Un disciple de Synodar vint panser sa jambe.Il enleva une à une son armure, posa son heaume et son épée.Il s'agenouilla et médita.Un homme vint nettoyer son armure et on ramassa sa hallebarde brisée pour en faire un nouveau manche.

Dehors, dans la nuit, on procèdait à la destruction complête de fort Wolfen. On mit feu à tout à l'intérieur, exepté la chapelle qui semblait invulnérable.On posa des bombes goblines sur les fondations.Vers les premières heures du matin, le fort s'effrondra dans un chaos assourdissant. Seule restait la chapelle.

On entendait aussi les crs des blessés, si nombreux.Après l'explosion, Nathaniel interrompit sa méditation pour aller dormir. Pendant son sommeil, l'homme remit à sa place son armure impeccable.


Une autre journée pour un mercenaire de légende.
Revenir en haut Aller en bas
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 20 Jan 2008 - 20:07

La bataille du Fort Wolfen était donc terminée, les Troupes Impériales avaient remporté cette première bataille qui avait déclenché le début de cette guerre!
Uzul, voyaient presque tous ses hommes étaient étalés par terre, Uzul était effondré par la défaite , mais avait aussi la colère de la vengeance, il voulait une revanche le plus tôt possible pour montrer que les défenseurs du Fort anéantirait l'Empereur ! Malgré, la défaite Uzul savait pertinament qu'il avait beaucoup affaibli l'Empereur, et que ce n'était que partie remise !
Il vut le seigneur Fardall et alla près de lui pour lui demander des renseignements !


"Seigneur Fardall, quel est le bilan de la bataille, presque tous mes hommes ont péri !
Qu'allons-nous faire maintenant? "


Puis celui-ci s'asseya sr un rocher près de lui sous la fatigue du combat qu'il venait de mener !
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Aujourd'hui à 17:15

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Wolfen: Bastion Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-