AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fort Wolfen: Bastion Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 2 Déc 2007 - 23:49

Dans les airs, un oiseau mort se déplaçait comme par magie, la nécromancie était bien souvent utilisée pour combattre mais cet oiseau était petit et sa mission était de délivrer un message au fort Wolfen.
Il n'y avait en réalité pas grand chose sur ses ailes. C'est pas en battant avec ces os qu'il devait voler, cela ne semblait pas le gêner car il se dirigeait vers le fort. Il volait entre les feuilles des arbres, appréciant le vent sur son crâne dégarni de toute peau et plumes, transperçant ainsi la brume.

C'est avec aisance qu'il se déplaçait, faisant un petit looping de temps en temps essayant de chanter comme tout les oiseaux pour montrer et transmettre sa joie. Il vit une petite caverne devant lui, tourna pour l'éviter mais tout en tournant se retrouvait face à ses même grotte, la grotte se rapprochait même à une grande vitesse. Il ne pouvait pas sentir la mauvaise haleine de la grotte, s'il avait des sens, il aurait peut être su qu'il s'agissait d'une wyverne...
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 3 Déc 2007 - 17:17

Le visage de Kimri rougit au baiser de Nathaniel. L’humain était... troublant. Il commençait avec des menaces, et se montrait ensuite galant et... accueillant. Lorsqu’elle regagna sa main, elle prit grand soin de lisser ses robes pour réfléchir avant de répondre. Pourquoi recevait-elle un traitement meilleur que sa soeur d’armes se demandait-elle.

Bonjour Sire Nathaniel, commença Kimri d’une voix plus chaude que neutre. Comme nos hérauts l’ont annoncé, d’une façon plus dramatique, nous sommes du Proctectorat Ancestral d’Amphise, qui a combattu aux côtés des Scitopoliens en Zakinthe, en Argostole et finalement en Outre-Mer. Il est clair que nous sommes surpris par les décrets de l’Empereur. Cependant, j’ai rencontré en personne Son aimable Majesté auparavant, et mes soins lui ont été donnés par après à la Journée des Palatins. De plus, notre palatin et deuxième commandant a contribué au changement de thrône. Le Protectorat Ancestral désire comprendre la situation et la raison de tous ces ennemités, car nous sommes attristés par ce scénario de bombe à retarde...

La suite de sa phrase fut perdu dans les déflagrations provenant du fort et le souffle de chaleur qui balaya la région. Kimri se releva sur ses deux mains. Quand était-elle tombée? Sa vision était embrouillée de larmes. Son visage était de nouveau rouge.

Que s’est-il passé? murmura-t-elle d’une voix rauque. Sa bouche était sèche. Elle s’essuya les yeux et sa vision se concentra sur le Fort. Entre les collines, les tours brûlaient. Déjà loin à l’Est, des reptiles volants battaient de leurs ailes, s’en retournant. Si les bombes étaient tombées plus bas... Elle frissonna à l’idée. Seulement avec ça, ses oreilles pointues percevaient douleur et agonie. La Grande Prêtresse fixa l’humain, et parla cette fois d’une voix déterminée à faire face à tout obstacle.

Sire Nathaniel, je demande à nouveau sauf passage, mais pour les Guérisseurs cette fois. Notre mandat est d’aider toutes les races de Kalamaï, sans distinction de leur classe sociale ni de leur statut. Nous accomplirons notre devoir, malgré les oppositions, comme nous l’avons fait durant la Deuxième Croisade. L’honneur et les lois de guerre exigent de porter secours après une bataille, aux ennemis comme aux amis.

Il était clair qu’elle ne faisait plus référence à son armada, mais à son métier. Sur ce, elle s’inclina devant Nathaniel, et s’en retourna à ses troupes. Elle s’arrêta devant Kryell pour lui dire que ce serait elle qui prendrait charge des négociations pour les troupes amphisoises, que le devoir de Guérisseuse l’amenait d’urgence au fort.

Un message serait envoyé à Sirop, demandant un régiment de la Maison, et la Conseillère s’en irait vers le Fort en chantant pour annoncer sa position, si tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 3 Déc 2007 - 17:38

De son côté, Munin était prêt à intervenir. L'assaut aérien avait été visible de sa position et il avait préparé ses troupes pour qu'elles s'en prennent aux wyvernes si elles retentaient le même coup. Faire exploser les bombes avant qu'elles ne soient lâchées en un assaut rapide avant qu'elles n'atteignent le fort était une stratégie sui lui sembla efficace. Un replis rapide devait être préparé...

Cependant un messager lui apporta une missive écrite sur une plaquette de verre très fine:

Citation :
Sire Général,

Opselimbe s'est faite attaquée par des troupes de la Garde Divine.
Elles portaient le couleurs du Seigneur Uzul. Par ordre du Sénat, aucun homme d'Opselimbe n'est autorisé à porter secours à celui qui a porté la mort dans la cité des Princes-Marchands.
Le Sénat connais votre héroïsme, mais vous informe que votre famille requiert votre retour car elle a compté des victimes parmis ses membres lors de cet acte mercenaire.

Ceci est un ordre officiel du Sénat.

Munin brisa la plaquette cristalline comme il se devait concernant les missives stratégiques. Regardant la pluie de cristaux étincellants, il pensa à sa soeur

* Soit un Héros, sert notre Dame*
Avait-elle dit à Munin lorsqu'il était devenu chevalier. Peut-être était-elle morte à l'heure qu'il est...
Le Général pris son temps pour réfléchir, ses armées, aux aguets, observaient autant la ligne d'horizon que les traits impassibles de leur général.

*Puis-je laisser mourir ces hommes? Est-ce finalement Kanderak lui-même qui punit ceux qui le servent par le pillage et la trahison?
Dans ce cas Enguerrand serait l'instrument de sa colère, interdisant à ceux qui sont devenus de faux dévôts, des pillards orgueilleux se cachant derrière de belles paroles. Cela reste logique, on a longtemps dit que l'Empereur était le messager de nos Dieux... Si cela est vrai, ai-je le droit de m'y opposer? Mes propres serments vallent-ils l'ire du Dieu de l'Honneur?*


Considéré comme un guerrier mais aussi comme un homme pieux et par certains comme un philosophe, Munin s'était retranché au coeur de lui-même. Il devait prendre une décision comme rarement il n'en eu prise...
Revenir en haut Aller en bas
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 3 Déc 2007 - 21:51

Uzul, avait pris conscience de l'affront qu'il avait fait à Opselimbe sans s'en rendre compte, celui-ci se sentait maudit, il ne croyait plus en lui après cet acte horrible !
Il fallait qu'il reprenne ses actes en main, il écrivit donc une lettre à Opselimbe dans le but de se faire pardonner !

Citation :

Madame,

Veuillez bien excuser mon affront envers vous ! En fait j'ai ordonné à mes troupes d'attaquer les premiers sur leur chemin, il fallait faire vite contenu des situations actuelles!
Mais pour me faire pardonner je vous accorde la chose qu'il vous ferait le plus plaisir !

Uzul, Maître d'Arataribe


Puis, envoya un des oiseau les plus rapide vers ledestinataire de cette lettre !

Suite, à la lettre de Langeto, le commandant du Fort Iltess, Uzul était soulagé que le seigneur Fardall se rende sur les lieux, maisil se demandait ce qu'il avait en tête! Cependant il ne pensait pas que la situation était si périlleuse, il demanda donc à ses hommes de placer toutes les vivres et les objets les plus utiles en lieu sur !
Il répondit tout de même à la lettre !


Citation :
Messires,

Merci pour votre réponse très rapide, nous attendons très fortement l'arrivée du Seigneur Fardall en espérant qu'il nous apportera une solution !

Uzul , Maître d'Arataribe

Puis envoya dans la même journée une deuxième lettre !
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 4 Déc 2007 - 3:14

Nathaniel fut fort étonnée par les propos de la guérisseuse.

En effet, il avait rarement idée des guérisseurs. Pendant quelques secondes, il eut la pensé de malsaine d'avoir l'impression de leur fournir du travail, à tous ces soigneurs...

Mais il se retint un peu plus et accourut vers la femme qui s'éloignait déjà.

"Attendez! Je n'en ai pas vraiment le droit non. Mais je crois que nous pouvons nous arranger. Accordez moi une heure de votre temps après la bataille et je vous donnerai sauf passage moi-même. Nous pourrons disc......"

Il avait cesser de parler pour fixer un petit point devant lui.

`" Vous m'excuserez maintenant, Dame, mais mon métier me ratrappe. J'espère que vous accepterez ma demande, car je n'ai aucun moyen de m'assurer votre accord."

Il lui tendit rapidement un parchemin au nom de l'empereur, puis fit signe à tous ses hommes de battre en retraite et rejoindre le camp.
***
On lui tendit les rênes.

" Comment il va, aujourd'hui? ", s'enquit Nathaniel.

-Plutôt bien, répondit Kalvin.
-Sa veut dire quoi, bien?
-En pleine forme , bon.Essaie de le ramener intact cette fois, les chirurgiens le détestent.
-Si tu veux encore parler de cette fois où un bras a été sectionné....
-C'est quand même un bras.
-Oui mais les dieux nous en ont donner deux, non?
-Nathaniel....
-J'essaierai.

Et il tira avec ses souliers et ses bras pour propulser son magnifique dragon blanc dans les cieux. Il avait son traditionnel sac de javelots courts dans le dos et sa longue pique/hallebarde accroché sur sur le côté écailleux du reptile.Plus de 200 reptiles s'envolèrent en même temps, causant une importante bourrasque qui emporta quelques tentes.

Et lui et son groupe convergeaient vers ce point éloigné de la forteresse. Vers ce point qui scèlerait peut-être la bataille.

Déjà Voyait-on leur premiers éclaireurs qui engagèrent le combat avec ses alliés.Lui même reçut un grand wyverne.

La première attaque fut plutôt avantageuse. Le poids de son dragon emporta selui de son adversaire et les serres pataugèrent dans le vides.Un mâchoire dentée passa près de sa tête. Le cavalier ennemi harponna son dragon de sa longue lance. Sadrk rugit mais tint bon et se sépara du reptile ennemi pour pouvoir reprendre de l'altitude. Les deux volants se séparèrent pendant environ 10 secondes , puis l'assaut recommença. Cette fois, le dragon blanc déchira la chair du wiverne, tandis que les cavaliers se battaient à coups de lance.

Nathaniel manqua de peu un empalement, et l'éclaireur ennemi attaqua à nouveau. Sa lance s'arrêta près de son épaule. Nathaniel souriait. Il fit un geste circulaire de main gantée, comme s'il voulait lancer une balle.L'énergie déferla en lui et une lignée de sang apparut sur le corps de l'éclaireur, comme sur le corps du wyverne qui venait d'être mordu au cou, mortellement. Le sillon de couleur bleu devint plus grand et toucha le sol, produisant une forte détonation. Le cadavre de l'autre lézard géant alla pour s'écraser sur le sol.


En moin d'une minute, son avant-garde avait péri.

Nathaniel rajusta sa monture, puis se concentra.Une aura bleu se l'entoura faiblement. Il mit ses bras en croix, puis les projeta vers le point se rapprochant. Une bourrasque de vent violent presuqe perceptible à l'oeil nu l'entoura puis se dirigea vers l'ennemi. Il ne voulait pas destabiliser l'armée au complet, mais qu'une seule personne.

Le seigneur Fardall aurait bientôt un nouvel adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 4 Déc 2007 - 5:49

Le Seigneur Fardall avait décollé quelques heures auparavant et ses membres commençaient à s’engourdir sous l’effet de la forte brise du nord, qui heureusement leur soufflait dans le dos, les aidant considérablement à augmenter leur vitesse.

Lorsqu’ils arrivèrent en vue de quelques royaumes méridionaux de la Zirconie, ils n’avaient rien vu, et le Maître des Croisés songea que son imagination fertile avait dû le faire avoir un accès de paranoïa. Par un heureux hasard, ou peut-être un coup de pouce de Kanderak furieux de voir culte proscrit, l’escorte du Seigneur et les quelques éclaireurs envoyé en aval ne rencontrèrent rien d’autre dans le ciel qu’un aigle en chasse, qui fuit à leur approche sans demander son reste. D’une certaine manière cette absence d’activité était effrayante, le calme avant la tempête comme aurait dit un marin.

Le Chef de l’Alliance de Lumière ne vit rien venir alors qu’ils approchaient du Fort.

De loin, le fils d’Igardal vit quelques plusieurs points noirs, s'élevant au-dessus de l'inévitable campement des mercenaires à la solde de l'Usurpateur, énorme ville de toile et de fer, en pleine activité, venir à la rencontre de quelques autres, qu’il identifia comme ses éclaireurs monté à dos de wyvernes. Ceux-ci venaient d’un royaume assez proche de leur position, les quelques hommes montés les avaient rejoint comme éclaireurs. Bien que le seigneur n’aimait pas particulièrement les wyvernes, créatures sournoise, portés à la traîtrise, il put admirer que ceux-ci avaient été admirablement dressés et défendait bien la cause divine.


- Doux Sorenssen, le Tyran ne lésigne pas sur le nombre, nous aurons à faire à forte partie. Nous vaincrons pourtant, pour la gloire des dieux et la purification de tout ces infidèles et ces tyrans du petit peuple.

Il ne put voir le combat, seul des silhouettes tombant de leurs montures et des créatures allant s’écraser sur le sol de la proche colline lui étaient visible. La confrontation, même de loin, lui sembla être une glorieuse bataille, digne des conflits épiques du millénaire précédent.

Soudain, un point, qui approchant, était reconnaissable à son un écu ami cria :


- Monseigneur, nos wyvernes ont été massacrés, mais leur avant-garde a été vaincue. Ils sont montés à dos de dragons blancs ! Ces hommes sont bien entraînés, et ils semblent vouloir vous intercepter !


- Sieur Velven, rejoignez l’arrière-garde un moment. Le combat est inévitable, autant vous reposez.


Le Fondateur du Protectorat Impérial donna des ordres et les griffons montés bifurquèrent en direction de l’Est, se mettant en route vers les escarpements d’un embranchement du défilé, où, aux dernières nouvelles, campait l’armée dirigée par le Général Opselimbien Munin. Il ne voulait pas dévoiler les positions de ses alliés, mais espérait qu’une patrouille aérienne volait à proximité, loin du campement, mais pouvant leur venir en aide pour cet inévitable confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 4 Déc 2007 - 7:20

Écoutais Kimri s'excuser pour son absence à venir et lui souhaita bonne chance pour la suite. Voyant Nathaniel courrir derrière elle je me mis immédiatement à élaborer un plan.

J'envoyais des Devôts d'Adrien en reconnaissance pour qu'ils repèrent le chemin le plus sûr et le moins gardé. Je demandais à quatres Élus d'Adrien de m'accompagner dès que j'aurais la réponse des Devôts. J'ordonais à des Hippogriffes et des Archons de faire distractions pour avoir plus de chance de réussite.

Je vit les Devôts revenir après une vingtaine de minutes. Ils m'indiquâmes qu'à l'Est du Fort, il y avais moins de regroupement. C'est donc par là que j'arriverais à pénétré dans celui-ci. Je m'y dirigea d'un pas léger comme seul les elfes savaient s'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 4 Déc 2007 - 22:21

L'introspection de Munin avait duré bien longtemps, il ne quittait pas des yeux le médaillon qui selon les rites de sa famille était magiquement relié à celui de sa soeur. Il le garderait jusqu'a ce qu'elle se marie. Ternie, la bulle d'or reprenait doucement sa couleur dorée : la santé de sa soeur n'était plus en danger. Le général reprit confiance en ce qui lui sembla être un signe de son Dieu. Kanderak ne les avait pas abandonnés, ceci devait certainement être une épreuve, celle du coeur et de la justice.

Munin ralia ses troupes, contre-disant l'ordre sénatorial : Opselimbe résisterait avec les autres Scitopoliens épris de liberté et de piété!

De sa longue vue, il vit l'approche des Zirconiens et prépara un acceuil : les amazones de tête incendiairent les brousses, de façon à préparer un écran de fumée. Juste ce qu'il fallait pour qu'un petit groupe prenne des poursuivants par surprise.

- Que l'on prépare les filets! Plus vite que ça où vous terminerez ce labeur aux enfers!

De fines chaines avaient été tissées et seraient tendues entre les pégases pour réceptionner les créatures ennemies. En profitant de la surprise, six pégases suffisaient à mettre à terre un vol de deux wyvernes ou un gros dragon empêtré dans les noeuds d'acier, tout du moins d'après l'ingénieur Opselimbien qui avait mis au point ce projet.. Munin en fit préparer huit sur le filet car il connaissait la verve marchande des Opselimbiens.

- Si ils sont poursuivis dressez le filet en faisant décoller les pégases juste après le passage de nos alliés. Les Archères serviront de couverture et finiront les créatures au sol. Que douze officiers d'élite se joignent à moi pour intervenir en cas d'imprévu et que le reste des troupes reste en retrait et dissimulé : on ne sait jamais... Exécution!


Dernière édition par le Mer 5 Déc 2007 - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 5 Déc 2007 - 0:21

"Sadrk, ce sera grandiose" murmura Nathaniel, à travers le vent.

Le dragon ne répondit pas, mais sentit l'apaisement du mercenaire et se projeta plus rapidement en avant.

Son avant-garde s'était reconstituée rapidement, étant composé d'un nombre faible de soldats. Son groupe à lui, facile à reconnaître par les montures blanches, était intact.

"Elle est partout, elle souffle..."

Les dragons blancs formèrent un esquadron serré et les ailes devinrent saccadés.

"Elle est chère , mais si dévoreuse..."

Nathaniel serra dans sa main son javelot, et son autre poing rayonna d'énergie bleue.

"Elle déferle, emmène la souffrance..."

Et plus un son, à part ce lui du vent. Les dragons étaient silencieux. Le soir tombait, le soleil prenait repos.Les ailes se cabrèrent, on entendit un tintement. 200 épées se levèrent pour accueillir la mort.

Et Nathaniel amplifia sa propre voix:
" LA LÉGENDE BRISE ! LA LÉGENDE BRISE! "

Et comme un seul homme, les dragons blancs et leur cavaliers crièrent la même chose.

Une masse grouillante en frappa une autre.

Et la bataille commença.
Revenir en haut Aller en bas
Kimri
Évêque
Évêque


Nombre de messages : 133
Classe : Prêtresse
Date d'inscription : 07/04/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
2/10  (2/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 5 Déc 2007 - 4:03

En voilà un qui est à moitié galant, impoli et dramatique... murmura-t-elle en secouant la tête. Des frissons lui parcouraient le corps, causés par toute l'énergie qui se rassemblait au-dessus d'elle. Tant pis... Je n'ai pas bien compris ce que ce parchemin impérial peut bien signifier; ce n'est pas un laissez-passer à ce qu'il a dit. Je ne peux plus attendre.

Elle se retourna. Un détachement d'Hippogriffes attendait en demi-cercle, deux ou trois Guérisseurs à côté de chacun. Les volontaires avaient répondu rapidement à son appel. Elle répéta encore une fois le plan.

J'avancerai vers le Fort Wolfen seule. Donnez moi vingt minutes avant de me suivre. S'il m'arrive quoi que ce soit, rebroussez chemin et réfugiez-vous parmi les troupes des Toits Infinis. Faites prévenir Kryell, Oengus, Sirop et Inathanwël, dans cet ordre. Ils se chargeront du reste. Je ne veux pas d'un héros qui se casse le cou en essayant de me tirer hors des griffes de ces mercenaires. Nous sommes les Guérisseurs après tout, pas les invincibles.

Surtout! Faites en sortes que le symbole de la Maison de Guérison soit visible à tous de toutes les positions possibles. N'essayez pas de vous dissimuler. Nous sommes en territoire tendu, mais nous avons notre devoir à accomplir!


Les Guérisseurs acquiescèrent. Leur Grande Prêtresse, satisfaite, entama son chemin d’un pas rapide, la tête haute. Lorsqu’elle fut suffisamment éloignée, elle murmura une prière pour que Folaniss la protège. Au-dessus, depuis les dragons d’un crépuscule, le cri de guerre des mercenaires parvint à ses oreilles.

Foutu Nathaniel! murmura Kimri entre deux couplets d’une chanson gnomique qu’elle avait entendue à son retour en Amphise. Ça ne faisait pas si longtemps, mais pourtant… Elle prit une pause et se défoula un peu avant de continuer.Foutu Nathaniel! Foutu Enguerrand! Foutu Fardall! Vive la diplomatie! Vive les pourparlers! Vive les négociations! Vive l’unité! Je vais me taper un burn-out moi! La journée des Palatins a semblé bien plus simple…

Il a toujours voulu lancer une boule enflammé,
Nous savons tous que c'est son sort de choix préféré.
Pour quelque raison le demi-elfe n'aimait pas,
Pour quelque raison le mage jumeau n'aimait pas.
Le Grand Fizzy le Splendide le Magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 9 Déc 2007 - 6:44

A l'orée d'une forêt non loin de la grand'route, Erilgafin observait le Fort à présent visible dans le lointain.
Fort Wolfen n'est pas encore tombé, à ce qu'il me semble, même si des incendies font rage à l'intérieur de l'enceinte... Je ne crois pas que des combats se déroulent en ce moment même, mais qui sait, je suis encore bien loin d'être arrivé. Si je chevauche en continu, je devrais y être peu après la tombée de la nuit... Ne restera plus qu'à trouver quelque seigneur au courant de la situation. Diantre, je ne peux me permettre d'y aller à l'aveuglette, je suis sans escorte, me faire capturer serait du dernier stupide. Et... Peste soit du Tyran! Ces ombres me semblent de la taille de dragons, et je suis encore trop loin pour voir ce qu'il en est réellement... et surtout, pour savoir dans quel camp ils combattent!
Je vais devoir attendre la nuit pour chevaucher, en ce cas, avancer furtivement sous le couvert de l'obscurité. Quelle bêtise d'être partie seule!


La célestiale aux ailes inutiles avisa un petit village non loin, à quelque distance de la route principale. Guère plus qu'un hameau en vérité, les huits misérables maisons abritaient tout de même leur quantité de marmots: une cinquantaine de villageois partagaient leur vie en ces lieux. Erilgafin put aisément se restaurer, son symbole divin inspirant la sympathie des paysans, mais les villageois étaient plus avares d'informations que de tambouille. Comme souvent en temps de guère, moins les gens connaissaient les dernières nouvelles de la guerre, mieux ils se portaient... ainsi que qu'ils portaient leur propre tête.

Peu avant la tombée de la nuit, un gamin rachitique traversa le village en hurlant à tue-tête
Des soldats! des soldats! des soldats sur la route! beaucoup, dix et dix et dix et plus! Ils viennent par ici!
Du calme, mon petit. Quels genre de soldats? Des monstres? quelles étaient leur couleurs?
Des soldats en armures beaucoup, et des femmes guerrières ensuite. Des monstres bleus et brillants tout derrière aussi j'ai pas bien vu, m'dame. Vous allez nous défendre? Le prêtre est plus revenu ici depuis longtemps, et la dernière fois il a dit que l'empereur allait venir tuer les gens de Scitopole qui ont rien fait!
Malheureusement je ne le peux. Comme tu l'a vu, je suis seule ici, et tu dis que les soldats sont très nombreux. Mais je ne pense pas que ces soldats soient ici pour vous chercher querelle. Dis au chef du village de faire ce que les soldats demanderont et ils vous laisseront tranquille.
Erilgafin avait parlé avec une voix pleine d'une assurance que son cœur était loin de ressentir. Avisant son coursier, elle l'enfourcha prestement et se dirigea vers la forêt toute proche après avoir tenté de rassurer les villageois comme elle pouvait. Trop risqué de rencontrer une armée inconnue, seule. Erilgafin se détesta pour son attitude digne des pires lâches qu'elle avait pourchassé dans sa vie...

Elle n'avait pas fait une centaine de mètre que déjà la troupe apparut au détour de la route, loin à l'opposé du village. Ainsi que l'avait annoncé le gamin, il y avait plusieurs centaines d'hommes en armes escortant un large régiment de vestales, et quelques élémentaux d'eau fermaient la longue colonne. Mais ce n'était pas tant la composition de la troupe qui choqua Erilgafin, mais plutôt les bannières haut dressées. Elle fit volte face et galopa vers la petite armée qui s'approchait. Le petit homme en tête s'immobilisa la colonne lorsque l'intention du cavalier solitaire fut clairement visible.

Je vous salue, Erdanoc! Vous fûtes rapide à venir de la Corne d'Arloc, vou m'avez presque précédé alors que je n'avais pas de détour à faire depuis Arthandre!
Maîtresse, nous ne nous attendions certes pas à vous trouver si vite! Il se trouve que les troupes de la Corne étaient prêtes à partir en campagne lorsque je suis arrivé à la Corne, suite aux insistantes rumeurs qui circulent. Ma dame, votre armée est à vos ordres.
Erilgafin ne retint pas son sourire. Elle pensait arriver comme un voleur en Scitopole et trouver des alliés sur place, elle était à présent à la tête d'une imposante armée. Les troupes envoyées par le Tyran auraient une nouvelle menace à repousser, s'ils le pouvaient... car le marteau de Kanderak était désormais sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 9 Déc 2007 - 7:21

Alors qu’il apercevait ses alliés opselimbiens, Fardall continua sa chevauchée avec ses gardes de façon à traverser l’écran de fumée préparer à l’intention de l’ennemi. Quand les pégases réceptionnèrent les premiers dragons à l’aide d’un filet de chaînes. Il ne put s’empêcher de tourner bride avec sa garde afin de tailler en pièces l’ennemi, sans voir les archères alliées au sol, celles-ci ne tirèrent pas de peur de les blesser. Seul un signal aurait pu avertir le Seigneur de la manœuvre alliée car il ne voyait rien dans la fumée et la fureur du combat.

Après avoir occis deux dragons de l’arrière-garde ennemie, qui s’était imprudemment portée en avant, le premier champion de Kanderak de son escorte pris une dent acérée d’un dragon blanc dans la nuque et tomba, à une vitesse vertigineuse vers les rochers, une centaine de mètres en contrebas.

Voyant la fougue de l’ennemi, l’Esprit d’une retraite lui effleura l’esprit.


- Non, marmonna le Seigneur pour lui-même, les renforts viendront, ou ils ne viendront pas. Je ne tâcherai pas mon honneur à fuir devant ces assassins du peuple.

Reprenant la devise du Protectorat Impérial, il la cracha au visage du chef du détachement de dragons, qu’il reconnaissait à son casque plus richement décoré :

- L’Empire est mon honneur et mon honneur est ma vie ! Aucune lame ne pourra vaincre la lumière, surtout pas celle de l’espoir, vil démon !

Dans sa fureur, inspirée par Kanderak, modérée par Sorenssen, il trancha le cou d’un cavalier au blason mercenaire d’un coup d’épée.

- Voilà pour Benz, salaud !
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Dim 9 Déc 2007 - 18:09

Le Général Zélide noble et droit en dépit du poids de sa lourde armure scintillante guida sa monture jusqu’au sommet d’une butte , derrière laquelle se dévoilait un paysage montagneux .Il discerna une bannière familière aux armes d’Obselimbe .
" Tiens, la dame de Bise viendrait elle apporter son concourt à l’Alliance de Lumière ? " Il savait que Dame Eliess avait été sceptique à son égard ,en apprenant qu’elle tolérait le culte de Synodar dans sa colonie.

La surprenante explosion impériale qui détruisit des annexes du forts avait surpris et désorganisé l’armée d’ Iltarns d’Arbycande, déjà fougueux et agressifs ,certains se ruèrent l’un sur l’autre se lacérant réciproquement et sauvagement à coup de serres et de crocs enflammés. Dans leur frénésie ,ils n’anticipèrent pas la conséquente escadrille vénopolienne de Wyvernes qui volait à haute altitude pour foncer à pic , enfonçant leur mâchoires meurtrières sur leur échines écailleuses . Dans un dédales de souffles rauques et de cris stridents à geler le sang, l’enjeu était perdu d’avance pour les Iltarns en nombre inférieur. Le Général observait impuissant ce massacre aérien , tremblant de colère sous son armure , par sa négligence .
Devant l’ampleur des dégâts il choisit de replier ses Champions et les quelques Iltarns ensanglantés qui volaient à basse altitude dans les escarpements qui bordaient le fort , le temps de faire un récapitulatif de la situation pour faire parvenir un rapport concis à la Dame d’arbycande . L’acier le brûlait sous l’épaisse couche de métal . La chaleur sous sa cotte de maille , embrumait son esprit et alourdissait son corps . L’air était plein de poussière , il discerna pourtant des troupes s’activer, celles de Zicornie et d’Obslimbe manœuvrant avec licornes, chaînes et filets pour finir par rabattre au sol des dragons . Seigneur Fardall tranchait avec détermination la tête d’un dragon ; Un sourire de satisfaction s’esquiva sur le faciès du Général devant la scène .
Quoiqu’il advienne l’honneur des Scitopoliens devra leur être rendu !

Il était urgent que la Dame Eliess d’Arbycande le rejoigne avec le reste des renforts et aussi pour aviser d’une stratégie avec les défendeurs de la province . Mais elle tardait ...
Il savait que la prêtresse s’investissait dans l’introspection du culte et qu’au gré de l’ombre et de la lumière son investigation pourrait s’avérer dangereuse pour elle-même.

Il lui adressa une prière silencieuse et se reprocha ses pensées amères.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Lun 10 Déc 2007 - 1:31

Nathaniel huma le sang.

Plusieurs de ses alliés étaient déjà tombés. Quelques dragons blancs avaient disparus , aussi. Mais l'ennemi ne s'en tirait pas mieux, leurs rangs s'éclaircissant. L'armée de Mercenaire s'était déployée pour être large et ainsi couper leur avantage qui était de recevoir l'attaque.

Plusieurs Wyvernes tombèrent plus bas, semblant être harcelés par des pégases.

Nathaniel fit porter ses pensée à l'officier le plus près de l'assaut.

*Décroche et va renforcir le flanc droits, nos armées de terres peuvent facilement mettre en retraites ses amateurs, et aucune pégase ne peut voler au milieux des dragons.*

Comme de fait, Son plus proche coéquippier était harcelés par une femme sur une pégase. Le cheval volant, rapide, attaquait rapidement la bête puis se mettait hors de porté. Mais , trop concentré sur son adversaire, elle n'aperçut le dragon sur sa gauche. La patte griffu se referma sur la tête du cheval, et peut après, ils chutèrent dans le vide.

Les pégases se retirèrent bientôt du combat contre les troupes des Légendes pour s'attaquer aux autres groupes moins entrainés.

Sadrk piqua pour effectuer un passage horzontal devant la principale ligne de combat.Nathaniel chargea ses paumes et lâcha une série de boule de feu bleue. Évidemment, il manqua souvent sa cible. Seul 2 dragons furent affectés , en fait. Là n'était pas le but. Affolés par un feu encore plus brûlant que celui de leurs entrailles, les dragons se dispersèrent encore plus, faisant des proies faciles aux esquadrons coordonnés des dragons blancs, qui furent vite reconnus comme le fer de lance des mercenaires.Le Blanc avait beau être plus petit que le doré, ceux des mercenaires n'ent avait pas peur.

Son Hallebarde s'enfonça dans la cuirasse d'un guerrier ennemi qui faisait des ravages. Trop de ravages.Nathaniel put voir quelques instants son visages, le sang sur ses lèvres, ses yeux. Mais ce fut bref.

*Je viends d'abbatre un officier haut gradé. Puisse t-il rendre le coeur de l'ennemi faible et triste, car la rage ne les fera pas gagner. La rage est de notre côté! Que mon esquadron et celui de Phil se regroupe vers moi.*

Il projeta sa pensée.Des dragons montés se joignèrent à lui pour reformer un groupe de dragons blancs.

"Vers leur coeur! Vers leur retraite! LA LÉGENDE BRISE ! LA LÉGENDE BRISE! "

Les pertes des mercenaires étaient notables, mais l'ennemi était poussé sans cesse vers la retraite...
Revenir en haut Aller en bas
Arianthe de Bise
Régente et impératrice consort
Régente et impératrice consort


Nombre de messages : 151
Classe : Dame de coeur
Armada : L'Alliance Coloniale de Port-Espérance
Date d'inscription : 08/03/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 11 Déc 2007 - 13:22

Munin et ses hommes rejoignirent rapidement le combat. Sa stratégie avait été payante, mais l'ennemi était bien trop nombreux. La présence des dragons blancs était un problème. Munin réfléchissait à chaque inspiration, lorsque son bras se levait et ne pensait plus à chaque expiration, lorsque son arme frappait. Ceci lui avait été enseigné par son maître oriental "L'esprit vif dans la réaction, l'esprit vide dans l'action". Ceci lui permettait de monopoliser tout son être : le Ka de la vie et le Ba de la mort liés dans une spirale ininterrompue de pensée et d'action.
Cette discipline était un des secret des Guerriers-Philosophes qui vallait bien des tours de magie...

*Nos hommes subissent des pertes rien que pour s'approcher des Dragons blancs, qui ont trop d'allonge*
Le bras de Munin frappa, coupant la bride d'un dragon blanc qui devient bien moins contrôlable par son cavalier.

*Les dragons blancs ne peuvent pas souffler au hasard dans ce nuage de fumée : ils tueraient leurs cavaliers aussi sûrement que nos hommes*
D’un revers de bouclier il para de justesse un coup de griffe du dragon blanc qui s’enrageait.

*Leur chef est intelligent, il analysera nos manœuvres. C’est un mercenaire, et il doit économiser ses hommes pour le siège du Fort*
Le chevalier de Kanderac ouvrit une large balafre dans le corps du wyrm neigeux.

*La panique va bientôt gagner nos troupes qui sont en nombre insuffisant… Même si je fais venir le reste de mes pégases, nous serons à peine plus nombreux qu’eux. Et un pégase ne vaudra jamais un dragon. Les abeilles contre l’ours*
La monture du chevalier, bien plus docile qu’un dragon, piqua majestueusement et lui permit d’achever un cavalier ennemi déjà blessé, en esquivant les griffes de sa monture encore dangereuse. Peu de cavaliers étaient capables d’une telle prouesse en Kalamaï, son vol était parfait, mais Munin n’y prétait pas garde : son esprit était complètement concentré.

*Nous avons trois petits sabliers devant nous pour réagir avant la débandade, et la retraite est la seule option viable, cependant lors d’une guerre sainte on ne fuit pas. Il faut faire fuir l’ennemi. Il doit croire qu’il s’agit d’un piège, que nous sommes plus nombreux*
Munin saisit son orbe de dialogue fournie par les prêtres de sa cité. Il ne portait qu’à un ou deux kilomètres et ne fonctionnait qu’un nombre limité de fois mais cela suffisait pour contacter la Maîtresse des archers et son Capitaine resté avec le reste de troupes. Ce faisant il se lança dans plusieurs manœuvres d’esquive et de diversion de façon à gagner du temps. Deux ennemis le prirent en chasse et lui infligèrent plusieurs estafilades alors qu’il donnait par la pensée des ordres précis à ses officiers.

** Archers, attisez et poussez les flammes pour agrandir la fumée encore plus, videz toute la poix que nous avons s’il le faut, je veux que ce bois soit le hammam le plus bouillant et le plus enfumé de notre histoire ! Vous n’avez que deux sabliers. Ensuite avancez à la lisière de la fumée pour flécher l’ennemi lorsqu’il voudra sortir de ce brouillard nocif.
Cavaliers, faites sonner vos trompes et frappez vos boucliers en scandant le nom des patries de Scitopole, dans deux sabliers, lancez des assauts forcenés par vagues successives. Allez et revenez s’il le faut en jouant cette comédie. Soyez les renforts que nous n’avons pas !**


Les officiers s’exécutèrent et Munin se plaça sur la défensive, il comptait redoubler de vigueur au moment des assauts pour forcer l’illusion.
Au bout de quelques minutes, le combat était encore plus en faveur de l’ennemi. Le moral des troupes de Scitopole était au plus bas. La fumée chaude était de plus en plus dense et devenait très dérangeante pour les pégases et les hommes, dont les yeux étaient en pleur. Des cendres chaudes collaient à la peau des soldats et commençaient à roussir les cheveux de certains. Munin savait que ces sensations devaient êtres décuplées pour des wyrms blancs…

On entendit alors une trompe :
« Pour le Kondall ! » et une nouvelle vague d’assaillants sembla prendre part au combat.
Munin redoubla la force de ses coups et l’audace de ses assauts… la visibilité réduite jouait en leurs faveurs mais rendait ses coups moins précis !

« Peu Importe Le Chemin ! Pour Brasamical ! » La seconde partie des troupes se jeta dans la mélée avec fougue, au mépris de sa défense, frappant des lames sur leur bouclier en un vacarme infernal.

Munin criait aussi pour redonner du baume au cœur de ses hommes, scandant le chant des morts en marche, les Immortels : ces guerriers suicidaires et drogués pour être insensibles à la douleur dont on a célébré les funérailles et réglé les testaments avant leur départ en guerre. En Opselimbe la tradition existe encore. Et l’arrière grand-père de Munin avait été de ceux-ci.

- Immortels, les morts marchent…
- Je n’ai plus peur : Je marche aux côtés de la Mort !
- Immortel, Je moissonne les âmes.
- Je suis la peur : A mes côtés marche la Mort !
- Immortel, Je vois vos veuves.
- JE SUIS DEJA EN TERRE, JE VIENS POUR LA MORT !
- JE SUIS DEJA MORT, JE VIENS …


La chanson, scandée en langue ancienne résonna autour de lui car elle était connue dans les armées de métier. Munin voyait cela comme un bras de fer : le chef ennemi devait avoir l’intelligence de prendre ceci pour un piège. Ceci ne marcherait si c’était un barbare sans éducation ou un fanatique religieux, dans ce cas, ce serait certainement la fin :

*Nous sommes immortels : Il nous reste un sablier… Juste un sablier pour qu’il rompe le combat et se replie ou que nous perdions tout !*


Dernière édition par le Mar 11 Déc 2007 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mar 11 Déc 2007 - 15:05

*Le sang, les cadavres, l'argent....et la victoire...*-Songes de Nathaniel, Livre 3,Folio 2.

Nathaniel poussa encore plus loin son groupe blanc dans l'armée ennemie.Un lance lui passa près du visage.Son hallebarde fit un mouvement circulaire et se planta dans l'épaule du chevalier, qui cria sa douleur et tomba dans le vide, comme les autres.

La victoire pointait son nez. Leurs tactiques d'attaques étaient désordonnées et insufisantes. Les dragons blancs reignait le ciel!

Sadrk piqua du nez pour arracher un cavalier à sa pégase pour le broyer dans ses dents dévoratrices.

Il y a , évidemment, encore quelques guerriers ennemis digne de leur nom de l'autre côté. Un chevalier pégase réussisait à se maintenir loin des reptiles et leur Chef, monté sur un dragon, parvenait à garder un périmètre de sécurité autour de lui et sa garde affaiblie.Mais c'était vraiment tout.

Le sombre nuage s'accentuait, et Nathaniel eut un instants d'incertitude. Il mena son groupe devant la barrière âpre pour examiner mieux la tactique. Il était trop fatigué pour faire souffler un vent libérateur, et les magiciens alliés, trop loin.Une vague d'assaillants sortirent de la fumée et attaqua brutalement son groupe. Ils étaient pleins d'énergie, et une ancienne chanson se faisait entendre.Nathaniel brulà vif le cavalier qui voulait luit rancher la tête.Il continua à examiner le tout quelques minutes, regarda le sol en-dessous, rempli de cadavres de ces ennemis.Et il sourit.

"Nous n'avons pas beosin de les tuer tous pour gagner. D'ailleurs, la victoire est déjà notre. Retirez-vous du combat. La légende a brisé."

Ses dragons commencèrent à reculer en scandant son propre nom.Peut importait que l'ennemis soit plus nombreux à présent.Les mercenaires avait terminée la bataille avec un nombre largement inférieur de pertes.

Mais Nathaniel avait une chose à faire avant de se retirer.Il fonça vers cette pégase et son cavalier.Doutant une attaque, celui-ci leva son épée, mais les yeux de Nathaniel brillèrent et son épée ne bougea plus.Il enleva son heaume calmement.Des guerriers ennemis volaient vers lui, il ne pourrait s'attarder.

"J'admire vos talents, chevalier inconnu . Puisse t-il vous sauver à nouveau, à la prochaine bataille."

Sadrk se projeta vers l'arrière de ses ailes puissantes.Nathaniel pensa à la femme qui lui devait un dîner.

Nathaniel fut le dernier mercenaire à quitter le champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Fardall
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 944
Classe : Chevalier de l'Honneur
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
10/10  (10/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Homme

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 12 Déc 2007 - 5:29

Dans la fureur de la bataille, la fumée qui commençait à l’étouffer et la sueur qui faisait coller son torse à son armure quincacentenaire, il avait déjà perdu pratiquement toute son escorte, seul subsistait le Champion de Kanderak, Veryn, son père et le sien était de proches amis, et le Sieur Velven, dont le membre gauche commençait à pisser le sang.

La fougue des hommes s’était peu à peu dissipée, laissant la place au combat calculateur et aux souffles des dragons blancs.

Puis, alors que les hommes croyaient tout espoir perdu, un détachement d’Opselimbe vint à leur rescousse, pour abattre les sans-scrupules. Pourtant, ils étaient toujours en infériorité numérique, et les griffons montés par le seigneur n’étaient pas habitués au combat, mais aux voyages. Le Seigneur Fardall aperçut le général d’Opselimbe, qui arborait fièrement sa bannière. Le Zirconien soupçonna qu’il s’agissait du Général Munin, dont la Duchesse de Bise ne tarissait pas d’éloge et dont la réputation n’était plus à faire. Le Maître de Zircondal dut soulagé d’avoir à ses côtés un allié de taille comme lui, qui redonnait de l’ardeur aux troupes.

Une stratégie germa dans l’esprit du brillant tacticien, qui la mit en œuvre. La fumée étouffant devint encore plus dense et le nuage plus étendu. Alors les troupes opselimbiennes s’élancèrent en plusieurs vagues successives braillant des cris de guerres alliés, différents à chaque fois. L’esprit du Chef de La Garde Divine, fourbu par le combat ne comprit la stratégie qu’au deuxième assaut, et s’élança avec ses alliés pour battre les derniers. Maudissant sa lenteur d’esprit il revit en pensée la tactique de base enseignée dan sa jeunesse.


Si tu es seul, braille comme cent, si tu as un bataillon, agit comme si tu avais une armée, disait son mentor.

Alors, les héros d’Opselimbe chantèrent le cantique des immortels, qu’il avait appris dans sa jeunesse. Les immortels n’étaient plus utilisés dans sa lignée depuis près de deux siècles, car son grand-père, célestial de souche, avait aboli leur fonction, soutenant qu’il était immoral de manipuler ainsi les guerriers, mais toutes les armées de Zirconie connaissaient également les paroles, car transmises de génération en génération depuis la nuit des temps, bien avant le grand exode hors d'Étimnon.

Fardall entonna avec eux :


- Immortels, les morts marchent…
- Je n’ai plus peur : Je marche aux côtés de la Mort !
- Immortel, Je moissonne les âmes.
- Je suis la peur : A mes côtés marche la Mort !
- Immortel, Je vois vos veuves.
- JE SUIS DEJA EN TERRE, JE VIENS POUR LA MORT !
- JE SUIS DEJA MORT, JE VIENS …


Alors, le bataillon de mercenaire lâcha prise, et tourna bride peu à peu, effrayé par le nombre incalculable des Scitopoliens. Mais leur chef, qu’il avait remarqué plutôt par sa brillante armure et son luxueux heaume, adressa une parole à l’intention de Munin, car apparemment il avait oublié sa proie première, le Chef de l’Alliance de Lumière.

"J'admire vos talents, chevalier inconnu . Puisse t-il vous sauver à nouveau, à la prochaine bataille."

Alors, seulement, il quitta les cieux environnants. Fardall savait reconnaître un ennemi de valeur et l’identifia comme tel. Le fils d’Igardal, toujours sur le dos de sa monture épuisée s’approcha du Général qui venait de les sauver et lui fit l’accolade.

- Merci général, je vous serai redevable à jamais, car vous venez de semer le désespoir au cœur de l’ennemi et sauvez ma vie, et par cela, celle de mon peuple. Que les dieux vous bénissent. J’ai hâte de discuter avec vous, mais avant je dois me rendre à terre, nombreux sont les amis chers que j’ai perdu et les alliés que je n’ai jamais pu connaître qui sont morts, je me dois d’aller pleurer leurs dépouilles et de leur offrir une tombe décente.

Il redescendit donc et pleura son escorte et les cavaliers des royaumes alliés qui l’avait protégé. Il ferma en personne les yeux d’ un ami d’enfance, Gamaël, qui l’avait accompagné dans presque toute ses campagnes. Puis, il les enterra, creusant avec sa pelle les tombes de ses soldats, les travaux ne lui faisaient point peur, il avait appris à apprécier ce genre de travail en Thassopole. Mais son cœur portait le deuil.

Puis, il fit une apparition sur le sol, dessous le champ de bataille et prononça un discours du cœur pour les braves qui avaient péris en ce funeste jour.


… Vous, héros de Scitopole, je vous le dit, cette guerre, j’eusse préféré jamais n’avoir dû la faire, mais en me cachant encore derrière mes illusions, le peuple aurait encore plus souffert. Jamais je vous n’ai demandé d’aide, pourtant vous vous êtes sacrifiés sans peur ni craintes, et bien je vous le dis, vous qui luttez pour le peuple, la justice et la paix tant recherchée, vous serez accueilli dans le royaume des dieux, car nul autre cause n’a jamais eu ni n’aura d’autre braves comme vous pour la défendre …

Puis, à la tombée du jour, il accepta de rejoindre le général, après avoir écrit une brève lettre au Seigneur Belthil qui s’occupait de la défense de Fort Wolfen.

Citation :
Cher ami,

Nous sommes tombés dans une embuscade, nos alliés d’Opselimbe nous ont sauvé au péril de leur vie, subissant des pertes énormes comparées à celles de l’ennemi montant des dragons. Je vous rejoindrai bientôt.

Votre grand ami, Fardall Barka
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/Les-Personnages-f69/Fardall-Seigneur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 12 Déc 2007 - 14:48

C’est le cœur lourd que Belthil lut la missive du seigneur Fardall. Il avait assisté impuissant à la bataille qui se déroulait au dessus d’eux et à de nombreuse reprise s’était retint de justesse d’aller rejoindre ses frères d’armes, sachant que ceci équivalait à laisser le fort sans aucune protection.

Mais ce n’était ni le moment ni l’endroit pour se lamenter, Fardall et ses troupes restante allaient bientôt arriver, il fallait que tout soit près. Le paladin envoyât ses ordres à tous et plus particulièrement aux soigneurs. Comme une seule et même entité tous les hommes et femmes du fort se mirent à la tache…
Revenir en haut Aller en bas
Uzul
Altesse
Altesse


Nombre de messages : 1309
Age : 24
Classe : Célestial
Armada : La ligue Scitopolienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
0/10  (0/10)
Race: Célestial

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 12 Déc 2007 - 17:12

Tout le monde travaillait d'arache pied sans relache pour l'arrivée de Fardall et ses troupes !
Tout le monde était à l'affut de percevoir les troupes du seigneur Fardall !

De plus avec l'arrivée des troupes du seigneur Fardall malgré une extermination en partie de ses troupes , Uzul pensait que la situation du Fort s'était amélioré mais cependant l'extermination de la moitié des vivres faite par Enguerrand était très difficile à vivre !

Puis s'exprima :


" Mes chers compagnons d'armes, travaillez toujours plus vite , la victoire approche !"

Sur ces mots des hurlements retintirent ! Puis la foule de monde qui habitait le Fort se remit au travail de façon très déterminante !
Uzul disait cela pour motiver les troupes et cela semblait porter leurs fruits


Dernière édition par le Dim 16 Déc 2007 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://[img]http://img217.imageshack.us/img217/2291/uzulqi0.jpg[
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Mer 12 Déc 2007 - 23:31

Un homme accompagné de quelques 300 chevalier élites,100 élites, 100 liches et 200 Iltarns marchait et volait vers le fort. L'homme vie au loin un combat sans merci, mais il decida de ne pas s'en meler, pour ne pas rompre aucune stratégies.L'homme ce retourna et s'écria:

-Garder les rangs, aucune attaque de notre part, nous attendons, nous allons entrer au fort.Prenez une position defensive.

Le chef de troupes élite demanda a l'homme:

-Devrions-nous pas attaquer pendant qu'il son faible?
-Non, quand le moment venue, nous le saurons et sa frapperas encore plus fort.
-D'accord, alors. TROUPE,POSITION DÉFFENSIVE!


Les Troupes s'executaire sans questionnement


Dernière édition par le Lun 17 Déc 2007 - 1:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel



Nombre de messages : 419
Age : 30
Classe : Mercenaire Légendaire
Armada : Les Mercenaires de Légendes
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Humain

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 13 Déc 2007 - 0:52

Le silence. Presque.


Nathaniel avait survolé un peu la plaine, pour se calmer, comme il le faisait parfois. Sadrk était un bon dragon, un peu agressif, mais un compagnon compréhensible. Tout celà, après avoir mangé, évidemment.

Ensuite, le cavalier était revenu au camp et avait marché dans sa tente pour se changer. Il enleva une à une chaque pièce de son armure outremerses, facilement reconnaissables par rapport à toute ces armures de plaques scitopolienne.La cuirasse étoilée, les épaulettes, les jambière, les avantbras (Il ne portait que rarement un bouclier) et ses gants de cuirs argentés (Il déteste les gantelets).Il nettoya son hallebarde, une arme de belle facture qu'il avait acheté, un jours, à Outremer.Le sang partit facilement, mais pas ses souvenirs sanglants.

Il le congédia sur le champ, et un autre messager lui amena un message.

Citation :
L'armée impériale salue la force des mercenaires des Légendes. Avec l'autorisation exclusive de l'Empereur lui-même, Vous êtes promu au rang de Général temporaire. Nous vous invitons à passer par la tente des généraux demain matin pour le briefing de la journée.
-Korg

Nathaniel y resta indifférent et congédia le deuxième messager. Il s'agenouilla et médita pendant une dizaine de minute, comme le faisait tout les cavaliers de Légendes.
*Sa cuirasse perforé....*
*Son visage....*
*La pégase...oui.....*
*Celui-Qui-A-Maitrisé-Le-Sang...*
*"Nathaniel, Nathaniel, Nathaniel!"*
*Ses yeux...Ses yeux.... Ses yeux!!!*


Il se ramena à lui, nerveux et plein de sueur, comme à chaque fois.

Quand il fut calmé, il se mit à la recherche d'une soigneuse, celle qu'on nommait Kimri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 13 Déc 2007 - 1:35

Les fameuses Troupes d'homme du seigneur Orrendav entraient dans le château.Orrendav fit quérir un seigneur pour plus d'information. Un peu plus haut, il vit Uzul et Arkannsis qui discutaient.Il decida d'aller demander quelques informations pour les stratégies prochainement utilisable.

Les troupes allèrent se monter un campement dans un coin du fort, tout prêt des troupes volantes de Badaftar.


-Chers seigneur, me voila, je constate, un peu en retard sur les événements, pardonnez moi. Mais j'aimerais avoir quelques informations,juste savoir a quoi m'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 13 Déc 2007 - 1:46

Orrendav sourit et mits une main sur l'épaule de son ami

-Vous croyez que j'allais te laissé toute les troupes a tuer, vous revez mon cher.

Baissa les yeux et pointa son armée du bout du doight.

Tu crois que cette armée est venue ici pour faire beau, non, chanqu'un d'entre eux veut autant tuer le tyran que nous.Voila le but de ma visite.Je n'ai pris que les plus braves et les plus dévouer.

Le seigneur ce retourna vers Uzul et attendais des renseignements comme son bon ami Arkannsis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 13 Déc 2007 - 8:03

J'avança au Fort par l'Est comme les Dévôts m'avaient averti qu'il y avait moins de risque de se faire repérer. Je commença à atteindre la porte quand quelqu'un me repéra, c'était un des mercenaires qui faisait sa ronde de surveillance.

Que faites-vous ici ?

Je suis ici de la part de Oengus d'Héraldie, Conseiller Impérial !

À ces mots, la personne se détourna et ne fit plus attention à moi. Je pus alors arrivée au porte du Fort. Vérifiant que personne ne me surveilla, j'en profita pour y pénétrer en disant aux Élus d'Adrien d'attendre ici sans trop entrer dans la mêlée.

Je demanda au premier paysan où ce trouvais le Seigneur Fardall. Il me pointa une direction et je m'y rendis. J'arriva près de deux personnes qui avais l'air haut gradés. Mais puisque je n'avais jamais vu aucun d'eux je demanda.

Savez-vous où je pourrais trouver le Seigneur Fardall ?
Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand
Disparu/Décédé
Disparu/Décédé


Nombre de messages : 584
Age : 25
Classe : Sorcier
Armada : La Légion de Natémia
Date d'inscription : 08/11/2006

Feuille de personnage
Statut Impérial:
1/10  (1/10)
Statut Rebelle:
10/10  (10/10)
Race: Elfe Noir

MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Jeu 13 Déc 2007 - 19:40

MESSAGE HRP


Une petite pause s'impose avant que ça ne deviennent n'importe quoi.

DEVANT le FORT se trouvent des milliers de mercenaires au service de l'Empire. Un camp de siège (contenant des créatures aériennes comme terrestre) empêche tout accès au fort. On a accepté que Uzul et les autres viennent aider.
Un siège sert à affamer l'ennemi retranché derrière les murs. Plus de soldats s'y trouvent moins de temps, le fort tiendra. De plus la moitié des réserves de nourriture sont parties en fumée.

Un combat vient de se finir. Il engageait les Mercenaires des Légendes (une petite partie, l'élite, de l'armée qui assiège le fort) et les troupes de Fardall et d'Arianthe de Bise sur un théâtre aérien. Aucune victoire car retraite de la part des Légendes mais beaucoup de pertes chez les Scitopoliens.

A chaque fois que des troupes sont engagées dans cette battaille, en RP, l'armée de votre domaine s'affaiblit. Veuillez ne pas oublier ceci pour la suite. [cela concerne évidement l'Empire également]


Nous allons effectué la suppression de certains messages à partir de l'arrivée de Arkansis et Orrendav. Merci de votre compréhension.

L'Equipe d'Animateur - Modérateurs du serveur RP.
Revenir en haut Aller en bas
http://do-roleplay.bbfr.net/profile.forum?mode=viewprofile&a
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort Wolfen: Bastion Impérial   Aujourd'hui à 10:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Fort Wolfen: Bastion Impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde de Kalamaï :: Provinces, dépendances et territoires :: Scitopole :: Les Campagnes de la Loi-